Critiques d'oceanbleu

  • 9 juin 2015
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Bon comme promis, voici mon retour sur ce MMO contemplatif.

    Tout d'abord prenez en compte que ce jeu n'est pas fini. Pour moi il est entre l'alpha et la bêta. En tout cas il y a beaucoup à faire :

    Graphisme : c'est agréable je dirai même joli, cependant ça manque d'optimisation, certaines textures mettent plus de 10 secondes à s'afficher. Les décors ne sont pas très variés c'est souvent la jungle.

    Gameplay : c'est ennuyant, les déplacement n'ont absolument rien de ludique, c'est le même que ce qu'on pourrait trouver dans WoW et consort : pas d'inertie, d'accélération et de vitesse variable et pas de saut ou rebond avec les éléments du décors, il y a juste un sprint et c'est tout.  De temps en temps on a un truc à faire mais c'est si rare que le jeu ne parvient pas à nous tenir dans un quelconque intérêt.

    L'animation est très moyenne et subit un décalage de bien 5 à 10 secondes. Exemple, je fait avancer mon perso, pendant dix secondes il va se déplacer en restant debout comme s'il était en position stationnaire avant de se mouvoir comme s'il courrait. Et quand je cesse de me déplacer on va voir le personnage courir sur place pendant 10 secondes avant de prendre une position stationnaire.

    Personnalisation de l'avatar : néant, que des clones mais rassurez vous, on a pas l'impression d'être dans un monde de clone mais plutôt de jumeaux : durant toute ma période de jeu je n'ai croisé qu'un autre joueur...

    Interface : inexistante et très peu d'option, et on ne peut pas régler le zoom de la caméra.

    Social : et bien on aime ou on aime pas mais il n'y a pas de fenêtre de chat, impossible d'échanger avec les autre joueur que par le langage que vous apprendrez au cours du jeu, mais y aura pas de quoi faire une discussion complète. En tout cas vous aurez du mal à échanger une adresse Skype ! Bien sûr, pas d'AH et pas de groupe.

    Bref je suis pas sûre du tout qu'il vaut ses 25€, au pire faites un essai de moins de deux heures, et faites vous rembourser par Steam si le jeu vous déplait.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 mars 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    26 personnes sur 56 ont trouvé cette critique utile.
    Voilà quelques mois que j'arpente la Tyrie avec joie en dehors d'un gros soucis de lag sur lequel je reviendrai plus bas et qui explique ma note globale.

    Les graphismes, le niveau technique, il semble que c’est moyen, je suis pas très technique, alors je vais faire sur mon ressenti, et je les trouve plutôt agréables, en plus de ne pas demander une machine de guerre (une ati 5770 suffi). Il y a toutefois du cliping et parfois, on voit à travers les décors.

    Les sons me plaisent aussi de même que les musiques sans être exceptionnelles, on notera un bug de son qui fait entendre un bruit de sirène en McM quand il y a trop de bruitage simultanés.

    La jouabilité est bien pensée et va bien avec le dynamisme du jeu où les combats sont assez vivants, ce qui permet de ne pas trop voir une certaine répétitivité de ces derniers.

    L'interface est moyenne, elle est pas assez personnalisable à mon goût  ! J'aimerai disposer ma fenêtre de chat ou de groupe là ou je le souhaite par exemple, j'aimerai changer la couleur du pointeur de la souris qui souvent se perd dans la débâcle d'effets spéciaux à l'écran. J'aimerai pouvoir faire des recherches dans l'hôtel de ventes un peu plus sélectives comme par exemple afficher que les armures de type intermédiaire (non je suis pas chiante, bon peut être un peu exigeante  ? ^^).

    Le background, si celui du jeu est à peu près cohérent et intéressant, celui de son personnage est plutôt moyen et très mal interprété par nos personnages en mode piquet à l'écran. L'histoire personnelle manque de profondeur, on devine tout à l'avance et pourtant, je ne suis pas une fan d'Agatha Christie  !

    A présent, faisons le tour des petits plus de ce jeu  !

    Le McM déjà vu sur Warhammer et DAoC. Le McM permet à trois populations de trois serveurs différents de s'affronter sur des cartes où sont disposés divers points à capturer et protéger  : châteaux, tours, fort, camps de ravitaillement, villages de PNJ, points de passage. Le tout saupoudré d'armes de siège et de batailles rangées.
    C'est assez prenant, les combats peuvent être épiques avec 30 joueurs de chaque serveur présent au même endroit sans lag, MAIS avec du cliping  ! Le cliping dure depuis la sortie du jeu et fait de très mauvaises surprises aux joueurs du McM. Imaginez-vous en train de rejoindre un fort et d'un coup, votre personnage meure tout ça par ce que vous avez couru tête baissée dans un bus ennemi rendu invisible à cause du cliping. Ou tandis que qu'avec 30 autres joueurs, vous assiégez un fort, vous ne voyez pas arriver les renforts ennemis qui tuent tout votre groupe grâce à l'invisibilité du cliping.
    Sachez que l'on peut entrer en McM dès le tout début et y atteindre le lvl 80 en ne faisant que du McM. Une bonne chose, ça permet d'xp en faisant ce qu'on aime  !
    Bref, le McM pourrait être vraiment excellent sans le cliping.

    Le PvP  ! Dans GW2, pour le PvP, tout le monde est à égalité au niveau de l'équipement  : en effet, vous choisissez l'équipement que vous voulez  ! Seul le skin n'est pas donné, il faudra le débloquer en progressant et faisant du PvP mais pour les stat, tout le monde est à la même enseigne  !
    Le pvp est intéressant. En dehors du voleur cheaté, on n'est pas dans du counter strike où on OS les opposants. C'est tactique et vivant.

    Le PvE est très complet, il y a énormément de cartes et de choses à faire, des points de panorama à découvrir et atteindre (certains sont vraiment infernaux de difficulté  ! ) , des quêtes à réaliser et des défis de compétences à relever  ! Et des coffres cachés dans des endroits qui nécessitent une dextérité de hardgamer pour les atteindre avec parfois quelques énigmes pour trouver le bon chemin  !
    Si on regrette de pas pouvoir refaire les quêtes, le reste est refaisable. Il y a également les events, des choses qui se déroulent de manière aléatoire et ponctuelle qui sont en quelque sorte une quête dynamique. Il y a un objectif à atteindre en temps limité, ou une zone à défendre, ou quelque-chose à escorter, un endroit à prendre d'assaut, etc. et dont l'issue suivant que l'on réussisse ou non peut amener sur d'autres events  ! Ça rend le monde un peu plus vivant même si les events se répètent, c'est un peu comme les failles de Rift mais en plus varié.
    Le PvE comprend aussi l'historie personnelle qui comme je le disait n'est pas terrible mais a le mérite d'offrir quelques choix qui parfois changeront son cour.

    Le craft, lui aussi fait xp, mais on ne peut pas faire que du craft pour être 80 ou alors faut être très riche ou très fort au comptoir. On y trouvera ce système où l'on peut chercher et découvrir des recettes soi-même en faisant des essais, mais bon ça reste malgré tout une histoire de farm, oups pardon c'est vrai que dans Guild Wars 2, y'en a pas. XD

    Maintenant, vous vous dites que tout cela mériterai un 7 minimum, sauf que voilà il y a d'une part les bug (je vais y revenir, ils sont nombreux) mais aussi les mensonges, les bons gros bullshit  !
    À commencer par le housing : ils promettaient des maisons différentes, etc. Le housing, c'est la même zone instanciée pour tout le monde et on y entre à cinq maximum, pas de personnalisation.
    Ensuite, ils promettaient un monde vivant avec, je me rappèle de la vidéo où ils parlaient d'un village se faisant attaquer par les centaures et si on le sauvait pas, le village était rasé ou au contraire sauvé et après ça changeait le comportement des PNJ à notre égard, genre monde évolutif  ! Dans le réel, ça donne le même event toutes les demi-heures qui ne change rien au serveur ou à son histoire.
    Ils parlaient du fait que GW2 devrait être un plaisir et pas un jeu axé sur le farm, hahahaha, ho trololol mouarf heu pardon bref. Par exemple, essayez de réunir suffisamment d'insignes d'honneur pour avoir un set exotique MCM complet, en gros plus de 2000 insignes même après deux mois de MCM, plus de 6000 joueurs adversaires battus (suis trop forte z'avez vu  ? ) , bien j'en ai tout juste 1500  !
    Essayer de créer une arme légendaire, de monter votre craft au max, d'obtenir un des derniers skins PvP... Si vous voulez faire du PO, pareil, go farmer les zones 80 blindés de bot chinois au passage  !

    Les bugs maintenant vous connaissez celui du cliping et de la sirène cités plus haut mais il y en a d'autres comme celui de rester bloquée un moment sur une arme de siège quand on a participé à sa construction, puis les prises de fort (notamment le plus gros du MCM comme par hasard) sans recevoir la récompense (quand même un tiers de niveau en xp sans compter la monnaie) , le bug qui rend le voleur invisible de manière infinie même s'il attaque  : c'est la fête  ! (enfin pour le voleur surtout).

    Sans ces problèmes, GW2 serait vraiment un jeu excellent et qui plus est, sans abonnement. Mais reste encore du travail à faire dessus, je pense que ça viendra, lentement, mais ça viendra.
    Publié le 19 déc. 2012 à 22:34, modifié le 7 mars 2013 à 00:40
    26 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    17 personnes sur 24 ont trouvé cette critique utile.
    Dire que nous attendions avec impatience serait un euphémisme, si je le précise c'est que ce fait à son importance, en effet il est à l'origine de sa réussite mitigée.

    Mais commençons par parler du jeu en lui-même, et donc les graphismes  : bien que le moteur soit obsolète (étant donné le budget colossal c'est quand même étonnant) et nécessite de longs loading, il affiche une image propre, ce n'est pas renversant mais plutôt agréable à regarder, ça ne choque pas trop si on pouvait s'attendre à mieux et que selon moi ce n'est pas trop en accord avec l'ambiance des films (et oui ce sont des films et non des dessins animés)

    Niveau sonore, c’est soigné. Les musiques bien adaptées et les bruitages convaincants. Les doublages corrects ne gâchent pas les dialogues. On se sent dans Star Wars, ça colle plutôt bien aux films.

    Pour la jouabilité, c'est fluide malgré un très léger temps de latence pourtant avec un ping à 60 et un ips à 40-60. À noter que parfois il y a aussi des soucis avec l'emplacement visible des PNJ ennemis et leur emplacement réel, comprenez que vous ne voyez pas l’ennemi là où il est vraiment, ce qui engendre des problèmes de portée pour le toucher ou le piller, mais c'est assez rare.
    C'est intuitif, on aurait même pas besoin de didacticiel, on trouve immédiatement ses marques et ses raccourcis  ! Toutefois, bien que l'interface soit à présent modifiable, je regrette de ne pouvoir ouvrir plus de deux fenêtres à la fois  : fenêtre de marchand, fenêtre d'inventaire et fiche de personnage, ça n'est pas possible  !
    Mais ça reste ce même système trop vu à la wow : je cible et j'envoie mes skills en suivant son cycle sur des mobs poteaux.

    Côté scénario, c'est du Bioware  : des moments intéressants avec deux ou trois "rebondissements", on le suit pour se confirmer le fin mot de l'histoire que l'on soupçonne depuis un moment.

    Pour le contenu, qui sera trop vite dévoré par les gros joueurs malgré la mise en place d'un système d'héritage qui pousse au reroll en mettant en place un leveling partagé par tous les personnages d'un même compte sur un même serveur.
    L'héritage est un level qui se débloque lorsque le premier perso d'un copte sur un serveur a terminé le premier chapitre de son historie (lvl32-37) , qui permet de débloquer divers bonus allant de l'emote au pouvoir spécial en passant par les commodités de jeu tel qu'un boite aux lettre dans son vaisseau.
    Et donc pour monter ces fameux lvl d'héritages, il va falloir farmer l'xp avec ses persos.
    C'est une bonne idée qui peut allonger la durée de vie du jeu, pour ceux qui n'aiment pas avoir un seul personnage optimisé.

    Autre innovation, le partenaire pour tous  ! En faite non ce n'est pas une innovation, c'est juste un pet obligatoire. Ca permet de jouer en solo sans trop galérer trois heure à tuer un mob même si on est tank ou heal en absence de double spé (je ne comprends pas pourquoi ça n'a pas été mis en place). En effet, les partenaires épauleront les joueurs dans leurs quêtes, mais on pourra également influer sur nos partenaires par nos choix dans les dialogues jouant sur leur affection à notre égard (ça sert presque à rien juste à gagner un peu de temps pour le craft) voire accéder à une romance (romance pour les demeurés avec dans les dialogues une notification séduction  : comprenez "cliquez ici pour que votre partenaire tombe un peu plus amoureux de vous").
    Et pour bien faire, les partenaires sont stupides, encore plus que les mobs je trouve, n'hésitant pas à AoE près des ennemis assommés ou endormis ou à agro d'autres packs de mobs, ils crament leurs trinkets dès le début du combat, ils ont du mal avec les ascenseurs, ou les franchissements d'obstacles (ils ne savent pas sauter).

    Autre innovation dans le jeu, la trame historique du personnage à laquelle on participe et où l'on a un certain choix. En effet les quêtes seront précédées par des phases de dialogues au cours desquels vous influencerez votre partenaire et parfois même la suite de l'histoire de votre avatar.

    Niveau social le jeu n'offre rien de plus que ce qui se fait ailleurs, et rien de moins. L’outil de recherche de groupe venant d'être implémenté au jeu.
    Quant à la communauté, elle est plutôt agréable malgré la présence assez anecdotique de kikous.

    Alors vous vous demandez pourquoi un ressenti si mitigé de ma part  ? C'est en raison de cette forte impression de déjà vu, comme si c'était pas la première fois que je jouais à ce jeu. Ayant joué à WoW, Aion ou LotRO, c'est sûr, je suis pas dépaysée  : système de quêtes masquant le mob bashing, heal tank dps, le système de montures, le taxi, BG, instances, système de combat, hôtel des ventes, bi-faction, arbre de talents. Ce qui est d'autant plus dommage avec le budget annoncé (peut-être qu'une trop grosse part est partie dans le marketing et le doublage  ? ).

    Il y a aussi toutes ces petites choses qui nuisent au jeu ces choses qui sont en réalité conçues pour vous faire perdre du temps et prolonger artificiellement la durée de vie  : les ascenseurs, les speeders lents (un comble n'est ce pas  ? ) , les taxis qui font des détours ou qui suivent la route alors qu'ils volent  ? !
    Les quêtes qui se font dans des instance couloir obligeant à tuer tous les mobs, etc.

    Ajoutez à cela un jeu moyennement stable avec des bugs quotidiens (crashs, montures inutilisables, objectifs de quêtes qui ne se valident pas, partenaires coincés, options de dialogue qui ne s'affichent pas, ennemis invincibles en quittant le mode combat et se restaurant toute leur vie avant de vous ré-attaquer, etc. ).


    En bref, on se retrouve avec un jeu qui ne respecte pas ses promesses dans tous les sens du termes d'ailleurs, si on se rappelle des déclarations notamment sur l'absence du système heal tank dps ou la présence de housing annoncée avant la sortie du jeu... Mais c'est surtout la prétention d’annoncer un blockbuster qui n'est autre qu'un thème-park qui manque vraiment de fraîcheur ou d'innovations malgré une licence des plus intéressantes.
    17 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 17 juin 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    11 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    Le seigneur des anneaux est une licence en or, elle offre un background d'une richesse quasi-incomparable dans l'histoire du jeu vidéo.
    Et Turbine a plutôt bien réussi à l'intégrer dans son jeu.

    LotRO (Lord Of The Ring Online) dispose de graphismes soignés et plutôt flatteur pour son époque, aujourd’hui on les trouvera peut être un peu anguleux, mais ça reste très agréable avec des distances de vu très éloignées sans pour autant être gourmand en ressource (on fait tourner le jeu au max et de manière fluide avec une modeste radeon HD5770).

    Côté son, j'aime bien les musiques, certaines sont même sublime à mon goût et retranscrivent parfaitement les ambiances de cet univers fantastique. Les bruitages quant à eux n'ont rien exceptionnel mais ne gâchent pas le jeu.

    Jouabilité c'est de l’ultra classique  : on cible son ennemi, et on lance son cycle de compétences jusqu'à ce que la mort de ennemi (ou la sienne) survienne. À côté de ça on retrouve les instances, les raids avec les rôles toujours aussi classique de tank, heal et dps.
    A noter que dans ce jeu il n'y a pas de double spé, pire encore, il n'y a même pas de template, il n'y a qu'un système de traits (que l'on débloque par le biais de haut faits) que l'on affectera à son personnage qui le différenciera que trop peu des autres joueurs qui auront pris la même classe.
    Bref très peu de diversité au sein d'une même classe, à ce propos il n'y en 7 (+2 si vous avez l'add-on les mines de la Moria) avec 4 races donnant chacune accès à certaine des classes. Les races donnent des légers bonus et malus différents en relation avec l'histoire du seigneur des anneaux.
    On retrouvera aussi le même système de monture que dans WoW.

    Pour les quêtes c'est encore du classique, ça se résume à tuer du mob ou aller voir un npc. Toute fois, est mis en place dans le jeu des quêtes (organisées sous formes de livres) « scénarisée  » mais linéaires qui nous feront suivre de plus ou moins loin avec notre personnage les péripéties de la communauté de l'anneau issue des célèbres livres du seigneur des anneaux.

    Le monde est donc totalement et fidèlement inspiré des livres de Tolkien  : Le seigneur des anneaux, on y retrouvera des lieux mythique comme Fondcombe, les mines de la Moria ou encore la Lothorien c'est grand, et des lieux viennent s'ajouter régulièrement avec les add-on, le troisième à venir donnera accès à l'Isengar et sa célèbre tour.

    Le PvP n'est accessible à partir d'un certain niveau et est très déséquilibré. En effet à partir d'un certain lvl (30 il me semble ou 20  ? ) le jeu débloque le monster play et vous propose de prendre le contrôle d'un monstre (Araignée géante, Orc, Ouargue et. au lvl 50 et vous donne accès à une zone PvP où vous aurez également des quêtes à accomplir, mais là où ça bloque c'est que en tant que monstre vous démarrez au lvl 50 équipé comme un péon avec 5 pauvres skills et qu'en face vous avez des joueurs avec 50 lvl d'expérience, de craft et de loot  : c'est assez douloureux et rapide quand vous êtes un monstre. Il vous faudra beaucoup d'heures de jeux en période creuse avant de pouvoir rivaliser avec les joueurs en face. On va dire que c'est pour apprendre à vouloir faire un vilain, na  !

    Si Lotro en de nombreux points se montre peu innovant, il propose toute fois des mini-jeux intéressants, comme un jeu de chat, un parcoure de course hippique avec obstacles divers, un labyrinthe. A côté de ça il propose aussi du housing même s'il est pas très réussi (on ne peut pas disposer les meubles ou l'on veut) et enfin la musique : on peut jouer de la flute de la harpe du luth et autre dans lotro via les touches de son clavier, il y a même un système pour jouer des morceaux pré-enregistré dans le dossier de jeu si vous n'êtes pas très adroit !

    Sur le côté social rien de particulier  : une boite dialogue avec différents canaux (guilde, groupe, raid, général et. et pas mal d'emotes dont certaines qui permettent de changer son expression faciale. A noter qu'il n'y a pas eu de motion-capture et que ça se voit  : les personnages se meuvent en mode balais dans le derrière, c'est assez risible ou comique.

    Penchons nous à présent sur la communauté de ce jeu, je n'ai jamais évolué que sur un serveur dit RP, et force est de constater qu'au moins la moitié du serveur s'adonne au rôle play et que l'autre moitié le respecte. Comprenez donc une communauté mature et propice au rp  !
    Si vous aimez le rôle play, c'est LE mmorpg à essayer.

    Enfin sachez que le jeu est accessible en free to play si vous voulez l'essayez (en F2P vous avez moins de stockage à la banque et dans votre inventaire, pas de tenue d'apparat, pas de housing, l'acces au raid bloqué de même pour certaines instances, vous avez des limitations dans le craft, ne disposez que de 4 slots de personnages contre 7, un journal de quêtes moins conséquent). Alors peut-être à bientôt dans les Terres du Milieu !

    Pour conclure je dirais que c'est un mmorpg standard, stable, avec pas mal de contenu, possédant un des meilleurs background qui puisse être, le tout couronné par une excellente communauté (non je parlais pas de celle de l'anneau ^^).
    Publié le 17 juin 2011 à 22:18, modifié le 17 juin 2011 à 23:11
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 13 juin 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    CO (Champion online) marche dans les traces de City of Heroes/vilains, les jeux sont similaires.
    CO est en free to play, avec un mode silver, et payant avec un mode Gold.

    CO bénéficie d'avancées technologiques qui n'étaient pas présentes à l'époque de city of x. En résulte donc des graphismes plus plus joli et agréable, répondant bien au style comics.

    La bande son sans être parfaite, répond à nos attentes et la spatialisation des effets sonores est bien rendue. Certaines musiques sont sympa d'autre lassent voir énervent rapidement, bref rien d'extraordinaire de ce côté.

    Le PvE est très similaire à celui de city of heroes, et ne manque pas de quêtes, même en silver où l'on ne bénéficie pas de tous les packs «  aventure  » on a plus de quêtes que nécessaire sans compter la borne robotisée qui génèrent des quêtes aléatoires à effectuer dans des minis donjons créées eux aussi selon un mode aléatoire, donc vous n'aurez pas l'impression de vous retrouvez systématiquement au même endroit, même si certain décores se ressemblent, l'agencement des lieux sera différent.
    En plus de cela on retrouve les instances à faire en groupe classique avec tank heal et DPS. Le jeux bien que persistant est instanciés en plusieurs zones (à l'image de guild wars ou Age of Conan) , ce n’est pas un monde ouvert mais les zones sont vastes et diversifiées. On regrettera cependant qu'il n y'en ai pas plus.
    L'autre point positif du monde de CO c'est qu'il est basé sur un univers de jdr, il arbore donc un Back Ground riche tout en nous sortant de l'habituel heroic fabtasy qui domine le monde des MMORPG.
    Pour la création de perso, c'est très complet  : l'éditeur permet de tout faire ou presque : ninja, extraterrestre, cow-boy, monsieur tout le monde, agent secret, commando, cyborg et tant d'autre même en mode silver moins fourni que le gold il y a de quoi faire.
    Pour les classes, en mode silver on a droit à 8 prédéfinies contre 15 (que l'on pourra bi-classer entre elles) pour la version gold dont une qui est une build custom où l'on pourra piocher dans tous les archétypes de personnages pour faire un personnage vraiment sur mesure. Faire ce genre de personnage permet d'avoir un très gros avantage contre n'importe quelle autre classe prédéfinie  : on peut prendre des skill de heal de tank et de DPS, c’est un plaisir à jouer mais c’est triste pour les comptes silver qu'on en voit pratiquement plus en PvP.

    Le PvP est quant à lui est anecdotique ça se résume à quelques arènes où règnent sans partage les twinks issus de comptes gold, bref si le PvP est votre principal objectif dans un jeu, champion online risque fort de vous laisser sur votre faim.

    Pour le rôle play, il y a pas beaucoup de supports : il y a une boite de nuit, un saloon, deux trois intérieurs mais pas de houssing et le minimum syndical en emotes. De toute façon la communauté française compte pratiquement plus de joueurs RP.

    La communauté est elle plutôt agréable, les joueurs groupent facilement mais communiquent peu. Mais en général ce sont des gens courtois et éduqués.

    Côté stabilité, chose aberrante si l'on est sous un compte silver, le jeu est moins stable  : on a des : "server not responding" de plus de 15s, un lag permanent d'une seconde malgré un ping inférieur à 200. Mais dès que l'on bascule en compte payant plus de soucis.
    En dehors de ça les bugs sont peu nombreux et ne gâchent pas le jeu.

    CO est sympathique même s'il souffre de manques par rapport à son aîné City of heroes/vilain comme par exemple faire un vilain ou créer son QG de guilde il y a également moins de zone.
    Il est plutôt pénible d'y jouer en fre to play et la version gold ne mérite pas selon moi qu'on y paye un abonnement de 13€/mois. Bref à réserver au fans qui à mon avis lui préféreront City of Heroes même s'il commence à se faire vieux aujourd'hui.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 28 avril 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    4 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Voilà bientôt un mois que j'erre sur Rift, et je dois dire que si j'ai pas eu un véritablement engouement au départ, je reste malgré tout sur le jeu non sans plaisir.
    Bien que beaucoup de choses dans ce jeu sont du déjà vu (système de combat, arbre de talent, BG, craft, faction, réputations, montures etc... ) il y a ce système de faille utilisé de manière totalement aléatoire parfois dans des évents qui rajoute un véritable intérêt au jeu tout en poussant les joueurs à coopérer.

    C'est le MMO avec lequel j'ai le plus souvent joué en groupe sans farmer des instances. J'apprécie son côté graphique pas trop gourmand mais qui demandera tout de même une machine assez récente (moins de 4 ans) , les effets sonore n'ont rien de particuliers, et sont crédible et soignés. La jouabilité est similaire à un WoW : propre et efficace si on dispose d'un ping décent.

    Niveau communauté c'est moyen, j'ai connu mieux (Lord of the ring online ou earth rise) et pire (Guild Wars ou WoW). On retrouve les ninjas, les kikitoudur, les joueurs sans éducation mais ils sont suffisamment peu nombreux pour ne pas gâcher entièrement le jeu.

    Je n'ai pas vraiment explorer le côté PvP, juste un ou deux BG ça reste du grand classique avec sans surprise une supériorité prononcé de la faction renégat.

    Le PvE aussi n'est pas original si ce n'est ces failles qui apparaissent régulièrement dans des endroits différents. On regrettera à présent qu'elles imposent d'être fermées en un temps plutôt court, alors qu'il n'y a pas toujours des joueurs à proximité pour vous prêter main forte.

    Côté RP, c'est pire que sur WoW, des joueurs viendront se payer ouvertement de votre tête et n'espéraient pas le secoure des GM anglophone...

    Bref ce n'est pas la révolution attendue, même s'ils scandent : You are not in Azeroth anymore, quand on y est on ne peut s'empêcher d'y penser tant les systèmes de ces jeux sont similaire.
    Reste qu'il permettra de patienter agréablement en attendant un guild wars 2, un secret world ou un world of darkness. D'autant que le jeu est stable et fonctionnel et propose déjà des patch de contenu intéressant.
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 mars 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Cette suite a été farouchement attendue par les fans du premier Neverwinter night, nous attendions tous beaucoup de ce nouvel épisode de la série. Hélas il y a du avoir incompréhension de la part d'Obsidian.

    Il y a eu un gros travail sur la partie solo du jeu, alors que les fans attendaient une amélioration de la partie multijoueur. Et là ce fut pas terrible, le jeu gère très mal les modules qui sont souvent lourd et peinent à gérer trop de joueurs au même endroit, et je ne parle même pas des animations qui mettent les serveur sur les genoux. Et les chargements très lent à chaque changement de certaines zones pour peu qu'elles soient complexe, même avec des machine performante.
    Du coup le multijoueur c'est faisable, jouable, mais pas du tout optimisé gâchant en partie le plaisir de jeu.

    La quête solo est assez épique et prenante avec ses rebondissements et ses combats intense. On lui trouvera peu à reprocher. On aimera la gestion de groupe et veiller à la bonne entente des npc le composant. Chacune des décisions du joueur à un impacte sur le scénario et ses compagnons npc. C'est très flatteur, on a vraiment l'impression de jouer un rôle dans le monde de notre avatar.

    La personnalisation du personnage n'est pas très poussée  : visage coiffure taille corpulence puis couleur cheveux yeux et peau. Si en solo c'est pas trop gênant en multijoueur vous risquez plus facilement de tomber sur votre sosie, car il y a peu de coupe et de visage et encore moins qui soient potable. Le character design est vilain de même que leur animation qui est tout sauf naturelle et jolie.
    Puisse que l'on est sur la beauté des avatars, parlons de celle du monde. Il est beau et très diversifié, par contre il faut une bonne machine pour le faire tourner au maximum (au moins une 8800GTX). Les ombres et effet de lumière sont plutôt bien réalisés quand ils ne bug pas.

    Sur le gameplay, rien n'a changé depuis le premier opus  : ça se base sur les règles du jeu de rôle papier Donjon et Dragon et donc tout se fait pas un système de dés lancés par le jeu, donnant une impression de combats en temps réel.
    En parlant de combat, il y a aussi des scènes de social qui elles aussi reposent sur des jets de dés. De ce fait les compétences et la classe que l'on choisira pour notre avatar jouera un rôle primordial dans la façon de résoudre les problèmes qui se dresseront face à nous au cour du jeu. Ce qui veut dire que les obstacles pourront être franchis de différentes manières  : ruse, force, social...
    Ce qui n'est pas pour déplaire car si l'on refait le jeu ça ne sera pas une bête répétition de nos actions, sans compter qu'il y a plusieurs fins  !
    Par contre on regrettera l'absence d'axe Z dans le jeu malgré les demandes des joueurs, donc pas de saut ou de vol.
    Les sorts ont été un peu enrichis depuis le premier volume et on retrouve quelques classes inédites tel que le sorcier, ça donne un vent de fraîcheur au jeu et permettra de trouver plus facilement l'avatar qui correspondra parfaitement à notre façon de jouer.

    Pour le son c'est correcte les doublages sont bon de même que la localisation Française. Les bruitages sont moyens mais font leur part du travail. Certaine musiques sont assez épique mais pour la plupart elle se contente de remplir l'espace audio du jeu.

    Pour la durée de vie, en solo elle est pas mal du tout, l'histoire est longue et on peut la refaire pour la voir sous différents angles.
    Et en multi elle est quasi illimité  : de nombreux serveurs en ligne existent, ces derniers créées par des joueurs mettent à disposition des mondes imaginaires dont certains sont persistant à l'image des MMORPG.
    Parmi ces mondes appelés modules ou serveurs, certain seront exclusivement dédiés au rôle play et d'autre aux combats plus ou moins scénarisé. Du coup les serveurs étant tenu par des joueurs vous pourrez vivre des animations chose à l'heure actuelle quasi inexistante dans le monde du MMO, et c'est bien ce qui fait la force de la série des neverwinter night.
    Mais hélas Obsidian à complètement délaissé le côté multi, il n'a rien ajouté de plus de ce côté depuis le premier volet, du coup ce sont les joueurs eux même qui ont du faire le travail des développeurs en rajoutant des emotes notamment pour s'asseoir sur des chaises et fauteuils.
    Bien sûr il y a toujours l'outil de création de module qui permet de construire son propre monde pour le mettre ensuite en ligne. Mais on se retrouvera limité par la lourdeur du mécanisme de jeu qui empêche de faire des décors trop chargés ou des zones trop grandes sous peine de faire laguer le serveur ou rendre les chargements beaucoup trop long.

    Pour conclure je dirai que le jeu propose une belle campagne solo mais que la force de NWN2 est aussi sa grande faiblesse. En effet ce jeu est le seul avec son prédécesseur à proposer un outil de création de monde à mettre en ligne pour y jouer avec plusieurs joueurs. Mais hélas ce dernier est tellement bâclé et peu abouti qu'il bridera les élan créateur des joueurs, et pénalisera le rôle play. Si les créateurs du module ne l'auront pas créé eux même vous ne pourrez pas vous asseoir sur une chaise ou vous allonger sur un lit.
    Du coup votre expérience multijoueur variera en fonction de la qualité des créateur des modules que vous fréquenterez.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 23 mars 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    4 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Le premier opus était original, novateur et plutôt prenant. ce second volet se voulait plus abouti, mais hélas, s'il y a eu certes des ajouts il souffre également de retraits.

    On apprécie l'ajout du cycle jour/nuit et l'arrivée aléatoire de la pluie. Il y a aussi cette idée sympa d'avoir disséminé plusieurs carcasses de voiture sur les îles qui permettent de débloquer gratuitement des modèles mythique (Coccinelle, 2CV, Shelby 500GT etc... ). On aime aussi l'implémentation du hors piste avec les véhicules tout terrain. Il y aussi la prise en charge des dégâts : les voitures se déforment sous les chocs et collisions (tôle froissées, portes qui baillent et peinture écaillée) sans modifier par contre les performances du véhicule.
    On peut aussi modifier sommairement les intérieurs des maisons que l'on achètera sur l’île.

    Par contre on a perdu les motos, le chronopack (outil qui permettait de faire soit même des tests sur les performances du véhicule) , l'isolation de session (pour rester entre amis, et ne pas déranger ou être dérangé par les autres joueurs) , on a plus que deux radios contre six, et la playliste utilisateur n'existe plus (pour écouter ses propre musiques en jeu) , plus de Lamborghini, plus de réglage de la position de conduite en vue cockpit (du coup dans certaines voitures on ne voit pas les compteurs) , et enfin plus de mode hardcore, ce qui signifie la fin du drift prolongé (Un dérapage dure le temps d'un virage, n'espérez pas faire toute une succession de virages en un seul drift comme dans le premier titre).

    Mais hélas on a conservé des défauts du premier opus : le frein et l'embrayage sont presque binaire, comprenez qu'il est impossible ou presque de doser son freinage ou son embrayage : dommage pour le talon pointe, ou tout simplement pour s'arrêter en douceur au stop. Un défaut INADMISSIBLE pour un jeu de course (je joue avec un le volant G27 de Logitech et j'ai réglé la sensibilité au minimum et paramétré la courses de tous mes axes au maximum).
    On retrouve aussi le trafique assassin dont le seul but est de vous mettre dans le décor : les voitures se croisent toujours au moment ou vous les doublez, s'il y a une voiture en contresens au niveau d'une intersection, 9 fois sur 10 elle vous coupera la route pour tourner au carrefour. Si vous évitez une voiture venant de fasse par sa droite, elle vous rentrera dedans en simulant une manœuvre d'esquive (en fonçant sur vous oui oui). Elles roulent à 40km/h sur la voie du milieu ou de gauche sur auto-route, elles pilent sans raison, accélèrent brutalement quand vous cherchez à les dépasser.
    Les voitures du trafique accélère et freine toujours aussi violemment : au feu vert je n'arrive pas à laisser sur place les voitures du trafique avec une Ferrari California de plus de 400 ch !
    Le décor est toujours aussi piégeur : rare sont les virages avec une bonne visibilité, et il y aura toujours un arbre, poteau, rocher ou barrière pour accueillir vos sortie de route.
    Tout à été conçu pour vous faire recommencer vos courses à la moindre erreur, sans compter que les épreuves de contre la montre sont d'une difficulté aberrante.

    Dans TDU2 on dispose de deux île : Ibiza où on fera nos débuts et Hawaï qui n'a pas changé depuis TDU1 hors mis les tracés hors piste qui ont été rajoutés. Et c'est bien navrant car les 3/4 du jeu se déroule à Hawaï, bref pour les joueurs du premier opus, ça manque de dépaysement. Du coup pour mes ballades je reviens sur Ibiza.

    Pour le gameplay on a droit à un mélange d'arcade et de simulation, c'est pas trop mal mais ça laisse sur sa faim. Les voitures ont des comportements différents suivant le poids, la puissance et les roues motrices, chacun trouvera chaussure à son pied.
    Il y a pas mal de défis à accomplir avec une difficulté croissante, les derniers sont vraiment très très dures, ou tout simplement impossible pour les casuals ou les joueurs pas très adroit. Vous devrez recommencer certaines courses des dizaines et des dizaines de fois, sans forcément réussir.
    Ainsi on peut tester notre adresse sur différentes épreuves : des classiques telles que les courses ou les contre la montre le tout avec ou sans trafique, mais d'autres plus originales aussi : courses radar où le but est de passer le plus vite devant les radar disséminés dans un secteur, le vainqueur étant celui qui à la plus grande vitesse moyenne de passage devant les radars.
    Ces épreuves sont réalisable seul, avec ou sans trafique et contre des npc ou des joueurs.
    On aura aussi la possibilité de défier via un appel de phare un joueur croisé au détour d'une ballade pour une mise de 1000 à 50 000$.
    On pourra aussi faire des épreuves de coopération comme «  suivre le leadeur  »   : le but étant de franchir tous les checkpoints d'un tracé inconnu sauf pour le leader (grâce à une indication GPS) qui change à chaque checkpoint. à chaque checkpoint franchit le leader change et les joueurs ont un temps limités pour franchir le checkpoint une fois que le leader y est passé.

    Pour le son c'est correcte, bien que certaines voitures aient été plus soignées que d'autres, dans Ibiza parfois les sons d'ambiance cessent pour reprendre de façon inexplicable, mais à part ces défauts c'est bien fait.
    Les musiques sont plutôt anecdotique, j'ai finit par les couper et écouter les miennes sur Winamp, sûrement une question de goût.

    Pour ce qui est de la stabilité des serveurs, à ce jour où j'écris ces lignes ça va mieux. Au début c'était vraiment chaotique, du grand n'importe quoi. Si il y a moins de souci à présent, il y en a encore comme la difficulté de rejoindre des amis en ligne ou des courses multijoueurs aux heures de pointe.
    On en est au deuxième patch mais c'est pas encore ça.

    La communauté est assez diverse ça va du petit imbécile qui ne vit que pour faire suer les autres, vous rentrant dedans de manière répétée vous insultant et vous traquant même quand vous changez d’île, au joueur respectueux et agréable en passant par le tricheur. Mais dans l'ensemble j'ai plus souvent croisé des joueurs trop content de vous rentrer dedans (sûrement des refoulés de l'auto tamponneuse, parents, ne refusez pas les autos-tamponneuses à vos enfants dans les foires ! ). C'est d'autant plus agaçant que les dégât sont pas désactivable et ça relève de l'exploit de faire plus de 10km sans se faire rentrer dedans par un joueur ou le trafique. Au final on a l'impression de passer son temps dans des épaves plutôt que dans des supercars.
    Bref la communauté est peut-être pire que celle de WoW.

    Sur le côté social du jeux, ils ont pas arrêté de le mettre en avant dans leur campagne de pub alors que c'est juste une vaste blague. La fenêtre de discussion est rudimentaire : juste un cannal de session, pas de chat global, de groupe, de guilde ou de mp, et ça se veut un MMO...
    Il y a bien des guildes, mais l'impossibilité de contacter les membres en jeu (pas courrier IG ou mp ou message de guilde) rend difficile l'organisation de la moindre rencontre et je parle même pas de défi inter-guilde. De toute façon si on fait une sortie de guilde en freeride on peut pas être plus de 8 c'est sûr c'est très social.
    Il y a bien cette histoire de Casino mais Micromania m'ayant arnaqué comme beaucoup d'autre joueurs d'ailleurs (nous avions précommandé chez eux et n'avons jamais reçu le DLC du casino malgré nos nombreux mails et déplacements à leurs enseignes) Donc je ne pourrai pas vous en parler.
    Si vous faites du rôle-play attendez vous à des moqueries ou des reproches de flood, et à pas mal de difficultés : pas de bar, très peu d'emote et difficilement accessible, on ne peut même pas s'asseoir. N'importe qui peut s'inviter chez vous avec ou sans votre consentement du moment qu'il est dans votre liste d'amis.
    On ne peut pas sortir des véhicules, sauf pour se "téléporter" dans son appartement ou les concession et clubs.

    Pour conclure et résumer je dirai que c'est un jeu qui propose une belle durée de vie de grands espaces ouverts bien qu'un peu monotone. Un aspect social complètement raté, une maniabilité des véhicule passable (frein et embrayage). Il lui manque pas grand chose pour respecter ses promesses et les joueurs pour être un bon jeu. Mais connaissant Atari et le suivi déplorable de ses jeu je ne miserai pas là dessus.
    Un jeu intéressant à acheter d'occasion ou sur steam quand il sera passé à 30€.
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 20 oct. 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    0 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    WoW n'est plus à présenter, tout joueur de PC ou presque doit le connaitre.
    Beaucoup critiqué ou fortement adulé il laisse rarement indifférent. Il en est de même pour moi, je trouve le jeu très prenant de par sa course à l'équipement. C'est également un jeu avec une très grosse communauté, facilitant de ce fait les rencontres qu'elles soient agréable ou non mais au final on trouvera toujours des joueurs qu'on apprécie.
    Mais là où ça ne va pas très bien hors mis un moteur graphique éculé c'est l'encadrement. En effet l'équipe blizzard semble totalement se désintéresser du bien être de ses joueurs faisant très peu cas de leurs suggestions.
    Il n'est pas rare de voir les maintenances dépasser les horaires annoncés ou les patch se transformer en beta teste sans aucune compensation pour le joueur.
    Enfin toujours dans l'encadrement, les MJ qui ne répondent que 10h après vos requêtes se contentent le plus souvent de envoyer des réponses préformatés et le plus souvent obsolètes, quand ils ne sautent pas tout simplement sur vos périodes de déco pour vous répondre par courrier In Game s'évitant ainsi une confrontation.

    Autre soucis, le jeu commence à voir son système dépassé, soit un cycle d'aptitude à lancer toujours dans le même ordre ou presque. De plus tout dans le jeu se base sur le mob bashing, on aurait aimé pouvoir faire autre chose que taper du mob. Mais tout passe par là : réputation craft xp équipement haut fait.

    Bref un jeu très prenant qui mérite un coup de jeune dans son mécanisme et surtout d'un véritablement encadrement pas seulement d'un créditeur de carte bleu.
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques