Critiques de Nysao

  • 14 avril 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    8 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Il serait bien fastidieux de dresser une liste des défauts, même objectifs, de PW. Je vais donc m'attarder sur les plus criants, en commencant d'emblée par expliquer le titre de cette critique.

    Le badaud débarquant dans PW sera bien souvent charmé par une impression de richesse et de profondeur qui n'est que façade. Une multitude de quêtes, un système de craft qui bien que simple, semble efficace, la perspective des fameuses guerres de territoires. Ajoutez à cela des graphismes plutôts fins et agréables (si tant est que l'on apprécie le style) et vous ne pourrez qu'avoir envie d'explorer plus avant le jeu...

    Et c'est alors que vous progresserez que les choses vont se gâter. Précisons d'abord que le jeu propose un lvling à l'asiatique avec 105 lvls, mais une courbe d'expérience assez rapide, notament à bas niveau ou les levels s'enfilent comme des perles.
    Au gré des lvls beaucoup des éléments qui vous avaient probablement charmé de prime alors vont s'assombrir.

    Le craft si présent lors de vos 60 premiers lvls, va quasiment disparaître par la suite. D'autres équipements bien plus performants devenant accessibles par d'autres biais. La faute également à des materiaux beaucoup trop rares et/ou coûteux pour des résultats trop souvent lamentables.

    Les quêtes si abondantes au début vont elles aussi presque disparaître, et être remplacées par une quête achetable et répétable demandant de bash les même mobs en boucle.
    Au dela des quêtes c'est tout le coté PvE de PW qui est absolument insipide et en dessous de tout. Pour justifier mon propos je ne vais pas épiloguer pendant des heures juste vous dire qu'il est quasiment entièrement réalisable en étant AFK. Du lvling aux donjons instanciés, tout est réalisable en lisant le journal, et regradant un film ou pourquoi pas en dégustant un bon repas dans la salle à manger.
    Je vous laisse imaginer l'intensité de ce PvE où les développeurs ont confondu ennui et difficulté, challenge et longueur. Parquer vos persos sur un spot de grind ou devant un boss et revenez un peu/beaucoup plus tard et la magie se sera opérée.

    Le souci c'est que le pvp ne rattrape pas vraiment le tout. Le PK/pvp outdoor est si lourdement pénalisé qu'on en vient à se demander si on est vraiment dans un jeu pvp... Quand aux fameuses guerres de territoires... elles souffrent de la localisation en Malaisie des serveurs (comme tout le reste du jeu, préparez-vous à déguster des pings entre 300 et 500) et surtout elles sont presque inexistantes ! La faute à un système pensé avec les pieds permettant aux guildes de construire leurs empires à coups de millions, (librement achetables sur le net, l'éditeur s'est même associé à un gold seller -. -) sans livrer de combats ! Le système rends quasiment impossible l'émergence de nouvelle guildes, les guildes en place gagnant tellement d'argent qu'il faudrait dépenser de milliers d'euros en cash shop pour les obliger à combattre si elles se sentent un tant soit peu menacée...

    Privé de guerre de territoire par l'exploitation outrancière d'une faille du jeu, privé de contenu autre que de l'afk bashing sans perspective autre que de bash un lvl de plus (mais il n'y a rien d'autre hein, rien) , privé de patch autres que des update de l'item mall (c'est meme mieux, le seul soit disant patch à été jusqu'à enlever du contenu) et même privé de developpeurs ! (beijing interactive travaille dejà sur un autre jeu) PW s'avère etre un cheap f2P asiatique comme on en voit tant.

    La communauté internationale ne s'y trompe pas d'ailleurs et l'hémoragie de joueurs se fait plus pressante chaque jour.
    Publié le 9 avril 2008 à 22:35, modifié le 14 avril 2008 à 16:44
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 déc. 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    On dit de presque tous les MMO à leur sortie qu'ils ont un gros potentiel mais qu'ils sont un peu prématurés, pas très bien optimisés... Et Tabula Rasa (TR) n'y échappe pas. Ce dont je doute par contre, c'est de son potentiel.

    Les énormes changements entrepris depuis la release, allant de la refonte complète des classes (à peine un mois après la sortie) à l'ajout de mécanismes basiques mais jusqu'alors absents (commerce, échelonnage de la puissance de l'équipement) montre une bonne volonté et une grosse force de travail de la part de DG. Mais on ne peut que se demander pourquoi ce travail basique n'a pas été fait avant la sortie, pourquoi également la bêta n'aura été qu'une campagne de promo commerciale.

    Bref, les développeurs entreprennent de grands bouleversements mais sont également acculés au mur par l'absence totale de contenu PvE au niveau max (qui s'atteint rapidement) et par l'absence complète d'engouement pour le système de « clan vs. clan » assez mal pensé...

    Mais le gros souci pour moi se trouve dans le gameplay très primaire du soft qui ne fait la part belle ni à la finesse, ni à la réflexion, ni à la stratégie. Passé l'excitation des premiers temps, les tueries s'enchaînent sans varier d'un Iota. Les ennemis tombent en un ou deux coups dans leur immense majorité et le bestiaire est quasi identique de la première à la dernière zone de jeu.

    Les joueurs sont totalement surpuissants comparés à leurs pauvres adversaires dont le nombre, frisant déjà le ridicule par endroit, reste la seule "arme" (et encore... ).
    L'orientation solo du jeu - oui TR se veut un MMO ou absolument tout est solotable - est d'ailleurs un des gros éléments qui vient limiter le challenge.

    Pour finir Tabla Rasa est actuellement un véritable panier percé, les joueurs une fois approchant le niveau max, ne pouvant qu'objectivement constater qu'il n'y à plus rien à faire, partent vers d'autres horizons.
    Combien reviendront quand le nouveau contenu arrivera ? Qui sait... La seule chose certaine est que dans l'immédiat, les serveurs ne se remplissent pas, loin de là.
    Publié le 28 déc. 2007 à 01:39, modifié le 28 déc. 2007 à 16:16
  • Plus d'autres critiques