Critiques d'Elenia B.

  • 10 janv. 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    10 personnes sur 16 ont trouvé cette critique utile.
    Cela fait maintenant 2 ans 1/2 que je traine mes pixels sur Second Life, dit SL.
    Trainer n'est pas trop fort tellement ça lague souvent.
    J'y ai été pour faire du RP, déçue par Silkroad et Lineage II où le RP est trop prisonnier du gameplay.
    Dans SL, j'ai trouvé une liberté totale : vous pouvez créer et incarner le personnage de vos rêves dans un décor adapté, puisque tout et je dit bien tout est créé par les joueurs : le gameplay c'est simple : il n'y en a pas ; à vous de le créer aussi, ce qui ne va pas sans poser de problème.
    Si vous voulez incarner un dragon dans un univers fantasy ou R2 dans un univers Stars WAR pas de problème sur SL : juste trouver les avatars qui vont bien (ils existent, garantie, mais faudra sans doute les acheter, ou vous les faire) , un terrain de jeu, des partenaires, et se mettre d'accord sur les régles. Immersivité garantie.

    L'interface de jeu est complexe : pour la maitriser tant soi peu, il vous faudra des conseils : ce qui vous amène à aller vers les autres et à découvrir la dimension sociale de ce jeu : c'est une petite société à part entière, avec une dimension internationale : vous vous ferez des amis, peut être aussi des ennemis surtout si vous déranger, et vous rencontrerez peut être même l'amour (et attention ça peut faire mal). Il faudra que vous vous fassiez votre cercle relationnel : je vous conseille de vous inscrire dans des groupes d'entraide ou d'enseignement (oui, il faut aller à l'école) et surtout de ne pas vous laisser rebuter par l'interface complexe et le manque de jouabilité. SL se découvre et se révèle petit à petit, et beaucoup grâce aux conseils des autres. Patience, le jeu en vaut la chandelle. Pressés s'abstenir.

    Et enfin, ce que j'ai découvert dans SL ce sont les possibilités quasi infinies (bien que limitées techniquement) de création : j'avais toujours rêvé de créer dans un univers 3D et je pensais que cela m'était inaccessible. Sur SL, c'est relativement aisé : il faudra quand même maitrisé tant soi peu un bon logiciel de dessin 2D comme The Gimp ou Photoshop pour faire vos textures. Cela s'apprend aussi.

    SL, c'est pour les no-life ? Que nenni ! Si SL est chronophage, j'y passe beaucoup moins de temps que sur Silkroad par exemple où la contrainte de gagner des points d'expérience pour avoir un niveau correct m'obligeait à de nombreuses heures de jeu. Et pas de contraintes autres dans SL que celles que vous vous créez. Vous êtes libre ! Et libre aussi de vous livrez aux activités très diverses et variées quand vous voulez.
    Publié le 10 janv. 2010 à 16:02, modifié le 10 janv. 2010 à 16:07
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 nov. 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    J'ai joué à Silkroad (iSRO) pendant 1 an. Passionnée de jeu d'aventure, c'était mon 1er MMOPRG. J'ai de suite accroché : je pouvais y être la grande magicienne que je rêvais.
    SRO est très bien pour se défouler après une journée de boulot a tuer du mobs à la chaine. Le PvP est aussi très intéressant j'y est vécu des aventures rocambolesques. Les graphismes sont très beaux et l'univers immersif à souhait. Le montage du perso est intéressant et complexe (conseils avisés indispensables).

    Mais : - serveurs bondés (parfois 1 h pour se connecter) car farcis de goldbot.
    - cher à haut niveau : jusqu'au niveau 44 (soit 6 mois) j'ai pas dépensé plus de 5$ par mois (et encore pas indispensable) ; à la fin (j'ai arrêté au niveau 76 6 mois plus tard) , je dépensais 70$ par mois. A ce prix là, il vaut mieux aller sur WoW.
    C'est pour ces 2 raisons que j'ai fini par abandonner début 2007.

    Comme tout MMOPRG, la gratification est proportionnelle au temps que vous y passez : il faut y consacrer au moins 3h par jour.

    Je le conseille fortement pour ceux qui veulent découvrir un MMOPRG car gratuit au début. Après, à vous de voir.

    Edit Nov 2010
    Je suis retournée sur Silkroad de Mars à Mai 2009 : objectif mener mon perso du level 76 au maximum (90 à l'époque) pour faire du pvp. En m'en donnant les moyens : c'est à dire compte premium avec ticket gold (doublant l'XP 3h par jour) et bot (le meilleur, payant aussi) 24h/24h. Moi qui avait toujours refusé de botter. Mais je crois qu'être haut level sans bot c'est maintenant impossible. 3 mois après, j'étais 86 et je progressais quasiment plus, mon bot se perdant dans le donjon et mon perso se faisant régulièrement buté par les mob. Aussi j'ai abandonné de nouveau.
    Un coup de nostalgie j'ai voulu retourné y faire un tour ce mois ci : et bien mon compte a été effacé. Nouvelle politique de JoyMax : plus de 6 mois d'inactivité couic. Ce coup ci je suis vraiment sevrée.

    Juste cette petite expérience pour vous informer de ce qui vous attend si vous vous accrochez à ce jeu.
    Publié le 31 août 2008 à 18:04, modifié le 26 nov. 2010 à 21:58
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques