Critiques de Chandler

  • 9 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 3 ans.
    J'ai joué au début de ce jeu mais faute de temps, j'ai arrêté. Ce jeu est prometteur et demande de l'interactivité entre les joueurs et les différentes divisions afin de bien profiter de la campagne.

    Une action d'un partenaire peut avoir un gros impact sur la réussite de la mission. Un bon suivi des missions de l'escadrille était plus qu'indispensable, tout comme le choix des commandants. Ce choix peut avoir un vrai impact sur le jeux et la coopération entre les escadrilles. Ce jeu mérite d'être testé.

    Pour bien débuter, il ne faut pas négliger le tutoriel, même si on pense que la prise en main est rapide.

    Lors de ma période, le choix des avions était bien développé et réaliste. Lorsque l'on pouvait obtenir un avion "personnel", il ne fallait pas se tromper si on voulait vraiment en tirer le maximum. Ce choix ajoute un vrai plus en terme de gameplay et de l'amusement.

    Avec l'avion, il y a aussi le copilote dont il faut bien vérifier les caractéristiques afin d'avoir une vrai osmose.
  • 20 nov. 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    6 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    NWN2 promettait beaucoup et la communauté plaçait beaucoup d'espoir dans ce jeu vu le succès de NWN1.

    Malheureusement, l'éditeur demande beaucoup trop de ressources et plusieurs bugs n'ont pas encore été corrigés à ce jour.

    Concernant les campagnes officielles, elles sont largement au dessus de celles de NWN1 mais il faut reconnaître qu'il faut parfois du temps pour bien entrer dedans, notamment avec le tutoriel de celle de NWN2 (sans les extensions) , mais elles valent malgré tout la peine d'être faites.

    Ensuite, ce jeux est fort de nombreuses classes et classes de prestige et d'un vaste choix de races, ce qui offre beaucoup plus de liberté dans la création des personnages qui peuvent être plus personnalisé qu'avec NWN1.

    Dans les campagnes, l'artisanat prend enfin de l'importance et permet de se fabriquer des objets beaucoup plus intéressant que ceux que l'on trouve dans les coffres.

    La gestion des compagnons est très pratique, ils peuvent dans certains cas être incarné en lieu et place de notre personnage. Cependant, leurs IA fait parfois défaut, comme lancé un sort de niveau 9 pour un tout petit monstre.

    Ce jeu mérite malgré tout d'être testé.
    Publié le 27 oct. 2009 à 13:01, modifié le 20 nov. 2010 à 20:15
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 15 août 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    4 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    DDO est un jeu qui se trouve dans la niche des licences D&D.

    Il reste fidèle aux règles de la version papier même si certaines libertés sont prises, comme la gestion du mana des lanceurs de sorts.

    Le suivi est très régulier et les divers modules ajoutent un contenu non négligeable. Les niveaux 20 seront débloqués avec le module 9. Avec l'extension "Underdark", le jeu offre de nouvelles possibilités avec les niveaux épiques enfin accessibles. Le druide fait, enfin, son apparition. Cette classe manquait cruellement à DDO.

    Point non négligeable pour certains, un pont a été créé entre Eberron et les Royaumes Oubliés. Nous allons enfin pouvoir nous promener en Ombreterre et combattre les drows.

    Les évolutions permettent de vraiment bien personnaliser son personnage, ce qui fait qu'un mage ne ressemble pas à un autre mage.

    Il n'y a pas de classes prédominantes et la force de DDO repose sur l'esprit de groupe. Tout le jeu prend son sens avec le groupe. Le PvE de DDO vaut plus que le détour.

    Le jeu solo existe, mais il n'y ait pas trop répandu, ce serait d'ailleurs dommage que de se passer du groupe qui permet de faire toutes les quêtes "optionnelles" des donjons.

    L'extension a modifié pas mal l'interface du jeu et notamment le système des groupes. Le système classique du "LFG" est toujours là, mais le nouveau système permet d'activer directement, en entant dans une quête, un système LFG qui peut être automatique ou personnalisé. Soit on accepte tout le monde de manière automatique, soit il faut le personnaliser.

    Il faut tester ce jeu.
    Publié le 28 déc. 2007 à 21:55, modifié le 15 août 2012 à 14:16
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques