Critiques de The Elder Scrolls Online

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

12 personnes ont trouvé cette critique utile.
Comme beaucoup, j'ai suivi le développement de TESO. Les promesses semblaient prometteuses, malgré le fait que je ne connaissais pratiquement pas la saga. J'avais bien essayé Morrowind, Oblivion et Skyrim, mais j'avais vite abandonné chacun de ces jeux devant cette liberté énorme qui faisait que ... Je ne savais pas quoi faire... Bref, quand TESO est sorti, je me suis rué dessus, et ai une fois de plus lâché l'affaire au niveau 8, devant une liberté déconcertante pour le non initié... Et pui...
Publiée le 29 sept. 2015 par Ukkonen.
22 personnes ont trouvé cette critique utile.
TESO souffre d'une comparaison constante avec des jeux solo et online bien supérieurs à tous points de vue. TESO souffre en premier lieu d'une comparaison, inévitable, avec ses grands frères solo, soit notamment MORROWIND, époustouflant, mais aussi, Oblivion, dont il n'est qu'un très pale avatar et même Skyrim, superbe et cinématographique. TESO est un jeu solo, en tous cas qui se joue majoritairement solo mais sans que l'on y retrouve les grandes qualités de ses prédécesseurs : point ic...
Publiée le 17 mai 2014 par .
  • 17 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    22 personnes sur 29 ont trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    TESO souffre d'une comparaison constante avec des jeux solo et online bien supérieurs à tous points de vue.

    TESO souffre en premier lieu d'une comparaison, inévitable, avec ses grands frères solo, soit notamment MORROWIND, époustouflant, mais aussi, Oblivion, dont il n'est qu'un très pale avatar et même Skyrim, superbe et cinématographique.

    TESO est un jeu solo, en tous cas qui se joue majoritairement solo mais sans que l'on y retrouve les grandes qualités de ses prédécesseurs : point ici de liberté, point d'addon, il faut suivre une évolution des plus linéaires, linéarité à peine masquée par une foultitude de quêtes (insipides) et un dépôt ça et là et de livres (dont la lecture est de plus lénifiantes, c'est en effet de la mythologie de jeu grand public soit de la sous-heroic fantasy).

    TESO souffre également d'une comparaison, tout aussi inévitable, avec les autres MMORPG. Et il y en a de plus en plus sur le marché, hyper saturé et concurrentiel des MMO medfan.

    Il rappellera sans doute Rift, mais en moins magique, moins bon, moins dynamique, ses ancres étant délaissées par des joueurs qui ont vu des dizaines d'invasions dans l'opus de Trion. Il rappellera aussi bien d'autres MMO comme Neverwinter Online, finalement pas si mal, et bien plus dynamique et actif.

    Donnant au début l'impression d'un AoC like dans le design, il se révèle très vite très décevant, les zones étant d'un ennui et d'une fadeur assez terribles et ce ne sont pas les zones elfiques qui feront oublier la magie d'un EQ2 pourtant ancien.

    Son PVP pèche également et en un mois, on se retrouve déjà avec les tares d'un DAoC au bout de 12 ans : top rank ou rien, du coup, la première approche, fort sympathique, du PVP en bêta est déjà bien loin derrière nous... Son RVR a vieilli en un mois...

    Enfin ce jeu propose ce qu'il y a de pire pour constituer une communauté : pas de serveur localisé, du phasing partout, chacun dans son coin... HV ? interface de jeu en groupe catastrophique...

    Alors ce ne sont pas les NPC qui viennent à notre rencontre ou la musique (pas très inspirée) qui feront de ce titre un titre inoubliable. Franchement dommage.
    22 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 11 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    37 personnes sur 53 ont trouvé cette critique utile.
    Alors avant de commencer cette crique, je tiens à signaler que je suis un fan inconditionnel de TES depuis la première heure. Je me suis donc tourné tout naturellement vers ce MMORPG pour y jouer et avoir plaisir de me dire que ce MMORPG sera bon.

    J'ai participé à beaucoup de bêta de MMO, allant de wow à WildStar récemment, aussi bien en accès fermé qu'ouvert et j'en passe, j'ai également assisté à bon nombre d'ouverture de MMORPG. Je vais faire cette critique sous forme de points/tirets avec les "plus" du jeu actuellement et les "moins", à savoir que je fais cette critique à ce jour le 8 avril 2014 et qu'à l’avenir, l’état du jeu peu changer.

    Avantages et bon points de TESO :

    - Les graphismes sont, il faut le dire, sympathiques, n’en déplaise aux septiques (le moteur « Havok » est utilisé par des tonnes de jeux et par Skyrim également). Certaines zones sont superbes et plaisantes à regarder tout comme les effets des ancres et de certaines animations particulièrement réussites. Dommage que l’on ne puisse pas en dire autant des personnages…
    - La scénarisation de l’univers et des quêtes : alors oui, quand on fait les quêtes de TESO, on prend son pied et on ne quête plus uniquement pour up mais aussi pour connaitre la suite de l’histoire de telle ou telle zone, le tout accompagné par un doublage total et de bonne qualité tout de même malgré quelques bémols, la partie quêtes du jeu et réellement un plaisir mais aussi un point fort de TESO. Au revoir les quêtes « Aller tuer 50 sanglier car j’ai besoin de cuir pour me faire une veste » . Non, ici chaque action est due à une raison propre et apporte des conséquences sur les pnj ainsi que les zones du jeu.
    - Le système de compétences sympathique et qui permet de créer « ça propre classe » . Je place ceci entre guillemets car dans un milieu où l’on veut nous faire croire que l’on a le choix et bien au final, on se retrouve tous avec le même build… Mais l’idée et la démarche ne sont pas mal, dommage que cela n’aboutisse à rien de concluant.
    - Le PvP qui est dans sa globalité pas dégelasse, cependant il manque cruellement de pas mal de choses mais aussi d’informations. De plus le jeu a tendance à vous envoyer level 10 vous battre contre des vétérans Level 10 Full stuff/compétences etc. du coup aie aie les massacres.

    Désavantages et mauvais points de TESO :

    - Les personnages insipides et sans vie. Alors oui, je disais que le graphismes sont sympa mais celui des personnages est tout simplement « moche » ? Non pas dans le sens de la qualité graphique mais dans le sens où essayer de donner une âme ou une personnalité à son personnage est tout bonnement impossible, malgré un panel de personnalisation qui se veut avancé, vous arriverez en jeu à croiser 10-20-30 fois le même personnage que vous, étant donné que les variantes sont tellement peu nombreuses et tellement peu distinctives. De plus certaines animations sont tout bonnement dégelasses. Il faut l’avouer (exemple déplacement furtif avec un arc en main) ;
    - Les bugs récurrents signalés il y a des plombes à la bêta, mais toujours pas corrigés et encore moins corrigés à ce jour après deux patchs.
    - Des erreurs de traductions à la pelle ainsi que des descriptions de sorts parfois incompréhensibles ou totalement à côté de la plaque.
    - Les explications durant l’arrivé en PvP totalement insuffisantes, on survole un peu tout et après hop débrouillez-vous… Les néophytes du RvR n’ont donc pas le droit d’apprendre ? Ils doivent mourir en boucle ou se perdre seuls pour espérer apprendre ? Non je ne pense pas que cela soit la bonne idée.
    - Le système de groupe et de recherche de groupe tout bonnement horrible et mal utilisé en jeu. L’idée de chercher son groupe pour un donjon ou pour RvR à l’ancienne et une très bonne idée mais lorsqu’elle est mise en place avec une interface de RPG solo et un système de recherche qui prend des joueur qui sont dans 36 phases cela devient très marrant à regarder, moins lorsque l’on est dedans…
    - L’interface de jeu qui et inadapté à un MMORPG, il ne faut pas se le cacher. Ils ont juste repris l’interface de Skyrim et ils l’ont recollée sur TESO. Hop vla, boulot terminé. Putain, les mecs c’était rapide dit donc. L’interface intérieure qui englobe le sac, les compétences, etc. n’est pas dégueu mais celui de jeu et encore une fois inadapté pour un MMO. Nous n’avons pas d’indications en chiffre, pas d’indication de dégâts, pas de map ou d’option pour afficher la minimap et j’en passe. Il manque donc simplement le nécessaire pour l’interface d’un mmo. Du coup nous sommes obligés d’installer un packet d’addon pour compenser les lacunes.
    - Système de guilde encore trop brouillon à mon gout. Ici pareil, il y avait tellement moyen de faire des choses superbes mais non, la guilde reste un gros gestionnaire de joueurs avec aucun avantage mise à part la banque et l’HV de guilde.
    - Forum de TESO mal foutu. Je pense que là, je n’ai pas besoin d’expliquer. Au lieu de proposer un forum entier séparé pour chaque langue pour ainsi éviter les 10 000 post anglais/français/Allemand mélangés, on nous fout tout dans un seul forum et hop débrouillez-vous.
    - Le système de donjon solo qui se transforme en zone de farming. Alors cela pour ceux qui ont déjà joué, vous allez comprendre : vous prenez un donjon solo qui à la base est sympa à faire, vous enlevez toutes les créatures du donjon car tués par les joueurs, puis vous placez le boss élite à la fin, qui se fait tuer en chaines en seulement 4-5 secondes, le tout avec une tonne de joueurs agglutinés autour des centaines de cadavre de boss en train d’attendre son repop. Nice l’immersion et la difficulté.
    - Un launcher beau mais c’est tout. Entre les informations incohérentes ou les blocages sur « vérification des fichiers » ainsi que l’espace utilisé de façon grotesque, il n’y a pas grand-chose à dire là.
    - Utilisation intempestive du nom de compte à la place du pseudo quasiment partout dans le jeu (guilde, chat, échanges etc. ). Du coup, pas de chance, les joueurs avec les noms de comptes du style « Petitabricotdu54 » voilà la chose que vous allez voir le plus souvent !
    - Le multi-guide, qui pour moi ne devrait pas exister. Je trouve cela affligeant de se dire que l’on peut rejoindre cinq guildes ? Pourquoi ne pas s’investir dans une seule guilde ? Je ne comprendrais jamais (oui mais tu sais, c’est pour ceux qui veulent aller dans une guilde pvp et une pve). Oui mais non, cela ne justifie rien.
    - Les zones fermées et linéaires malgré ce que l’on veut nous faire croire…
    - Les ancres qui sont souvent sympathiques mais après plusieurs, on remarque que c’est toujours les mêmes choses, pas vraiment de variantes et qui plus est, on a les boules quand après avoir faire une ancre entière depuis le début et qu’a la fin votre loot se résume à 10 pièces d’or et un objet gris…
    - Les bugs d’armes, je ne vais pas développer mais généralement quand ça arrive c’est particulièrement chiant.

    Voilà, oui, plus de mauvais points que de bons points mais en même temps, il vient de sortir. Je ne pense pas qu’un MMO puisse avoir plus d’avantages que de désavantages lors d’une sortie, surtout ici. Comme toujours, il est appelé à évoluer et je le lui souhaite. Malgré tous ces points noirs, j’y joue et j’en suis satisfait dans l’ensemble mais je sais bien qu'à force, je vais vite me lasser et en avoir marre d’où le fait que Zenimax doit agir et entretenir / améliorer son projet sans quoi la chute sera lourde. Pour un premier MMO pour cette boîte, c’est tout de même un travail de bonne qualité qui ne demande qu’à s’améliorer.

    Pour certains, je dirais allez-y, il est sympa. Pour d’autres, attendez, il n’est pas encore près, revenez dans 1-2 mois.
    Note final 5/10. Je ne vais pas lui mettre un 3 ou un 2 pour le descendre, il ne le mérite pas mais je souhaite mettre un 5 car il est comme dit plus haut encore appeler à s'améliorer.
    Publié le 8 avril 2014 à 15:24, modifié le 11 mai 2014 à 10:21
    37 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 9 oct. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    8 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Après maintenant 5 mois de jeu, je pense qu'il est temps de faire une petite remise au point concernant l'un des derniers MMO complètement "theme park" de cette génération (les MMO d'avenir semblent être tournés vers le sandbox). Cette critique essaiera d'être nuancée et variée, et de couvrir toute les facettes du jeu (PvE progression/haut niveau, RvR, Skills & Template et Crafting). N'hésitez surtout pas à poser remarques/suggestions/avis/demandes en mariage.

    Petite note : Beaucoup de critique concernant ESO peuvent être répondues par : "Ouais, mais les devs ont dit qu'ils allaient corriger ça, c'est actuellement dans la liste des choses que qu'ils feront". Cette critique est actuelle, pour traiter d'un jeu actuellement. Les devs ont promis beaucoup de belles choses concernant ESO comme la Cité Impériale, la Refonte des Niveaux Vétérans ou le Système de Justice. Mais ils est impossible de savoir si ces ajouts seront biens ou si ils sauront satisfaire les joueurs.
    Cette critique n'a pas pour but de juger le potentiel du jeu, mais le jeu. (Tous les MMOs ont du potentiel, mais très peu l'exploitent entièrement)

    Commençons donc par la première partie, le Player versus Environment (PvE) et plus particulièrement, la progression. Si vous avez aimé la progression de SWTOR, vous allez peut-être vous retrouver dans celui d'ESO. Les zones sont divisées en petit régions thématiques (château, cimetière, ruine, forêt... ) faisant office de point central avec une ou deux quêtes scénarisées présentant l'histoire de la région. Le schéma de la progression reste assez classique et monotone : vous vous approchez d'une région, un PNJ vient vous interpeller pour vous rediriger vers le donneur de la quête, vous progressez dans la région (avec l'étape finale de la quête située dans une grotte ou dans l'intérieur du château) jusqu'à finir la quête, vous allez dans région suivante...

    Les quêtes sont faciles, les objectifs possèdent des marqueurs de quêtes qui en plus de s'afficher sur votre carte, s'affichent directement en jeu. Pas besoin de lire le descriptif de quête, le jeu a tout préparé pour vous. Votre carte est ultra-detaillée (on est à la limite d'un GPS) et vous pourrez très facilement savoir où vous devez allez, réduisant un peu l'exploration du jeu. Bref, on reste dans le schéma d'un MMO "moderne".
    La progression souffre globalement aussi d'un manque de liberté, les points centraux servant de carrefour pour les quêtes sont mis en ligne droite et bien que parfois vous pourrez choisir quels quêtes vous ferez en premier, vous ferez inévitablement toutes la zone globalement de la même façon que vos confrères.

    Si vous aimez faire les quêtes en groupe avec un pote, vous pouvez passer votre chemin. Si vous êtes habitués à SWTOR qui gère de manière magnifique le phasing des quêtes d'histoire, le groupement des personnages ainsi que les dialogues et les choix des joueurs, il en sera tout autrement dans ESO. Les quêtes d'ESO utilisent de manière intensive le phasing. Il arrivera donc que vous soyez séparés de vos compagnons de groupe à cause d'un bug de phasing (vous verrez la petite icône de votre ami, mais vous ne verrez pas les même monstres, ni rien). Un choix différent dans un dialogue peut donc vous séparer pour le restant de la quête. Aucune possibilité d'aider un ami à réaliser des quêtes que vous avez déjà faites car le phasing vous empêchera d'accéder à certains boss ou monstres de la quête.
    Ce parti pris d'ESO de vouloir absolument séparer les joueurs pour qu'ils vivent chacun leur aventure "séparées" peut effrayer ceux qui ont l'habitude de faire la progression avec des amis, ou de jouer avec des joueurs rencontrés au hasard.

    L'histoire principale d'ESO est entièrement en solo. Zenimax a décidé qu'il était plus judicieux de vous coller des PNJ alliés à l'IA douteuse, plutôt que de vous laissez vous amusez avec vos amis. De ce constat, il est tout à fait pertinent de se demander l'utilité d'une histoire de type "Vous êtes le héros, mais enfaite les joueurs autour de vous sont des héros aussi, mais chut... faut pas le dire" dans un MMORPG. L'histoire en soi est assez classique et n'a pas de gros retournement de situation. Pour les connaisseurs de l'histoire de d'Elder Scrolls, certains chapitres et certaines quêtes vous feront grincer des dents (tout comme l'utilisation des Elder Srolls dans le jeu).

    Les zones sont pimentées de quelques contenus supplémentaires : ancre noire, boss, donjons et caves explorables. Les ancres noires ressemblent fortement aux failles de Rift, en moins bien. Les ancres n'apparaissent que quand un joueur s'approche, et les monstres restent bien sur place en attendant qu'un ou des joueurs tentent de les vaincre. Pas de système d'invasion où une ancre laissée ouverte trop longtemps entraineraient un raid des monstres sur une ville, la capturant et empêchant les joueurs de quêter jusqu'à ce que la menace soit détruite. Les ancres sont toutes les mêmes, à l'exception de certaines qui sont dans des endroits assez originaux, les monstres sont tous les mêmes aussi. Sympa, mais Zenimax a clairement manqué d'ambition sur cette mécanique qui auraient pu démarquer ESO de la progression des autres MMOs.

    Les caves explorables sont des mini-donjons publiques assez faciles avec un boss un peu plus corsé (faisable en solo toujours si vous n'êtes pas manchot). Les donjons sont assez classiques, courts pour la plupart. Chaque zone présente un donjon publique plus difficile que les normaux, ceux-ci sont calibrés pour des groupes de 2 ou 3 joueurs. C'est l'un des contenus le mieux réussi de la progression : la formation de groupe pour les faire est presque spontanée devant la nécessité de devoir grouper.
    On se dit que toute la progression aurait peut-être du être basée sur un format multijoueur : puisqu'un MMO ne pourra jamais avoir la qualité d'un jeu solo (et ESO le prouve) , autant jouer sur le seul élément qu'un jeu solo n'aura pas : le multijoueur.

    Une fois niveau 50, le niveau maximum du jeu, vous serez confrontés à une progression alternative, les niveaux vétérans.
    Ceux-ci fonctionnent de la même manière que la progression normale, à l'exception que vous ne gagnez plus de points de compétences ni de caractéristiques. Ces niveaux apportent un bonus de puissance. Ils permettent donc de creuser un fossé entre un vieux joueur et un nouveau joueur (en RvR, par exemple, où la différence entre un VR1 et un VR12 peut être gênante) ainsi que d'articuler le nouveau contenu, et donc de pousser les joueurs à refaire le meilleur équipement. Jusqu'à maintenant, il y a eu 2 augmentations du niveau maximum. Au début, il y avait 10 niveaux vétérans, puis 2 se sont ajoutés, puis encore 2.

    Comment monter ces niveaux ?
    La meilleur façon de le faire est de faire la progression sur les autres factions. Vous pensiez avoir trois voies de progression ? Donc pouvoir faire des nouveaux personnages dans les autres factions pour pouvoir renouveler l’expérience ? Non, non, non.
    Vous devez avec votre personnage principal faire la progression des autres factions (via une pirouette scénaristique) pour pouvoir monter ces niveaux vétérans et pouvoir être aux mêmes niveaux que les autres joueurs. Il est possible de gagner de l’expérience en faisant du RvR, mais ce ne sera pas aussi rapide que la progression, et vous passerez à coté des points de compétences qui vous permettent de diversifier vos builds. Bref, vous devrez y passez un jour ou l'autre.

    A coté de ça, vous aurez aussi la possibilité de faire de l'artisanat pour équiper votre personnage. Celui-ci est assez complet, et vous permet de faire de l'équipement de qualité, même au niveau maximum. La totalité de l'équipement n'est pas accessible, certains effets d'ensemble ne sont trouvables que sur des pièces obtenues en jeu (et certains de ces ensembles sont les meilleurs pour jouer certains archétypes) , mais vous pourrez vous faire un équipement convenable si vous voulez commencer le RvR ou le PvE par exemple.

    Il y a néanmoins quelques défauts : aucune interdépendance entre les joueurs, vous pouvez assez facilement faire tous les métiers du jeu, et donc de pouvoir tout réaliser sans avoir besoin des autres joueurs.
    Le système de trait ne fait que jouer avec le temps et ne nécessite que d'appuyer sur un bouton et d'attendre entre 6 heures et 1 mois pour apprendre le trait. Pas de travail, pas d'objet spécifique à trouver dans un donjon pour pouvoir avancer dans l'artisanat. L'artisanat n'est donc pas quelque chose qui demande beaucoup d'investissement.

    Enchainons avec une autre facette importante du jeu, le PvE de haut niveau. ESO nous offre ici du contenu de groupe assez originale : des zones faisable seulement en groupe de 4, avec quêtes, mini-donjons, raids (12 joueurs). Ce contenu ne sera peut-être pas suffisant pour contenter des "hardcores" du PvE, mais pour des casuals du PvE (le public d'ESO, je pense) cela devrait le faire. Les raids de 12 joueurs sont d'une difficulté convenable.

    Le gros défaut de ce coté là est le manque d'originalité dans les donjons & boss. Les mécaniques des boss sont peut diversifiées, les modèles des boss sont très souvent des modèles de monstres réutilisés et agrandis. A mon avis, le PvE de haut niveau sera suffisant si vous ne vous focalisez pas à fond dessus, mais je ne pense pas qu'il satisfera spécialement des gens à fond dans le PvE.

    Attaquons maintenant la partie principale du jeu, le RvR !
    Celui-ci reste assez classique : des châteaux, des armes de siège et des reliques à capturer. Pas de spécificités "originales" comme des camps de monstres neutres à capturer, des accès à des donjons exclusifs, des bonus "importants". Il saura ravir ceux qui sont en manque de RvR ou ceux qui recherchent quelque chose d'assez simple.

    On peut néanmoins faire de nombreuses critiques concernant le RvR d'ESO, parmi ceux-ci : peu d'interaction entre les mondes "PvE" (une pour chaque faction) et le monde "RvR". Ces mondes sont totalement séparés par des téléportations par interface, et il n'y aucune interaction entre ceux-ci. ESO construit donc son RvR sur le même modèle que GW2, dans le sens où le mode de jeu est présenté comme un BG dans lequel les joueurs peuvent aller et sortir pour faire des points. Pas d'objectifs de factions importants ou décisifs, vous ne vous direz jamais "Ah, je dois aller en Cyrodiil pour défendre les couleurs de ma faction". Les châteaux derrière la ligne de front sont inutiles, et ne proposent rien de particuliers qui pourraient rendre vivant la zone de Cyrodiil. Cette manière de présenter le RvR comme un vulgaire BG dans lequel les joueurs n'y vont que pour faire des points gâche un peu le potentiel et l'immersion du jeu.

    Dans le même ordre idée, on déplore le manque de fierté d'appartenir à une faction. Pas de gameplay asymétrique (pas de classes/armes de sièges exclusives à une faction, la carte est totalement symétrique... ) , les races auraient pu faire office de traits de factions, mais le bonus de précommande permet aux joueurs de faire n'importe quel race dans n'importe quel faction. Vous n'êtes pas LA faction qui a des prédispositions pour la magie, ou pour la défense de forts, ou qui a une architecture de château spécifique qui avantage les guerriers. Non, vous êtes la faction bleue, rouge ou jaune.

    A l'heure actuelle, le jeu est très déséquilibré. Les builds magicka sont extrêmement favorisés par rapport aux builds stamina, et la gestion des soins et le cap AoE poussent les groupes à jouer sur un mètre carré pour profiter aux mieux des bonus et des soins. L'équilibrage de la méta prend beaucoup de temps, parfois même pour des sorts qui sont puissants depuis la sortie du jeu.

    Au final, ESO n'est pas un mauvais MMO. Ce n'est pas non plus un jeu extraordinaire. Il représente avec WildStar les derniers MMO "theme park" à l'horizon (puisque tous les MMO en développement sont axées sandbox). Et on aurait aimé des jeux qui se démarquent un peu plus du modèle démocratisé par WoW : progression axée pour un joueur avec peu de contenu de groupe, et du haut niveau axé sur le groupe basé sur une progression verticale soit de l'équipement, soit de niveau. Rien de nouveau sous le soleil, et parfois même des régressions sur certains points. Le RvR, qui aurait pu être un point fort et marquant d'ESO ne corrige pas les erreurs des anciennes productions, et l'amélioration de celui-ci n'a pas l'air d'être dans les plans de ZeniMax Online, les prochaines mises à jour étant axées PvE.
    Publié le 2 oct. 2014 à 15:56, modifié le 9 oct. 2014 à 22:18
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 févr. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 3 ans.
    47 personnes sur 79 ont trouvé cette critique utile.
    Environ 35 heures de jeu. Les premières impressions sont mitigées : si les précédentes moutures développées par Bethesda ont été des RPG solo pour la plupart incontournables, il est clair que dans l'état actuel de ce qui a été présenté, on est très loin de la révolution annoncée :

    - Techniquement : ce qui marque dès le début, c'est que le moteur est performant : l'environnement est beau, fluide, bien optimisé même en options maximales. Le jeu est globalement stable mais comporte encore pas mal de bugs. Les avatars sont réussis et conformes à la lignée ES, personnalisables à souhaits sans être très originaux. L'impression qui prédomine dans les secteurs peuplés est l'absence de clones comme sur nombre d'autres jeux. Les secteurs extérieurs sont visuellement très beaux. Lumières, ombres, surfaces liquides, transparences, végétaux sont réussis. Les intérieurs, maisons, cavernes et grottes sont par contre sans intérêt, très linéaires et sans surprises à part de pouvoir y fouiller tous les contenants pour ne rien y trouver d'intéressant.
    Les sons environnementaux, dialogues et combats sont corrects, mais sans plus. La musique caricaturalement heroic-fantasy est à mon goût vraiment lourdingue tout en étant de qualité.

    - Les 3 zones explorées (îles) sont de taille relativement petite, et j'ai bien peur qu'elles ne reflètent les découpages de l'ensemble de ce monde... A priori donc (à voir sur les versions suivantes, en bêta les possibilités d'exploration sont limitées) j'ai peur que ESO ne soit pas un véritable OpenWorld à la DaggerFall/Morrowind : un monde gigantesque dans lequel on aimait se perdre parallèlement à l'intrigue générale.

    - 3 Factions, 3 races dans chaque faction et 3 classes qui peuvent tout porter (armes et armures) ne se différencieront que par les choix limités des techniques choisies dans l'arbre des compétences. Trois de ces techniques sont raciales/de classes, mais celles des armes, communes à tous. Un mage pourra s'orienter "hache à 2 mains et armure lourde" si ça lui plait : il perdra les bonus de mana ou de régénération/puissance des sorts, mais n'en sera pas moins efficace. Peut être qu'à haut niveau la donne changera ? A voir... Ensuite, il y aura juste 3 caractéristiques à monter par personnage (santé, énergie, mana) et 5 techniques accessibles sur la barre des raccourcis et 1 pour la potion de votre choix. Le staff nous annonce que ce ne sera pas moins stratégique pour autant puisqu'il faudra faire des choix (ben tiens) et c'est là que la ligne rouge "on prend les joueurs pour des faisans" est franchie : contrairement à The Secret World (proposant des centaines de techniques à apprendre mais 6 à choisir) le nombre de techniques est très limité. J'ai testé 3 personnages de classes différentes sans aucune impression de changement. Le système offre une grande liberté qui sera peut être intéressante à haut niveau, où les choix de répartition des points dans les 3 caractéristiques joueront un rôle fondamental, à suivre.

    Je ne détaillerai pas le système de progression (expérience et montée de niveau de maitrise armures/armes/sorts) lui aussi propre à la série et très particulier, mais l'impression globale après 30 heures de jeu c'est que l'originalité et la variété font cruellement défaut dans le système des combats : 5 techniques en raccourcis, un clic gauche (maintenu ou non pour la charge en puissance) droit pour parer et les 2 clics pour interrompre... Pas vraiment exaltant... Pour enfoncer le clou, les animations sont indignes d'un jeu de 2014. Les combats au corps à corps déjà mous au possible, sont visuellement sans intérêt. C'est un peu moins le cas avec les attaques magiques qui offrent des effets visuels superbes.

    - Interface et Gameplay : un mode FPS (vue à la 1ere personne) avec un système de ciblage réaliste comme sur les jeux de combat ou TERA / Neverwinter Online (si vous voulez toucher votre cible, il faudra qu'elle soit en face de vous) tout en étant compatible avec l'habituel mode TPS pour ne pas désorienter les joueurs de MMO habitués à voir leur avatar au milieu de l'écran.
    Certains coffres renfermant des trésors nécessitent un (ou des outils) de crochetage. L'idée est bonne mais le principe est malheureusement simpliste. Un système de crochetage comme celui de Skyrim ou d'Assassin'sCreed3 aurait été du meilleur effet... mais l'implémentation de cette idée est à elle seule, à saluer.
    Impossible de nager sous l'eau (dommage) et nos avatars "courent à la SWTOR" (avec un manche à balais dans le... pantalon ? ). Quand on voit la qualité des animations d'Age of Conan (2006) on est en droit de se poser des questions...
    Pas de mini-carte (une bonne chose) pas de boussole (une bonne chose) , un UI minimaliste comme on n'en voit que sur un FPS (parfait) , mais une interface de gestion pas du tout intuitive. L'inventaire n'est pas particulièrement bien pensé, et c'est dommage.

    - Quêtes : C'est assez classique et accessible à tout age. Du grand public donc mais ça reste amusant, immersif, dynamique. Des intrigues avec pas mal de PNJ, des imprévus, des déguisements parfois. On trouvera aussi des chasses au trésor (non-spoilées sur la carte - ce qui crée bien évidemment un spam continu de spoilers sur les canaux de discussion) et un système non-Fedex, les donneurs de quêtes filant en général rencard à la sortie de la zone de quête pour la suite ou la validation. Rien de révolutionnaire mais pas trop mal. A noter que malheureusement, ESO utilise le système de 1/2 phasing c'est à dire permettant de cacher uniquement les PNJ et les particularités des phases suivantes ou précédentes. Mieux pour faciliter le jeu en groupe lorsque certains sont déphasés, mais pas top coté immersion (25 personnes au milieu de nulle part semblant attendre).
    Point noir : ils annoncent moins de 180 heures de quêtes, qu'on peut multiplier par 3 (3 factions)... C'est juste indigne d'une telle franchise. Que sera le jeu HL ? Impossible à dire mais on peut craindre le pire à moins que le jeu s'oriente essentiellement sur du PVP.

    - Artisanat : Testé jusqu'au niveau 3 (forge) 4 à 6 (enchantement et cusine) : complexe mais intéressant. Les armes pourront être améliorées (en utilisant l'ancienne et des composants plus ou moins rares pour passer de normal (gris) à enchanté (vert) puis rare (bleu) épique, légendaire. etc. A ce stade il est tôt pour avoir un avis mais ça me parait assez classique sans être inintéressant.

    - RolePlay : Les emotes sont implémentées et de bonne qualité, mais pas encore par menu déroulant. Reste à savoir ce que la communauté fera de cette catégorie de plus en plus marginale dans les jeux : il y a fort à prier que ce jeu sera, comme les autres, à 2 vitesses : ceux pour qui seul le mode rush comptera et ceux qui prendront le temps d'incarner leur personnage au rythme du ressac ou des chutes de neige. Les possibilités d'addons devraient aussi apporter un plus dans cette catégorie.

    - Donjons : Pas testés. Il semble qu'il y ait du "bon", prévu de ce côté mais aucun raid n'est prévu... à suivre.

    - PVP : Pas testé, mais pas, par nature, un inconditionnel du RvR. La question que je me pose concernant le PVP est surtout liée à l'absence de "classes aux différences marquées". Combien de builds seront viables et ne s'enfoncera t-on pas un peu plus dans la monotonie/clonage...

    Impression du week-end : C'est clairement "grand public", sans pour autant être désagréable. Mais pour ma part, je ne vois pas grand chose de particulièrement original dans ce jeu (en bêta) justifiant 13€ d'abonnement.
    Publié le 6 déc. 2012 à 17:43, modifié le 4 févr. 2014 à 15:18
    47 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 19 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    12 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Pour moi, tous les côtés positifs du jeu ont été gâchés par des côtés négatifs simples et basiques mais récurrents : le gameplay des combats est trop décevant.
    "L'animation cut", qui consiste à interrompre une action comme un sort avec un bash, ne devrait pas permettre aux sorts de faire des dégâts en se dispensant du temps d'animation. Une animation de sort interrompue devrait annuler complètement tous les effets potentiels du sort en question. Le bash devrait rester un outil destiné à interrompre une action adverse, et non pas à booster son propre dps en annulant toutes les animations.

    Aussi, avec seulement cinq actions par barre, ce qui est peu, on est en droit d'attendre une changement d'arme beaucoup plus réactif afin de compenser. Or actuellement il n'est pas très réactif, et il n'est pas considéré comme une action prioritaire (qui devrait interrompre toutes les autres actions en cours) , il est donc délayé jusqu'à ce que toutes les animations en cours se terminent. Cela donne une gameplay lent et peu réactif qui empire le problème du faible nombre de sorts utilisables.
    J'ajouterai aussi que les esquives ne permettent pas d'esquiver grand chose actuellement. Elles devraient pourtant fournir une courte fenêtre d'invulnérabilité (par exemple 0. 2 ou 0. 3s comme dans Guild Wars 2, dont les combats sont un exemple à suivre en matière de nervosité et de réactivité).
    De plus, l'absence de cooldown des actions est à double tranchant, puisque cela amène parfois à simplement spammer le sort le plus puissant, sans autre réflexion tactique plus poussée. Cela appauvrit souvent le gameplay plus que ça ne l'enrichit.
    Enfin, du fait de l'appauvrissement du gameplay causé par les points sus-cités, la construction du personnage s'appauvrit aussi. La grande liberté de build proposée théoriquement se fait vite étouffer par un ou deux builds plus performants que les autres (notamment du fait des déséquilibres de classe/armes/vampires) et plus à même d'exploiter les mécaniques absurdes telles que le bash. Les combats sont rares pendant le leveling (trop de quêtes dont la plupart, même si elles sont faciles, sont répétitives et peu intéressantes) et quand ils se produisent ils laissent une impression désespérément fade.
    Le monde est vaste et le pvp a beaucoup de potentiel, mais tout cela est inutile si les aspects les plus basiques ont tété négligés, et pour un jeu aussi cher, pas question de se contenter d'un gameplay si peu entrainant.
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    19 personnes sur 36 ont trouvé cette critique utile.
    Le jeu se déroule dans l'univers d'Elder Scrolls, la suite éponyme de RPG sur PC, dont on connait notamment Morrowind et Skyrim.
    Les graphismes agréables sont réalistes et participent assez bien à l'ambiance des diverses régions. De même, les effets sonores sans être exceptionnels contribuent à l'ambiance et l'immersion.

    Ce MMO comme vous l'aurez compris mise sur l'immersion notamment par son système d'interface épurée dont il n'affiche les élément que quand cela est nécessaire (si vous ne voyez pas votre barre de vie, c'est qu'elle est à son maximum, de même la fenêtre de discussion ne s'affiche que si un message a été récemment posté). Ajoutons à cela un système de visé à la façon des FPS, comprenez que le ciblage n'est pas automatique et pour qu'un coup porte il faudra viser l'ennemi via le réticule au centre de l'écran.
    Si sur le papier ça semble prometteur, force est de constater que les combats manquent de dynamique et s'avèrent répétitifs. En effet vous n'avez à votre disposition que 5 compétences qui changent en fonction de votre arme. Vous aurez le droit de changer entre deux types d'armes à partir du niveau 15, mais ça ne fait jamais que 10 compétences à disposition lors des combats, voire 11 avec la compétence d’élite qui se débloquera plus tard.

    L'interface comme le gameplay souffre d'une conception prévue pour tourner sur console, le résultat est assez désagréable et se traduit par un gamplay superficiel et une interface peu conviviale  : les fenêtres ne peuvent être redimensionnées, on ne peut ouvrir en même temps deux fenêtres  : impossible d'ouvrir en même temps l'inventaire de banque et celui de son personnage  !
    Ce MMO ressemble à un mauvais portage console, rien n'a été prévu pour facilité la vie des joueurs PC, et se retrouve de fait bien en dessous de ce que fait la concurrence en terme d'ergonomie ou de gameplay.

    Ajoutez à cela un jeu très classique sans grande innovation en dehors du craft qui se démarque un peu sans pour autant être ludique. On ne se retrouve pas loin d'un autre theme park, comprenez un MMO sans saveur ne s'appuyant que sur sa licence pour se faire vendre. Ne vous attendez pas à trouver du contenu dit sandpark.

    De plus le système de Mega serveur est un frein à la convivialité et au côté social du jeu  : les joueurs se retrouvent mélangés dans diverses phases, vous vous retrouverez au milieux de joueurs étrangers du coup personne ne parle en local et vous ne tomberez jamais sur les même phase que vos amis, vous obligeant à vous téléporter un peu plus loin pour les retrouver après un chargement. Bref un vrai tue RP, déjà qu'il n'y a pas vraiment de support pour se faire (pas de houssing pas de serveur jdr etc... ).
    De plus, jusqu'à présent ; les serveurs ne se sont pas montrés très stables et les maintenances se font le WE où en semaine en soirée.
    Et enfin, il y a des problèmes de lag dus à la localisation du serveur européen aux États-Unis, les clients Orange et Free étant les plus touchés.

    Et cerise sur le gâteau, le jeu ose demander un abonnement de 13€ par mois. Selon moi, il ne les vaut pas et je pense qu'il suffira d'attendre un peu pour le voir en free to play  : le cash shop est déjà en place  !

    Bref, ça n'est pas encore le MMO qui révolutionnera le genre ou qui détrônera WoW, loin s'en faut. À la limite attendez qu'il passe free to play pour l'essayer. Mais pour moi il ne vaut pas ses 13€ par mois.
    Publié le 28 avril 2014 à 22:40, modifié le 28 avril 2014 à 22:43
    19 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 21 avril 2016
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par
    The Elder Scrolls Online est un MMO correct. Vous pourrez y passer pas mal de temps et vous y amuser mais...

    En dehors du PvP et des rerolls, vous vous y ennuierez progressivement.

    De plus, le PvP en solo est faisable et divertissant mais peut être frustrant vis à vis des bus. Le PvP en groupe est ennuyeux car il n'encourage pas le skill (pas de synergies de groupe intéressantes plus du bourinisme)

    Coté PVE / Donjon : le système encourage (voire force) le farming de quelques instances pour récupérer des objets rares voire très rares. Avec un bon groupe, le mode difficile sera faisable mais il sera décourageant pour la plupart des joueurs normaux. Ces joueurs normaux trouveront par contre le mode normal beaucoup trop facile, ce qui renforcera le sentiment de saturation progressivement.

    L'évolution du jeu au moment où j'ai arrêté encourageait les perso "à tout faire" plutôt que des perso spécialisés : un soigneur doit pouvoir faire du DPS. Un tank doit pouvoir faire du DPS et un DPS doit pouvoir se soigner et encaisser (j'avais trois perso, un tank et deux DPS) . Cette évolution est fortement liée au PvP suite à des remarques du genre : "je n'arrive pas à tuer un tank rapidement, nerf ! ", "les soigneurs soignent trop bien, je n'arrive pas à tuer quelqu'un qui se fait soigner. nerf svp ! ", ...
    Sur le principe, pourquoi pas... mais dans la réalité, cela n'encourage pas le jeu d'équipe et rend le jeu fade.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 12 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    18 personnes sur 33 ont trouvé cette critique utile.
    Alors tout d'abord je vais mettre les cotés positif de TESO, pour éviter l'effet "troll"

    - Des graphismes très corrects pour un jeu online se disant MMO même !
    - Pas d'attente pour une connexion au jeu
    - et pis voila...

    Les cotés à améliorer :

    - Peu de reconnaissance facile entre les PNJ et les joueurs, pourtant il y a un halo pseudo visible rouge pour les ennemis. Ce qui occasionne des scènes ridicules ou les autres joueurs essaient de taper d'autres joueurs (pourtant on n'est pas en pvp). Il suffirait juste de faire un halo vert (comme dans les autres MMO) pour corriger ceci.
    - L'instancier ridicule, ou quand une personne de ton groupe a une quête que tu n'as pas et qu'il disparait pour ne plus revenir dans la même instance que toi. En générale, dans les autres MMO, quand tu es groupé, c'est pour faire tout ensemble et aider ton compagnon de jeu à faire les quête (sinon on fait un jeu solo pour ça).
    - Les quête en groupe ou les validations ne sont pas communes. Exemple : j'active un truc pour valider la phase de notre quête commune, et bas non, il faut que les autres joueurs du groupe qui sont à coté de moi, valident aussi le truc ! (ce qui occasionne des bug de phase).
    - Je suis devant un joueur, je ne sais pas s'il est dans une cabale ou pas. C'est un peu le problème du nom sur la tête aussi, tu est dans un groupe et dans l'action, tu aimerais savoir où est ton healer et où est le tank par exemple. Et on n'a rien fait de mieux que les noms sur la tête. Ou alors un icone très visible au-dessus pour différencier les classes.
    - Pas d'hôtel des ventes. Alors certains me diront que c'est un bon choix et que ça nous obligent à faire du troc entre joueurs directement. Mais il n'y a rien pour favoriser ça ! Et même les joueurs ont créé des guildes marchandes pour contre-carrer ce manque affreux ! C'est pas pratique, et ça fait du spam d'annonce sur un canal over blindé, ou tu te rappelles plus qui a fait une annonce il y a une heure sur un objet dont tu n'avais pas besoin à l'époque !
    - Latence, trop de latence. Le plus horripilant, c'est de donner un coup et que cinq secondes plus tard, il soit validé ! Tu te retrouves mort sans explication ! Les AE des mobs ne servent à rien car quand tu esquives la zone et bien tu reçois l'attaque quand même !

    Les cotés à ch.

    - Les musiques sont belles mais peu rythmées et souvent tu t'endors
    - Le manque d'envie pour débloquer ou pour leveler, c'est souvent ennuyeux.

    Voila c'est ma critique perso, mais bon ça reflete aussi ce jeu, un bon jeu solo avec des brides de MMO
    18 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 août 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    3 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    4/10

    Le PvP...

    Par
    Bonjour à tous,
    Dans ma critique, je vais parler essentiellement du PvP, car étant un gros joueur PvP, c'est surtout ce qui m'intéresse.
    Pour faire ma critique, je me base sur un templier vétéran 1 (je n'ai pas monté plus haut car le pex est réellement long et ennuyant). J'ai passé pas mal de temps en Cyrodiil à prendre des forteresses, à voler des parchemins des anciens, etc.
    Alors... Que dire ?

    Et bien tout d'abord, il faut savoir qu'il n'y a pas de PvP sur TESO, il y a du RvR d'accord, mais pas de PvP. Je précise cela car ce n'est pas la même chose.
    Le PvP, ce sont des joueurs seuls ou en petits groupes. Dans ce jeu, ce sont surtout des raids de 40 personnes, voire plus, qui s'affrontent. Alors certes, le système avec les armes de sièges est amusant, mais devient très vite monotone quand on en est à sa douzième prise de forteresse de la journée.

    Le PvP de ce jeu est très casual, ce que je veux dire par là, c'est qu'il suffit pour les dps distant (surtout les magos) de n'utiliser que deux sorts et le tour est joué. J'ai vu souvent des mages rentrer dans le tas, se contenter de spam leurs AoE de feu jusqu'au 0 de mana et voilà.
    En réalité, TESO est un jeu de masse, notre personnage est comme une goutte d'eau dans l'océan et on se contente de bouger au gré d'une masse désorganisée et amorphe. On manque d'impact individuel, je veux dire qu'une personne seule ne peut pas avoir un impact sur ce combat, du coup, on a le sentiment d'être impuissant et de se contenter de spamer ses sorts. En comparaison, Aion est beaucoup plus poussé dans le domaine du RvR. Il y a un raid leader, c'est beaucoup plus organisé, les prises de forteresse sont beaucoup plus difficiles et on ressent une réelle satisfaction à en prendre une. Dans TESO, prendre une forteresse ne veut pas dire grand-chose, car elle peut être reprise deux minutes plus tard.
    Les concepteurs de TESO ont rajouté un sort dit ''ultime'' dans le but, je pense, de pouvoir tenter des actions de masse en PvP. Malheureusement, c'est très mal fait... Ces "ultimes" ne sont pas assez puissants et il est difficile d'avoir une fois de plus un impact réel sur le champ de bataille.

    TESO donne la possibilité de construire son personnage de façon originale (en mixant les armes, les armures, et les sorts) , mais soyons réalistes, les combinaisons originales ne fonctionnent pas et seuls ceux qui respectent les codes classiques des MMORPG (ex : rôdeur en cuir) sont réellement efficaces.
    Pour conclure, je dirais que TESO est un jeu joli et bien conçu, mais ça s'arrête là. Il manque de contenu, de challenge, de dynamisme, de but réel. TESO manque de saveur, au bout de quelques heures de jeu, on ressent cet ennui qui nous gagne et nous laisse un goût amer quand on décide de se déconnecter.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 17 août 2016
    3 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    Bonjour,

    Après avoir joué à tous les Elder Scrolls (jeux solo) , The Elder Scrolls Online est loin d'avoir des graphismes réalistes : les bâtiments et le décor ont pris des couleurs surprenantes. Le joueur n'a pas trop de choix pour personnaliser son avatar et les armures sont conçues de façon discutables. Les décors sont assez réussis graphiquement, à peu près comme Rift, The Secret World ou d'autres MMO. La partie sonore assez discrète est réussie.

    L'ambiance de Skyrim et la liberté d'action ne sont pas au rendez-vous. Les quêtes me semblent un peu répétitives : un PNJ donne une quête, il faut taper x créatures et rendre la quête ! La liberté en jeu est un peu limitée.

    Il faut s'habituer à la progression du personnage et des sorts, et ne pas oublier les passifs qui sont bien pratiques. Mais il y a peu de combinaisons de sort efficaces : donc on ne peut pas personnaliser sa façon de jouer. Il faut qu'ESO évolue car pour l'instant, il y a des mises à jour régulières. Le contenu PVP est limité et la partie PVE semble proposer peu de défit.

    C'est un peu dommage que l'identifiant s'affiche en guilde (je ne sais pas si ce système garantie une bonne sécurité au compte de jeu) : d'habitude il y a que le pseudo qui s'affiche. Le jeu est sympa, mais il reste encore du contenu PvP à rajouter et un peu plus de classes (limitées à 4) . Le gameplay me semble trop limité, il y a quelques sorts qui sont réellement efficaces. Le gameplay devient répétitif à la longue.
    Publié le 10 août 2014 à 19:59, modifié le 17 août 2016 à 18:22
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 nov. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    3 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    TESO souffre de sa comparaison avec ses versions offline solo. Je n'y retrouve pas le dynamisme et le monde ouvert de Skyrim (+500 heures de vol) , autant j'aime me balader dans Skyrim, discuter, décorer ma petite maison, engager un PNJ, me balader, voir les paysages, apprécier la musique, autant TESO me déçoit comme jamais, je n'y retrouve pas le plaisir de me balader, le pop des mods est affreusement court, l'immersion graphique n'y est pas, et je ne parle pas de l'immersion sonore, elle est vide.

    L'artisanat est intéressant, mais mal expliqué, parcourir les terres pour y rechercher des ressources est un parcours du combattant, le seul truc que je trouve très intéressant, c'est la capacité de raffiner les matériaux et de personnaliser l'aspect selon les cultures.

    Pour les quêtes, mouaif, je sais pas, le texte est moyen, ça me donne pas envie d'y aller, ça manque de dynamisme, autant dans Skyrim j'appréciais d'être dérangé par un PNJ pour faire une quête importante, autant là j'ai le sentiment d'un monde statique.

    Côté technique visuel, c'est propre, c'est efficace, sur mon iMac 5K ça tourne au poil (juste un crash en une 30aine d'heures) .

    Au final, c'est une grosse déception, autant je retourne sur Skyrim, autant TESO me donne pas envie d'y retourner.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 20 mars 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    7 personnes sur 19 ont trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    Salut, étant membre depuis la pré-release et ayant subi la panoplie de bugs ;
    - bannissement, ça a pris cinq jours pour vérifier si j'étais ou non un bot ;
    - Un autre, 12-13 jours de blackscreen après 5-15 minutes en jeu ;
    - Un support qui a clairement de grosses lacunes, et pour cause majoritairement des équipes de sous-traitance avec une formation en vente avec des connaissances limitées sur leur produit (faites du bruit ou priez que beaucoup de joueurs aient le même problème que vous si vous voulez une assistance adéquate mais vous allez devoir converser en anglais si vous devez faire du bruits).  Adéquate = compensation ou résolution de bug partiel jusqu'au patch correctif.

    Bref, beaucoup de bugs et nous devons attendre en moyenne deux à trois semaines pour les correctifs. On s'entend que certains bugs du genre "exploiter un spot pour faire un maximum XP", "monture plus puissante", "possibilité d'améliorer des armes au-delà du possible", ne sont pas trop agréables lorsqu'ils prennent trop de temps avant d'être corrigés et ne sont jamais revus à la baisse (les joueurs exploitant sont grandement avantagés en gardant ses items surpuissante ; a eux de pas trop en exploiter pour la conserver).

    Je possède quatre vétérans 14 avec plus de 10k achievement points, deux former emperor, bref j'ai fait le tour quatre fois. J'ai beaucoup joué... beaucoup trop.

    J'ai bien aimé le leveling 1-50. Coté négatif : les donjons (torches régulières sur la carte) , zéro immersion.
    Le end game PvE, quoique très limité et souvent mal équilibré, fut très plaisant les deux ou trois premiers mois. Depuis huit mois, on a eu deux donjons pour quatre joueurs et une instance pour douze joueurs. Je trouve ça très léger comme boulot si on le compare à toutes les belles promesses de ZOS.

    Le PvP est plaisant pendant 2-3 semaines, même avec de gros lags/bugs/crashs mais quand tu connais mieux le jeu et arrête de faire n'importe quoi, le RvR perd toute sa beauté (zerg mono-touche) , en plus d'un manque de réaction des commandes lorsqu'il y a plus d'une quinzaine de joueurs à l'écran.

    La mise à jour 1. 6 (ou 2. 0) :
    - Le système judiciaire ne donne rien de plus au jeu... que des gardes intuables ;
    - Le système de Champions donne une longévité artificielle au jeu, en plus de contribuer grandement au nouveau modèle économique de jeu - le P2W (paie pour gagner, +10 % exp à l'adhésion mensuel... Ok ; un autre 10 % avec l'anneau Mara via le cash shop... OK !   ; un autre 50 % exp en plus via des potions de deux heures de longévité... sérieux ? avec un système de leveling qui s'étale sur des années ? ).


    Bref ZeniMax Online nous vend du rêve depuis plus d'un an et continuera à le faire encore quelques années.
    Peut-être que d'ici deux ou trois ans, la franchise sera le meilleur jeu pour les rôlistes purs et dures du genre T4C. Mais il ne sera jamais le grand jeu PvP annoncé.

    En attendant, reste 13 jours à mon abonnement, qui s'est transformé en adhésion à ESO+ (17, 99$ par mois pour être abonné à un Buy 2 Play).

    Du lourd coté marketing avec du léger coté développement et un support défaillant qui manque de considération. Je me cherche un autre jeu tranquillement depuis TU 2. 0 (qui est finalement le patch 1. 6. 7 de TESO).
    C'est triste mais TESO devrait tout simplement abandonner ses idées de RvR, et se concentrer sur le RP et les donjons PvE. Dites-vous que cette critique provient d'un joueurs PvP. C'est pour vous dire ! Ils pourraient se faire une niche comme un excellent MMO RPG pour le PvE end game. Sans plus, et encore, dans combien d'années ?

    D'ici là, TESO semble vouloir rivaliser avec Call of Duty MW2 plus qu'autre chose... Se faire des sous avec un MMO/RPG console ! o. O
    Publié le 20 mars 2015 à 06:52, modifié le 20 mars 2015 à 22:38
    7 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 20 mars 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    4 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    Je souhaitais tout d'abord faire l'éloge d'Elder Scrolls Online.

    Pour ma part, TESO est un jeu avec un énorme potentiel une fois qu'on y est attaché.
    Effectivement, TESO fait partie de ces rares jeux qui n'accrochent personne au premier abord mais qui, au fil du temps et d'un peu d'investissement, devient un jeu agréable.

    Je ne parlerais pas du jeu pour l'instant simplement parce que ce n'en est pas la peine. Le mégaserveur utilisé par ZeniMax Online rend le jeu injouable, le serveur lag trop souvent pour être toléré. Depuis la 1. 6, j'ai une énorme perte de performance, surtout en RvR où je dois quitter la qualité graphique ultra car ça se met à freeze dès qu'il y a trop de masse.

    Sans parler de ça, les bugs sont juste incroyables. En ce moment, il y a un bug sur les barres de vie qui disparaissent. En gros, en RvR, vous ne différenciez plus les amis des ennemis et vous ne voyez plus la vie de personne. Bug contournable en rebootant le PC plus de 15 fois, en utilisant alt+f4 et en supprimant l'option barre de vie du menu "options" en jeu et en la re-sélectionnant une fois sur deux. NO JOKE ! C'est l'explication que ma donné un MJ de ZeniMax Online.  

    Donc jusqu'à nouvel ordre, n'achetez surtout pas TESO à moins d'avoir du temps à perdre et d'être imperméable à la déception.
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    20 personnes sur 49 ont trouvé cette critique utile.
    Réédition du 26 avril 2014 :

    Ayant enfin résolu mes problèmes de comptes avec les excuses de ZÉNIMAX, étant tombé sur un membre du service technique super sympathique m'ayant expliqué que la priorité était la chasse aux Hackers et GS, les Bugs, que je faisais partie d'un nombre de joueurs non oubliés mais avec des problèmes traités en retard, ce que je comprends parfaitement. Je relève la note d'un point niveau SAV et technique. De plus nous avons les explications dans la section TESO très honnêtes du chef de projet qui est lui-même un joueur.

    Pour ce qui est du jeu, rien de nouveau, jouant avec plusieurs amis, force est de reconnaître que l'on joue rarement tous groupés, le jeu restant solo, des instances de fin de quête où l'on ne peut même pas inviter un membre du groupe. Seulement quelques donjons sont "ouverts", cela me rappelle un peu un certain FFIV, avec une meilleure histoire, heureusement, et des graphismes travaillés et toujours des Bots sur les Boss. Wait & See pour la prochaine réédition.

    Fan des TES depuis Arena à Skyrim (le plus beau mais le moins bon) en solo, je m'attendais à un dernier volet encore solo, pour une retraite tranquille et méritée des sympathiques DEVs de Bethesda - l'expérience online de Skyrim n'ayant pas été une grosse réussite.

    Déjà, faire une critique à ce jour est très anticipé, puisque Bethesda a vendu ses droits à Zenimax [une filiale de Bethesda], qui en a fait un MMORPG sans savoir où prévoir si le nombre de joueurs allait être gérable au lancement.
    Donc on a déjà un mauvais service après vente, des mails sans réponse, aucun appel téléphonique lorsque l'on a un problème de compte ou de facturation, voire technique. D'emblée on comprend le manque de personnel face à la "masse" de joueurs.
    Depuis le début Zenimax [... ] se contredit sans cesse avec son pseudo serveur américain/européen, ou le contraire, LoL. De plus, lors d'une fausse bêta, les joueurs ont été lésés à tout point de vue, un moteur revu à la baisse par Zénimax, un serveur avec un temps de latence record, des temps de jeu au final très réduits. Les graphismes dès l'accès anticipés ont été améliorés, mais on est loin de Skyrim, voire du Best Oblivion, noblesse Bethesda oblige.

    Cependant de nombreux bugs persistent, les joueurs subissent des arrêts de jeu face à la maintenance aux horaires US. Alors quand je vois des 9/10 à ce jour, je me dis que la nouvelle génération de joueurs n'a pas connu mieux et c'est pathétique. Je reverrais ma note dans trois mois car en dehors du manque de communication et du sérieux en terme de maintenance et SAV, on peut aussi s'inquiéter des mises en vente d'un cheval à la boutique TESO mentionné accessible Level 10 alors qu'il est accessible dès le Level 1 (tout cela pour ne pas faire bondir les acheteurs de l'Impérial dont le cheval n'aura de différence que la couleur) et aussi d'une mise à jour Impérial immédiate à un prix raisonnable, ça sent le F2P à l'avenir et vivre les Remake des MMO précédents, non merci.

    Ah oui, dès l'accès anticipé on a retrouvé nos vieux amis les GS qui vendaient des Golds par milliers, assez étonnant.
    Alors même si le jeu s'annonce bien à la Release dans son ensemble, je ne peux mettre une meilleure note tant que la situation ne sera pas clarifiée, que l'on aura pas un vrai serveur européen stable, un SAV à la hauteur, une vraie maintenance.
    Je possède trois comptes familiaux, une version impériale boîte, une digitale Upgradée mais pré-commandée, un cheval Palomino, une standard digitale, aucun personnage de supprimé. Les problèmes rencontrés > pas de pack explorateur sur une version pré et bien enregistrée avec Accusé de TESO, un Upgrade débité deux fois, c'est du très lourd en inaptitude comptable et aucune communication !
    Après moult mails et demandes d'appels téléphoniques depuis le 4 avril, j'ai été patient car aucune réponse à ce jour.
    C'est une première, un MMO qui n'assure pas en communication, même avec d'autres anciens que je ne peux citer, on avait de biens meilleurs échanges avec le personnel. Je souhaite sincèrement être un cas isolé.
    J'aurais pu mettre sept pour le jeu en général, mais avec autant de problèmes qui agacent, je mets 5 et je suis gentil.

    On ne fait pas d'un RPG à monde ouvert un MMO, soit, mais il est réussi et sort de l'ordinaire bien que pour les Fans, le jeu solo est toujours omniprésent.
    Donc pour le jeu à ce jour : 7 et 3 pour les services "comptes et facturation" et la réaction tardive face aux GS/Hackers qui dégradent les MMO.
    10 divisé par deux = 5
    J'espère avoir bientôt le plaisir de relever la note.
    Publié le 8 avril 2014 à 19:36, modifié le 26 avril 2014 à 18:42
    20 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 14 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 3 ans.
    40 personnes sur 111 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Déjà, avant d’être taxé de râleur, j'ai une bonne expérience des MMO et un peu moindre mais pas ridicule en matière de RPG, et c'est seulement mon avis qui n'engage que moi.

    J'ai pris le temps de tester ce week-end [du 10 au 12 janvier 2014] certains aspects de base de TESO pendant le stress test.

    Déjà graphiquement, on va pas se mentir, c'est dans l'esprit de la franchise, donc assez grossier (même tous les paramètres à fond) , les personnages ne font pas vraiment rêver, mais ce n'est pas ce qu'on recherche le plus dans un MMO, donc ce n'est pas grave.

    Le vrai soucis, c'est le gameplay et l'interface. Sur console, ça sera sûrement très sympa. Mais sur PC, pour un RPG ça passe, pour un MMO, c'est à la ramasse. Manque trop de choses : pas de minimap, le suivi de quêtes a l'air sommaire (pas réussi à mettre plus d'une quête en suivi, après je suis peut-être trop mauvais, c'est possible). Et ça a pris le parti des MMO à la mode à faire une barre d'action rikiki avec quasi rien dedans. Est-ce que ça avantage le skill... peut-être et encore c'est pas le seul facteur pour ça. Personnellement j'aime bien avoir des barres d'action remplies de sorts qui servent certes pas tout le temps, mais pour une classe qui se dit magique, c'est quand même plus rigolo (c'est purement subjectif j'en conviens). Mais on va pas se mentir, c'est clairement orienté console (au moins dans FFXIV, ils ont fait une interface pour les deux supports).

    Le seul point positif que je trouve à dire grâce à cette invitation à la bêta pour ce week-end, c'est que je vais faire des économies cette année. ^^

    A quand un VRAI MMO (PvE) à la hauteur de mes attentes.
    40 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

391 aiment, 122 pas.
Note moyenne : (552 évaluations | 52 critiques)
8,1 / 10 - Très bien
Répartition des notes de The Elder Scrolls Online
Répartition des notes (552 votes)

Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(268 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu