Critiques de The Elder Scrolls Online

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

12 personnes ont trouvé cette critique utile.
Comme beaucoup, j'ai suivi le développement de TESO. Les promesses semblaient prometteuses, malgré le fait que je ne connaissais pratiquement pas la saga. J'avais bien essayé Morrowind, Oblivion et Skyrim, mais j'avais vite abandonné chacun de ces jeux devant cette liberté énorme qui faisait que ... Je ne savais pas quoi faire... Bref, quand TESO est sorti, je me suis rué dessus, et ai une fois de plus lâché l'affaire au niveau 8, devant une liberté déconcertante pour le non initié... Et pui...
Publiée le 29 sept. 2015 par Ukkonen.
22 personnes ont trouvé cette critique utile.
TESO souffre d'une comparaison constante avec des jeux solo et online bien supérieurs à tous points de vue. TESO souffre en premier lieu d'une comparaison, inévitable, avec ses grands frères solo, soit notamment MORROWIND, époustouflant, mais aussi, Oblivion, dont il n'est qu'un très pale avatar et même Skyrim, superbe et cinématographique. TESO est un jeu solo, en tous cas qui se joue majoritairement solo mais sans que l'on y retrouve les grandes qualités de ses prédécesseurs : point ic...
Publiée le 17 mai 2014 par .
  • Afficher les critiques précédentes
  • 2 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    4 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    TESO n'est pas parfait. Il en est même loin !
    Et c'est ce qui me plait.
    Je passe les bugs, freezes, et autres problématiques gênantes mais qui seront résolues sans doute d'ici peu. Quel jeu n'en a jamais eu ?
    N'en déplaise aux détracteurs qui ne jurent que par les performances techniques, qu'ils en programment un et on en reparle après.
    Bref, je m'égare. Les problèmes donc sont présents mais aucun qui vient réellement nuire au jeu. Un bug dans une quête ? Pas grave, je reviens demain, un freeze en RvR, pas de soucis, je baisse un peu ma configuration pour avoir plus de fluidité.

    J'en reste là pour les détails techniques.

    Le monde : Grand mais pas trop.
    Mais la taille n'est pas l'important. A quoi bon de vastes plaines si la seule action possible est de courir à travers ?
    Ici chaque recoin est exploité. Un trésor, un livre caché, un passage ou ne serait-ce qu'un endroit bucolique, l'exploration est le maître mot de Teso.
    Celui qui ne prend pas le temps de découvrir tout ce que Tamriel a à offrir passe à coté du jeu.

    Les points négatifs sur le monde : trop instancié et trop de phasing.
    Je comprends le but de l'opération, offrir aux joueurs une vision dynamique et changeante du monde selon leur progression dans les quêtes mais cela nuit à la population et avoir un chargement à chaque porte s'avère ennuyeux à la longue.

    L'histoire : Grand point fort.
    Des centaines de livres à lire, des centaines de pnj à qui parler, le monde est détaillé dans ces moindres recoins. Alliée à l'exploration, l'histoire du jeu est pour moi l'un des éléments fondamentaux.
    Encore une fois, celui qui passe son chemin, rate l'un des objectifs du jeu.

    Points négatifs de l'histoire : je dirais aucun, on découvre, on lit avec un réel plaisir. Peut-être quelques problèmes de localisation, et encore vu la quantité d'informations, ils ne sont pas nombreux.

    Les combats : bonne pioche

    J'ai eu beaucoup de mal à aborder le système de combat, sans ciblage, plutôt dynamique. Il faut dire que je n'ai jamais été très doué pour manier plus de trois touches à la fois. Et en fait, j'y trouve mon compte. Cinq compétences actives, j'y arrive. Cela nuit-il à la richesse ? Certes non, de toutes façons dans la plupart des jeux, sur 20 compétences, beaucoup feront le constat qu'ils n'en utilisent guère plus de cinq ou six.
    Et puis, Teso offre une vraie stratégie de préparation. Compétences plus efficaces contre les morts-vivants ? Ok, je prends le temps de l'ajouter à ma barre. Un sorcier ennemi ? ok, je place mon contre sort. Au final, on s'amuse pas mal dans les combats, même pour un maladroit comme moi.

    Les critiques sur la difficulté réduite du jeu, je dirais qu'il est au dessus de la moyenne. Il est dur de se prendre un pack de quatre ennemis sans en subir une violente défaite. La gestion de la magie / vie / vigueur est un vrai plus. Dois-je frapper fort ou dois-je réserver ma vigueur pour une esquive ?

    Bien sûr, un tour sur le net et vous allez trouver le template ultime de la mort qui tue. Mais le vrai plaisir est de jouer avec son template, ses forces et ses faiblesses. En cela Teso est formidable. Vous avez pas le template ultime ? Pas grave, vous allez y arriver quant même et peut être même avec bien plus de plaisir.

    Point négatif du combat : un peu confus parfois (combien de fois ais-je ciblé un rat à la place du gros méchant ? ) , et le moindre lag ne pardonne pas.

    L'artisanat : classique

    Rien de révolutionnaire, efficace, utile quoiqu'on dise. Je ramasse les ressources et je crafte. Tous les artisanats sont disponibles mais seuls ceux dans lesquels j'investis des points de compétences seront réellement utiles.

    Point négatif : il aurait mérité quelques choses de bien plus original.

    Le RvR :
    La classe, on retrouve les sensations de DAoC. Doué ou pas doué ? Aucune importance, chaque joueur a sa pierre à apporter. Combats rapprochés, distances, soin, armes de siège, etc.
    Les possibilités sont immenses. En groupe ou seul en escarmouche (bon ok, faut assurer là) , le plaisir est ultime.

    Point négatif : encore une fois, trop de différences entre le niv 10 (élevé à 50) et un vrai 50. Si on élève à niveau, autant que cela serve. Là c'est juste de la figuration.


    Bref, pour moi Teso est un excellent MMORPG qui hélas n'est pas compris. La plupart reste dans l'optique WoW à savoir : la course au stuff. On bourrine, on rush, on fonce, on loupe tout !
    Prenez le temps de découvrir le jeu, pas à pas, sans être pressé (je joue depuis la sortie et mon main est niv 38) , et vous découvrirez alors la richesse inégalée d'un jeu s'appuyant sur une licence à succès et maitrisée.
    Le RvR mérite de vraies stratégies de combat, pour le moment, c'est un peu du rush de train sans aucune organisation. Mais le potentiel est là.

    Honnêtement, je préfère payer un abonnement pour un jeu de qualité qu'un moyen free-to-play qui de toutes façons m'obligera à passer par la boutique pour avoir accès au jeu dans sa totalité et ce pour, au bout du compte, bien plus cher qu'un abonnement.

    Je ne souhaite pas que Teso passe en free-ot-play, sa qualité s'en ressentira forcément.
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 30 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    19 personnes sur 56 ont trouvé cette critique utile.
    Au début, on commence à jouer, et on se dit : woah, qu'il est bien, ce jeu. Et puis, on commence à avoir des bugs. Et puis on commence à voir les bots qui pullulent partout.

    Et enfin, quand on commence à être de haut niveau, on arrive en Cyrodil en se disant que le PvP au moins va être à la hauteur. Et c'est pas mal : les prises de forteresses, la possibilité de s'amuser dans les batailles, ou autours en plus petit groupe, ou même seul dans les villages à quêter en territoire contestés.

    Oui, mais...
    En Cyrodil aussi, de très nombreux bugs, près de 2 mois après la sortie du jeu...
    Des multiboxers en grand nombres, voire des bots, mais ce qui casse le jeu, ce sont les lags terribles qui rendent le jeu totalement injouable.

    Et Zenimax reste silencieux, et nous font croire qu'une hypothétique migration de serveurs vers l’Europe va tout arranger. En attendant, ils censurent les messages trop rageux sur les forums, et postent des messages automatiques, le même, pour tous les problèmes. Des problèmes qui loin de s'arranger, s'aggravent avec le temps.

    J'ai donc arrêté mon abonnement.
    Passez votre chemin, le jeu ne vaut pas d'y mettre le moindre centime.
    19 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 5 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    14 personnes sur 15 ont trouvé cette critique utile.
    Très enthousiaste dès les premières bétas de janvier 2014, présent sur le jeu dès les premiers jours d'accès anticipé, je suis à deux doigts de suspendre mon abonnement.

    Je ne reviendrais pas sur les différents problèmes de lancement que tous les MMO connaissent (mention spéciale à Zenimax qui se démarque des autres en faisant des maintenances de 19h à 22h heure de Paris... ) mais on peut considérer tout de même qu'il n'y a pas eu de gros problèmes pour rentrer en jeu (pas de file d'attente ni de serveur d’authentification HS).


    Le social :

    Allez hop, toute l'Europe sur un serveur unique ! Résultat, le chat général est un bordel sans nom digne des chats Twitch lors de finales de LoL. A l'heure où on reproche aux MMO de casser l'esprit communautaire, TESO enfonce les portes en détruisant complètement le social. Pour se faire comprendre ou comprendre les autres en RvR/PVE, il faut savoir parler Anglais ou seulement jouer dans une guilde FR.
    La boîte de dialogue est tellement mal foutue qu'il n'est pas rare de louper des discussions de sa propre guilde/groupe. Joli.


    L'évolution jusqu'au niveau 50 :

    Le personnage progresse en niveau via les quêtes. Inutile de chercher à basher ou faire du PvP, les quêtes sont là pour vous faire grimper les levels.
    Il y a énormément de quêtes.
    - La quête d'histoire du lvl 1 au lvl 50
    - La quête de faction qui s'étale jusqu'à la dernière zone
    - Les quêtes de guildes (mage/guerrier)
    - Les quêtes secondaires (j'ai perdu mon sac au fond la grotte aux araignées)

    Toutes sont doublées vocalement et permettent d'apprendre énormément de choses sur l’univers TES. De nombreux protagonistes mémorables sont présents en jeu comme Shéogorath, Méridia, Hermaeus Mora, etc.

    Toutes ne sont pas inoubliables mais certaines sortent carrément du lot.

    Des choix jouant sur le déroulement de l'histoire vous seront proposés. Il est tout de même regrettable que, quelque soit le choix, la finalité n'a finalement pas d'importance. Que vous décidiez de sauver ou tuer tout le monde, on vous dira que vous avez sans doute raison.
    Dans l'ensemble, elles sont très agréables à effectuer et point positif, on ne vous demandera jamais de ramasser 25 pattes de loups ou de tuer 75 ragnards.

    Vous recherchiez un TES multijoueur ? Et bien c'est plus ou moins raté.

    Oui vous allez enfin pouvoir arpenter Tamriel à plusieurs. Non, vous allez vite constater que le système de phasing vous empêche d'aider votre compagnon qui sera 1 étape en dessous de la vôtre.

    Du phasing, il y en a PARTOUT. Vous croiserez parfois des joueurs effectuant des actions dans le vide, ils sont tout simplement dans une phase différente de la votre.

    C'est tellement omniprésent qu'au bout de quelques jours, chacun joue dans son coin. Après le lvl 10, j'ai monté mon personnage juqu'au lvl 50 en solo car plus personne de ma guilde n'était au même niveau que moi. A noter que certaines étapes de quêtes ne sont faisables que tout seul, un comble pour un MMO !

    Du chargement, il y en a également PARTOUT. Vous rentrez dans une grotte, chargement, vous rentrez dans une maison, fondu au noir et chargement d'1s. Vous passez une porte dans la grotte, chargement. C'est agaçant et brise le sentiment d'espace.

    Tout le contenu est faisable sans grouper (à part l'unique donjon de groupe par zone).

    En écoutant tous les dialogues de quêtes et en découvrant toutes les zones de votre faction, comptez bien 5 jours de /played pour voir le mot de la fin.


    L'évolution après le niveau 50 :

    Voilà l'étape qui fâche. Vous avez sauvé Tamriel, vous être le héros de votre faction, vous en avez vu de toutes les couleurs et bien vous avez gagné le droit de recommencer 2 FOIS !

    Et oui, pour monter Vétéran 10, on vous largue en zone lvl 1 des factions adverses pour connaitre leurs histoires. Vous êtes de nouveau un random péon qui va devoir faire ces preuves face à la grande menace qui plane sur Tamriel.

    C'est un genre de NewGame+ obligatoire pour débloquer les objets les plus puissants du jeu avec toutes les contraintes citées précédemment. Solo, phasing, toussa quoi.

    Le reroll devient un chemin de croix à moins d'accepter de faire à chaque fois les 3 factions.


    Le RvR :

    Bon, vous voulez atteindre le Rang 10 via le RvR ? Armez-vous de courage ! Ca LAAAAGGGG !

    Ah la belle promesse du Megaserveur EU qui devait être en Europe. Et non, il est toujours à coté de son homologue Américain au US !

    De ce fait, le ping varie entre 140ms et 200ms voire plus. Le jeu ne comportant pas de ciblage et étant basé sur le switch d'arme (2x 5 sorts dans sa barre) , bonne chance pour espérer faire quelque chose de réfléchi dans les combats.

    De plus, les serveurs n'ayant pas l'air d'être suffisamment dimensionnés pour héberger autant de monde en RvR, ajoutez le fait que tout soit au US, vous avez la bonne formule pour vous dégouttez du RvR (bonjour également les chargements infinis).

    A noter que même en PVE, la réactivité n'est pas au top (1-2-3-4 trop rapide vous donne le plus souvent 1-3)

    A part ce problème insupportable, l'agencement de la carte permet d'avoir la meilleure expérience RvR disponible à ce jour. Bus, Roaming en petit groupe, PvP 1vsX, embuscade, vous avez le choix !

    A noter que sur 10 campagnes disponibles, 3 seulement sont vraiment actives et 1 seule h24. Cela promet pour dans 6 mois...


    Artisanat :

    Je ne me prononcerai pas trop sur ce sujet mais il semble (pour l'instant) que l'artisanat est le seul moyen d'avoir le meilleur équipement du jeu.


    Les donjons à 4 :

    Non sérieusement, à quand les donjons à deux puis solo ? Je veux bien qu'il n'y ai que 4 classes dans le jeu mais seulement 4 personnes, cela en devient franchement ridicule.

    Les donjons, ne sont pas très nombreux (1 par zone et par faction) mais sont plutôt agréables. Pas très longs (comptez 20 min sans wipe) , pas trop de trash mob et des boss qui ne sont pas simplement des sacs à PV. Le chain-wipe en PU peut devenir réalité.

    Une fois fait, je ne vois pas ce qui peut pousser à y retourner (trop peu d'XP, voire nul en tuant les mobs). Dommage.


    La gestion de banque de guilde :

    Mon dieu, la catastrophe. On a rarement fait quelque chose d'aussi peu ergonomique.

    Les objets ne s'empilent pas automatiquement, il n'y a pas de champ recherche, le retrait/dépôt d'objets ne se fait pas correctement à cause du lag. A l'heure actuelle, c'est infâme.


    Les graphismes :

    Certaines zones du jeu sont splendides et les effets de lumières/ombres sont magnifiques MAIS qui a eu l'idée de ne pas implémenter un VRAI plein écran bon sang ! Les FPS en villes ou en RvR sont catastrophiques à cause du mode "fenêtré sans bordure" (qui est vendu comme mode plein écran). Aucune possibilité de jouer sur le Vsync ou l'anti-aliasing via les drivers vidéo car cela ne marche pas en fenêtré !

    Résultat, on se tape un aliasing de folie sur le feuillage et des performances ridicules dès qu'il y a un peu de monde à l'écran.

    PC dernier cris ou pc portable, même combat.


    Le mot de la fin :

    J'ai mis un peu plus d'un mois pour finir toutes les quêtes de ma faction et arriver lvl 50.
    Il me reste encore 10 niveau vétéran et rien que d'y penser, ca me saoule de devoir me taper l'intégralité des autres factions.
    J'ai pris mon temps sur celles de ma faction, pris du plaisir mais je ne souhaite pas refaire des quêtes miroirs (impression de faire 2 rerolls).

    Je ne peux même pas me changer les idées en RvR tellement c'est injouable.

    Je me contente donc d'un jeu solo, ou j'ai passé 80 % de mon leveling en solo et où je vais devoir encore passer de nombreux jour de /played en solo si je veux atteindre le rang 10.

    J'attends de pied ferme le serveur EU en Europe (illusion qui grandit de jour en jour... ). Sans quoi, l'aventure s’arrêtera là.


    On ne paye pas 13€/mois pour un jeu solo et un rvr cassé non mais ho !
    Publié le 20 mai 2014 à 16:34, modifié le 5 juin 2014 à 11:30
    14 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 19 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    12 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Pour moi, tous les côtés positifs du jeu ont été gâchés par des côtés négatifs simples et basiques mais récurrents : le gameplay des combats est trop décevant.
    "L'animation cut", qui consiste à interrompre une action comme un sort avec un bash, ne devrait pas permettre aux sorts de faire des dégâts en se dispensant du temps d'animation. Une animation de sort interrompue devrait annuler complètement tous les effets potentiels du sort en question. Le bash devrait rester un outil destiné à interrompre une action adverse, et non pas à booster son propre dps en annulant toutes les animations.

    Aussi, avec seulement cinq actions par barre, ce qui est peu, on est en droit d'attendre une changement d'arme beaucoup plus réactif afin de compenser. Or actuellement il n'est pas très réactif, et il n'est pas considéré comme une action prioritaire (qui devrait interrompre toutes les autres actions en cours) , il est donc délayé jusqu'à ce que toutes les animations en cours se terminent. Cela donne une gameplay lent et peu réactif qui empire le problème du faible nombre de sorts utilisables.
    J'ajouterai aussi que les esquives ne permettent pas d'esquiver grand chose actuellement. Elles devraient pourtant fournir une courte fenêtre d'invulnérabilité (par exemple 0. 2 ou 0. 3s comme dans Guild Wars 2, dont les combats sont un exemple à suivre en matière de nervosité et de réactivité).
    De plus, l'absence de cooldown des actions est à double tranchant, puisque cela amène parfois à simplement spammer le sort le plus puissant, sans autre réflexion tactique plus poussée. Cela appauvrit souvent le gameplay plus que ça ne l'enrichit.
    Enfin, du fait de l'appauvrissement du gameplay causé par les points sus-cités, la construction du personnage s'appauvrit aussi. La grande liberté de build proposée théoriquement se fait vite étouffer par un ou deux builds plus performants que les autres (notamment du fait des déséquilibres de classe/armes/vampires) et plus à même d'exploiter les mécaniques absurdes telles que le bash. Les combats sont rares pendant le leveling (trop de quêtes dont la plupart, même si elles sont faciles, sont répétitives et peu intéressantes) et quand ils se produisent ils laissent une impression désespérément fade.
    Le monde est vaste et le pvp a beaucoup de potentiel, mais tout cela est inutile si les aspects les plus basiques ont tété négligés, et pour un jeu aussi cher, pas question de se contenter d'un gameplay si peu entrainant.
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 17 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    22 personnes sur 29 ont trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    TESO souffre d'une comparaison constante avec des jeux solo et online bien supérieurs à tous points de vue.

    TESO souffre en premier lieu d'une comparaison, inévitable, avec ses grands frères solo, soit notamment MORROWIND, époustouflant, mais aussi, Oblivion, dont il n'est qu'un très pale avatar et même Skyrim, superbe et cinématographique.

    TESO est un jeu solo, en tous cas qui se joue majoritairement solo mais sans que l'on y retrouve les grandes qualités de ses prédécesseurs : point ici de liberté, point d'addon, il faut suivre une évolution des plus linéaires, linéarité à peine masquée par une foultitude de quêtes (insipides) et un dépôt ça et là et de livres (dont la lecture est de plus lénifiantes, c'est en effet de la mythologie de jeu grand public soit de la sous-heroic fantasy).

    TESO souffre également d'une comparaison, tout aussi inévitable, avec les autres MMORPG. Et il y en a de plus en plus sur le marché, hyper saturé et concurrentiel des MMO medfan.

    Il rappellera sans doute Rift, mais en moins magique, moins bon, moins dynamique, ses ancres étant délaissées par des joueurs qui ont vu des dizaines d'invasions dans l'opus de Trion. Il rappellera aussi bien d'autres MMO comme Neverwinter Online, finalement pas si mal, et bien plus dynamique et actif.

    Donnant au début l'impression d'un AoC like dans le design, il se révèle très vite très décevant, les zones étant d'un ennui et d'une fadeur assez terribles et ce ne sont pas les zones elfiques qui feront oublier la magie d'un EQ2 pourtant ancien.

    Son PVP pèche également et en un mois, on se retrouve déjà avec les tares d'un DAoC au bout de 12 ans : top rank ou rien, du coup, la première approche, fort sympathique, du PVP en bêta est déjà bien loin derrière nous... Son RVR a vieilli en un mois...

    Enfin ce jeu propose ce qu'il y a de pire pour constituer une communauté : pas de serveur localisé, du phasing partout, chacun dans son coin... HV ? interface de jeu en groupe catastrophique...

    Alors ce ne sont pas les NPC qui viennent à notre rencontre ou la musique (pas très inspirée) qui feront de ce titre un titre inoubliable. Franchement dommage.
    22 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 19 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    31 personnes sur 40 ont trouvé cette critique utile.
    Cette critique est non exhaustive puisque j'ai stoppé mon expérience de jeu en cours de route. J'ai hésité à rédiger une critique à cause justement de ce manque de connaissance mais j'estime finalement en avoir suffisamment vu.

    Quand on a de l'or entre les mains, on est investi d'une mission. Quand on adapte l'univers étendu de Star Wars ou celui des Elder Scrolls par exemple, on se confronte à des attentes aussi exigeantes que l'est la communauté de fans. Je peux vous dire, pour graviter encore aujourd'hui autour de la communauté de modders sur TES, que les fans du lore de Tamriel ont accueilli de mauvaise grâce les adaptations choisies par Zenimax pour les besoins du game design.

    Principal grief, la composition des trois factions avec pour principales aberrations dénoncées les alliances, entre les orsimers et les rougegardes ainsi que celle entre les dunmers et les argoniens. Pour schématiser, imaginez que pour WAR Mythic ait à l'époque, choisi d'allier les nains et les orques pour la simple raison qu'ils sont voisins sur une carte, un scandale ? Une broutille en vérité, une pirouette scénaristique à laquelle on ne pense plus quand on se lance dans l'aventure... mais ce choix de la part de Zenimax, il n'est pas anodin, il révèle les sacrifices dont les développeurs se sont rendu complices pour achever leur projet.

    Et des sacrifices dans TESO il y en a eu un paquet, tous les aspects du jeu mis à part l'aspect visuel ont été sacrifiés sur l'autel d'un portage console pourtant reporté.

    Pourtant que la montagne est belle, comment peut-on s'imaginer en quêtant dans tout Tamriel que le gameplay est à chier...

    (ouais je suis un grand fan de Jean Ferrat)

    C'est vrai que Tamriel est belle, punaise j'en ai pris plein les yeux. Difficile de juger de l'aspect technique du jeu puisque je joue sur une bonne machine, alors j'ai pu profiter de toutes les options graphiques, avec et sans preset sweetfx. Je n'ai pas boudé mon plaisir les premiers jours et j'ai assouvi ma curiosité en explorant des régions que les TES ne m'avaient pas jusque là permis de voir Elsweyr, Fangeombre ou Cold Harbor. Néanmoins les décors sont assez inégaux parce que quand on arrive en Bordeciel, on a juste envie de relancer Skyrim pour laver nos yeux de ces cèdres libanais qu'ils ont planté en Estemarche (enfin je dis ça, je suis pas botaniste, mais j'en ai un dans mon jardin qui ressemble exactement à l'idée que se fait un développeur d'une espèce boréale).
    Néanmoins, le décor est planté et les personnages sont en place et plutôt beaux et vivants, enfin tant qu'ils ne portent pas d'armure légère car elles semblent peintes sur la peau ; ) Plutôt curieux, pas forcément raté mais curieux à regarder.

    Un MMORPG ou vous êtes LE héros... parmi LES héros

    Tout le monde a envie de jouer un héros, surtout en Tamriel ou on a toujours été amené à jouer un "élu" à la fois instrument et affranchi de l'influence des Aedras et Daedras. Mais un MMORPG n'est pas un RPG et si dans Oblivion on s'attend à être traité comme un champion, dans TESO c'est plutôt étrange d'être considéré comme tel au milieu d'un tas de clampins qui ont accompli les même exploits, sinon plus.

    En s'appliquant au doublage de chaque quête (ce qui a du être un gouffre financier) l'équipe a tenté de donner plus de vie aux PNJ. Tout cela dans le but louable de nous impliquer... mais plus qu'il n'est nécessaire. Zenimax est tombé dans le piège de l'introversion de l'expérience de jeu (tout de suite là je pense à SWTOR). L'aspect social d'un MMORPG doit venir de l'interaction des joueurs entre eux et non de l'interaction du joueur avec les PNJ.

    Hélas cette philosophie a salement déteint sur une interface sociale trop discrète et l'irruption d'un phasing outrancier. Je n'ai jamais vu un jeu où il est si peu intuitif de parler à un autre joueur, ou de le grouper, ou de le retrouver ou enfin de commercer avec lui.
    Adieu l’hôtel des ventes pourtant aspect social essentiel des MMORPG, un lien important entre les joueurs même si il est souvent impersonnel.

    Rien ne pousse à grouper en phase d'expérience, ni les boss élites, ni les ancres mal exploitées, seuls les donjons souvent esquivés en phase de progression remplissent ce rôle. Rien que le fait de quêter à deux est une expérience douloureuse car tout le temps interrompue par une cinématique de dialogue, une gestion d'inventaire poussive, un décalage d'instance, qui conduisent à une desynchro' avec le partenaire. L'immersion d'un seul joueur n'est pas compatible avec l'effort de socialisation que requiert un MMORPG, il vient à mon sens d'un procès d'intention fait par Zenimax à l'intention des joueurs qu'il pensait tous joueurs de RPG. Ce n'est vrai qu'en partie.

    C'est à partir de ce moment où j'ai réalisé ces principaux décalages entre ma vision d'un bon MMORPG et les choix de Zenimax que j'ai complètement décroché de TESO sans en avoir pu en explorer tous les aspects. Mais ces problèmes de fond que je soulève sont pour moi rédhibitoires et plus handicapants que les problèmes de lag, d'équilibrage, de bots, d'ulti vampire, d'interface au minimalisme Finlandais... la liste est longue.

    J'ai bien conscience que ma critique est à charge, mais pour moi ce MMORPG ne mérite qu'une considération esthétique. Je le trouve parfait pour un public console et vraiment insuffisant pour un public PC dans son format économique actuel. Je ne serais d'ailleurs pas étonné que le jeu passe en formule freemium juste avant la sortie console, d'où le titre provocateur de ma critique, ce qui ne serait pas un mal à mes yeux.

    En ce qui me concerne pour re-jouer en Tamriel, je vais me tourner vers la communauté des modders et me dire : vivement la sortie de Skywind et Beyond Skyrim.
    Publié le 17 mai 2014 à 19:50, modifié le 19 mai 2014 à 16:05
    31 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 29 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    6 personnes sur 26 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    TESO à la sauce DAoC, coté RvR et PvP sauvage.
    Le gros plus ? Pas de ciblage. Un craft qui fait découvrir les maps et un PvE très bien, chose qui manquait à DAOC.
    Je le compare à DAOC car c'est le seul jeu qui se rapproche de mon idéal et qui ne sera pas un jeu fast food.

    Les moins : encore des problèmes de latence, des bug de skills où tu dois deco / reco.
    Mais bon, il y a pire et vu leur performance, c'est pardonné et déjà certains pleurent des classes abusées. Je suis désolé mais il y a suffisamment de possibilités en spécialisations pour trouver des solutions de contre (exemple : sans aller trop loin, un mage qui se TP à l'infini, c'est abusé, ben ne le suis pas, il compte sur ça pour te focus faute de vigueur et lui aura récupéré et donc il se retrouve bien seul et a fini de faire la chèvre pour les autres). L'éventail de compétences est assez important. De quoi bien chercher les builds à sa convenance et dire que tel ou tel build n'est pas viable est une erreur. Tout est très bien pensé.
    Mon seul regret est que le vrai furtif ne puisse pas escalader les remparts. Et un petit point noir tout de même : à mon avis, tout le monde peut rez et pourtant peu le font, se qui entraine une perte de temps à revenir (les pierres d'âme ne sont pas forcement une bonne chose en RvR). Ayant commencé le RvR niveau 10, je ne peux rez personne et personne te rez.
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    19 personnes sur 36 ont trouvé cette critique utile.
    Le jeu se déroule dans l'univers d'Elder Scrolls, la suite éponyme de RPG sur PC, dont on connait notamment Morrowind et Skyrim.
    Les graphismes agréables sont réalistes et participent assez bien à l'ambiance des diverses régions. De même, les effets sonores sans être exceptionnels contribuent à l'ambiance et l'immersion.

    Ce MMO comme vous l'aurez compris mise sur l'immersion notamment par son système d'interface épurée dont il n'affiche les élément que quand cela est nécessaire (si vous ne voyez pas votre barre de vie, c'est qu'elle est à son maximum, de même la fenêtre de discussion ne s'affiche que si un message a été récemment posté). Ajoutons à cela un système de visé à la façon des FPS, comprenez que le ciblage n'est pas automatique et pour qu'un coup porte il faudra viser l'ennemi via le réticule au centre de l'écran.
    Si sur le papier ça semble prometteur, force est de constater que les combats manquent de dynamique et s'avèrent répétitifs. En effet vous n'avez à votre disposition que 5 compétences qui changent en fonction de votre arme. Vous aurez le droit de changer entre deux types d'armes à partir du niveau 15, mais ça ne fait jamais que 10 compétences à disposition lors des combats, voire 11 avec la compétence d’élite qui se débloquera plus tard.

    L'interface comme le gameplay souffre d'une conception prévue pour tourner sur console, le résultat est assez désagréable et se traduit par un gamplay superficiel et une interface peu conviviale  : les fenêtres ne peuvent être redimensionnées, on ne peut ouvrir en même temps deux fenêtres  : impossible d'ouvrir en même temps l'inventaire de banque et celui de son personnage  !
    Ce MMO ressemble à un mauvais portage console, rien n'a été prévu pour facilité la vie des joueurs PC, et se retrouve de fait bien en dessous de ce que fait la concurrence en terme d'ergonomie ou de gameplay.

    Ajoutez à cela un jeu très classique sans grande innovation en dehors du craft qui se démarque un peu sans pour autant être ludique. On ne se retrouve pas loin d'un autre theme park, comprenez un MMO sans saveur ne s'appuyant que sur sa licence pour se faire vendre. Ne vous attendez pas à trouver du contenu dit sandpark.

    De plus le système de Mega serveur est un frein à la convivialité et au côté social du jeu  : les joueurs se retrouvent mélangés dans diverses phases, vous vous retrouverez au milieux de joueurs étrangers du coup personne ne parle en local et vous ne tomberez jamais sur les même phase que vos amis, vous obligeant à vous téléporter un peu plus loin pour les retrouver après un chargement. Bref un vrai tue RP, déjà qu'il n'y a pas vraiment de support pour se faire (pas de houssing pas de serveur jdr etc... ).
    De plus, jusqu'à présent ; les serveurs ne se sont pas montrés très stables et les maintenances se font le WE où en semaine en soirée.
    Et enfin, il y a des problèmes de lag dus à la localisation du serveur européen aux États-Unis, les clients Orange et Free étant les plus touchés.

    Et cerise sur le gâteau, le jeu ose demander un abonnement de 13€ par mois. Selon moi, il ne les vaut pas et je pense qu'il suffira d'attendre un peu pour le voir en free to play  : le cash shop est déjà en place  !

    Bref, ça n'est pas encore le MMO qui révolutionnera le genre ou qui détrônera WoW, loin s'en faut. À la limite attendez qu'il passe free to play pour l'essayer. Mais pour moi il ne vaut pas ses 13€ par mois.
    Publié le 28 avril 2014 à 22:40, modifié le 28 avril 2014 à 22:43
    19 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    6 personnes sur 16 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Bonjour à tous,

    Voilà trois semaine que je joue sur TESO et où je vois son évolution plutôt bonne.

    J'apprécie l’évolution sur le coté technique, stabilité du serveur, correction de bug. Le PvE solo est riche en contenu tout au long de la progression en niveau. La prise de temps pour l'exploration et l'accomplissement des quêtes est très satisfaisante. Le seul bémol en PvE est que si nous jouons en groupe, certaines instances sont solo malgré la formation de groupe.

    Le RvR, je ne m'y suis pas encore intéressé malgré l'invitation au niveau 10, pour ma part ayant vu certaines personnes rush niveau 50 très rapidement, cela ne m'intéresse pas de jouer contre ce genre de personne.

    L'histoire reste très fidèle au TES original, j'entend par là le respect des alliances, des races malgré les erreurs des joueurs ne connaissant pas l'histoire des trois alliances.

    Tout ceci pour dire que je pense que le jeu TESO, se bonifiera avec le temps.

    Cordialement,
    SnakeE24
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    7 personnes sur 24 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    Sans titre

    Immersion totale et agréable à jouer surtout en 3D. Les paysages sont variés et pour une fois il est même agréable de se promener pour le plaisir. Les graphisme, la fluidité, les effets de météo, le son, la musique, des quêtes pas trop longues et variées, et pour finir une bonne carte graphique et un écran 3D vous permettra de vivre des moments agréables.

    Ça fait des années que je n'ai pas vu un tels bijou en tant que MMO. Je me rappelle souvent du premier MMO viable qui était DAoC. C'était comme découvrir une nouvelle technologie bénéfique pour la joie de vivre. Après on s'est vite habitué jusqu'à ce nouveau jeu, 14 ans après. Elder Scrolls Online est pour moi une nouvelle technologie qui surpasse tout les autres MMO du genre.

    Bravo à toute l'équipe. Une chose est sûre, ça mérite bien les 50 € d'achat, plus l'abonnement contrairement à d'autre arnaque du genre...

    Vous ressuscitez les anciens joueurs MMO avec ce jeu. Il manque juste un petit royaume RvR pour niveau 20 à 30 comme dans DAOC. Concernant la correction des bugs, elle se fait efficacement au fur et à mesure.
    7 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    34 personnes sur 49 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Pour être franc, quand j'ai appris qu'Elder Scrolls allait sortir Online, en tant que vieux joueur de la série (Arena/Daggerfall/Morrowind/oblivion/Skyrim) j'étais tout fou. D'autant que j'adore les MMORPG.

    Puis comme beaucoup, j'ai été inquiet, ces tests de deux jours ne me disaient rien qui vaille, cela me rappelait la cruelle déception de GW2 (j'ai adoré la progression sur GW2, mais les instances sans aggro et le RVR à la sortie... ). Du coup bien qu'ayant une clé, il a fallu qu'un ami insiste pour que je participe aux deux derniers week-ends de bêta.

    J'avais testé deux heures et je pré-commandais. Je m'entends encore dire : " C'est encore plein de bugs, je sais pas si les instances tiendrons la route, mais j'adore, je m'éclate et au pire après un mois je ne prends pas l'abonnement. "

    J'ai pris l'abonnement...

    Bon mes impressions (sachant que mon main est niveau 30) :

    Graphiquement, il est très beau, en fait c'est même carrément très très très beau. Évidemment si vous sortez de Terra, de la bêta de WildStar ou de WoW cela va vous paraître non pas terne mais moins coloré. C'est un Elder Scrolls.

    La technique derrière je m'en fiche en fait, ce qui m'importe c'est le rendu (qui se soucie de savoir si Van Gogh achetait sa peinture à moitié prix ? Ce qui compte c'est le tableau). Et en terme de rendu, c'est fluide, les jeux de lumières sont superbes, les paysages de même. On a des zones certes peu différenciées, c'est à dire pas à la WoW ou on passait de la jungle au désert sans transition ou presque. Ici au contraire le monde est d'une grande cohérence, les paysages évoluent progressivement. Autre point agréable, on a pas une grande zone avec une capitale au milieu, mais bien une zone avec des villes réparties sur tout le territoire et "réalistes".

    Il est vrai que lors de la bêta, Daggerfall faisait penser a une capitale d'un MMO habituel, c'est à dire remplie de joueurs à plus savoir trouver les vendeurs. Mais depuis le lancement ce n'est plus le cas. A part dans les banques, où là il y a vraiment trop de monde (chaque fois je me dit que quelqu'un à du répandre une rumeur de crash boursier et que tout les Brétons viennent vider leurs comptes) partout ailleurs il y a assez de gens que pour ne pas avoir l'impression de jouer solo, et pas trop non plus (si ce n'est dans certaines cavernes, mais j y reviendrai).

    L'apparence des personnages, on aime ou on n'aime pas, j'ai fait une rougegarde, un nordique barbu et tatoué, un kahjit et une elfe noire qui louche (bon ok, elle je l'ai bien ratée^^). C'est vrai qu'ils sont un peu conventionnels. D'un autre coté, dans TESO un templier en armure ressemble bien à euh... un templier en armure, dans certains jeux un paladin en armure ressemble a une ambulance (avec un gyrophare sur chaque épaule)... Encore une fois question de got. Mais le rendu des armures est très joli.

    Du point de vue du gameplay. Lent ? Vraiment ? Entendons nous bien, le gameplay est agréable, il n'est pas spécialement lent.
    Évidemment, j'ai même lu quelque part que pour bash le gameplay était horrible^. Bash ? Si vous le permettez j'aimerais remettre le gameplay d'ESO dans son contexte.

    J'ai fait prêt de 300 quêtes, je n'en ai pour ainsi dire pas vu une seule de pur bash (et non, pas de quêtes "déguisées"). Au début du jeu, cela parait moins flagrant, mais à partir du niveau 15-20 on commence à voir que les mobs se comportent d'une façon nettement plus "intelligente" que d'habitude dans les MMO. Vous choppez deux corps a corps et un soigneur, et bien non seulement le soigneur soigne ses potes, mais en plus il se casse à distance pendant que les deux autres vont essayer de vous ralentir. La limitation dans vos compétence devient alors intéressante. Vous avez de quoi remplir cinq barres, et vous n'avez droit qu'a dix compétences... à vous de choisir. Vous me direz on veut tout... Dans ce jeu, ils ont été généreux en point de talent, vous avez de quoi ouvrir plein de lignes de compétence, le but n'est pas que tout le monde face tout, mais cela vous permet d'adapter vos barres de sort en fonction de ce que vous partez faire.

    L'artisanat est tout simplement énorme. En fait contrairement à d'habitude à savoir : " je me fous de pex en faisant des quêtes, je fonce en instance, je rush, je chain, je fais 5eme roue du carrosse si il faut, ce qui compte c est de pex et de loot" ici vous pouvez tranquillement faire vos quêtes et aller en instance quand vous en avez l'envie. L'artisanat jusqu'ici en tout cas permet de faire à peu près tout. Bien entendu comme il faut "déconstruire" du bleu, or et. pour avoir les éléments d'amélioration, on ne crache pas sur un joli loot. Ce matin, j'ai réalisé des jambières, je voulais armure lourde avec beaucoup de points d'armure et un bonus de pv. J'avais des trucs d'armure lourde qui ne m'intéressaient pas en vert et en bleu, donc j'ai déconstruit, eu un minimun de bol pour récupérer les gemmes, huiles etc, et je me suis fait des jambières d'armure lourde de mon niveau, que j'ai amélioré en vert, puis en bleu puis enchanté en bonus PV. Bref, il est possible d'équilibrer son équipement et de faire exactement ce qu'on veut (à condition d'y passer du temps, c'est pas non plus l'île aux enfants).

    Les instances (c'était ma grosse inquiétude) , si vous vous attendez à de l'hyper-technique avec de grosses récompenses à la clé, alors jusqu'ici je n'ai rien vu pour vous. La recherche de groupe est moyenne (disons que comme d'habitude si vous êtes un soigneur, vous avez un groupe en deux minutes, si vous êtes DPS... ça peut parfois être long). Une fois en instance, le principe des packs de mobs qui vous pourrissent la vie est de mise. Comme tank, je peux vous dire qu'on sent la différence entre un groupe organisé ou pas. Contrairement à Guild Wars 2, la trinité est là, mais (sauf si je me suis complètement loupé) l'aggro de zone n'existe pas, donc pull, crowd etc... Et comme un archer pas crowd ou tué peut très bien courir loin et se synchro avec le voleur pour faire un combo goudron au sol et flèches enflammée... ça peut faire mal. Coté boss, rien de transcendant (jusqu'ici).

    Le RVR, je ne l'ai pas suffisamment testé pour en parler (la zone est énorme, ce qui ne gâche rien il y a du PvE/PvP).

    Un point négatif, alors que l'ensemble des quêtes que j'ai faites étaient traduites correctement en français (tant écrit, que la voix de doublage) , il reste d incompréhensibles coquilles dans les noms des potions.

    Le principal point noir qui me vient sont les joueurs qui se lancent dans ESO comme dans un WoW, qui spamment des questions stupides sur une quête, qui veulent à tout prix obtenir le prix Nobel du joueur de jeu vidéo en zappant 99 % du contenu pour arriver vite au HL (avec les habituels plaintes sur le contenu par la suite). Heureusement les canaux sont réglables. Par contre c'est regrettable, mais il y a effectivement des pendards qui restent agglutinés pour la réapparition d'un mini boss et qui gâchent le plaisir du joueur lambda (tout cela pour au final ne même pas looter beaucoup plus que moi et donc re plainte à venir, mais mon chan est coupé). Pour l'instant des rusher fou en instance, je n'en ai eu qu'un seul (mais heureusement je suis tank, celui qui rush sans prévenir c'est bête mais j'oublie d'aggro, je me fait vieux).

    Maintenant, dire que je suis objectif, non. Je l'avoue, je suis sous le charme. C'est la première fois que je dit " allez je continue encore vingt minutes, je veux voir la fin de la quête" et non pas " allez je continue vingt minutes je vais prendre mon niveau".

    Est-ce qu'il tiendra ses promeses HL ? Je n'en sais rien, qui peut le dire ? Mais pour moi il vaut le détour. Et j’espère qu'il va continuer à me charmer longtemps. Sous ses dehors classiques, il ammène un grand vent de fraicheur au joueur blasé que je suis trop souvent.
    Publié le 18 avril 2014 à 04:02, modifié le 18 avril 2014 à 04:08
    34 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 12 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    18 personnes sur 33 ont trouvé cette critique utile.
    Alors tout d'abord je vais mettre les cotés positif de TESO, pour éviter l'effet "troll"

    - Des graphismes très corrects pour un jeu online se disant MMO même !
    - Pas d'attente pour une connexion au jeu
    - et pis voila...

    Les cotés à améliorer :

    - Peu de reconnaissance facile entre les PNJ et les joueurs, pourtant il y a un halo pseudo visible rouge pour les ennemis. Ce qui occasionne des scènes ridicules ou les autres joueurs essaient de taper d'autres joueurs (pourtant on n'est pas en pvp). Il suffirait juste de faire un halo vert (comme dans les autres MMO) pour corriger ceci.
    - L'instancier ridicule, ou quand une personne de ton groupe a une quête que tu n'as pas et qu'il disparait pour ne plus revenir dans la même instance que toi. En générale, dans les autres MMO, quand tu es groupé, c'est pour faire tout ensemble et aider ton compagnon de jeu à faire les quête (sinon on fait un jeu solo pour ça).
    - Les quête en groupe ou les validations ne sont pas communes. Exemple : j'active un truc pour valider la phase de notre quête commune, et bas non, il faut que les autres joueurs du groupe qui sont à coté de moi, valident aussi le truc ! (ce qui occasionne des bug de phase).
    - Je suis devant un joueur, je ne sais pas s'il est dans une cabale ou pas. C'est un peu le problème du nom sur la tête aussi, tu est dans un groupe et dans l'action, tu aimerais savoir où est ton healer et où est le tank par exemple. Et on n'a rien fait de mieux que les noms sur la tête. Ou alors un icone très visible au-dessus pour différencier les classes.
    - Pas d'hôtel des ventes. Alors certains me diront que c'est un bon choix et que ça nous obligent à faire du troc entre joueurs directement. Mais il n'y a rien pour favoriser ça ! Et même les joueurs ont créé des guildes marchandes pour contre-carrer ce manque affreux ! C'est pas pratique, et ça fait du spam d'annonce sur un canal over blindé, ou tu te rappelles plus qui a fait une annonce il y a une heure sur un objet dont tu n'avais pas besoin à l'époque !
    - Latence, trop de latence. Le plus horripilant, c'est de donner un coup et que cinq secondes plus tard, il soit validé ! Tu te retrouves mort sans explication ! Les AE des mobs ne servent à rien car quand tu esquives la zone et bien tu reçois l'attaque quand même !

    Les cotés à ch.

    - Les musiques sont belles mais peu rythmées et souvent tu t'endors
    - Le manque d'envie pour débloquer ou pour leveler, c'est souvent ennuyeux.

    Voila c'est ma critique perso, mais bon ça reflete aussi ce jeu, un bon jeu solo avec des brides de MMO
    18 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 11 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    14 personnes sur 40 ont trouvé cette critique utile.
    Je faisais partie des plus sceptiques à l'encontre d'Elder Scrolls Online jusqu'à ce que j'ai l'occasion de tester le jeu en bêta, et ces premiers tests m'ont donné très envie de revenir et de continuer l'aventure. Prenant cela comme un signe, je me suis lancé dans l'aventure dès le début, et n'ai pas été déçu : certes, TESO est un hybride, prenant de nombreux éléments des RPG solo de la série et ajoutant le volet multijoueur et MMO, et j'aurai même tendance à dire que c'est plus un RPG solo qu'un MMO étant donné son manque de nombreux éléments propres aux MMORPG. Toutefois, je pense que c'est clairement ce qui fait sa force : le contenu "pur RPG", à savoir solo, l'histoire, le combat, etc. de TESO est de très haute qualité, et tant les graphismes que la bande son ou l'animation des personnages sont au plus haut en comparaison des autres MMO du marché.

    TESO n'est pas parfait, mais son lancement s'est fait sans gros heurts, Zenimax a été très réactif jusqu'à maintenant et je suis confiant qu'ils fixeront les quelques erreurs qui posent problèmes dans le jeu.

    Ma seule déception a été au niveau du RvR : venant de DAoC, je m'attendais à une partie de grande envergure, mais au premier abord en tous cas, il semble que le RvR de TESO soit simplement une version améliorée de ce que Guild Wars 2 a déjà proposé. Certes, c'est le meilleur RvR qu'on trouve actuellement, mais on est loin de la grandeur d'un DAoC en terme d'envergure.

    Malgré cela, fortement recommandé !
    14 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    20 personnes sur 49 ont trouvé cette critique utile.
    Réédition du 26 avril 2014 :

    Ayant enfin résolu mes problèmes de comptes avec les excuses de ZÉNIMAX, étant tombé sur un membre du service technique super sympathique m'ayant expliqué que la priorité était la chasse aux Hackers et GS, les Bugs, que je faisais partie d'un nombre de joueurs non oubliés mais avec des problèmes traités en retard, ce que je comprends parfaitement. Je relève la note d'un point niveau SAV et technique. De plus nous avons les explications dans la section TESO très honnêtes du chef de projet qui est lui-même un joueur.

    Pour ce qui est du jeu, rien de nouveau, jouant avec plusieurs amis, force est de reconnaître que l'on joue rarement tous groupés, le jeu restant solo, des instances de fin de quête où l'on ne peut même pas inviter un membre du groupe. Seulement quelques donjons sont "ouverts", cela me rappelle un peu un certain FFIV, avec une meilleure histoire, heureusement, et des graphismes travaillés et toujours des Bots sur les Boss. Wait & See pour la prochaine réédition.

    Fan des TES depuis Arena à Skyrim (le plus beau mais le moins bon) en solo, je m'attendais à un dernier volet encore solo, pour une retraite tranquille et méritée des sympathiques DEVs de Bethesda - l'expérience online de Skyrim n'ayant pas été une grosse réussite.

    Déjà, faire une critique à ce jour est très anticipé, puisque Bethesda a vendu ses droits à Zenimax [une filiale de Bethesda], qui en a fait un MMORPG sans savoir où prévoir si le nombre de joueurs allait être gérable au lancement.
    Donc on a déjà un mauvais service après vente, des mails sans réponse, aucun appel téléphonique lorsque l'on a un problème de compte ou de facturation, voire technique. D'emblée on comprend le manque de personnel face à la "masse" de joueurs.
    Depuis le début Zenimax [... ] se contredit sans cesse avec son pseudo serveur américain/européen, ou le contraire, LoL. De plus, lors d'une fausse bêta, les joueurs ont été lésés à tout point de vue, un moteur revu à la baisse par Zénimax, un serveur avec un temps de latence record, des temps de jeu au final très réduits. Les graphismes dès l'accès anticipés ont été améliorés, mais on est loin de Skyrim, voire du Best Oblivion, noblesse Bethesda oblige.

    Cependant de nombreux bugs persistent, les joueurs subissent des arrêts de jeu face à la maintenance aux horaires US. Alors quand je vois des 9/10 à ce jour, je me dis que la nouvelle génération de joueurs n'a pas connu mieux et c'est pathétique. Je reverrais ma note dans trois mois car en dehors du manque de communication et du sérieux en terme de maintenance et SAV, on peut aussi s'inquiéter des mises en vente d'un cheval à la boutique TESO mentionné accessible Level 10 alors qu'il est accessible dès le Level 1 (tout cela pour ne pas faire bondir les acheteurs de l'Impérial dont le cheval n'aura de différence que la couleur) et aussi d'une mise à jour Impérial immédiate à un prix raisonnable, ça sent le F2P à l'avenir et vivre les Remake des MMO précédents, non merci.

    Ah oui, dès l'accès anticipé on a retrouvé nos vieux amis les GS qui vendaient des Golds par milliers, assez étonnant.
    Alors même si le jeu s'annonce bien à la Release dans son ensemble, je ne peux mettre une meilleure note tant que la situation ne sera pas clarifiée, que l'on aura pas un vrai serveur européen stable, un SAV à la hauteur, une vraie maintenance.
    Je possède trois comptes familiaux, une version impériale boîte, une digitale Upgradée mais pré-commandée, un cheval Palomino, une standard digitale, aucun personnage de supprimé. Les problèmes rencontrés > pas de pack explorateur sur une version pré et bien enregistrée avec Accusé de TESO, un Upgrade débité deux fois, c'est du très lourd en inaptitude comptable et aucune communication !
    Après moult mails et demandes d'appels téléphoniques depuis le 4 avril, j'ai été patient car aucune réponse à ce jour.
    C'est une première, un MMO qui n'assure pas en communication, même avec d'autres anciens que je ne peux citer, on avait de biens meilleurs échanges avec le personnel. Je souhaite sincèrement être un cas isolé.
    J'aurais pu mettre sept pour le jeu en général, mais avec autant de problèmes qui agacent, je mets 5 et je suis gentil.

    On ne fait pas d'un RPG à monde ouvert un MMO, soit, mais il est réussi et sort de l'ordinaire bien que pour les Fans, le jeu solo est toujours omniprésent.
    Donc pour le jeu à ce jour : 7 et 3 pour les services "comptes et facturation" et la réaction tardive face aux GS/Hackers qui dégradent les MMO.
    10 divisé par deux = 5
    J'espère avoir bientôt le plaisir de relever la note.
    Publié le 8 avril 2014 à 19:36, modifié le 26 avril 2014 à 18:42
    20 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 8 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    10 personnes sur 30 ont trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    TESO, le très attendu TESO est là, avec sa cohorte de nouveaux espoirs de tous les déçus de la fermeture de WAR, de l'absence de DAOC2, de la non complétude d'un McMcM de GW2, très attendu aussi des passionnés de TES.

    TES série mythique comme il y en a peu...

    Seulement voilà, TESO est il un TES ? Oui et non. C'est tout le problème.

    C'est un MMO dans l'univers des TES et on y reconnait aisément les paysages et univers de Morrowind, bien que TESO soit un Oblivion like... C'est immersif, réussi en ce sens et TESO rappellera notre bon vieux TES solo. C'est son intéret principal en PVE.

    Mais hélas TESO est aussi un "MMORPG theme parc med fan" comme nous en avons eu des multitudes depuis 10 ans. Une sorte de Rift façon TES, no more, no less, avec ses quêtes plus ou moins insignifiantes, son loot et son exp.

    Pire encore, TESO se démarque des TES en ce qu'il est terriblement instancié et phasé. Et autorise finalement peu de liberté au joueur, qui ne peut agir que dans un sens, avancer de manière linéaire comme dans tous les "MMORPG theme parc med fan". Voulez-vous rejoindre le camp des loups garous et trahir vos allies ? Vous ne pourrez pas. Voulez-vous laisser un village aux mains des brigands et mieux encore, en devenir un, vous ne pourrez pas. Voulez-vous capturer une autorité, impossible. Bref, que reste-t-il des TES dans ce TESO ?

    Visuellement tout, mais fondamentalement peu. Vous pourrez piquer dans une étagère, dans un panier, devant leurs légitimes propriétaires, pas de peine de prison comme dans Oblivion, rien de cela n'existe dans TESO. Par ailleurs, il faut le dire, le scénario est livré au joueur dès les premières minutes alors quid du suspens ? On sait que Molag Bal régule tout et veut tout accabler, terrasser et dominer et que tout remonte vers lui...

    Le point fort de TESO, soit la scénarisation de quêtes, devient, à la différence de SWTOR ou LotRO, son point faible. C'est terriblement simpliste.

    Sur le plan des combats de l’interface, c'est personnel et je m'y attarderai pas même s'il est clair que ce jeu est orienté console, c"est le cas depuis Oblivion d'ailleurs...

    Techniquement ? Les bugs ? Beaucoup plus qu'il n'y parait et une gestion désagréable des maintenances, rendant le jeu injouable pour les gens qui rentrent du travail... cela fait des jours que ça dure et ce n'est pas acceptable d'autant que même les rollbacks, nombreux, ne sont pas signalés par le moindre message de Zenimax... Ne parlons pas de l’histoire navrante du serveur EU hébergé aux US. Des bugs ? Ok. Des soucis ? Ok. Mais que Zenimax n’oublie pas que nous sommes clients et pas employés. Bref de très nombreuses maladresses de communication et de marketing.

    Quels sont alors les points forts de TESO ?

    - Son RVR qui rappellera DAoC à bien d'entre nous et ce qui est étonnant, c'est que le système de phase tombe aisément en PVE alors que le moteur de TESO tient particulièrement bien la charge en RVR de masse ;
    - le jeu est beau et parfois même très beau ;
    - il est sympathique

    Sur son potentiel ? On verra dans six mois ce qu'il en est. Pour ma part, je compte faire le premier mois, après rien n'est moins sûr... Au-delà des apparences qui sont ici fort trompeuses, TESO est en effet un "MMORPG theme parc med fan" de plus, rendant impossible, du moins en PVE, la moindre interaction joueur/univers. Ce jeu étant comme bien de ses prédécesseurs hélas, construit sur la sempiternelle consommation rapide de zones et de quêtes... tout cela n'a pas grand sens et donne envie de sandbox...

    De sandbox comme l'est un TES par exemple.
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

387 aiment, 122 pas.
Note moyenne : (547 évaluations | 52 critiques)
8,0 / 10 - Très bien
Répartition des notes de The Elder Scrolls Online
Répartition des notes (547 votes)

Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(265 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu