Critiques de Phantasy Star Online 2

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

9 personnes ont trouvé cette critique utile.
Les Phantasy Star ont, depuis l'épisode Dreamcast, connu des hauts, mais surtout des bas. Entre un épisode 3 franchement déroutant (mais pas mauvais) , un Universe désastrophique, et quelques passages PSP certes excellents, mais bien trop limités, on était en droit de se demander ce que pourrait bien nous réserver ce PSO2. Et bien personnellement, je suis conquis, et même plus que ça. Commençons par le commencement : la création de personnage. Les fans de PSO se retrouveront en terrain con...
Publiée le 28 juin 2012 par Somnus Nemoris.

Pas de critique négative recommandée.

  • 9 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    3 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Voilà un jeu qui, si Sega ne se plante pas à nouveau, va faire un gros carton.

    Car oui, même si la firme nous a habitué à sa lente mais sûre décrépitude avec des épisodes du hérisson bleu de plus en plus déplorables (avec malgré tout un hit décent sur 360, Generation) , il semblerait que SEGA se décide enfin à se réveiller.

    Avec une relocalisation plus que sage au Japon, SEGA nous sort le tant espéré second opus de Phantasy Star Online (à ne pas confondre avec l'épisode 1&2 de Phantasy Star online 1 sur gamecube). Autant dire que les fans de la licence l'attendaient avec un lance-roquettes braqué dessus, après la mésaventure Universe et les trop vite finis épisodes PSP.

    Que ces personnes (et moi le premier) se rassurent et rangent leurs armes, Phantasy Star Online 2 est, à mon sens et pour la 20ène d'heures où j'y ai joué, une bombe atomique.

    On va la faire courte pour les fans et leur épargner le prochain mur de blabla : Vous prenez PSO 1, vous mettez des meilleurs graphismes, des mobs (dont les Rappy, bien sûr, avec une nouvelle version en guise de mob rare SO Kawaiiiii) superbes, l'un des rares avantages de PSU (le système de PP - en gros une barre de mana courte mais qui se recharge assez vite) , les mêmes sorts, des types d'armes changés (avec notamment le Pistolame accessible pour tout le monde) , des missions interactives, des décors destructibles, le saut, l'esquive, des sorts d'armes, Foie, Barta, Zonde et tout le reste, un créateur de personnage à tomber à la renverse (limite plus balèze que celui d'Aion) , le retour des MAG, et vous avez PSO2.

    Pour les néophytes de la série Phantasy Star, le jeu par points :

    - Graphismes : Style futuriste/Space Opera. Les graphismes de Phantasy Star Online sont globalement beaux (à très beaux en configuration max) , du moins pour un MMO. Le jeu n'est pas très gourmand en ressources graphiques (je le fais tourner au max avec un laptop) pour ce qu'il est globalement bien fait. Enfin un moteur graphique qui n'a pas été codé avec les pieds.

    - Bande-son : Rien de bien neuf ou étonnant, les musiques d'ambiance ne choquent pas, au contraire elles se fondent bien au jeu. On reconnaitra même certaines, notamment dans Forest.

    - Contenu : Un peu limité pour le moment, on peut aisément s'attendre à des mises à jour régulières en sachant que le jeu se repose largement sur le premier opus, dont le niveau max était 200 (j'ignore celui actuel de PSO2 mais je suis certain qu'on en est loin, ça doit être 50 je pense) , et tout en sachant que les mines viennent juste de sortir. Aucune inquiétude, y'a déjà pas mal de choses à faire et les mises à jour devraient pleuvoir.

    Donc au programme en vite fait : Des missions, des maps générées aléatoirement (dont les maps à boss, qui semblent être les équivalents à celles de PSO 1) en instancié avec rencontre possible d'autres groupes de joueurs en pleine mission, des boss surprises (dont un bien gras et épais dans la forêt) , un pet qui donne des bonus en fonction d'avec quoi vous les avez nourris (et évolutions diverses en apparence) , des compagnons NPC si besoin est, les trois classes de base (Hunter/Ranger/Force) avec changement possible à volonté (en fait vous avez trois niveaux, un pour chaque classe) , les trois races de bases (en gros Humain, Elfes et Robots) avec possibilité de jouer n'importe quelle classe avec n'importe quelle race (les fans seront contents de pouvoir jouer des Robots Force).

    - Gameplay : On reprend les bases de PSO1, c'est à dire un hack&slash, on ajoute des compétences même pour les armes, un système d'esquive, un autre pour parer (que pour les hunters) , une barre de PP qui sert pour vos sorts remontant avec le temps plus en tapant avec des coups simples (à noter que les coups fort de PSO1 sont désormais basés sur votre timing d'attaque) , le saut avec interaction avec les décors (croyez-moi pour un MMO, c'est la base désormais mais par rapport à PSO1 c'est la giga fête pour les fans). Bref. Vous pensiez que C9/Vindictus c'est moderne, que Rusty Hearts c'est nerveux ? Pensez de nouveau. L'impression de légèreté du jeu est très gratifiante.

    - Équilibre : Un petit bémol (et le -1 qui ne m'a pas fait mettre 10) , l'équilibre des classes n'est pas très bien pensé. Avec le nouveau système de PP, le Ranger est devenu bon, le Force juste très abusif et le Hunter bien faible, du moins en PVE. Après ce n'est qu'un avis personnel, et je vous rassure, un Hunter se débrouille fort bien entre de bonnes mains (et de bons consommables) et doit surement plus briller en équipe (la licence étant peu célèbre et le jeu encore en japonais, forcément je joue surtout Solo).

    - Cash Shop : Essentiellement de l'utilitaire ou pour la création de plusieurs personnages sur un même ship. Sinon quelques «  habits  » (parties pour les robots) premium pour se la pêter encore plus (mon dieu, mais que fait Ballistika de Exteel dans PSO ? : D). Rien à signaler et aucun déséquilibré engendré.

    - Personnalisation : Impressionnante. La création de l'avatar permet d'innombrables possibilités, et il est très difficile de se trouver un clone même pour les Robots (qui malheureusement ont peu de parties disponibles, mais de nouvelles sortent en premium). Rien que la tête de votre avatar demande environ 15 critères différents. Le corps en demande tout autant, avec même un système assez précis pour la forme et la taille de la poitrine de ces mesdames. Ils se foutent pas de la gueule des Geek chez SEGA !

    Ensuite, personnalisation in-game. Comptez sur trois types d'armes par classes plus le pistolame pour tout le monde (et des nouvelles à venir ? espérons) , avec chacun au moins quatre sorts disponibles, des (petites) pièces d'armures, le Mag qui vous permet de gagner dans la stat. de votre choix en le nourrissant… Sérieux, le Mag, c'est pire qu'un Pacman quand vous voyiez ce qu'il peut manger. Un skill tree, un système de switch rapide d'armes (généralement vous tournerez à 2-3 armes) , un système d'enchantement, de fusion (que je n'ai pas encore compris). Bref, même si vos stats de bases sont automatiquement définis, vous avez de quoi faire pour adopter votre propre stratégie.

    - Social : Des maps aléatoires instanciées, un lobby pour tout le monde (divisé par channels) , les classiques c'est-à-dire, système d'amis (je ne sais pas s'il y a un système de guildes, mais ça ne saurait tarder si ce n'est pas le cas) , de discussions... Un visiophone que je n'ai pas encore expérimenté mais dont le nom est prometteur, des emotes. Bref tout comme l'était PSO1, le jeu se prête fort bien au social.


    Conclusion : On peut dire que Phantasy Star Online 2 fait partie des rares jeux qui sont encore meilleurs que ce que l'on en attendait (à la différence d'un certain DIII). De rares bugs, un équilibre des classes un chouia mal foutu (mais pas bien gênant) , c'est approximativement tout ce qu'on peut lui reprocher. Le reste ? Que du bonheur, et tout en sachant que je n'ai pas pu profiter encore de tout, le jeu étant encore en japonais (dont je ne comprends que Yamet... hum ? ). Si SEGA réalise que le modèle F2P rend son jeu très accessible malgré que la licence soit peu connue en Europe et le traduit en anglais, voir encore mieux en français, il se pourrait que PSO2 devienne un MMO de renom du niveau d'un League of Legends en terme de célébrité.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 juin 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 5 ans.
    9 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    Conquis

    Les Phantasy Star ont, depuis l'épisode Dreamcast, connu des hauts, mais surtout des bas. Entre un épisode 3 franchement déroutant (mais pas mauvais) , un Universe désastrophique, et quelques passages PSP certes excellents, mais bien trop limités, on était en droit de se demander ce que pourrait bien nous réserver ce PSO2.

    Et bien personnellement, je suis conquis, et même plus que ça.
    Commençons par le commencement : la création de personnage. Les fans de PSO se retrouveront en terrain connu puisque le jeu propose les races ainsi que les classes habituelles à la saga. Par contre, la customisation du personnage est franchement hallucinante, je n'ai pas vu aussi poussé, sauf peut-être sur Aion et encore. On voit vraiment qu'ils ont voulu donner libre court à l'imagination des joueurs et éviter les clônes, et c'est réussi ! On peut y passer des heures à simplement modeler son personnage dans les moindres proportions. Un excellent point.
    Commence alors le jeu... Et là, si vous avez aimé PSO premier du nom, alors PSO2 est fait pour vous. On est balancé dans quelque chose qui semble extrêmement familier, mais totalement nouveau. Les décors sont beaux (quoi que répétitifs) , le jeu est d'une fluidité remarquable, et le gameplay... C'est simple, la Sonic Team a repris tout ce qui marchait dans le 1&2, tout ce qui marchait dans les épisodes PSP, les a mixé, et ça donne PSO2. On se retrouve donc avec un gameplay riche, facile à prendre en main mais terriblement exigeant dès qu'on avance un peu. Un mélange intelligent entre du Hack&Slash, du Devil May Cry, le tout avec une touche RPG. Ajouté à cela le retour des MAG, plus évolutifs que jamais, et vous avez une recette gagnante.

    Mais là où la Sonic Team a encore plus réussis, c'est sur les évènements et l'aspect communautaire. Là où avant, on devait grouper dans les lobby pour espérer croiser du monde avec nous, dans PSO2, ce n'est pas le cas. En effet, certaines maps (nombreuses) sont "ouvertes", du coup, on peut y croiser des joueurs, se joindre à eux (sans forcément grouper) pour basher du mob, mob qui apparaissent en plus grand nombre (ou en plus balèze) en fonction du nombre de personnes à proximité. De plus, des évènements viennent ponctuer les MAP, rendant le tout loin d'être prévisible. Entre les "attaques" "duel" "avoid" "escape" et j'en passe, on se retrouve avec une tonne d'évènements aux objectifs multiples (attaques de monstres, de boss, défense de PNJ, fuir sans se faire toucher par un ennemi intuable, etc. ) rendant le tout terriblement fun.

    Vous l'aurez compris, PSO2 est pour moi une surprise, une agréable surprise, une réussite sur tous les plans pour le moment, pour les fans du genre, c'est un must have !

    Les grandes inconnues resteront toutefois la boutique (il semble que pour échanger, il faille obligatoirement avoir dépensé de l'argent dans la boutique, par exemple) qui je l'espère ne sera pas trop intrusive (j'ai rien contre le fait d'acheter, mais je n'aime pas quand ça déséquilibre le jeu) , et la sortie européenne, qui semble bien loin.
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 avril 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 5 ans.
    4 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de BloodyV
    Fan de la saga PSO depuis la Dreamcast, j'attends ce deuxième volet avec impatience depuis de nombreux mois. Si les graphismes et quelques mécanismes de jeu m'ont beaucoup intrigué durant cette période d'attente, ma participation à la Closed Beta Test aura vraiment eu pour effet de me rassurer.

    D'abord, les graphismes ne sont pas désagréables. Ça ne vaut certainement pas les meilleurs jeux PC du moment mais les environnements sont vraiment réussis. Le pari de garantir une lisibilité de l'action malgré la débauche d'effets visuels est lui aussi tenu. Les animations sont très agréables, l'ensemble est très fluide malgré ma configuration PC plutôt datée.

    Pour en venir au cœur du sujet, je pense qu'on va vraiment s'amuser dans ce PSO2 ! La prise en main est excellente, que ce soit au clavier ou à la manette et je me suis très rapidement éclaté dès les premiers instants de jeu. Les combats sont extrêmement dynamiques et la progression du joueur est nettement moins linéaire et redondante que dans un MMORPG classique. Le gros avantage de la série PSO consiste en une collaboration poussée entre les joueurs et dans cet épisode encore, on sent que les parties en équipe vont nous réserver de très bons moments !

    L'ambiance du jeu est vraiment très agréable. L'univers, les musiques, effets sonores, armes, etc. correspondent bien à la série Phantasy Star Online. Les fans ne seront pas déçus.
    Le système F2P ne devrait pas être trop invasif et contraignant pour les joueurs les plus modestes puisque les achats semblent surtout concerner des items secondaires.

    Mon impression est donc très positive, je pense que PSO2 saura proposer beaucoup de bonnes surprises si Sega s'en donne les moyens sur la durée. La seule chose que l'on est en droit d'attendre est une confirmation de la sortie européenne !
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques

Que pensez-vous de Phantasy Star Online 2 ?

18 aiment, 4 pas.
Note moyenne : (23 évaluations | 3 critiques)
5,5 / 10 - Moyen
Répartition des notes de Phantasy Star Online 2
Répartition des notes (23 votes)