Critiques de Neverwinter Nights 2

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

1 personne a trouvé cette critique utile.
Neverwinter Nights 2 (NWN2) est un très bon jeu qui s'oriente sur le jeu en groupe. Une liberté totale de classe (40 classes env : des classiques comme le guerrier, le magicien, le sorcier, le paladin et des plus innovantes comme le Neuf de Padhiver, Le champion occultiste, le Mystificateut Profane... ) et de race (20 races env : demi-drow, orque gris, génasi d'eau, nain d'écu, Shen-Shin... ). Coté graphisme le jeu est très correct. P. S : Pour avoir tout ce nombre de classes il faut avoir le je...
Publiée le 4 août 2011 par tomitruor.
3 personnes ont trouvé cette critique utile.
Soyons clairs dès le début. Le jeu n'est pas nul. Mais il a le même défaut que le premier NWN : beaucoup de bonnes idées et d'ambition, mais à l'arrivée... bof bof... Points positifs : - les graphismes (si votre machine suit) - la richesse des possibilités (races, classes, compétences, sorts, équipement... ) Points négatifs : - les graphismes trop fouillés (pas toujours facile de voir ce qui se passe : le corps-à-corps est très... euh... chaotique... ) - l'interface (lourde, ...
Publiée le 28 juin 2007 par Agilulfe.
  • 24 mars 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Cette suite a été farouchement attendue par les fans du premier Neverwinter night, nous attendions tous beaucoup de ce nouvel épisode de la série. Hélas il y a du avoir incompréhension de la part d'Obsidian.

    Il y a eu un gros travail sur la partie solo du jeu, alors que les fans attendaient une amélioration de la partie multijoueur. Et là ce fut pas terrible, le jeu gère très mal les modules qui sont souvent lourd et peinent à gérer trop de joueurs au même endroit, et je ne parle même pas des animations qui mettent les serveur sur les genoux. Et les chargements très lent à chaque changement de certaines zones pour peu qu'elles soient complexe, même avec des machine performante.
    Du coup le multijoueur c'est faisable, jouable, mais pas du tout optimisé gâchant en partie le plaisir de jeu.

    La quête solo est assez épique et prenante avec ses rebondissements et ses combats intense. On lui trouvera peu à reprocher. On aimera la gestion de groupe et veiller à la bonne entente des npc le composant. Chacune des décisions du joueur à un impacte sur le scénario et ses compagnons npc. C'est très flatteur, on a vraiment l'impression de jouer un rôle dans le monde de notre avatar.

    La personnalisation du personnage n'est pas très poussée  : visage coiffure taille corpulence puis couleur cheveux yeux et peau. Si en solo c'est pas trop gênant en multijoueur vous risquez plus facilement de tomber sur votre sosie, car il y a peu de coupe et de visage et encore moins qui soient potable. Le character design est vilain de même que leur animation qui est tout sauf naturelle et jolie.
    Puisse que l'on est sur la beauté des avatars, parlons de celle du monde. Il est beau et très diversifié, par contre il faut une bonne machine pour le faire tourner au maximum (au moins une 8800GTX). Les ombres et effet de lumière sont plutôt bien réalisés quand ils ne bug pas.

    Sur le gameplay, rien n'a changé depuis le premier opus  : ça se base sur les règles du jeu de rôle papier Donjon et Dragon et donc tout se fait pas un système de dés lancés par le jeu, donnant une impression de combats en temps réel.
    En parlant de combat, il y a aussi des scènes de social qui elles aussi reposent sur des jets de dés. De ce fait les compétences et la classe que l'on choisira pour notre avatar jouera un rôle primordial dans la façon de résoudre les problèmes qui se dresseront face à nous au cour du jeu. Ce qui veut dire que les obstacles pourront être franchis de différentes manières  : ruse, force, social...
    Ce qui n'est pas pour déplaire car si l'on refait le jeu ça ne sera pas une bête répétition de nos actions, sans compter qu'il y a plusieurs fins  !
    Par contre on regrettera l'absence d'axe Z dans le jeu malgré les demandes des joueurs, donc pas de saut ou de vol.
    Les sorts ont été un peu enrichis depuis le premier volume et on retrouve quelques classes inédites tel que le sorcier, ça donne un vent de fraîcheur au jeu et permettra de trouver plus facilement l'avatar qui correspondra parfaitement à notre façon de jouer.

    Pour le son c'est correcte les doublages sont bon de même que la localisation Française. Les bruitages sont moyens mais font leur part du travail. Certaine musiques sont assez épique mais pour la plupart elle se contente de remplir l'espace audio du jeu.

    Pour la durée de vie, en solo elle est pas mal du tout, l'histoire est longue et on peut la refaire pour la voir sous différents angles.
    Et en multi elle est quasi illimité  : de nombreux serveurs en ligne existent, ces derniers créées par des joueurs mettent à disposition des mondes imaginaires dont certains sont persistant à l'image des MMORPG.
    Parmi ces mondes appelés modules ou serveurs, certain seront exclusivement dédiés au rôle play et d'autre aux combats plus ou moins scénarisé. Du coup les serveurs étant tenu par des joueurs vous pourrez vivre des animations chose à l'heure actuelle quasi inexistante dans le monde du MMO, et c'est bien ce qui fait la force de la série des neverwinter night.
    Mais hélas Obsidian à complètement délaissé le côté multi, il n'a rien ajouté de plus de ce côté depuis le premier volet, du coup ce sont les joueurs eux même qui ont du faire le travail des développeurs en rajoutant des emotes notamment pour s'asseoir sur des chaises et fauteuils.
    Bien sûr il y a toujours l'outil de création de module qui permet de construire son propre monde pour le mettre ensuite en ligne. Mais on se retrouvera limité par la lourdeur du mécanisme de jeu qui empêche de faire des décors trop chargés ou des zones trop grandes sous peine de faire laguer le serveur ou rendre les chargements beaucoup trop long.

    Pour conclure je dirai que le jeu propose une belle campagne solo mais que la force de NWN2 est aussi sa grande faiblesse. En effet ce jeu est le seul avec son prédécesseur à proposer un outil de création de monde à mettre en ligne pour y jouer avec plusieurs joueurs. Mais hélas ce dernier est tellement bâclé et peu abouti qu'il bridera les élan créateur des joueurs, et pénalisera le rôle play. Si les créateurs du module ne l'auront pas créé eux même vous ne pourrez pas vous asseoir sur une chaise ou vous allonger sur un lit.
    Du coup votre expérience multijoueur variera en fonction de la qualité des créateur des modules que vous fréquenterez.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 20 nov. 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    6 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    NWN2 promettait beaucoup et la communauté plaçait beaucoup d'espoir dans ce jeu vu le succès de NWN1.

    Malheureusement, l'éditeur demande beaucoup trop de ressources et plusieurs bugs n'ont pas encore été corrigés à ce jour.

    Concernant les campagnes officielles, elles sont largement au dessus de celles de NWN1 mais il faut reconnaître qu'il faut parfois du temps pour bien entrer dedans, notamment avec le tutoriel de celle de NWN2 (sans les extensions) , mais elles valent malgré tout la peine d'être faites.

    Ensuite, ce jeux est fort de nombreuses classes et classes de prestige et d'un vaste choix de races, ce qui offre beaucoup plus de liberté dans la création des personnages qui peuvent être plus personnalisé qu'avec NWN1.

    Dans les campagnes, l'artisanat prend enfin de l'importance et permet de se fabriquer des objets beaucoup plus intéressant que ceux que l'on trouve dans les coffres.

    La gestion des compagnons est très pratique, ils peuvent dans certains cas être incarné en lieu et place de notre personnage. Cependant, leurs IA fait parfois défaut, comme lancé un sort de niveau 9 pour un tout petit monstre.

    Ce jeu mérite malgré tout d'être testé.
    Publié le 27 oct. 2009 à 13:01, modifié le 20 nov. 2010 à 20:15
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 août 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de tomitruor
    Neverwinter Nights 2 (NWN2) est un très bon jeu qui s'oriente sur le jeu en groupe. Une liberté totale de classe (40 classes env : des classiques comme le guerrier, le magicien, le sorcier, le paladin et des plus innovantes comme le Neuf de Padhiver, Le champion occultiste, le Mystificateut Profane... ) et de race (20 races env : demi-drow, orque gris, génasi d'eau, nain d'écu, Shen-Shin... ). Coté graphisme le jeu est très correct. P. S : Pour avoir tout ce nombre de classes il faut avoir le jeu de base + les 2 extensions.

    Ma grosse déception reste le multijoueur, car je reste un "amoureux" des MMORPG donc je suis difficile, je n'ai joué que sur un seul serveur et j'ai pas trouvé ça fabuleux a part l'apparition (dans ce serveur spécialement) de nouvelles races, donc à voir sur les autres serveurs.

    Très intéressant les alignements, au nombre de 9, de Loyal Bon a Chaotique Mauvais en passant Par Neutre Strict, ces alignements peuvent nous priver de classe ou en contraire nous en autoriser ; dans les dialogues on peut gagner "un point Loyal" ou "point Mauvais" et pourquoi pas changer d'alignement (tout ça un peu comme dans Fable).

    Conclusion : un très bon jeu, il manque plus que le multi et ce jeu serait excellent, pour les rôlistes et autres (pourquoi pas ? ).

    Tomitruor, bon jeu à tous.
    Publié le 21 févr. 2009 à 09:38, modifié le 4 août 2011 à 12:01
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 6 nov. 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    Mask of the Betrayer s'est ajouté sans aucun problème à une installation toute fraîche de Neverwinter Nights 2. Seules les mises à jour du jeu de base pourraient rendre l'installation un peu acrobatique.

    Une fois l'étape franchie, on pourra remarquer l'amélioration flagrante du moteur du jeu. Les graphismes peuvent désormais être appréciés à leur juste valeur.

    Mask of The Betrayer offre un scénario beaucoup plus mâture que ce que l'on a pu voir dans Neverwinter Nights 2. Et l'existence de deux facettes du monde suggère bon nombre de secrets à découvrir. Les nouveaux compagnons ont un côté exotique digne de Planescape Torment. Et bien que leur nombre soit plus limité, il permet au joueur de se concentrer sur son personnage. Pour faciliter l'immersion rapide, il est possible de choisir un personnage pré-établi, ou de créer un personnage niveau 1 que l'on pourra mettre automatiquement à niveau. Cela simplifie le processus de création, et permet aux néophytes de ne pas se soucier des règles dès la création. Pour les plus endurcis, il y aura toujours le choix de monter chaque niveau manuellement.

    Pour les concepteurs en herbe, le contenu de Mask of The Betrayer est d'excellente facture. Chaque créature, objet ou décor pourra trouver aisément sa place dans un module.

    Mask of The Betrayer tient ses promesses. La campagne pourrait laisser sentir une durée de vie un peu plus courte que le jeu de base. Mais après tout, c'est une extension. Les joueurs, autant que les concepteurs, n'auront pas été mis de côté. L'effet "mises à jour" reste cependant ennuyeux, mais une fois le cap passé, ce n'est que du bonheur.
    Publié le 6 nov. 2007 à 22:34, modifié le 6 nov. 2007 à 23:44
  • 28 juin 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    3 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Soyons clairs dès le début. Le jeu n'est pas nul. Mais il a le même défaut que le premier NWN : beaucoup de bonnes idées et d'ambition, mais à l'arrivée... bof bof...

    Points positifs :
    - les graphismes (si votre machine suit)

    - la richesse des possibilités (races, classes, compétences, sorts, équipement... )

    Points négatifs :
    - les graphismes trop fouillés (pas toujours facile de voir ce qui se passe : le corps-à-corps est très... euh... chaotique... )

    - l'interface (lourde, peu intuitive : je ne compte plus mes couacs en plein milieu d'un combat)

    - les points de vues (je suis bien avancé dans le jeu et je n'ai pas encore trouvé une combinaison caméra/commandes qui me convienne)

    - les clichés (ah... l'éternel nain qui ne parle que de baston... oh... les dialogues "à deux balles"... )

    - quelques faiblesses scénaristiques (plutôt au début si mes souvenirs sont bons)

    - les rencontres scriptées (un exemple récurrent : vous voyez des adversaires au loin, vous balancez une série de sorts pour vous préparer au combat... et juste avant d'arriver au contact, un p'tit script, du style 3 lignes de dialogue avec le chef ennemi, et hop ! le combat commence sans la moitié des sorts que vous avez lancés... - autre exemple : vous "nettoyez" une pièce, petit repos avant de se remettre en route et quand votre premier perso sort de la pièce, il déclenche un spawn de 5 monstres dans la pièce, qui attaquent au corps-à-corps le dernier perso - généralement un jeteur de sorts évidemment... )

    - l'IA des compagnons de route (une catastrophe, y a pas d'autre mot : ils balancent des sorts à tire-larigot dès qu'ils sont attaqués par une fourmi - ils restent bloqués par un élément de décor, un coin de maison par exemple - dès que vous changez de perso contrôlé ils font demi-tour ou changent d'adversaire - ils foncent à travers le mur de feu, le nuage puant ou l'entangle que vous avez intelligement interposé entre vous et l'adversaire... )

    - les zones hors donjons sont assez petites et très "canalisées" : aucune liberté de mouvement, aucune impression d'espace, pas de monstre errant, vous êtes sur votre rail, vous affrontez les monstres prévus, vous passez par les rencontres scriptées et puis c'est tout, vous sortez de la zone de l'autre côté à l'endroit prévu et vous chargez la zone suivante - en ville, ça peut marcher (l'obligation logique de devoir suivre les rues) , en extérieurs, c'est pas crédible

    Bref, beaucoup de négatif pour un jeu dont on attendait beaucoup... de positif.
    À jouer quand même (la concurrence ne fait pas mieux pour l'instant... ) , mais sans se faire d'illusion.
    Une suggestion : jouez en tout cas en mode "hardcore D&D", le mode "normal" est ridiculement facile.
    Publié le 27 juin 2007 à 14:15, modifié le 28 juin 2007 à 14:05
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 12 mai 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Une campagne solo un peu longue à démarrer, mais le tutoriel un peu bon-enfant est ceci-dit assez complet. Et malgré la possibilité de passer ce dernier, on peut avoir tendance à s'endormir pendant les premières heures de jeu. Après ce premier obstacle passé, le scénario devient plutôt prenant, même s'il est assez dirigiste. De plus, cette campagne nous montre un bel aperçu de ce que l'éditeur (et beaucoup de temps libre) peut nous permettre de faire.

    Mais c'est dans les outils de conception que NWN2 prend sa véritable ampleur. Beaucoup moins simple à manier que celui de NWN 1er du nom, l'éditeur offre un panel d'outil des plus complets afin de contenter les créateurs de modules.

    Dommage cependant que NwN2 soit aussi gourmant en ressources. Car il réclame beaucoup afin de tourner convenablement, ne serait-ce qu'une très bonne carte vidéo pour profiter pleinement des graphismes du jeu.


    PS : ma notation concerne le jeu dans son état. Si l'on prend en compte les modules mis en lignes par la communauté, la notation de certains points négatifs peuvent être reconsidérés.
    Publié le 11 mai 2007 à 17:56, modifié le 12 mai 2007 à 09:20
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques

Que pensez-vous de Neverwinter Nights 2 ?

124 aiment, 20 pas.
Note moyenne : (153 évaluations | 5 critiques)
5,4 / 10 - Moyen
Répartition des notes de Neverwinter Nights 2
Répartition des notes (153 votes)