Critiques de Krosmaga

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

1 personne a trouvé cette critique utile.
N'étant pas vraiment fan des jeux de cartes à priori, c'est sans rien en attendre que je me suis lancée le jour de sa sortie en bêta officielle sur Krosmaga, le nouveau jeu signé Ankama Games. Mettant en scène l'univers du Krosmoz, ce jeu de cartes à collectionner reprend donc le kawai-diabolique d'AG en l'assaisonnant à la sauce "jeu de cartes" et en le saupoudrant d'une pincée d'excentricités et de nouveautés, ce qui n'en fait pas un HearthStone like, par exemple. Donc pour ...
Publiée le 24 déc. 2016 par Styxs.
1 personne a trouvé cette critique utile.
Surfer sur la mode a toujours été et sera toujours. C'est vendeur et l'avantage, c'est que comme l'originalité, la nouveauté est difficile à faire fleurir. Alors on pompe pour faire patienter, souvent avec succès. Vous reprenez bien un clone de FPS lambda ainsi qu'une soupe au MMORPG ? Là où le bas blesse, c'est lorsque les studios de développement, même français, ne sont pas foutu de retenir la leçon. Où est la passion dans un "jeu de carte" lorsque 100 % du jeu tourne autour du f...
Publiée le 20 mars 2017 par Lucie59850.
  • 20 mars 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Surfer sur la mode a toujours été et sera toujours. C'est vendeur et l'avantage, c'est que comme l'originalité, la nouveauté est difficile à faire fleurir. Alors on pompe pour faire patienter, souvent avec succès. Vous reprenez bien un clone de FPS lambda ainsi qu'une soupe au MMORPG ?

    Là où le bas blesse, c'est lorsque les studios de développement, même français, ne sont pas foutu de retenir la leçon. Où est la passion dans un "jeu de carte" lorsque 100 % du jeu tourne autour du farming, et donc de la boutique. Car oui, le joueur moyen est devenu assisté et ce n'est plus vivable. Cependant, un jeu qui se présente casual, où l'on vous demande de passer deux ans de farm pour acquérir une certaine collection de cartes, c'est totalement exagéré, surtout lorsque ici, le jeu de carte ne se marie pas du tout au farming. 

    Jouer toujours dans un jeu où le but et de jouer deux heures par jour pour gagner une bouchée de pain - 60 kamas ostensibles par jour en faisant en tout et pour tout 11 victoires. Ce qui représente un seul booster, ce que peu de personne font puisque à aucun moment le jeu ne vous propose de tutoriel complet pour apprendre à jouer. Pas plus que les decks* de base, qui sont minables, peuvent être désenchantés pour créer de nouvelles cartes. Vous pouvez faire UNE quête par jour, au maximum cumulable de 3, choix des développeurs pour amener le joueur à la caisse, car le farming* c'est pour les tapettes. Nous, en tant que développeur nous voulons, DE L'ARGENT, ENCORE ET ENCORE. C'est ça la passion du jeu vidéo ?

    Pour finir, nous allons parler du jeu en lui-même, vous avez cinq lignes de huit cases, quatre cases alliés et quatre cases ennemis et le but, c'est de poser des créatures qui vont se matérialiser et avancer à chaque fin de tour (sauf le tour où sont invoquées les créatures) et vos créatures devront détruire les Dofus adverses. Il y en a cinq dans chaque camp, trois vrais et deux faux. Les faux, s'ils sont détruits, permettent de gagner une rangée d'invocation supplémentaire et les vrais, il suffit d'en détruire deux pour gagner.

    Pour finir, je dirais que je suis... scandalisé car notre beau pays qu'est la France ne vaut pas mieux au final que les géants coréens ou américains, même politique, même absence de passion et enfin même silence concernant les plaintes des joueurs.

    Point positif : 

    - Un jeu beau, on reconnait là la patte d'Ankama concernant ses animations et son humour ainsi que son univers coloré.
    - Une très bonne fluidité, un jeu stable et très peu, voire aucun bug.
    - La transition jeu de carte/jeu de plateau qui pourrait bien signer là l'évolution du CCG classique.


    Point négatif :  

    - Progression du joueur qui refuse de payer trop longue et frustrante. Vous enchaînerez les défaites et vous ne vous amuserez pas du tout, dû au fait qu'il n'y a pas de système d'élo* ou de système qui fait que vous tomberez sur un joueur qui a le même ratio de victoires/défaites que vous.
    - Absence totale de tutoriel, d'astuce de jeu, et même de campagne. Il y a bien de mode Donjons mais il es...PAYANT avec des kamas (l'argent du jeu) et en cas de défaite, vous récupérez trois kamas sur 15, ce qui est ridicule donc encore une fois, on vous incite à aller à la boutique.
    - Absolument aucune stratégie n'est présente, la seule chose que vous allez faire c'est choisir les bonnes créatures pour survivre et atteindre les Dofus adverses. Vous ne déplacez pas vous-même vos créatures, même Faëria qui est un gros Pay to Win est plus stratégique dans sa façon d'aborder la transition jeu de carte/jeu de plateau. De plus, il est quasiment impossible de détruire une créature qui est déjà à votre Dofus.
    - Un simple jeu de baleine* (voir ci-dessous si vous ne comprenez pas le terme) . Là pour financer Dofus 3, un plagiat de Scrolls qui a bidé quatre ans avant, mais la différence ici, c'est que dans Scrolls, vous déplaciez vous-même vos créatures, et les parties étaient plus longue ET il y avait un mode contre l'IA*, donc nous pouvons très bien faire de bons jeux payants sans avoir besoin de faire cracher les prolos.


    Lexique : 

    Baleine = Personne dépensant son argent à tire larigot. 
    Elo = Un système permettant, dans les jeux de stratégie de tomber sur un adversaire de votre niveau, il est le plus souvent basé sur le ratio victoire/défaite ou en raccourcis V/D
    IA = Intelligence artificielle, qui peut servir dans une campagne ou des missions solo pour s'entraîner, apprendre à jouer, et surtout gagner des récompenses dans ce contexte là.
    Farming = Action, qui consiste à répéter en boucle une action ou une série d'actions rébarbatives. Exemple ici : Les duels
    Deck = Réserve de cartes minimum pour pouvoir jouer, peut être aussi appelé,  bibliothèque
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 24 déc. 2016
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    N'étant pas vraiment fan des jeux de cartes à priori, c'est sans rien en attendre que je me suis lancée le jour de sa sortie en bêta officielle sur Krosmaga, le nouveau jeu signé Ankama Games.

    Mettant en scène l'univers du Krosmoz, ce jeu de cartes à collectionner reprend donc le kawai-diabolique d'AG en l'assaisonnant à la sauce "jeu de cartes" et en le saupoudrant d'une pincée d'excentricités et de nouveautés, ce qui n'en fait pas un HearthStone like, par exemple.


    Donc pour rentrer dans le vif du sujet : vous serez amené à incarner l'un des dieux du Krosmoz en défi contre un autre dieu.
    Pour ce faire, vous disposerez d'un deck de 45 cartes  qui aura les spécificités de votre dieu mais que vous pourrez (et vous vous en doutez) modifier selon vos envies, la stratégie que vous voulez adopter et les cartes que vous possédez...
    Vous disposerez vos cartes sur cinq lignes  pourvues à chaque extrémité de Dofus.
    Il y a trois vrais DOFUS pour deux faux et le but étant de trouver et de détruire deux vrais DOFUS à l'adversaire pour gagner la partie.

    Le jeu est très vite pris en main, le tuto est fun et bien mené permettant d'acquérir rapidement les bases afin de débloquer tous les dieux.
    Chaque dieu encourage un gameplay bien spécifique qui permet aussi nombre de variantes pour un jeu toujours surprenant et dont l'issue n'est jamais écrite d'avance.


    Une partie se lance sans attente aucune (quelques secondes même en pleine nuit) , avec des matchs bien équilibrés, et dure en moyenne une quinzaine de minutes.
    C'est un véritable jeu d'échec 2.0 avec des cartes vivantes qui prennent donc vie sous nos yeux dans des animations de qualité signées AG et inscrivent KROSMAGA dans une lignée dynamique innovante pour un jeu de cartes, loin de la pionce ordinaire.

    Les cartes s'obtiennent via des quêtes, des achats avec la monnaie que l'on gagne en jeu, ou encore via une petite boutique où l'on peut payer en euros et (et c'est quand même très sympa pour les vieux joueurs de DOFUS comme moi) en Orgrine pour peu qu'on soit public d'AG depuis longtemps.
    On peut se faire un deck sympa sans grand investissement (en temps ou en argent) et chaque partie amène son lot de suspens et d'amusement.

    Différents niveaux de jeu sont proposés allant de la partie contre l'ordinateur (entrainement)  à la partie classée ouvrant au ladder.


    Ah ! Je vous le dis, je ne pensais pas, mais alors vraiment pas, faire une critique positive de Krosmaga ayant eu pour habitude ces derniers temps d'être déçue par AG, mais là mea culpa, me voilà charmée, moi qui ai testé à l'époque Hearthstone en bêta, Krosmaga est bien plus prometteur et gagne vraiment à être connu et encouragé.

    Le premier tournois officiel estampillé Krosmaga devrait sortir en janvier [2017],  AG a l'air de vouloir remuer dans les brancards afin  (enfin ! ) de lancer les hostilités dans l'e-sport et ça ne laisse envisager que du bon.

    Du côté des points négatifs : 
    Et bien, je n'ai pas vu grand-chose si ce n'est que c'est vrai que vous allez bloquer quand même salement le temps de vous faire un vrai gros deck à un certain niveau et que se faire un vrai gros deck demande un peu d'investissement quand même, mais pour le coup c'est le problème dans chaque jeu de ce type. Pour devenir un maître, il vous faudra temps et investissement.

    Je vous le conseille donc fortement en vous mettant quand même en garde sur sa forte addiction, vous voilà prévenu !
    Publié le 23 déc. 2016 à 23:55, modifié le 24 déc. 2016 à 00:13
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques

Que pensez-vous de Krosmaga ?

7 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (10 évaluations | 0 critique)
6,0 / 10 - Prometteur
Répartition des notes de Krosmaga
Répartition des notes (10 votes)