Critiques de Dofus

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

116 personnes ont trouvé cette critique utile.
Bonjour. Après 9 ans passés sur DOFUS, je vais émettre une critique sur ce jeu. Le jeu en lui même est très bien pensé et suivi par les développeurs. Dofus est frais, amusant, complet et surtout il est "tactique", comparé à la plupart des autres MMORPG ou il suffit de cliquer le plus rapidement possible sur les sorts pour être un champion. Aux débuts du jeu (2004) , l'expérience était très satisfaisante, d'ailleurs Ankama a récolté diverses récompenses à l'époque au niveau ...
Publiée le 13 août 2013 par Nollydiar.
15 personnes ont trouvé cette critique utile.
Toi qui cherche un jeu intéressant et agréable. DOFUS fut jadis un paradis, avec ses petits bugs (les minutes d'attente au Zaap d'Astrub quand il y avait des masses de personnes sur la map) et ses musiques douces et entraînantes. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, si vous vous baladez dans cet univers qu'est désormais Dofus, le grand nombre de joueurs que vous y verrez n'est qu'une illusion. Une grande majorité de joueurs jouent avec quatre comptes ou plus et bizarrem...
Publiée le 13 juin 2014 par skakuu.
  • 13 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    15 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Toi qui cherche un jeu intéressant et agréable.

    DOFUS fut jadis un paradis, avec ses petits bugs (les minutes d'attente au Zaap d'Astrub quand il y avait des masses de personnes sur la map) et ses musiques douces et entraînantes.
    Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, si vous vous baladez dans cet univers qu'est désormais Dofus, le grand nombre de joueurs que vous y verrez n'est qu'une illusion.
    Une grande majorité de joueurs jouent avec quatre comptes ou plus et bizarrement, moi, ça me répugne. Sûrement parce qu'en début de jeu, chacun jouait paisiblement avec un seul compte, voire deux au grand maximum, et cela multipliait les rencontres de personnes différentes.

    Si Ankama tourne à l'heure d'aujourd'hui, ce n'est plus que grâce à une poignée de joueurs qui achètent de l'argent IG avec de l'argent IRL, car oui, cela est possible dans Dofus.
    Ah, et pendant que j'y suis, parlons des métiers de récolte. Tu ne peux faire un seul pas sans être harcelé par des bots programmés à récolter toute la journée pour une personne qui se fait du blé (LOOOOOOOOOL) et ne prend même pas la peine d'être devant son écran.

    Je ne souhaite vraiment pas être méchant envers la société Ankama, car j'ai passé de merveilleux moments sur Dofus, mais ce n'est plus le cas maintenant.
    Il suffit d'être réaliste pour comprendre que cet ancien trésor vidéoludique n'est maintenant plus qu'un gouffre à fric (pour ceux qui ont envie de se stuff mieux que les autres à la vitesse de la carte bancaire) , à temps (pour les autres) et qu'il n'en ressort presque plus aucun amusement.
    Génial d'aller faire un donjon... Tout seul... Avec 8 comptes. Remarque, si je m'abonne avec 8 comptes sur un MMORPG c'est pour faire du soloplay (c'est du sarcasme, et je n'ai pas 8 comptes).
    Sérieux, si vous voulez faire ça, achetez un Final Fantasy tactics, un Tactics ogres ou un autre jeu de stratégie solo. Ça coûtera moins cher, et ça sera tout aussi intéressant.

    Bien à vous,

    Kai
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 juil. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    9 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Dofus est un jeu que l'on peut difficilement qualifier de bon ou de mauvais. Il y a plusieurs points importants à aborder.
    On évolue dans un univers décalé, avec un humour et des jeu de mots douteux, ca change du quotidien, ça peut donner le sourire, parfois même faire rire, et chez certains pessimistes rejeté de la communauté, dépressifs, suicidaire, incultes, ça peut provoquer un sentiment de mépris ou de pitié. Selon ce que vous recherchez cela peut-être un point fort ou négatif.

    En ce qui concerne les graphismes, les personnes en quête de gameplay et d'expériences ne s'arrêteront pas au simple fait que ça soit de la 2D, qui plus est, les graphisme sont agréable a regarder, clairs, belles couleurs etc...
    L'artisanat est un point fort du jeu, indispensable au développement des personnages, il faudra donc compter sur le travail de bons artisans pour faire construire ses objets, acheter son pain, et tout ça.
    Les combats, au tour par tour, c'est un concept quasiment unique à cette heure dans le monde du MMO, donc on aime, ou pas, mais c'est bien foutu.
    L'évolution du personnage, un des très bons points du jeu est que l'on peut, avec une même classe, modeler son personnage de nombreuses façons différentes, à chaque niveau vous choisissez les caractéristiques a monter, qui influent directement sur les compétences, vous choisissez également quels sorts vous désirez améliorer.
    Il y a 12 classes, plus encore les incarnations, ce qui laisse une gamme de stratégies élevée, et c'est tant mieux puisque les combats au tour par tour incitent l'aspect tactique.
    L'ennui réside dans le fait que, pour acquérir des niveaux (200 au total) et des objets... Il faut vraiment nolifer pendant des heures à répéter inlassablement les mêmes actions, et ça c'est pas très cool, encore que, en groupe ça peut devenir sympa.
    Le monde, agréable à visiter, je dirai même très joli, et petit, mais le fait qu'il soit petit n'est pas un point négatif, car le système de déplacement (map par map) est assez fastidieux à la longue, et la taille de la carte n'entasse pas les joueurs pour autant. Je dirai que c'est justement dosé !

    En lisant ma description on pense à un jeu qui a l'air sympa. En effet ce fût il y a longtemps hélas, un très bon jeu. Au début c'était quelques jeunes développeurs, avec presque pas de frique, qui bossait sur un beau projet qui leurs tenait à coeur. Par cause de son accessibilité très aisée, le jeu s'est fait peu a peu envahir par une communauté immature et incapable de tout raisonnement humain. la modération étant quasiment inexistante, les bots, les kevins, les rageux, sont devenus 99 % de la population. L'entraide (qui est le meilleur moyen de jouer a Dofus) devient alors néant, et les développeurs, jamais ne réagissent.

    De toute façon Ankama n'a les yeux que sur ses recettes, donc ne s'occupe plus du jeu, car, entre la loterie, les cadeaux d'abonnement, le jeu de lowa, et encore d'autre chose, Dofus est entrain de devenir un F2P avec magasin d'objet !
    Et pour enfoncer un bon dernier coup leur jeu, les devs offrent aux joueurs une mise a jour de temps en temps, qui a chaque fois modifie considérablement le fonctionnement des personnages, ce qui souvent vous oblige à tout recommencer pour garder un personnage potable.
    Publié le 18 juil. 2009 à 18:21, modifié le 18 juil. 2009 à 18:30
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 avril 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    4 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Pour moi DOFUS reste un jeu très moyen sur quatre niveaux.

    Tout d'abord il est quasi impossible de monter son personnage correctement sans avoir tous les deux mois un changement dans le jeu. Ces changements peuvent concerner les monstres, les recettes ou même les classes, vous obligeant à une perpétuelle adaptation qui au final devient très vite lassante.

    Au niveau commerce/politique, on comprend très vite qu'un ou deux serveurs sont l'objet de toutes les attentions, aussi bien au niveau des MJs (maître du jeu censés animer "tous les" serveurs) mais également la prolifération de bots et farmers en tout genre qui détruisent l'économie depuis des années et que le studio n'a pas envi de régler (officiellement il ne peut pas).
    Il est aussi très difficile de commencer un métier et d'en gagner des revenus pour s'équiper, voyager... chacun des métiers visant l'excellence. Il faut être maître artisan ou maître récolteur (le plus haut niveau) pour commencer à gagner correctement quelque chose. Problème, monter ces métiers demande énormément de temps et d'argent au détriment d'un personnage qui ne fera que ça. C'est long et très répétitif.

    Ensuite, les classes de personnages n'ont plus vraiment d'histoire ni de background et l'absence quasi totale de roleplay sur Dofus peut en rebuter plus d'un. Le PvP aussi made in Dofus a définitivement dégouté plus d'une personne fuyant ce jeu vers d'autres où le PvP est quasi absent ! D'autant plus que le PvP sur Dofus se réduit la plus tard du temps à 1 contre 1. Un THL (très haut level) contre un débutant le plus souvent.

    Enfin, Dofus intègre ce qui se fait de pire comme communauté française en ligne. Insultes, language sms, flood à outrance, âge moyen des joueurs proche des 10-12 ans. Le tout donne des messages hyper agressifs aussi bien en jeu que sur des forums où excelle le ouin-ouinage demandant une baisse de puissance de telle ou telle classe.
    Il n'y a pratiquement aucune solidarité entre joueurs. Chacun se tire dans les pattes.

    Je pourrai également conclure sur les lags incessant, les déconnexions sans raison. La faible qualité des serveurs, la politique de communication déplorable du studio...

    Bref un jeu que je ne conseille pas mais à essayer si vous êtes en quête de puissance absolue (Dofus n'a en faite aucun but, aucune quête) un jeu sans RP et pratiquement sans règle.
    Publié le 23 avril 2008 à 03:17, modifié le 23 avril 2008 à 16:32
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    16 personnes sur 25 ont trouvé cette critique utile.
    Un MMO géré par une équipe fantôme, un support fantôme, des GM fantômes et hanté par des joueurs transformés en fantômes chinois.

    Les premières heures de jeu sont flippantes, des PNJ qui ne bougent pas, ou presque, manipulés de temps à autre comme une marionnette par une force obscure qui leur fait faire un pas en avant pour pas qu'ils s'enracinent. Si l'on ose se balader dans la forêt en zone gratuite on se retrouve face à des hordes de spectres aux couleurs criardes qui courent dans tous les sens comme des fous possédés et se jettent dans un silence glacial sur le moindre monstre à l'horizon. Pendant leur combat, un voile d'ombre masque leur déplacements empêchant quiconque de révéler leur mystère.

    Sur la carte suivante, plus aucun arbre n'est debout et seul subsiste un bucheron devenu fou qui arpente cette forêt qui n'est plus qu'un cimetière, affublé d'un chapeau pointu telle une sorcière. Il est bientôt rejoint par d'autres bucherons égarés identiques qui se battent à présent pour le moindre bourgeon naissant d'une nature à l'agonie. Ne vous en approchez surtout pas, sa folie pourrait se retourner contre vous et sa hache deviendrait celle du bourreau.

    Plus loin se dessine la silhouette d'un fier paysan fauchant humblement son blé d'un geste monotone. Ne vous fiez pas à la répétition saccadée et tranquille de ses mouvements, ce n'est qu'une autre marionnette manipulé par Satan, un boulanger en devenir qui a pactisé avec el Diablo en échange de son âme. Ce n'est plus qu'une enveloppe charnel qui bouge au rythme du vent bientôt rejoint lui aussi par ses confrères zombies qui fauchent inlassablement le terrain fertile du démon.

    Qui sont les responsables de cet enfer, qui manipule ces esprits qui parviennent à connaitre votre nom de compte, votre niveau et ce que vous avez mangez ce midi en l'espace d'un chargement de carte. Les dieux ont-ils abandonné cette terre trop longtemps souillée par des aventuriers ne respectant plus les règles de la communauté, volant leurs congénères et agressant les honnêtes gens ? Cette même communauté a-t-elle arrêté de vénérer un dieu qui n'a cessé de leur envoyer comme signes des réponses contradictoires et je-m’en-foutistes sur l'avenir d'un univers à la dérive ?

    Le temps n'est plus au questionnement mais au constat, le DOFUS de jadis n'est plus, abandonné aux tricheurs, aux voleurs et aux kikoos de dix ans.

    Mais réjouissez vous mes frères, d'autres terres luxuriantes existent et n'attendent que vous, votre ordinateur et votre souris.
    Seul une exorciste chevronnée telle Melinda Gordon est capable à présent de mettre un terme à la honte vidéo ludique qu'est devenu ce jeu, et rendre aux MMO français leur dignité.

    Beaucoup d'autres maléfices ont déjà été abordés par mes confrères Jo-liens, inutile donc de rabâcher le même sermon.
    hâte-toi brebis égaré du mmo de quitter ce monde corrompu par l'argent et ses Devs sans scrupule et reprend le contrôle de ta vie en désinstallant ce jeu démoniaque qui se nourrit de ta frustration et de ta nostalgie d'un monde qui n'existe que dans la mémoire des anciens.
    16 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 avril 2016
    3 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Rongemort
    J'ai quitté Dofus depuis plusieurs années déjà. Il m'arrive cependant de me connecter de temps en temps et m'y remettre quelques jours seulement (2-3 jours maximum) pour découvrir les nouveautés. Elle est loin l'époque où j'y jouais régulièrement.

    Dans cette critique je vais développer les points qui m'ont le plus marqué dans ce jeu (et pourquoi ils ne m'intéressent plus) . C'est donc totalement subjectif et partial, dans tous les cas je vous conseille de vous faire votre propre avis si vous hésitez à y jouer.


    De la stratégie !

    DOFUS est un jeu en tour par tour. Cela signifie donc que chaque personnage du combat joue chacun son tour (un allié puis un ennemi à la suite) . Les combats se disputent sur une carte quadrillée. Jusqu'ici c'est une sorte de jeu d'échec donc sauf que chaque personnage possède des points d'actions (pour lancer des sorts) , des points de mouvements (pour se déplacer sur la carte quadrillée) et des points de vie. Voilà la base de la base (c'est vraiment simple à comprendre dans les faits au bout de quelques combats) . Le jeu implique d'autres notions bien sûr mais je ne vais pas rentrer dans les détails, une vidéo sur youtube serait bien plus parlante.

    C'est fun. 90 % de DOFUS, ce sont des combats. On s'amuse donc beaucoup... au début. Oui parce que, en partant du principe que vous vous créez un compte sur ce jeu, vous allez devoir choisir une classe avec une façon de jouer unique. Si vous jouez un Roublard par exemple, pratiquement tous vos sorts seront en rapport avec vos bombes. Sur les 100 premiers niveaux vous allez gagner de nouveaux sorts et découvrir ce mode de jeu mais au bout d'un moment vous aurez vite fait le tour. Cela va devenir ennuyant. 
    Voilà donc le premier point noir du jeu, le changement de classe n'est pas libre (par changement de classe j'entends garder vos points d'expérience au lieu de repartir à zéro) . Vous devrez payer pour le changement dans le magasin du jeu. Pourquoi est-ce ainsi ? Quelques éléments de réponse dans la prochaine partie...

    Les ogrines !

    Il s'agit d'une monnaie virtuelle. Vous pouvez acheter des ogrines avec des euros (avec votre carte bleue donc) puis :
    - vous abonner au jeu
    - acheter des services spéciaux dans la boutique du jeu (ce dont je parlais précédemment) , je vous laisse faire un tour dans la section "boutique" de leur site pour vous faire une idée
    - revendre ces ogrines à un autre joueur contre la monnaie sur les serveurs de jeu (les kamas) , tout se fait sur une plateforme automatique digne de Wall Street

    Si vous suivez bien donc, on en arrive à une situation où on se trouve à la fois dans un jeu payant (5€ par mois de base) mais aussi pay to win (puisqu'on peut acheter des services faisant gagner du temps et de l'argent en jeu) et "free" to play (pour ceux qui geek assez pour acheter des ogrines à un autre joueur) . Cette mise a jour est la première qui m'a sévèrement dégoûté de DOFUS, exit le mérite.

    Mais comment on en est arrivé là déjà ? A cause des bots...

    Les bots ! Cette plaie !

    Contrairement à ce que vous pourrez lire ici et là, les bots ont toujours infesté DOFUS (il n'y a jamais eu de belle époque sans aucun bots) . Je découvris ce jeu quand j'avais 13 ans, il y avait des bots. J'en ai 22, il y a toujours des bots. Pourquoi autant de bots ? Deux raisons : 
    - une plutôt "légitime" : les métiers de récolte sont réellement fastidieux (c'est du farm, j'en parle plus loin dans la partie qui traite de l'économie) ;
    - l'autre clairement plus problématique : les bots vendent des kamas (monnaie des serveurs de jeu) aux joueurs sur leurs propres sites contre des euros de manière illégale.

    C'est cette deuxième raison qui a poussé Ankama Games a mettre en place les ogrines. Quitte à ce que les joueurs achètent des kamas, autant que ce soit Ankama Games qui récolte les sous non ? Mais DOFUS possède une "communauté" tellement intelligente (ironie) qu'elle préfère quand même avoir recours à ces sites frauduleux pour acheter des kamas. Enfin d'autres joueurs utilisent les bots pour se faire des kamas et s'abonner. La boucle est bouclée.

    L'économie, un gâchis !

    DOFUS possède un système de craft génial. Vous pouvez gagner des ressources sur les monstres (ou contre les joueurs dans le cadre du PVP) , en récolter directement sur les cartes du jeu (bien que ce soit fastidieux, cela favorise l'immersion) ou par d'autres moyens. Ces ressources vous permettront de fabriquer d'autres choses encore (des équipements, des consommables...) , tout est imbriqué à la manière de poupées russes. Bien sûr, vous pouvez tout échanger et tout vendre. Le système en lui-même est vraiment trépidant, on a envie de trouver la bonne affaire, le bon filon qui rapporte et de se faire un max de fric ! C'est beau comme ça sur le papier mais les bots foutent tout en l'air. Ils génèrent des ressources à une quantité telle que des pans entiers de l'économie sont délaissés faute de pouvoir les concurrencer (qui peut rivaliser avec une machine qui répète les mêmes actions toute la journée sans se fatiguer ? ) .

    Le "problème" du multicompte

    Le multicompte, c'est quoi ? C'est le fait de jouer plusieurs personnages en même temps (il faut donc posséder plusieurs comptes et les abonner chacun puisqu'on ne peut jouer qu'un personnage par compte) . Aujourd'hui le multicompte est devenu la norme sur DOFUS. Pourquoi ? Parce qu'il est bien plus facile de gagner les combats (qui constituent 90 % du jeu comme je le disais au début) lorsqu'on a pas à se mettre d'accord avec quelqu'un d'autre sur la stratégie à adopter. De plus, le fait qu'il soit nécessaire de payer pour changer de classe incite les joueurs à composer des "teams" (plusieurs personnages appartenant au même joueur) ayant une bonne synergie capable de parer toutes les situations. En conséquence, certaines classes sont complètement délaissées par les joueurs soit parce qu'elles n'ont pas assez de synergie pour former une team, soit parce qu'elles ne parent pas toutes les éventualités malgré leurs synergies.
    Enfin ce phénomène du multicompte est autre cercle vicieux, puisque pratiquement tout le monde joue en multicompte les nouveaux joueurs sont isolés et sont incités à... jouer en multicompte (faute de pouvoir trouver un groupe de joueurs) .

    L'univers (l'histoire du jeu)

    DOFUS possède un univers riche, c'est indéniable. C'est l'obsession du directeur artistique d'Ankama Games : créer un univers "transmédia", en bref mettre en scène l'univers du Krosmoz à travers plusieurs supports (film, manga, jeu vidéo...) . Personnellement, je n'accroche pas. Pourquoi ? Parce qu'il manque une touche de "sérieux" de cet univers. 
    Cela ne signifie pas que je n'aime pas cet univers mais je ne peux pas y "croire". Tout est tourné autour de jeux de mots (ex : les bouftous = sorte de moutons qui bouffent tout) , de références dans un univers enfantin et mignon. Parfois c'est juste grossier mais la plupart du temps ça donne le sourire une fois qu'on a saisit le calembour.
    Pour comprendre cet univers, il faut donc prendre en point de référence le nôtre. En lui-même, il n'a pas de logique, de substance. C'est plutôt de l'ordre de la poésie, mais ça reste une œuvre d'art bien sûr. Pour autant ça ne peut pas être immersif selon moi.

    Les mises à jour importantes sont très rares (et prennent des années à arriver)

    Au-delà des extensions visant à étendre l'univers et l'histoire du jeu, celles dédiées à la stratégie sont vraiment rares :
    - il y a encore de grosses disparités entre les classes, bien sûr c'est un défaut commun à tous les jeux mais dans DOFUS certaines classes n'ont pas subi de changement depuis des années et je n'exagère rien ;
    - les combats se déroulent toujours de la même manière, alliées contre ennemis (deux camps) , il pourrait y avoir beaucoup plus de possibilités (plus de camps) , des conditions de victoire différentes ou bien l'utilisation d'éléments du décor...
    Publié le 4 avril 2016 à 06:22, modifié le 4 avril 2016 à 14:13
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 avril 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    5 personnes sur 7 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de bigornot
    Je suis un ancien joueur de DOFUS, arrivé un peu après la bêta...
    J'ai toujours aimé ce jeu mais je n'y joue plus à cause de la communauté...
    Une communauté mal polie (trop jeune selon moi, je dirais 15-16 ans en moyenne d'âge).
    Dofus n'est plus ce qu'il a été autrefois. De nos jours, une agression et hop... On se fait incendier, aucun respect entre les joueurs, les hacks sont incessants... Bref je suis déçus quand je vois ce que Dofus est devenu...
    Je ne critique en aucun cas le contenu du jeu, qui est magnifique, mais simplement la communauté...
    Un MMO avec une sale ambiance, sa tue le MMO...
    Publié le 23 avril 2008 à 01:55, modifié le 23 avril 2008 à 16:29
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 10 mai 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    4 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    5/10

    Sans titre

    L'un des jeux français parmi les plus connus, son univers est décalé et drôle, ses métiers nombreux et amusants et son système de combat simple en font un best-seller.

    Mais concrètement le jeu est minuscule sans abonnement, un peu trop simpliste et en 2D : on a parfois l'impression de jouer à la "gameboy".
    Les quêtes sont vraiment trop basiques et l'argent fictif (kamas) prend une place trop importante dans le jeu : apparition d'arnaqueurs, de crackeurs de comptes et de kevin.

    Trop peu de sorts de classe et de personnalisation, malgré les nouveautés. Sans parler des bugs, des lags et des problèmes de connexion aux serveurs assez fréquents. DOFUS est aussi un peu trop pour les enfants (ou les grands enfants^^) , c'est pourquoi j'ai totalement décroché. La zone "non abo" diminuant au fur et à mesure.

    Je n'ai jamais vu un jeu aussi long et ennuyant pour XP.

    Je répète, pour moi, Dofus = "Gameboy" = dépassé.
    Ce fut mon premier MMORPG et j'avoue qu'il m'a finalement même assez amusé.
    Publié le 10 mai 2008 à 00:19, modifié le 10 mai 2008 à 17:17
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 janv. 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Entre les bugs, les coups de lag du soir, les équilibrages des classes d'un jour à l'autre, l'implantation d'équipement qui vous impose de farmer comme des tarés, le multi-compte de certains, on n'éprouve plus de plaisir à jouer une fois haut niveau.

    J'y ai joué, j'ai été niveau 152, j'en ai quasiment fait le tour, j'ai vécu de bons moments, mais comme toute bonne chose doit prendre fin...

    La traîtrise, la soif du pouvoir, l'insolence, et bien d'autres deviennent monnaie courante dans ce jeu. Au fur et à mesure que le serveur évolue, ça ne fait qu'empirer, tous veulent être "haut niveau", avoir le stuff de la mort qui tue... Le pire c'est que ça ne s'arrête pas ici, ils veulent tous être niveau 200 avec les six dofus (qui ne sont pas tous implantés d'ailleurs) , avoir tout le pognon du monde, tuer tout le monde par un simple mouvement des doigts...

    Durant des mois, je ne jouais que pour ceux que j'ai connu in-game, des amis que j'ai rencontré IRL, mais là, je n'en peux plus, je quitte.
    Publié le 27 janv. 2008 à 12:40, modifié le 28 janv. 2008 à 10:51
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 avril 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    9 personnes sur 16 ont trouvé cette critique utile.
    Au départ le jeu présente des bases intéressantes avec de nombreuses possibilités. Néanmoins avec le temps les choix se restreignent.

    Points positifs :

    - des graphismes sympathiques,
    - la possibilité de réaliser de nombreux métiers de récolte, d'artisanat,
    - des interfaces de communications interjoueurs faciles d'accès.


    Points faibles :

    - le gameplay qui s'appauvrit et le travail superficiel de ceux qui doivent impulser les grandes directions.
    - des quêtes de moins en moins nombreuses.
    - des métiers assez rapidement sans intérêt car il y a trop de récolteurs, artisans,
    - le temps de jeu pour obtenir des avantages augmente en même temps que le niveau des joueurs pour devenir excessif.
    - les recettes utiles aux joueurs sont en nombre restreint
    - pve toujours dégradé avec la diminution des possibilités/capacités des joueurs relativement à son niveau.
    - l'équipement apporte de moins en moins de possibilités relativement à l'élévation du niveau des joueurs.
    - pvp déséquilibré entre les classes
    - certaines classes/races sont inutiles à partir d'un bon niveau de jeu
    - attitude du support et des concepteurs qui se rapproche de l'autisme

    En résumé un joueur trouvera dès le départ de quoi se faire plaisir, néanmoins avec le temps et l'élévation de son niveau il va être conduit à ne faire que du pvp dans un climat plutôt particulier.

    Ce qui était au début un jeu équilibré en pvp et pvm devient une machine à attirer les gogos pour vendre des produits dérivés.
    Publié le 18 avril 2009 à 20:11, modifié le 18 avril 2009 à 20:18
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 19 avril 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    14 personnes sur 22 ont trouvé cette critique utile.
    2/10

    1.27

    Par Avatar de Elyos
    Bon pour le PvP mais le PvM est devenu inutile avec la nouvelle mise à jour 1. 27 le 21ème sortilège.

    Le jeu change constamment : Vous ne pouvez pas progresser sereinement.
    Des désavantages monstreux entre les différentes classes de jeu.

    La population des différents serveur est trop inégale.

    Les non-abonnés je vous déconseille ce jeu.
    Les abonnés allez Xp Xp Xp, drop jusqu'à en mourir.

    En gros dofus est un jeu en constant bêta-test, la preuve avec la nouvelle version 1. 27 qui ne fait que lasser les joueurs fidèles.

    J'avais une bonne opinion du jeu il y a 2 ans : la communauté était super... mais là c'est chacun pour sa pomme, pas d'entre-aide et les guildes sont inexistante.

    Bref, la fin de dofus mais peut être une amélioration avec la version 2. 0 qui sait...

    Le système de quêtes est a désirer et la manière de monter son personnage également.

    Dofus c'était bien à ses début mais il entre dans une grande décadence ce jeu...
    A se demander si les développeurs ne s'en rendent pas compte.
    Un petit conseil : vous feriez mieux d'accepter l'offre des américains de millions de dollar pour racheter votre jeu car il craint un max maintenant. (source : video sur une certaine convention)

    Bref, rien à dire c'est une pure drogue en boîte...
    Publié le 19 avril 2009 à 06:23, modifié le 19 avril 2009 à 18:20
    14 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 30 déc. 2015
    26 personnes sur 43 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Pandorian
    [Publication initiale en juillet 2008]
    D'une manière froide sur le concept du jeu, DOFUS est un must dans son genre.

    Sur le papier Dofus c'est :
    - Un jeu en flash, léger qui se place sur une clef USB.
    - Un univers immense en expansion basé sur un graphisme Manga (et Dofus 2.0 est encore plus beau) en 2D isométrique qui va à l'encontre de la bataille des jeux en 3D réaliste pour revenir au charme désué d'antan des jeux.
    - Un univers délirant basé sur l'humour, les jeux de mots bidons, des monstres absurdes.
    - 12 classes de personnages au BackGround réellement différents.
    - Une liberté unique de création dans l'évolution de votre personnage.
    - Un choix d'équipement énorme qui permet d'affiner les caractéristiques du personnage.
    - Un énorme choix de métiers pour récolter des ressources ou cafter la totalité des équipements en jeu.
    - Un Tchat très usité qui fait de Dofus un jeu ou la communication se place au loge.
    - Des Donjons à gogo et variés.
    - Une foultitude de monstres.
    - Un système de commerce.
    - La création de guildes.
    - Des familiers.
    - Des Montures.
    - Des sorts uniques à chaque classe.
    - Une histoire pour un RP prenant, le rassemblement des 6 Dofus.
    Du PvP et du PvM.

    Après le concept, il y a la réalité et je ne reviendrai pas sur ce que j'ai dit au dessus, non, je dirai juste qu'Ankama a voulu offrir à ses joueurs un immense terrain de liberté. L'idée est belle mais les joueurs ne sont pas tous dans un esprit positif, loin de là. Ce qui fait que Dofus n'atteint pas le rang d'excellence, c'est sa communauté exécrable, le silence du studio, le flou sur ce que doit être le jeu et au final l'absence de règles.

    En réalité Dofus c'est :
    - Des sorts inachevés voire inexistants.
    - Une histoire que personne ne suit et qui de toute manière s'arrête à la moitié du jeu.
    - La non implantation totale des 6 Objets de quête finals (les Dofus 4/6 implantés à ce jour - juillet 2008)
    - Des personnages au Background non respecté (l'ecaflip censé être un joueur basé sur le hasard  devient incroyablement régulier dans ses coups et l'aléatoire est quasi maitrisé, l'enirpsa qui est le soigneur de l'équipe devient un immortel frappant en première ligne qui ne s'occupe que de lui, le Féca, le protecteur de l'équipe use de ses boucliers que pour lui même et devient un bourrin de première, le sram censé être un assassin invisible à subit tellement de modifications pour calmer les autres joueurs qu'il n'a plus rien d'invisible (50 % d'invisibilité, détectable par les monstres, pièges invisibles complètement évités) , etc etc) Bref, une uniformisation des classes pourtant si différentes à l'origine.
    - Des modifications constantes et contradictoires des classes et des modes de jeu plus pour faire plaisir aux joueurs capricieux que dans un réels but de richesse et diversité de jeu.
    - Un PvP inégal, impossible de participer au PvP tant que le personnage est pas très haut level et stuffé correctement. Le PvP permet des agressions complètement injustifiable comme 8 levels 200 contre 1 level 1 !
    - Une guerre entre deux villes inexistante et tiède avec des ennemis copains et les méchants qui vont faire les courses chez les gentils parce que c'est moins chers.
    - Des quêtes d'alignements inachevées et dont les bonus vont complètement changer pour devenir ridicules (oh joie, je peux me changer en poubelle)
    - Des quêtes et Donjons ne permettant pas seules de faire évoluer un personnage, des gains beaucoup trop faibles en rapports avec la difficulté réelle a les accomplir. A noter aussi un absence quasi totale de quêtes passé le premier quart des levels.
    - L'impossibilité de former des équipes de joueurs efficacement.
    - Un système de commerce pitoyable et sans logique.
    - Un course à l'XP flagrante et une non égalité ni linéarité dans les gains de level. (ainsi 3 joueurs level 40 peuvent battre un level 80 mais 8 joueurs 80 ne battrons jamais 1 level 160, ni même 2 joueurs 140)
    - Une fausse liberté de choix d'équipement et des équipement complétement inégaux et trop puissants. Il est impossible de sortir des panoplies classiques aventurier au début, suivis de bouftou, suivis de scara et des panos Xdala, s'en suivra pano Abraknyde Ancestral, meulou ou chêne mou, voilà, vous êtes level 200. Pourtant il existe des milliers d'autres possibilités mais face à ses panoplies, elles sont minables.
    -Des règles élémentaires non modérées, non sanctionnées et largement diffusées (les règles disent : pas de flood, pas de ventes à la criée sur le canal commun, utilisation intelligente des canaux commerce et recrutement. La réalité c'est flood incessant sur le canal commun, ventes à la criée de partout, canaux de commerce et de recrutement non utilisé ou utiliser n'importe comment)

    Mais tout ça n'est rien, on s'y accommode. Le pire, c'est la communauté. Ainsi Dofus, le MMO, n'est qu'un vaste RPG où les joueurs jouent SEULS de gré ou de force.
    - La pratique du multicompte est possible et Ankama a gardé le silence complet dessus, on ne sait toujours pas ce que le studio pense de cette pratique qui gâche le jeu, crée des inégalités, pousse à l'individualisme et l'égoïsme, accroit les injustices, les triches, les arnaques, les exploitations de failles et ruine le commerce du jeu.
    - La communauté est incroyablement immature, agressive, déconcertante de bêtise. Dofus par cette communauté choque par les insultes régulières, le SMS à outrance, le manque de solidarité, les vols, les arnaques, les bots et finalement cette incroyable solitude anormale pour un MMO.

    Cependant et en conclusion, Dofus vaut le coup. Prenez vos marques, apprenez le jeu et surtout trouvez vous quelques personnes sympas avec qui jouer et le jeu sera un délice pour peu que vous coupiez le canal local de discussion commun, que vous refusiez le PvP et que vous jouiez qu'avec votre petit groupe d'amis.

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Après cette critique de juillet 2008, me revoilà pour donner un avis à froid en décembre 2015 après deux ans d’arrêt du jeu.

    Ce que je remarque, c'est que mes critiques négatives sont toujours d’actualité, elles ont même empiré et ce sont elles qui ont provoquées mon départ du jeu. Il n'y a aucune rage, la tristesse est passée, j'ai passé d’excellents moments dans le jeu mais la vision des développeurs n’était pas la mienne. Le jeu est devenu sans l'ombre d'un intérêt, n'y trouvant plus mon compte et y étant rester plus que je n'aurais dû, je quitte le jeu au level 199, à 1 niveau de la fin sans l'ombre d'un regret. Le jeu a "évolué", ma critique et mon sentiment vis-à-vis de Dofus aussi et de 7, je rabaisse la note à 3, tout ce qui restait de bien dans le jeu disparaissant.

    Reprenons les points du jeu, je le répète, certains préféreront le Dofus moderne à l'ancien qui était déjà très imparfait mais mes attentes étaient très différentes de ce vers quoi le jeu a tendu.

    1/ le Background
    Au début de Dofus jusqu'à l'apparition de Frigost, le jeu avait un Background incomplet mais sacrement bien foutu. L'histoire était originale dans le monde des MMORPG et surtout cohérente. Il y avait un but et l'immersion était facile, on endossait un personnage vraiment unique et on lui faisait vivre une véritable aventure dans le monde des Douze. A ce moment, c’était la recherche des six Dofus, mais voilà, que s'est-il passé ? Ce n'est pas la 2.0 qui est autant belle que nécessaire qui a tout fait foirer mais bien une politique globale sortie d'on ne sait où, mais clairement motivée à plaire au plus grand nombre au travers de choix séduisants les adeptes des achats compulsifs aux items malls et autres aficionados des "modes" du moment présentent sur les autres MMORPG. Le tournant fut marqué par l'arrivé de Frigost (même si les prémices d'une nouvelle politique se faisait déjà sentir par des MàJ calamiteuses) .

    Frigost ou la fin du Background Dofusien. A ce moment, on a déjà des tas de trucs étranges qui arrivent. Sous l'argument du Crossmédia, nous voyons apparaitre des croisements temporels avec l'arrivé de "N" sur Sakaï ou plutôt "l'Exilé"... enfin non, "Grollum"... oui, trois changements de nom pour ce méchant qui est, à mon sens, le symbole de la politique d'Ankama : le Sacrifice du Background. A partir de Frigost donc, l'histoire du monde des Douze ne revêt plus aucune importance aux yeux des développeurs qui n’hésitent pas à la modifier de fond en comble de manière capillotractée à chaque ajout (nouvelles classes, nouveaux mondes, nouvelles dimensions,  ...) mais cela se fait aussi avec la suppression d'un tas de trucs super sympa (la guerre bonta brakmar par exemple) mais le pire c'est que la recherche des Dofus n'a elle même plus aucun sens. La multiplicité des faux Dofus, la volonté des dev' à ne pas en faire des éléments indispensables sous le prétexte d'un BG et surtout l'arrivé des trophées (monstrueuse connerie pondue là) qui font des Oeufs de Dragon de simples équipements, voire des cosmétiques tant ils sont peu intéressants (et ça rappelle étrangement ce qui est arrivé aux compagnons, remplacés par les montures) . Bref, fin 2015, le background dofusien n'existe plus et à la question "quel est le but de Dofus", bien malin celui qui pourra donner une réponse absolue. A mon sens, il n'y a plus aucun but dans Dofus, déjà parce qu'il n'y a plus d'histoire, ensuite parce que le contenu n'est pas accessible à tous et enfin parce qu'au fond, Dofus est devenu une arène géante ou le seul but, au fond, c'est de se foutre sur la gueule les uns les autres. Exit du même coup tout ces petites choses qui facilitaient l’immersion que ce soit au niveau des métiers, des déplacements, du commerce...

    Plaire aux jeunes joueurs adeptes du Kikoololesque, n'est pas la seule raison à ces changements profonds. Les développeurs n'ont jamais cachés leurs dévotion au PvP, considérant le PvM comme secondaire et minable, juste bon pour ces "fucking Kazu" pour paraphraser Sebsokk (oui, à l'époque où j’étais une des "48", on pouvait lire de sacrées joyeusetés dans les parties privées du forum Off') . Leurs obsessions pour pousser les gens au PvP fut un travail qui dura tout le long de l'existence de Dofus, jusqu'à finalement devoir se retrancher devant l'évidence de la création des arènes (et je peux vous assurer que ça leurs a fait sacrement mal au cul) . Obsession non éteinte puisqu'une fois l’Arène créée, ce sont des tas d'add-ons qui se sont greffés dessus, condamnant ceux qui n'en sont pas adeptes à ne pas pouvoir progresser sur la partie PvM (si si ! ) et ceci tient en un mot : OPTIMISATION ou plutôt "theory crafting". La haine des dev' envers les Casual gamers et leurs vision élitiste des choses ont entièrement façonné le jeu de manière a ce que si tu ne t’optimises pas, tu ne progresses pas, chose qui s'est vérifié par l'arrivée des Idoles (Seconde MEGA connerie des développeurs) .

    Avant de poursuivre, je clos la partie Background pour dire que pour Ankama, s'occuper du Background et faire plaisir aux Kazus, ça consiste à ce jour à implanter deux ou trois cartes pour que les rôlistes puissent s'amuser et sortir des équipements purement cosmétiques. Mais c'est tout ! Le BG ne doit pas entraver l'optimisation, le PvP bref, les futures MàJ d'ajustements justifiées par le PvP.

    2/ Les personnages
    Dofus était un de ses jeux rares où les personnages sortaient de l'ordinaire. Fini les sorciers, les orcs, les elfes et les nains, Bonjour les Eniripsa, les Ecaflips et les Enutrofs. Assorti à ces 12 classes originales, il y avait surtout 12 manières de jouer DISTINCTES, en effet, chaque classes étaient ultra-spécialisée. Les Eniripsas étaient de purs soigneurs, les ecaflips étaient une classe complétement basée sur le hasard, les Fécas étaient de vrais protecteurs, les Iops étaient de redoutables DPS sans cerveau... mais ça, c'était avant !
    Si sur un point de vue Background, ce système était grandiose car il permettait à chacun de trouver son alter ego et de jouer à fond sa spécialité. Ce choix allait à l'encontre du PvP et de la vision des Dev' puisqu'il rendait extrêmement difficile le sacro-saint équilibrage PvP. Comprenons-nous. En faisant des classes volontairement différentes et ultra-spécialisées, les inégalités étaient flagrantes et les équilibrages impossibles, on se souvient tous des combats interminables entre deux enis ou deux fecas et l'impossibilité pour les Enis de tenir contre un Iop (CQFD) mais sur une vision PvE, c'est tout benef' puisque ça oblige les joueurs à jouer ensemble pour compléter leurs lacunes. Ah ah ah ! Grotesque pour Ankama qui rêve d'une généralisation du multi-comptes (même s'ils ne l'ont jamais admis et qu'actuellement, il faut être de mauvaise foi pour ne pas voir que Dofus n'est pas jouable en end-game sans faire de multi-compte) . L'absence complète de volonté à fédérer les joueurs, à leurs permettre de se retrouver, se grouper (non, ne parlons pas du pseudo système de groupage s'il vous plaît, ce serait troller) ainsi que l'absence absolument de système de modération (oui, on peut parler du système de signalement de comportements qui n'a jamais vu le jour alors que promis) font que Dofus a pu développer une communauté immonde pour le plaisir des Dev' qui pouvaient tranquillement laisser le Multi-"con"ptes se renforcer et se justifier de lui-même.

    C'est ainsi qu'Ankama a pu justifier la profonde refonte des classes : vous ne pouvez pas jouer car vous êtes seuls donc on va faire en sorte que tous les persos puissent jouer seuls (logique pour un MMO non ? ) , pire encore, les modif' des classes seront accompagnées d'une autre justification : la polyvalence pour permettre à toutes les classes d'être présentes et utiles en groupe. Argument complètement faux évidement.

    Du coup, Pif Pof : toutes les spécificités des classes sont gommées et on donne à chacun le pouvoir de tout faire. Ainsi, le Iop devient un contrôleur, l'Eniripsa devient un terrible tueur au corps à corps, le Feca ne protège plus rien du tout, l'Ecaflips n'a strictement plus d'aléatoire, l'Enutrof n'est plus un chercheur de trésors... au final, toutes les classes se ressemblent et peuvent tout faire... mais de manière différente... Voilà, c'est cosmétique désormais ! On choisit un skins mais c'est tout. Avec le temps, Ankama va se mettre à sortir de nouvelles classes, cosmétiques comme toujours mais axées sur la capacité à tout faire, les paliers sont également égalisés de partout et désormais, il n'y a plus de possibilité à axer un personnage vers un style propre mais tout tend à se confondre : les joueurs se ressemblent tous : on up les mêmes sorts, les mêmes caractéristiques, on possède tous le même équipement. C'est devenu obligatoire parce que le jeu l'impose via, par exemple, cette débilité de monstres invulnérables dont le bouclier se désactive en suivant une "recette" et donc une seule et unique méthode est viable pour réussir (on se souvient tous par exemple de Miss Frizz qui peut être tuée par un Sram seul mais pas contre huit autres classes ensemble - logique) .

    Alors que mes attentes allaient vers la possibilité de progresser dans l'histoire et donc dans le jeu quelque soit nos personnages et nos choix, le jeu se réduit à devoir prendre le plis, faire ce que les Dev's ont prévu sinon vous ne pouvez en aucun cas arriver à jouer. De toute manière, dans cette dernière mouture du jeu, les classes ont toutes le même goût fadasse et ne représentent pour le Kazu aucun intérêt.

    3/ Le commerce et les métiers
    En 2008, le commerce était déjà pourri... il n'a pas changé, on a même réduit les possibilité en supprimant les différences entre Brakmariens et Bontariens. Pire encore, avant nous étions limités dans les métiers afin de devenir bon dans un et de se faire une réputation. Ainsi, il y avait dans le jeu des discussions et des conseils qu'on se refilait sous le manteau ("Hey mec, tu connais un bon cordonnier ? je te refilerai le nom d'un Alchimiste qui fait 10 % de moins que les autres") . Désormais et dans la même logique pourrite de généralisation, tout le monde peut tout faire et du coup, nous n'avons plus besoin des autres ! (MMO logique ? )

    4/ Le Gameplay
    Dofus est un jeu difficile de base de par son fonctionnement en tour par tour. Sauf qu'en imposant un mode de jeu strict qui impose l'optimisation, vous n'avez plus le droit à l'originalité, vous ne pouvez pas jouer comme vous aimez, vous devez avoir tel ou tel composition d'équipe, tel ou tel type d'équipements face à ce boss et tel autre face à tel autre boss. Et en plus, vous n'avez aucun moyen de vous grouper avec les autres. Dofus est donc devenu une sorte de TCG où vous devez posséder tous les "piliers" et façonner votre équipe en fonction de l'affrontement que vous avez en face. Ceci est complètement illogique dans le contexte d'un MMO et parfaitement légitime dans un jeu purement PvP... Coïncidence ? Non, pas du tout. Dans Dofus, vous ne pouvez pas du tout faire ce que vous voulez, il n'y a plus aucun choix et ceci a été complétement et définitivement prouvé avec l'arrivée des Stupides Idoles.

    Le choix des Idoles est l'explosion au grand jour de la folie des Devs, de leurs parfaite incompréhension de l'attente d'une partie des joueurs dite Casual Gamers. Les Idole, c'est la possibilité de rendre plus dur le jeu, en "choisissant" le type de difficulté que nous allons nous auto-imposer pour gagner plus de ressources et d'expérience.  Sauf qu'il faut pas oublier qu'il y a des quêtes qui imposent le port d'Idoles et surtout que Dofus est déjà trop dur à la base ! Si le système d'Idole avait été pensé sur un spectre plus large, c'est à dire avoir des Idoles qui permettent de facilité un donjons en contrepartie de moins d'expérience et de ressources afin d'offrir plus de possibilités aux Kazus, ça aurait été valable mais ce n'est pas le cas !
    Dofus de base, c'est l'absence de choix et de possibilité, pour réussir il faut suivre la méthode, les classes, les équipement, la technique et pas de place à l'originalité, aux teams pick-up ou à la fantaisie : ça c'est la difficulté de base et sur ça, on vous impose des idoles qui vont rendre le tout plus dur. Alors je pose la question : si je suis mono-compte et que je veux jouer un Eniripsa pur soin parce que j'ai l'âme d'un bisounours ? Ben, je n'ai pas le droit de jouer à Dofus. Point.

    5/ En résumé
    Dofus avec le temps a fait le choix de renier son background, sa quête des Oeufs de Dragon pour imposer un jeu solitaire via le multicompte et l'optimisation. Un jeu dont le but est désormais le PvP. Un jeu sans âme, sans originalité, sans goût où toutes les classes se ressemblent et où aucune fantaisie n'est permise. Pour ceux qui voudraient tenter l'expérience, Dofus se résume à : faites une team composée des classes piliers via multicompte, upper comme un bourrin à Frigost en vous faisant muler comme un porc car le jeu n'a plus d’intérêt avant le level 200. Pendant ce temps, consultez les forums pour connaitre l’équipement obligatoire que vous devez posséder. Faites chauffer la CB pour acheter votre équipement et une fois vos 7-8 persos optimisés, commencez l'aventure en suivant bien la recette imposée. Évidement, vous devez faire du PvP sinon vous allez vous ennuyer. Le PvE étant une recette à suivre, vous n'avez pas à réfléchir mais juste faire ce qu'on vous dit de faire. Le PvP reste au final le seul endroit où vous devez réfléchir et aiguisez votre sens tactique (et encore, l'issue du combat est connue d'avance, juste en regardant la composition de l’équipe et le niveau d'optimisation) ... pour peu que vous aimiez le PvP évidement, mais si vous cherchez un MMORPG basé sur le PVE, passez votre chemin, Dofus n'est ni un MMORPG, ni un jeu PvE.
    Publié le 17 juil. 2008 à 11:50, modifié le 30 déc. 2015 à 15:35
    26 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 8 sept. 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    4 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    A) Je vais commencer par les "pour", c'est plus encourageant :

    1) Il y a un grand choix de races.
    2) Il est possible de l'essayer gratuitement avant de payer
    3) Il demande parfois de faire preuve de tactique lorsque l'on fait du PvP.
    4) De nombreux donjons qui demandent parfois du temps et de la réflexion pour les mener à bien.
    5) Une grande diversité dans le choix des armes, armures, etc.

    B) Les "contre" :

    1) La moyenne d'âge est de 12-13 ans. Langage SMS à tout va, insultes non-stop, ce qui rend certaines zones à éviter à tout prix !
    2) Très lassant. Il faut tuer les mêmes monstres pendant de longues heures. Pour arriver jusqu'au lvl 100, vous tuerez probablement pas plus de 6-7 monstres différents.
    3) Aucune quête ! Ou alors celles-ci vous rapportent 75/4. 000. 000 d'xp. Les seules quêtes qui sont importantes (plein d'argent à la clef) demandent de trouver un monstre qui se trouve dans un rayon d'une centaine de cases et qui ne revient que toutes les 12 heures après avoir été tué... Il faut donc beaucoup de chance !

    C) Ce qu'il faut impérativement changer :
    Il n'y a AUCUNE communication entre le support et le joueur. Le joueur est uniquement considéré comme un client qui doit payer chaque mois. Pour prendre un exemple connu des joueurs : les développeurs ont modifié toutes les classes de personnages. On leur a souvent dit qu'ils allaient vers une mauvaise direction. Ils ne nous ont jamais écouté, ils se sont planté et ont du faire 10-12 modifications après leur mise à jour dans les classes car ils se sont rendus compte qu'ils avaient tué le jeu (comme on leur disait depuis plusieurs mois avant la mise à jour)
    Et si vous avez un problème, n'espérez pas une écoute et une aide de leur part...
    Publié le 31 août 2008 à 23:49, modifié le 8 sept. 2008 à 13:40
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 août 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    15 personnes sur 20 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Raph /
    Ayant commencé DOFUS il y a presque 3 ans sur le serveur Hécate puis Maimane, je trouvais le jeu très sympa, amusant il y avais les potes irl dessus donc pas de problème.

    Le PvM était sympatoche, il a avais pas mal de MàJ (montagne koalaks, île Otomaï, dragodinde. ) les lvl grappillait avec de la volonté.
    Le PvP... Vraiment bof bof vu les inégalités entre certaines classes, le seul "pvp" que j'ai réellement pratiqué c'est avec les prisme (détruire le prisme de l'alignement adverse).

    La communauté était assez sympatoche aussi, mais bon y'avais et y'a toujours des boulet de haute classe, des fakes-pgm et j'en passe.
    Coté évents... Euh, c'était uniquement les joueurs qui devaient en faire eux même et rarement les MJ (Events quasi-inexistant sur Maimane du moin. )

    Coté modération. "Invisible et inexistante" je dirais. En 3 ans jamais croisé un Mj ou Modérateur - Gros problème. Des campagne de modération on été faites mais on se demande si ça n'a pas empiré les choses que amélioré.
    Les bots étaient inexistants, mais à l'heure d'aujourd'hui, il n'est pas rare de croiser 50 bots crâ ou sadida par map. Et que fais la modération ? Rien, ankama est pas fichu de recruter de vrais modérateurs digne de ce nom (Certains MJ ne se sont pas gêné pour faire pop des Minotot (Un mob assez hard mais devenu easy au fur et à mesure du temps) en arène rien que pour leurs team).


    Et faisons le constat maintenant :

    -Communauté dégradée (Insultes, vols de compte en masse, message pr0n)
    -Modération au niveau 0
    -Jeu devenue trop simple (Challenges, Dopeuls)
    -Contenu End-Game inexistant (mort de lol, kralamour tuable en 20 minutes ? )
    -Ankama se fiche complétement des joueurs, sort des pseudo-évents qui dure des mois pour la promotion d'un ou/des item (s) obtenu avec de la thune IRL. (Tourmenteurs, bandit, ogrines - 15 jours plus tard on entendais plus parler d'eux et efficacité nulle, ça sert à rien bref j'ai les mots qui me manquant).
    -Ankama ne sait plus tenir sa communauté, déjà il y a même pas un ans il y a eu une migration des "kikoos" du forum officiel gangrénée -si je puis dire- vers la section Dofus-J0l, après le community manager qui viens lui même sur Jol pour dire que ce n'est plus intéressant de lire les réponses sur Jol du fais le peu de maturité dans les propos et posts. Ironie de la situation.
    - Communauté intenable, c'est à dire, il est impossible de ne pas entendre ne serais-se qu'un jour une personne ou plusieurs personnes dire qu'il faut nerf un sort ou une classe entière (Il suffit de voir dans la section dofus Jol > villages de tofus perdu des posts commençant par ' De l'abus d. ' - ' eka cro for fo nerfé ') Bref j'ai même plus envie de venir ni sur Dofus ni sur Jol Dofus si c'est pour se taper des post de nerf à la con ou à la hache (au choix).

    Bref, j'ai juste envie de dire, c'est devenu de la merde, c'est tout.
    Merci Ankama vous m'avez donné une bonne impression de vous, et de vos jeux.

    0/10
    Publié le 24 août 2009 à 19:14, modifié le 25 août 2009 à 19:45
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 22 déc. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    6 personnes sur 7 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Souporiz
    Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai beaucoup apprécié le jeu. Il est tactique, intéressant, original, possède de beaux graphismes et une grande diversité. Sur ce plan-là, le jeu pourrait être considéré comme parfait. Malheureusement, le studio du jeu n'a pas fait que des bons choix. C'est même plutôt l'inverse.

    La société a en effet décidé de s'orienter vers les bénéfices plutôt que sur la qualité de ce jeu si prometteur.
    Ils ont grandement favorisé le multi-compte, une pratique presque inédite, qui coupe le côté MMO du jeu pour jouer en autarcie dans un jeu sensé être joué en groupe. L'avantage certain pour le studio est qu'il gagnera 8* plus d'argent par joueur.

    Ils ont également “torturé” le gameplay en créant des classes bien plus puissantes que d'autres, les Archers Crâs en sont l'exemple le plus flagrant, même si le Sort "Tempête de Puissance" des Iops Feu leur fait de l'ombre. Ils ont parallèlement laissé des classes bien moins puissantes se dépérir, comme les Fécas après une de leurs "révisions de puissance", celles-ci même bien trop souvent effectuées n'importe comment.
    Ils se sont ensuite tournés vers un public très jeune, la communauté assez mature laissant place à une communauté infecte insupportable. Citons simplement les "Sacs à Dos DOFUS" commercialisés en magasins.

    Non contents de leurs méfaits, les développeurs ont effectué un passage à une version à laquelle une bonne partie de la communauté, je dirais 33 % , était réfractaire, remplie de bugs et de problèmes en tous genres. Plus tard, ils ont cédé à la tendance du moment et ont “vendu de l'argent virtuel”, en quelque sorte un item-mall, les Ogrines.
    Au final, un jeu prometteur a été en quelques sortes “détruit” par ses créateurs. Dommage pour ce jeu.
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 2 nov. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    23 personnes sur 33 ont trouvé cette critique utile.
    Je souhaite développer mon point de vue, dénué de nostalgie, en tant que joueur sur le jeu actuel et son évolution à travers le temps. Je mets en avant certaines choses qui ne vont pas, et d'autres qui vont.

    A ses débuts, DOFUS était un MMO assez incomplet, mais avec bien des moyens de communiquer avec les autres. Ses valeurs fortes étaient le commerce, entraide, guildes, charme des graphismes, combats simples et tactiques sans être faciles, un contenu en terme d'univers assez présent, etc. Certaines ont été mises en valeurs et d'autres laissées de côté :

    1. Une diversité très voire trop grande.

    L'univers graphique de Dofus a toujours été très varié. C'est l'un des points forts de Dofus. A mon sens, la version 2. 0 est la réponse d'AG à la modernisation des jeux vidéo. Là où on avait des silhouettes et contours peu détaillés avant, on est passé à l'autre extrême avec trop de données visuelles et des graphismes trop "parfaits", bien que magnifiques.

    Le contenu est de plus en plus grand, ce qui est une bonne chose bien-sûr. Mais entre les succès, le Kolizeum, la progression dans Frigost, les nouvelles zones toujours plus nombreuses, l'Almanax, les dopeuls et j'en passe, on n'a plus le temps pour admirer les graphismes pourtant très soignés (coucou Dramak, refonte Wabbits) et s'intéresser aux légendes. J'ai moi même perdu l'envie de m'intéresser aux dialogues des Dieux de l'Almanax. Leurs pavés de quinze lignes sans espace paraissent parfois presque aussi longs que le mien !

    De plus, la population stagne voire baisse légèrement. Du coup, la densité de la population est plus faible, autrement dit on a de plus en plus de mal à se lier aux autres.

    2. Orientation du jeu

    Depuis quelques années on assiste à des MAJ qui visent à réduire les différences entre joueurs assidus et occasionnels. Quelques exemples : chasse au farm, donjons modulaires, limitation PA PM PO et exos, activités journalières. C'est appréciable, ce n'est plus la peine d'investir X heures par jour pour progresser.

    Cependant, je dois noter la présence depuis tant d'années des dopeuls de temple. Ca fait 5 ans qu'on se farcit les mêmes monstres, sur les mêmes maps, qui utilisent les mêmes sorts mises à part quelques très timides mises à jour. J'appelle ça du farm. Des propositions ont été faites à ce sujet, j'en expose une : aller vers le "PvMm", des combats à 2 personnages contre 2 monstres ou plus.

    D'où le point suivant, la politique d'Ankama Games est de toujours rajouter du contenu. Il faudrait enfin penser à améliorer le contenu déjà présent, la version 1. 26 avait fait un carton ! Les exemples sont légions :

    - Revalorisation de maintes zones, point de vue PvM : sidimote, dragoeufs, scarafeuilles, pandala, Moon et bien d'autres. Quand je vois des donjons blop et RN désertés je me dis que Dofus a perdu quelque chose ;
    - Redonner de la vie aux boucliers (j'ai pas dit up) , j'avais proposé de supprimer 1 ou 2 mains et d'autoriser les boucliers à tout le monde même en ava/pvm. Avec la suppression des anciens boucliers, remplacés par des nouveaux, tous égaux entre eux en jouant sur les différents éléments et en incluant les résistances critiques et poussée (exemple arbitraire 10 % feu, 15 fixes terre, 15 poussée) ;
    - Dopeuls de temple, comme déjà énoncé ; etc.

    J'ai du mal à comprendre l'équilibrage des classes, actuellement elles ont bien trop de diversité, ce qui conduit vers une uniformisation :
    - L'exemple parfait est l'écaflip, au début basé sur la chance. Il est devenu un hybride entre soigneur et damage dealer aujourd'hui.
    - Presque toutes les classes retirent des PM et/ou des PA, je pense que ça devrait être réservé à certaines bien choisies.
    - Les classes dites "soutien" ont été remises en place avec la MAJ CaC, heu Lotof ! ?

    Les classes actuelles n'ont plus de spécialisation. Qui tape, qui entrave, qui soutient ? On ne sait plus trop. Quand on voit le nombre de iops et crâ en kolizeum, il y a un problème quelque part.

    Un autre point déplorable, la simplification abusive du jeu. Entre les succès, le rush de l'exp, le reset full sagesse et les récompenses bien trop variées de bien des aspects du jeu (par exemple, le koli, l'Almanax et les dopeuls donnent des kamas ET de l'XP ET des ressources intéressantes) , on aboutit à une contradiction déconcertante : ne faire que la même chose permet de développer son personnage en bonne et dû forme, en opposition avec la diversité du jeu.

    Le commerce est de plus en plus détruit, entre les objets liés au compte toujours plus nombreux et les succès qui ont rendu presque toutes les ressources issues des montres abondantes. S'équiper se résume à courir après les galets. Dans le canal /b il n'y a presque plus que des bots.

    3. Impérialisme du PvP

    On assiste à une ampleur grandissante du PvP, mais cela se fait au détriment du PvM, quelques exemples :

    - Modification d'une multitude de sorts, bénéfique en PvP certes mais gênante ou demandant un changement de gameplay en PvM (entre autres, ronce apaisante suite à la maj 6 PM, nerf du retrait PA du xélor, et bien sûr le sacrifice)
    - Nerf des corps-à-corps. Je conçois que les combats de kolizeum étaient d'une sacrée bêtise, mais la baisse des points de vie des monstres est ridicule. Quand on voit un blérauve qui a perdu 500 pdv sur ses 6000 environ, on ne peut que l'avouer.
    - Les rares mises à jour traitant du contenu déjà en jeu sont exclusives à deux aspects : koli et AVA. Moi ça me gave, le reste est sur la touche. Depuis les succès, il n'y a eu aucune retouche sur le PvM existant si ce n'est sur les boss FIII.

    Le PvP et PvM sont censés s'équilibrer. Mais quand on voit tous les kolizetions dans toutes les recettes post 2. 0, je cherche encore cet équilibre.

    4. Explosion du multicompte

    Gros point noir de DOFUS : des possibilités très limitées pour un monocompteur. A part du koli, Almanax et dopeuls encore et encore, que peut-on faire avec un seul compte ? On n'a pas toujours cinquante amis présents et disponible sous la main. Plus personne ne demande un Kimbo au zaap, je trouve ça triste. Il n'y a qu'à regarder la recherche de groupe.

    Du coup, de plus en plus de joueurs créent d'autres comptes pour pouvoir faire ce qu'ils veulent quand ils veulent, et donc de moins en moins de joueurs cherchent le contact des autres. La boucle est bouclée.

    5. Les bas niveaux mis de côté

    Une autre ombre au tableau, le peu de liberté des bas niveaux. Voici une petite liste non exhaustive de ce qui leur complique :

    - Les points de vie des monstres. Des craqueleurs et des boomba à 1. 100pdv, des kanigrous jusqu'à 1. 900 pdv. Quelle corvée fastidieuse !
    - Difficile de profiter de l'AvA !
    - Suite à la MAJ CaC, bien que motivée par une source extérieure, les sorts ont été rendus plus puissants certes. Mais non seulement les pdv des mobs ont été au moins doublés, mais il aurait fallu en plus retoucher les équipements. La panoplie Abraknyde fait peur maintenant !

    Quand on crée un perso, on commence par le BL. La tâche lui est compliquée, je comprends pourquoi que tant de gens court-circuitent les bas niveaux en mulant.

    6. Changement de mentalité

    Au début, on partait à la découverte du monde des 12. On jouait monocompte, on aidait un copain attaqué par des monstres, on aller droper en partageant les gains. On agressait les membres d'une guilde sans raison, juste pour faire la petite guerre, ça nous amusait. Aujourd'hui, un tel scénario sans animosité est impossible. Même pas 30 secondes et les insultes fusent, c'est "évident". La faute à qui ?

    A mon sens, autant au fruit du succès du jeu qu'à AG. On assiste quotidiennement à un égoïsme et à manque de respect aigus et croissants. C'est depuis les traques, quelle erreur d'AG. Les caprices des joueurs sur les autres classes (entendre toute la journée "telle classe est fumée ! " est agaçant) , l'appât du gain, la volonté de gagner et la non tolérance des erreurs de ses alliés, tout cela est né avec les traques.

    Monter un perso aujourd'hui ça veut dire quoi ? Rusher les levels. Avec les nombreux coefficients d'exp qui sont apparus (challenges, persos secondaires etc) , les joueurs n'ont plus qu'une idée en tête : exp. A cause de ça, le plaisir du jeu s'est fait absorber par l'appât du gain. Concrètement, cela implique non seulement un durcissement des interactions (combien de fois on se sera fait enguirlander suite à un chall manqué ! ) mais aussi des difficultés à trouver des partenaires, un scénario récurrent :

    "lu, tu fais dj meulou avec nous ? Manque 1 perso"
    "Ca xp pas, j'go RM"

    L'entraide n'est plus ce qu'elle était. L'exemple actuel assez criant : AvA. Sur la plupart des serveurs c'est l'impérialisme de la même alliance depuis le début à peu de choses près. Les nombreuses "taupes" ne font que provoquer des conflits, c'était en effet la volonté d'AG qui a quand même affiché le mot "trahisons" sur son calendrier 2013.

    Aujourd'hui, une guilde se résume à la conquête de territoires et à la défense de percepteurs. Autrement dit, cela se résume à faire la guerre. Je pense qu'AG ne voit pas clair sur ce coup, la cohésion des joueurs reste la force d'un MMO. J'ai vu passer beaucoup de sujets intéressants sur le forum officiel visant à valoriser le partage dans une guilde, mais les MAJ font tout le contraire en créant des alliances à mille voire deux mille membres. Je ne connais que très peu de monde dans la mienne.

    Je suis satisfait de l'orientation globale du jeu, vers le déterminisme. Mais certaines points obscurs persistent : même si AG écoute ses joueurs avec une attention exemplaire, ce n'est pas toujours avec la bonne oreille. Je ne propose pas de solutions directes certes, mais différentes directives évidentes.
    Publié le 28 oct. 2013 à 19:11, modifié le 2 nov. 2013 à 12:55
    23 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Dofus ?

2845 aiment, 504 pas.
Note moyenne : (3488 évaluations | 223 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Répartition des notes de Dofus
Répartition des notes (3488 votes)

Evaluation détaillée de Dofus
(2268 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu