Améliorations 2017 ? Un jeu en fin de vie [...] et hyper mal géré

1/10
C'était sûrement un jeu à fort potentiel. Qui décline depuis pas mal d'années, pas ou peu entretenu.
Un jeu à l'ancienne, pour écrire, pour imaginer, du Role Play sur fond historico-géographique, une carte de France et d'Europe qui faisait rêver. 
On arrête le rêve, net !

Les critiques les plus récentes le disent et je plussoie. J'aurais dû les lire avant.

Passé le rêve, on découvre la paresse ou les limites des concepteurs : ce jeu se cherche entre IG et RP, et entre les deux rien n'est tranché ni défini. Par exemple, il faut des années j'imagine pour tisser un réseau et se faire élire roi de France, il y a de vraies élections, où on peut récolter mais aussi acheter des voix en faisant le tour des provinces. Mais en deux secondes, on peut devenir ou se faire transformer en sa fille, une princesse, et se vanter de ça, en grillant tout le monde.
Même chose pour tout, d'où énormément de conflits.
Parce que sur ce jeu tout est lancé, un foutoir d'idées, mais rien n'est testé avant. Ni les conséquences modélisées, du vrai travail d'amateurs.

L'arbitrage, ah c'est une partie sans vraiment d'arbitre ni d'école d'ailleurs, tout est flou artistique, libre et libertaire. Je me marre, il vaut mieux. 
Pour la partie IG, il n'y a pas besoin, c'est ultra-simpliste. Il y a un tuto au tout début, pour un gamin de huit ans peut-être.
Et après, chaque ville ou région fait à sa sauce, des lois, une administration, c'est un peu pareil partout mais pas forcément. Pour apprendre, il n'y a pas de formation, débrouillez-vous, renseignez-vous, sauf que non, il n'y a rien ou presque sur le forum officiel, un topic d'aide communautaire dans le coin d'un coin, le HRP étant quasiment proscrit. C'est très curieux et ça pousse au mélangisme, les joueurs titrés se prenant pour des cadors dans la vie, marrant à observer. 
Et sinon, pour se former ?  Heu,  demandez aux joueurs que vous croisez. 
Sauf qu'on ne croise personne. Il y a des joueurs connectés, affichés, mais de 0 à 2 ou 3 présents en même temps par ville,  le soir, parce que déjà beaucoup de multicomptes (interdits mais on fermait les yeux) , et beaucoup ne jouent que sur d'autres réseaux, parallèles.
Parce que la taverne à se bourrer la g..., la grosse attraction, ça va un moment. Surtout qu'elle plante souvent : il y a pas mal de bugs et c'est pas jouable par téléphone.
Et après le forum est souvent évité, ça n'écrit pas ou peu, ou un piètre français,  et pas collectif, en tout cas très peu en rapport avec le jeu,  y a pas cette culture-là du RP/IG. Des monologues ou des dialogues coquins, des campagnes politiques bâclées, à boire des coups encore (on a l'impression que ces gens ne vont jamais au bistrot en vrai^^) . Une petite annonce, rarement, ou un jeu de hasard de temps en temps.  
Et pour se former ? Et là, on te donne sous le manteau si t'es sage,  des tas de sites externes, privés, ressemblant à des officiels. Mais beaucoup sont morts ou fermés puisque le jeu s'effondre, et c'est triste à découvrir. Et puis c'est interdit ! Là, le censeur et sa charte forum de quatre lignes arrive avec ses gros sabots. C'est in-ter-dit !  
Bon ça vanne un peu ?  Les vannes ou les critiques se font par PS. Faut pas se demander longtemps pourquoi, il n'y a pas de modérateurs pro de ce forum, il est arbitré par des joueurs eux-même, anonymes et masqués, appelés censeurs (dont je parlais) , mais qui se mêlent de tout, y compris de politique, du contenu de vos posts, et ça coupe et ça efface, ou ça laisse passer des flots d'insultes et de grossièretés, c'est à la tête du client,  bonjour les dérives pour ceux qui tiennent ces manettes. Ca calme vite.
Dernier point sympathique (c'est ironique) , le sexe, assez direct : il y a la drague écrite, souvent mièvre, et celle jouée plutôt dans le genre : "inconnu qui arrive,  bonjour, j'ai le gland bien juteux".
Ce qui aboutit à des mariages RP mais aussi à des partouzes dans les beaux décors 3D qui servent à rien. Ouais c'est marqué TOUT PUBLIC.

À la limite peu importe, s'il y avait du jeu à côté. Mais non, même pas. Ce jeu calibré pour bien plus de joueurs ne tourne pas, le RP ni le IG. L'annonce "devenez ce que vous voulez" se heurte vite à des impossibilités, soit par le vide, soit par le niveau de plus en plus bas des joueurs, à la base.
A cette base, il faut bien passer un an avant de devenir quelqu'un ou quelque chose. Rester dans son coin (parce que plateau morcelé)  avec des gens qui ne jouent plus : aucune culture, ni simulation historique ou géographique (fin XVe, ça ne leur dit rien,  ils jouent le XIIe,  haut moyen age comme dans les Visiteurs, machin de Montmirail et les gueux,  ou le XVIIIe, salons et robes de Versailles) , mais jouent en petits cercles ou avec leurs propres multicomptes, ou sont venus faire du sexe comme je disais, ou des magouilles, achats / reventes sur les marchés,  vols, brigandages. C'est soit disant puni par la loi mais juste des phrases virtuelles, ni contrôle ni vraie sanction en fait.
Le simulacre de justice est devenu un RP marginal, étonnant d'ailleurs. Ou une arme pour des manipulateurs mensongers.
Et le commerce, l'artisanat, on garde tout sur les bras,  et les marchés sont pleins, parce qu'un joueur vit très bien en se nourrissant uniquement de maïs, habillé minimum. De toute façon, peu de choses utiles pour progresser et globalement, rien n'est périssable.
C'est vraiment trop mal codé tout ça. Et ça fait des années apparemment que des joueurs réfléchissent et proposent, voient ce qu'il y aurait à faire. Mais non, les concepteurs se tournent les pouces et n'inventent que des trucs pour encaisser sans travailler. Par exemple plein de packs payants qui avantagent pour plein de choses, comme sur tous les jeux, d'accord. Mais là,  originalité : des objets monnayés qui concurrencent directement ceux que les joueurs produisent. Ou comment par appât du gain se tirer une balle dans le pied.

Oui, d'ailleurs ça pour finir : les brigands,  ce qui prouve le même travers, il y a plein de brigands sur les chemins, à détrousser les gens, ou piller les mairies ou les châteaux. Ah que c'est drôle. Et de plus en plus, surtout avec un pack payant, ils deviennent invisibles,  il faut juste se grouper à plusieurs et cliquer. Et il y a de moins en moins d'habitants, vu comment ce jeu est nul à ne pas se mettre à jour ni proposer de nouveautés. Il manque donc de gardes, maréchaux ou de soldats, et même de maires dans les petites villes,  parce que là, il faut de la présence, surveiller, se taper des rapports, rien de bien rigolo, surtout que la justice ne suit pas après. Un joueur qui pique 1000 écus, il se prend genre une amende de 30 écus, et encore il peut s'enfuir avant ou mentir au procès. 
Mais comme ce sont des ados attardés, je pense, ils jouent de cet interdit, de ce côté immoral,  le favorisent largement. Le déséquilibre est tel que ça devient injouable.
Résultat, indirect, tu croises des persos qui se sont tout faits piquer et blesser en plus, vu la lenteur de ce jeu, des mois et des mois de clics et de présence derrière l'ordi partis en fumée. Et des projets avec aussi, de déménagement d'installation ou de voyages. Bref, des gens tristes, frustrés. Pendant que trois pimbêches masquées se marrent, qui regorgent déjà de biens matériels. Autre conséquence, en fonctionnement normal, tu ne peux pas aller voir des amis dans une ville voisine, ou y pêcher des poissons dont tu aurais besoin (puisque les ressources changent de ville à ville) , ni même participer à une fête ou une animation, retrouver des gens ou faire connaissance, un peu de RP de groupe. Mais ça freine, tous ces brigands, cette réalité, il en passe tous les jours ou presque, et ça coupe le jeu de déplacements, qui était une force. Et donc ça fait mort. Et un jeu mort se meurt.

Pour finir, les améliorations 2017. A réparer des bugs, ça en a généré beaucoup d'autres. Ouais, longtemps que ça avait pas été entretenu hein, des pannes ou défauts de jeu tous les jours. Pour des mises à jour, visuelles, graphiques, des tableaux rectifiés, bon. 
Et puis des inventions du feu de Dieu. Des améliorations cosmétiques et pas plus réfléchies, des CLANS avec blasons,  qui dézinguent le jeu construit de la noblesse et servent à... oui, ah non, ce serait trop compliqué, alors non, servent à rien. Mais il y a des points. Si t'es jeune (moins de 5-6 ans de jeu) , et donc pas élu ni noble, tu vaux zéro point. Moi là déjà j'ai fait un pas vers la sortie. 
Des FAMILLES, DES LIENS FAMILIAUX. Là c'est du grand comique. Tu peux afficher tes parents, tes enfants, tes frères et soeurs, oui des vrais persos, bon éventuellement tes multicomptes mais chut ! Ah oui d'accord, des PNJ aussi, ça compte, tu les inventes. Sauf que niveau codage, tout s'emmêle, puisque les pseudos des PJ, PS et PNJ s'embrouillent, et il y a des gens qui se retrouvent avec des familles improbables, impossible de démêler ce qui est vrai ou faux.
Un foutoir, comme tout le reste.

Et la cerise sur le gâteau. Oui, on a eu une belle feuille de route, annonçant plein de trucs. Roh ils ont mis les pieds dans une boîte ou une école de comm, on dirait. Sauf que c'est en retard, évidemment, pas ce que les joueurs demandent et attendent en plus. Comme des curés élus, idée à la con, toutes les élections génèrent triches et conflits sur ce jeu, d'ailleurs beaucoup du clergé arrêtent.
Et l'annonce qui tue, Celsius vous VEND DU MULTICOMPTES. Oui en payant, vous pouvez avoir cinq persos. Multiplié par les cinq "partages de connexion" soit disant (l'ancien nom du multicomptes) , ça fait 25, mais qui ne pourront pas être dans la même province. Sauf qu'on ne sait pas comment ils vérifieront / empêcheront, puisque par définition les persos voyagent.
1 personne a trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Les Royaumes Renaissants ?

139 aiment, 58 pas.
Note moyenne : (208 évaluations | 30 critiques)
5,1 / 10 - Moyen

123 joliens y jouent, 272 y ont joué.