Promettre beaucoup, offrir peu, la recette de l'échec

2/10
DnL est un échec, en tout point.

Ce qui aurai pu être LE MMORPG, dans sa définition la plus flamboyante, s'avère être l'Echec, avec un grand E, dans toute sa splendeur.

Comment décrire une telle catastrophe ? Simple.
Imaginez un gameplay et un gamedesign de qualité, un monde réaliste et immersif, des personnages flamboyants, des batailles épiques. Vous visualisez ? Bha, DnL, c'est tout l'opposé.
Le Gameplay est aux fraises, incohérent, le gamedesign en lui même est on ne peu plus basique, en deçà même de ce qu'offrent des MMORPGs gratuits coréens.
Techniquement, ce qui en 2003 offrait des perspectives visuelles exceptionnelles a été saccagé au cours du développement, le monde n'est plus qu'un paysage pseudo-réaliste, dans lequel des playmobiles et leurs hideuses petites maisons semblent déposés au petit bonheur la chance.
Quand aux grandes batailles, il y en eu quelques ersatz à la sortie... quelques poignées de joueurs contre d'autres poignées de joueurs, mais las, l'équilibre catastrophique du jeu n'a pas aidé.

Mais le pire vient directement de l'éditeur et du développeur. Après avoir promis monts et merveilles, une fois le produit sorti, c'est le plus grand des mutismes.
La "prévente" plusieurs mois avant la sortie du jeu, accompagnée d'un NDA restrictif dont ne suitaient que des commentaires dythirambiques, et hallucinés de bêta testeurs douteux, a permis de vendre pas mal de clé d'un jeu qui ne correspondait, hélas, en rien avec l'espérance des gens.
La pratique est déjà douteuse, la suite n'est pas moins glorieuse. Des gens ayant annulé leur abonnement, où ayant même réussi à se faire rembourser se sont, par dizaines, vus débiter de plusieurs dizaines d'Euros, et à plusieurs reprises.
Face à ces errements, seuls les gestionnaires de communauté, Alchemic Dream (qui ont tenté de faire un boulot assez intéressant en jeu, tentant de faire vivre un monde que les développeurs peinaient à faire remplir) a du se résigner à répondre " nous ne savons pas, nous avons contacté l'éditeur"...

Bref, ce jeu est mauvais. Après avoir fait miroiter monts-et-merveilles, les développeurs NPCube, et l'éditeur Farlan ont accouché, simplement, de ce qui est l'un des plus mauvais MMORPG jamais parus.

Heureusement, le qualificatif de MMORPG n'est plus entâché par ce jeu, puisqu'avec à peine quelques dizaines de joueurs restants sur un serveur désert, Dark and Light ne peut même plus concourir en tant que jeu "Massivement Multi Joueur". Souhaitons lui une fin rapide, tant ce projet méritait mieux que ce dont NPcube a accouché.
4 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dark and Light ?

30 aiment, 212 pas.
Note moyenne : (246 évaluations | 6 critiques)
4,6 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Dark and Light
(54 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu