Oui, oui... Mais

7/10
J'ai un peu attendu avant de publier, histoire de laisser passer les impressions à chaud, et d'avoir (si possible) un avis objectif.

Puisqu'il s'agit d'une critique, vous vous doutez bien que je vais m'attarder plus longuement sur ce qui est moins bon. Sinon, ça s'appellerait une louange, ça aurait direct une note de 5/5, et ça ne convaincrait que les fanboys qui auraient déjà mis 5 avant de la lire. Pourtant ne vous méprenez pas, je le précise d'avance, j'ai bien aimé ces bêtas... mais il y a toujours un mais.

Création de personnage :
La création est dans la moyenne de ce qu'on s'attend à avoir à notre époque. Des choix de visages, des paramètres en veux-tu en voilà, adaptés pour certains à la race (tatouages Norns, cornes Charrs... ) , de quoi éviter la guerre des clones. Les choix de morphologie sont rudimentaires. Pour un humain, ça se résume à choisir à quel âge l'homme a commencé les stéroïdes, et où les pâtisseries en trop ont élu domicile chez la femme. Pour les Norns, passez du format 4 : 3 au 16 : 9 : la même chose donc en plus large.
L'effort de ne pas transformer Sylvaris et Asuras en avatars vaguement tolkieniens d'elfes et d'hobbits est louable, mais tout le monde n'appréciera sans doute pas de se balader avec une laitue sur la tête. Quant aux Asuras, soyons caustique, ma première impression fut qu'un nabot au teint blafard avec des oreilles de lapin lépreux et un sourire de piranha qui n'a jamais vu de dentifrice, c'était vraiment moche. Au bout de vingt minutes de bataille avec les différents paramètres, j'ai tout de même fini par accoucher d'un monstre "presque" mignon. Mon impression fut nuancée plus tard par les animations du personnage, finalement plutôt sympathique. Reste les Charrs qui sont à mon avis incontestablement réussis dans l'ensemble. Vraiment félins, puissants, jusque dans leur démarche de course à 4 pattes.
L'esthétique des costumes est falote. Souci de réalisme : Pas de guerrière talon aiguille / string de plaques, des costumes raides, fonctionnels, sans beaucoup de détails. Ça manque d'inspiration. Je ne sais pas ce que le jeu offrira sur les plus hauts niveaux, mais les premières armures donnent vite envie d'en changer tant elles sont peu inspirées et pauvres.

Sur ce chapitre une impression moyenne, à comparer avec ce que les Coréens savent produire (et je ne parle pas des loches animées bien entendu). C'est tout de même mieux que les concurrents occidentaux (Rift, SWTOR).

Le monde :
Les paysages sont magnifiques, ça donne des fourmis dans les jambes d'aller un peu partout. Les designers ont le souci du détail : partout des recoins à explorer, des grottes à trouver, des tunnels à fouiller. Un grand plus aux paysages sous-marins : un réel deuxième monde qui n'est pas là pour le décor. Du coup, en revenant à d'autres MMOs, on enrage à ne pas pouvoir plonger et trouver où se cache la baleine.
Les villes sont grosses et vivantes : marchands, badauds, ça grouille et ça a un potentiel énorme en termes de RP ou de mini games (aller faire un concours de plongeons à l'Arche ! ) , même si je les aurais préférées plus resserrées pour un côté pratique. Le système de téléporteur (à visiter une première fois pour le débloquer, puis accessible ensuite de n'importe quel endroit en cliquant sur la carte) est bien organisé et permet des déplacements longs en quelques clics. C'est le même système que GW (ou Tabula Rasa en son temps).
Les zones sont grandes et persistantes, mais subdivisées en canaux : là encore un grand classique des MMOs modernes. Le tir a été corrigé depuis la première bêta, et on peut désormais grouper et se trouver dans la même instance.
Pourtant, il subsiste de GW1 ces zones découpées en rectangles, et les écrans de chargement pour voyager de l'une à l'autre. Dommage, ça nuit à l'immersion. J'aurais aimé comme à Rift par exemple pouvoir me balader à pied n'importe où et faire des découvertes en haut des plus hautes montagnes.

Pas mal de bon sur cet aspect, ce n'est pas aussi délirant qu'un MMO coréen, mais c'est suffisamment fantasy pour s'échapper d'un quotidien morose.

Quêtes / Evénements :
Il y aura un avant et un après GW2, qui vient d'enterrer les vieux systèmes de quêtes. C'est déroutant car il n'y a plus ces sacrés points d'exclamation qui traînent le joueur d'un emplacement au suivant, mais la surprise passée, on se sent plus libre d'aller où on veut, en se laissant embarquer dans les événements dynamiques fréquents et variés. Il est clair que le personnage ne progressera plus comme avant, comme sur ces vieux jeux de gosses où on reliait les points numérotés pour découvrir à la fin le dessin.
Les quêtes personnelles du départ sont différentes, même si les conclusions s'avéreront probablement identiques. Ces divergences viennent de la race bien sûr, mais aussi des réponses à 4 questions faites lors de la création de perso. On peut dans les dialogues choisir des réponses qui influencent un "alignement" personnel sur 3 axes : grâce, dignité, férocité. C'est moins manichéen que SW ou Mass Effect, mais je n'ai pas assez joué pour constater quel effet cela avait, mais cela dit ça donne toujours un peu dans la caricature... Détail intéressant, on peut assister en groupant aux histoires des autres (en tant que spectateur lors des dialogues, et qu'acteur en cas de combat, etc).
Dommage que l'histoire de fond soit si rebattue. J'en ai un petit peu marre des dragons maléfiques ou des dieux exilés contre lesquels -nous- les héros bien couillus allons nous dresser. C'était bien de ne pas recycler les mécanismes des vieux jeux, il aurait fallu y englober le scénario.

GW2 ne ressemblera pas aux autres MMOs sur ce sujet. Le principe événementiel inventé par TRasa, Warhammer, Rift est poussé plus loin. J'y vois en ce qui me concerne l'avenir du MMO. Et si ça marche pour GW2 ça donnera à d'autres éditeurs l'idée ou le courage d'en faire autant. Ça ne peut que bénéficier à tous en fin de compte.

Game play PvE :
Simplifié par rapport à GW : pas de bi-classage, des skills qui pour moitié dépendent de l'équipement, un choix restreint pour les autres. Et des choix carrément plus drastiques, comme la suppression de la mana. Je suis un peu sur ma faim, comme si on avait édulcoré à la serpe la richesse du premier GW. En contrepartie, les skills sont pensés plus dynamiques : il faut bouger, anticiper en temps et en espace, avec un système hydride où on sélectionne sa cible pour certains skills, et où pour d'autres on place au sol la zone d'effet (façon Dragon Age Origin sans la pause).
Les combats sont courts, on récupère en quelques secondes, si bien qu'il n'y pas de temps morts. Comme le niveau du personnage est adapté à la zone, il n'y a pas vraiment de combat facile. On meurt régulièrement dès le début, souvent pour une agro de trop. C'est encore pire sous l'eau où l'axe vertical vous jouera des tours.
A mon goût le combat est trop court : pas suffisant pour édifier une stratégie, notamment avec les 5 skills du début. Une faute est vite sanctionnée par la mort que ne peut pas éviter l'unique sort de soin individuel. La mort n'est pas vraiment pénalisante, mais par contrecoup on n'a plus la satisfaction de s'être sorti d'une situation désespérée : On ne pleure plus en mourant, mais on ne crie plus victoire en triomphant. Cela dit, tout le monde peut ressusciter son voisin (PNJ compris) , sans utiliser de sort quelconque, c'est inné. S'il n'y avait pas quelques autistes ingrats qui passent à 2m de votre carcasse sans vous jeter un regard, ce serait parfait.
Les combats de masse sont confus. Comment savoir où placer son sort dans une mer informe de mobs et de joueurs, avec tous les visuels pyrotechniques de la scène ? On pose au hasard en se disant "Dieu reconnaîtra les siens".
J'ai gardé le plus gênant pour la fin. L'état "à terre" est raté : soit il n'est pas suffisant pour s'en sortir et on finit raide quand même, soit on rez au milieu de la baston, on re-meurt 15s plus tard, on re-rez jusqu'à enfin une accalmie où on peut se tirer du carnage et souffler un peu. Je me demande si le fort taux de mortalité n'a pas été surélevé pour justifier la nécessité de cet état moisi. J'ai beau envisager le problème sous différents angles, je ne vois aucune plus-value pour le joueur. C'est même limite insultant : "T'étais trop bête pour te servir intelligemment de 10 skills tout en bougeant, alors on va te clouer au sol et t'en mettre que 4. Allez ! Bonne chance loser ! ".

Le sujet qui me convainc le moins pour le moment. C'est sans conteste mieux que du "TAB+F1+F2+F3", mais je ne retrouve pas la richesse de GW1, ni la tactique de TERA par ex. Il faudra voir avec des personnages plus évolués, avec plus de skills et un peu plus de pratique ce que cela peut donner.

Game play PvP :
Pas eu le temps de tester, et quand je l'ai eu un peu, c'est le serveur qui n'a pas voulu me laisser tester le WvW. Bref, autant ne rien dire sur un sujet que j'aurais survolé très rapidement.

Craft :
Pas testé du tout. Aucune envie de passer le peu de temps d'une beta sur un atelier obscur.

Au final :
Un essai plutôt concluant pour ces bêtas, même si le volet exploration/histoire/événements m'a plus convaincu que l'aspect gameplay. Les évènements dynamiques rajoutent une richesse indéniable au contenu et il faudra penser la progression des personnages autrement qu'ailleurs. De même l'histoire personnelle dans ses premières lignes est prometteuse. GW2 innove presque partout, on ne peut pas le nier. Certains mécanismes sont inspirés d'autres jeux, certains sont nouveaux. L'avenir dira lesquels sont bons, et lesquels sont dispensables. Sentiments mitigés qui se clarifieront après quelques dizaines d'heures de jeu.
Pourtant, en dépit des imperfections détectées, je salue Arena Net pour la simple raison suivante : Je préfère quelqu'un qui se plante en tentant des choses nouvelles à celui qui se plante en nous resservant la même vieille sauce déjà trop vue, déjà trop digérée (suivez mon regard... )
49 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Guild Wars 2 ?

785 aiment, 234 pas.
Note moyenne : (1097 évaluations | 129 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Guild Wars 2
(631 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1761 joliens y jouent, 2852 y ont joué.