Un sérieux challenger

8/10
Après quelques mois passé sur ce jeu, je me suis enfin décidé à publier cette critique, qui je l’espère sera utile aux gens qui ne connaissent pas Rift. Tout en essayant de rester le plus objectif possible.

Je me suis intéressé à Rift à la base pour changer un peu d’air (j’étais sur WoW depuis 2008, après deux ans de GW).

Tout d’abord, un premier point important à signaler : Trion, le studio qui produit ce jeu, sans être forcement le plus original, est pour moi, le meilleur en termes de qualité et de suivi.
Pour preuve, la sortie de 9 patchs de contenu en un an, avec l’ajouts d’un bg, d’une instance, de plusieurs raids, d’une nouvelle zone (l’ile de braise) , des aventures instantanées (un genre de quête publique) , des chroniques (instances à 2 ou solo) , des événements mondiaux et saisonniers.

Description rapide du jeu vu par ma pomme :
Je ne vais pas répéter ce qui est écrit sur le site off et sur Rift JoL, quant à la description du monde, des classes, races, etc… Juste résumer ce que j’en pense.

Le graphisme :
La pâte graphique d’un jeu, c’est surtout une question de goût. Là, le style choisi est résolument mature et réaliste. Exit donc le style cartoon, manga ou BD qu’on peut voir ailleurs. Ici, une armure ressemble à une armure (pas à un déguisement de carnaval) , une épée à une épée (pas à un couteau de cuisine de 3m de long) , une maison à une maison, etc…
Il y a des paysages magnifiques, faisant de l’exploration un vrai plaisir. J’ai un faible pour la capitale des gardiens, Sanctum, que je trouve magnifique, ainsi que 2-3 régions, pèle mêle le désert des Sables-chatoyants, la forêt colorée de Bois d’argent (la noob zone des gardiens) , les cimes enneigées du Pic du Pin de fer.

L’Histoire :
C’est sûr, de prime abord, le background peut sembler faiblard si on compare avec celui de Warcraft ou de LotRO. Mais après tout, il n’a qu’un an d’existence, et n’a ni Tolkien ni 20 ans (suis pas très sûr, les connaisseurs corrigeront d’eux même) de Warcraft derrière lui. Faut bien commencer un jour… Et puis, si on lit un temps soit peu les quêtes, surtout les « quêtes histoire » , on apprend déjà de quoi s’immerger suffisamment dans le monde.

Les races :
Si vous aimez les jeux où l’on incarne des boules de poils, des morts vivants, des hommes tigres, hommes chiens, hommes lézards, des gamines en string, des lutins verts, des blondes à forte poitrine, etc, passez votre chemin.
Ici on a 4 races : les minus laids (les nains) , les humains, les elfes et les grands costauds gris (les bahmi).
Du côtés des mobs, on reste dans du classique med fan, agrémenté de créatures planaires (les trucs qui sortent des failles) remplaçants avantageusement les orcs.

Les factions :
Au nombre de deux, les Gardiens (les bleus) et les Renégats (les rouges, surnommés les René). D’après ce que j’ai compris, c’est surtout sur la manière de combattre le grand méchant qu’ils s’opposent, ainsi que sur les origines de la catastrophe qui leur ait tombée dessus (les failles, tout ça).

Les classes :
En fait, ce sont plus des archétypes que des classes, au sens « wow » du terme par exemple. Je les trierai plus par type d’armure portée :
- Guerrier, plaques
- Clerc, mailles
- Voleur, cuir
- Mage, tissu

L’interface :
Entièrement modulable, c’est une des bonnes surprises du jeu. A l’exception notable de 2 choses particulièrement agaçantes :
- La touche ² qui ouvre la fenêtre de chat : On ne peut pas réaffecter ou supprimer cette touche des raccourcis clavier. Du coup, il (m’) arrive souvent que le chat s’ouvre de manière intempestive en plein combat, et qu’on se retrouve comme un gland à écrire « &&&&&&éééééézzzzzzzdddd ( ( ( ( ( ( « au lieu de bouger et d’envoyer ses sorts ou ses coups.
- Les raccourcis clavier s’affichent en &, é, « , ‘, (, -, etc… dans la barre de sort, au lieu d’afficher 1, 2, 3, 5, 6… Du coup, c’est fort peu pratique (wtf ! Où se trouve mon débuff offensif ! Ah bah sur la touche ‘ bien sûr ! ). Surtout pour quelqu’un comme moi qui a la vue qui baisse (l’âge n’épargne pas les gamers non plus).



Après cette présentation, rentrons dans le vif du sujet.

Le système d’âmes :
C’est pour moi le point fort du jeu. Chaque classe possède en effet 8 arbres de talent, sélectionnables par 3. Si je prends l’exemple du clerc, la « classe couteau suisse » du jeu, et un peu l’équivalent du druide dans WoW, ça donne :
- 1 âme tank (qui a la particularité d’être aussi un demi-soigneur)
- 2 âmes dps càc
- 2 âmes dps distance
- 3 âmes soigneurs

Bien sûr, chaque âme a ses particularités : Dot, HoT, monocible, multicibles, contrôles, soins directs, pause de boucliers.
Sachant, qu’au niveau 50, vous avez 66 points à répartir dans 3 âmes, selon la répartition que vous voulez : 51/15/0, 51/10/5, 33/33/0, 38/28/0, 44/22/0, 32/28/6, etc. Bien sûr, il y a des paliers et des « must have » dans chaque combinaison d’âmes.
Sachant encore, que vous avez la possibilité de disposer de six « spés » différentes (sur un autre jeu, il a fallut des années pour en avoir une 2e) , je vous laisse imaginer le nombre de combinaisons possibles (je suis mauvais en maths).
En pratique, il y a évidemment certaines combinaisons à éviter, et cela peut paraître un peu compliqué pour un débutant. Pour palier à cela, le jeu vous propose, lors de la création de personnage, de choisir un archétype dans votre classe, qui vous indiquera où placer vos points sans vous prendre la tête, en attendant de bien maitriser ce système.

Un autre point très important, induit par le nombre élevé de compétences débloquées au fur et à mesure de la montée en niveau, c’est le macrotage quasi obligatoire, sous peine de devoir se faire greffer une paire de main supplémentaire pour pouvoir jouer. C’est un des aspects critiquables de ce jeu, et si vous voulez pleinement profiter du gameplay, vous ne vous épargnerez pas un passage par les forums/blogs/guides afin de déchiffrer les arcanes du macrotage à la sauce Rift.

Dans les points négatifs, n’espérez pas faire beaucoup d’instances et de BG pendant le leveling (à part peut être en début de soirée et les week end). Rift est surtout peuplé au niveau 50. Si vous êtes un fan de pvp, n’espérez pas trop non plus lutter à armes égales avant beaucouuuuuuppppp de BG, et l’acquisition de quelques rangs et d’un minimum de stuff. Vous ne serez avant cela qu’une victime sur pattes. Mais bon, c’est aussi une critique valable pour la plupart des MMORPG.


Pour conclure, je dirais que Rift n’a rien à envier aux « gros » de sa catégorie. Moins de contenu qu’un WoW à cause de son jeune âge (quoique, wow à haut niveau se limite à 3 instances et un raid). Et une bien meilleur réalisation, à tout point de vue, que SWTOR (mais bon, ça c’est pas bien dur).
20 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Rift ?

639 aiment, 138 pas.
Note moyenne : (827 évaluations | 85 critiques)
7,3 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Rift
(510 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

760 joliens y jouent, 2177 y ont joué.