L'outsider devenu premier de la classe...

8/10
Tout d'abord, ce vilain petit canard de Rift portait sur les épaules une accusation assez théorique : "Il a copié tous les MMO à succès, a fait un patchwork de tout ce qui marche, et l'a aggloméré sans âme aucune". Ok. Mais en pratique ? Ça s'avère assez juteux.

Ça... Il a les techniques et mécaniques de jeu de WoW (déco/reco rapide, lancement en un éclair, moteur de jeu léger et fluide, gameplay nerveux, Hauts Faits, donjons et JcJ interserveurs sur téléportation, monde bipartite) ; il est à peu près aussi sexy qu'Aion (on ne change pas le tour de poitrine et la création de personnage est moins fouillée, mais c'est tout de même très joli, attirant et sexy) ; il a pris le meilleur de WAR (quêtes publiques, instances PvP, arrivée dans un monde en guerre totale dès la newbie zone) ; il a piqué des bons plans d'EQ2 (collections, arbres de talents pharaoniques) ; ceci fait, il a ajouté son grain de sel.

Rift me baby, Rift me again.

Une faille (un rift) est un vortex Outremonde amenant des créatures sur Telara. Elle est de taille variable et se décompose en phases, jusqu'à un boss. Un butin spécifique aux failles est composé d'une monnaie planaire à échanger contre des objets, mais on loot également directement du butin sur place, comme dans WAR à la fin d'une quête publique. Le monde est ravagé par les failles ; elles peuvent surgir n'importe quand, ici ou là. Alors qu'on se ballade, ou qu'on quête dans les parages, soudain les PNJ se mettent à courir, quand ils ne sont pas carrément à terre (ceci nous empêchant d'interagir avec eux) , le ciel s'assombrit, le sol se met à brûler, et les créatures se déversent de l'Outremonde sur la planète. Il faut renverser la situation pour plusieurs raisons : on ne peut plus poursuivre ses quêtes et interactions avec les PNJ pendant une guerre contre l'Outremonde ; on obtient des récompenses spéciales ; on y trouve de l'adrénaline et un groupe qui se monte directement avec les gens des parages. Rapidement, en prenant un peu de gallon, on se sent capable de rivaliser seul avec une faille de moindre niveau, et on a envie de jouer les héros au milieu des vagues de monstres. On veut tâter du boss. On veut de l'action.

Certains boss réclament un raid. La zone entière converge alors dans un combat d'envergure contre une créature gigantesque. Spectacle. En pratique, ça dynamise complètement la routine des quêtes. Il y a aussi des quêtes de failles, bien sûr. C'est fun, haletant, et met en oeuvre la solidarité entre les joueurs.

Rock n'roll

RIFT n'est pas parfait ; il a un peu zappé le roleplay (on ne s'assied pas sur les chaises, la capitale n'a pas de lieu de roleplay, les emotes ne sont pas toutes transcendantes) ; il affiche des cinématiques assez légères ; il n'offre qu'une pincée de races (3 par faction) , mais il a le sens de l'essentiel.

Déjà les options sont aux petits oignons, tout s'y paramètre avec bonheur. Ensuite, il n'est pas franchement médiéval fantastique. Il est plutôt entre la SF et l'heroic fantasy moderne, voire froide. Donc on a une ambiance globale qui est hybride. A l'image de cette interface assez classe et actuelle, mais dans laquelle on entend de bons vieux bruits de RPG classiques quand on bouge une potion par exemple, un bon vieux "bliuoup ! " qu'on aime tant.
Conséquence directe ?
Toutes les B. O passent sur RIFT. On envoie du rock, de l'electro, du rap... spéciale dédicace à toutes celles et tous ceux qui se font leurs petites playlists de jeux.
Déco ? proposition de reco sans sortir du jeu.
Envie de dire ce qu'on pense ? Questionnaire à disposition, pas que pour se plaindre, dire ce qu'on aime aussi.
Envie de PvE pépère ? Il y a des serveurs PvE. Envie de RP ? Il y a des serveurs RP. Envie de PvP total ? il y a des serveurs PvP.
Dans RIFT on ne s'embête pas. Les prérequis des autres MMO sont balayés ; on est là pour prendre du fun brut. Monture dès le départ, et choix de classes / rôles complexes dès le niv 1. Hop. On l'a compris, RIFT veut se faire aimer.

Freestyle

Les failles, c'est la grande particularité. Mais il y a une deuxième spécialité locale. En effet, on choisit un archétype, dit ici vocation (guerrier, voleur, mage clerc). Ensuite, on peut choisir 3 classes dans cet archétype. Enfin on peut choisir plusieurs rôles (combinaisons de ces classes) sauvegardés, comme les double-spécialisations de WoW.

Dès le début. C'est juste génial et assez prenant. On ne reroll donc que si on veut tester une autre vocation, et pas juste une variante de notre classe. Pour ça on garde le même perso. Qu'on développe et explore avec plaisir. Un voleur par exemple, est un éclaireur au sens large du terme, de même qu'un mage a plein de voies à suivre, qu'un guerrier dispose de pas mal de styles de combats, et qu'un clerc peut être plutôt druidique ou carrément vilain inquisiteur.

Aimez-moi bordel !

Enfin, RIFT décourage le plus récalcitrant. Il est gratis.

En quelques heures le voilà téléchargé et patché, à ronronner sur le bureau. Les cinématiques et le character-design des PNJs n'est certes pas un chef d'oeuvre, surtout à côté des ténors (WoW, LotRO, Aion, AoC, leurs superbes video, leurs jolies populations de PNJ). Mais sur une bonne zik ça passe déjà bien mieux. Il faut juste y mettre un peu de piment personnel. Un Linkin Park et la video prend un coup de boost !

Une fois ingame, on a toujours quelque chose sur le feu. Ça foisonne de quêtes, entre deux failles spectaculaires, on lorgne sur sa collec' en cours, tout en attendant sa TP en donjon ou champ de bataille, avec le craft et la collecte qui sont bien sûr de la partie ainsi que les factions à farmer, les tenues RP à se trouve... La journée est passée. Si on ajoute un site fonctionnel et une technique irréprochable, on voit bien que le p'tit RIFT veut qu'on y vienne et qu'il fait tout pour plaire au chaland.
33 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

  • En chargement...

Que pensez-vous de Rift ?

641 aiment, 139 pas.
Note moyenne : (830 évaluations | 85 critiques)
6,8 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Rift
(512 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

763 joliens y jouent, 2189 y ont joué.