Obsidian à frappé fort mais à côté

6/10
Cette suite a été farouchement attendue par les fans du premier Neverwinter night, nous attendions tous beaucoup de ce nouvel épisode de la série. Hélas il y a du avoir incompréhension de la part d'Obsidian.

Il y a eu un gros travail sur la partie solo du jeu, alors que les fans attendaient une amélioration de la partie multijoueur. Et là ce fut pas terrible, le jeu gère très mal les modules qui sont souvent lourd et peinent à gérer trop de joueurs au même endroit, et je ne parle même pas des animations qui mettent les serveur sur les genoux. Et les chargements très lent à chaque changement de certaines zones pour peu qu'elles soient complexe, même avec des machine performante.
Du coup le multijoueur c'est faisable, jouable, mais pas du tout optimisé gâchant en partie le plaisir de jeu.

La quête solo est assez épique et prenante avec ses rebondissements et ses combats intense. On lui trouvera peu à reprocher. On aimera la gestion de groupe et veiller à la bonne entente des npc le composant. Chacune des décisions du joueur à un impacte sur le scénario et ses compagnons npc. C'est très flatteur, on a vraiment l'impression de jouer un rôle dans le monde de notre avatar.

La personnalisation du personnage n'est pas très poussée  : visage coiffure taille corpulence puis couleur cheveux yeux et peau. Si en solo c'est pas trop gênant en multijoueur vous risquez plus facilement de tomber sur votre sosie, car il y a peu de coupe et de visage et encore moins qui soient potable. Le character design est vilain de même que leur animation qui est tout sauf naturelle et jolie.
Puisse que l'on est sur la beauté des avatars, parlons de celle du monde. Il est beau et très diversifié, par contre il faut une bonne machine pour le faire tourner au maximum (au moins une 8800GTX). Les ombres et effet de lumière sont plutôt bien réalisés quand ils ne bug pas.

Sur le gameplay, rien n'a changé depuis le premier opus  : ça se base sur les règles du jeu de rôle papier Donjon et Dragon et donc tout se fait pas un système de dés lancés par le jeu, donnant une impression de combats en temps réel.
En parlant de combat, il y a aussi des scènes de social qui elles aussi reposent sur des jets de dés. De ce fait les compétences et la classe que l'on choisira pour notre avatar jouera un rôle primordial dans la façon de résoudre les problèmes qui se dresseront face à nous au cour du jeu. Ce qui veut dire que les obstacles pourront être franchis de différentes manières  : ruse, force, social...
Ce qui n'est pas pour déplaire car si l'on refait le jeu ça ne sera pas une bête répétition de nos actions, sans compter qu'il y a plusieurs fins  !
Par contre on regrettera l'absence d'axe Z dans le jeu malgré les demandes des joueurs, donc pas de saut ou de vol.
Les sorts ont été un peu enrichis depuis le premier volume et on retrouve quelques classes inédites tel que le sorcier, ça donne un vent de fraîcheur au jeu et permettra de trouver plus facilement l'avatar qui correspondra parfaitement à notre façon de jouer.

Pour le son c'est correcte les doublages sont bon de même que la localisation Française. Les bruitages sont moyens mais font leur part du travail. Certaine musiques sont assez épique mais pour la plupart elle se contente de remplir l'espace audio du jeu.

Pour la durée de vie, en solo elle est pas mal du tout, l'histoire est longue et on peut la refaire pour la voir sous différents angles.
Et en multi elle est quasi illimité  : de nombreux serveurs en ligne existent, ces derniers créées par des joueurs mettent à disposition des mondes imaginaires dont certains sont persistant à l'image des MMORPG.
Parmi ces mondes appelés modules ou serveurs, certain seront exclusivement dédiés au rôle play et d'autre aux combats plus ou moins scénarisé. Du coup les serveurs étant tenu par des joueurs vous pourrez vivre des animations chose à l'heure actuelle quasi inexistante dans le monde du MMO, et c'est bien ce qui fait la force de la série des neverwinter night.
Mais hélas Obsidian à complètement délaissé le côté multi, il n'a rien ajouté de plus de ce côté depuis le premier volet, du coup ce sont les joueurs eux même qui ont du faire le travail des développeurs en rajoutant des emotes notamment pour s'asseoir sur des chaises et fauteuils.
Bien sûr il y a toujours l'outil de création de module qui permet de construire son propre monde pour le mettre ensuite en ligne. Mais on se retrouvera limité par la lourdeur du mécanisme de jeu qui empêche de faire des décors trop chargés ou des zones trop grandes sous peine de faire laguer le serveur ou rendre les chargements beaucoup trop long.

Pour conclure je dirai que le jeu propose une belle campagne solo mais que la force de NWN2 est aussi sa grande faiblesse. En effet ce jeu est le seul avec son prédécesseur à proposer un outil de création de monde à mettre en ligne pour y jouer avec plusieurs joueurs. Mais hélas ce dernier est tellement bâclé et peu abouti qu'il bridera les élan créateur des joueurs, et pénalisera le rôle play. Si les créateurs du module ne l'auront pas créé eux même vous ne pourrez pas vous asseoir sur une chaise ou vous allonger sur un lit.
Du coup votre expérience multijoueur variera en fonction de la qualité des créateur des modules que vous fréquenterez.
1 personne a trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Neverwinter Nights 2 ?

124 aiment, 20 pas.
Note moyenne : (153 évaluations | 5 critiques)
5,4 / 10 - Moyen

315 joliens y jouent, 838 y ont joué.