Oui mais...

7/10
Mise à jour de la critique

Le Free to Play : un des meilleurs qui soit. Contrairement à ce que beaucoup pensent, le jeu de base est gratuit. Certes on se retrouve avec des fonctionnalités réduites (inventaire limité, nombre de personnage limité, deux classes interdites) mais rien qui empêche de profiter du jeu à son plein potentiel.
Au fur et à mesure du jeu on gagne des points turbines qui correctement économisés (autrement dit, on ne dépense pas dans la déco, les boosts, etc) vous permettra de déverrouiller pour quasi rien les extensions.
Ne nous leurrons pas, le jeu n'est pas gratuit, c'est un F2P avec boutique.
Profitez pleinement du jeu vous demandera de mettre la main au porte monnaie mais si on sait être raisonnable, la dépense sera réduite, encore une fois grâce au système de points turbines que l'on peut gagner in-game.

Le graphisme : rien à redire, LotRO reste encore un des plus beau jeu Mmorpg qui soit. Rift et les derniers sortis n'arrivent toujours pas à son niveau : graphisme et designe confondu. On pourra trouver de meilleurs graphismes, meilleures animations etc, mais l'ensemble est d'une telle homogénéité que l'immersion est totale. Très beau travail qui ne baisse pas au fil des extensions.

Le Pvp : encore le point noir du jeu qui hélas lui fait fuir bon nombres de joueurs.

Les objets légendaires : aujourd'hui entièrement paramétrables, ils sont un atout du jeu. Bien pensé, bien équilibré, le système accroit l’intérêt du jeu en offrant une quête personnelle : Mon Arme, Mon Armure, Mon Livre. Comment dois-je le faire évoluer, dois-je y consacrer du temps, que vais-je sertir ?
Le tout bien inscrit dans l'univers, que du bon.
On regrettera encore une fois que ces objets ne soient pas accessibles plus tôt.

Les quêtes épiques : aujourd'hui entièrement solotable, elles sont formidables. Je me suis retrouvé coincé plusieurs mois faute de trouver des groupes pour les instances des quêtes épiques. Mais ce n'est plus le cas, à mon grand bonheur !

Lotro poursuit son affinement, en bien. Reste hélas encore le monster bashing beaucoup trop présent.


*-------------------------------------------------------------------------------*

Cette critique s'appuie de près de deux ans de jeu.

Le résultat était un grand oui avec un 10/10 les premiers temps mais les semaines passent et l'enthousiasme s'essouffle.

Lotro avait tout pour devenir le meilleur mmorpg.
Un background réputé et d'une richesse incroyable pouvant s'appuyer sur les écrits du plus grand écrivain d'héroïc fantastique : Mr Tolkien.
Et cela a été respecté : quel plaisir de parcourir les terres de la Comté croisant ça et là charmants hobbits et leurs fameux trous.
On ne parle pas de Bree et des environs où l'on s'attend à chaque instant de voir sortir Aragorn de l'auberge, une arrivée de cavaliers noirs.
Angmar et ses terres dévastées, une Moria aussi immense que pesante dans son atmosphère et une forêt noire digne des plus belles lignes des romans.
Les graphismes sont parmi les plus beaux qu'on puisse trouver dans ce genre de jeu, les animations parfaites et les effets très bien dosés (pas spectaculaire et pas trop souvent, c'est très bien ainsi).
Les armes et armures respectent elles aussi les romans. Pas d'épée dix fois plus grosses que votre personnage, pas d'armures au fioriture qui vous empêcherait de bouger.
Du réaliste dans le fantastique. Grandiose dans son design, son background et ses paysages.

Une technique impeccable : pas de bug ou très peu, pas de latence.
Des erreurs de traduction mais rares et pardonnables.

Des cinématiques dans les quêtes épiques :
un des points forts, vous suivez l'aventure de la communauté de l'anneau en parallèle et prenez part à leur progression. L'immersion est totale et jouissive.

Un début prometteur : les quêtes de départ sont passionnantes et variées, on évitera pas le traditionnel "va me tuer 10 loups" mais elles s'inscrivent bien dans l'univers. Porter des tourtes, livrer le courrier, escorter un mouton, et j'en passe.
On sent que les concepteurs ont voulu varier le traditionnel.
Et je passe sur les genialissimes sessions de jeu où vous incarner d'autres personnages temporairement pour relater un épisode du passé, voir une poule !

Les armes légéndaires : encore une bonne idée : fini la course aux items, à vous de forger votre arme et de la faire évoluer.
Mais trop timide, cet aspect aurait du être plus approfondi avec par exemple une quete épique comme pour l'épée d'Aragorn. Et surtout ne pas devoir attendre la Moria pour cela.

L'artisanat : bien pensé, classique, je ramasse, je craft, j'augmente etc.
On appréciera la possibilité de créer des objets exceptionnels par des critiques. Mais il est clair qu'il ne s'agit pas là de l'atout majeur de Lotro. On peut s'en passer.

Les classes : sous des noms originaux (sentinelle, gardien, maitre du savoir) se cache les classes classiques de tout bon mmorpg (guerrier / mage / voleur / chasseur) , ni bon ni mauvais, jouez selon vos préférences.

PVP : inexistant, et ce n'est pas l'opportunité de pouvoir jouer un monstre ennemi qui définira Lotro comme un jeu pvp. L'idée est louable mais le monstre joué n'est guère évoluable et surtout est restreint à une seule zone. Donc non.

PVE : le point fort du jeu ; entièrement solotable, il peut se découvrir à plusieurs le temps d'une instance des plus banales. La communauté se fait uniquement par la volonté des joueurs et faut admettre qu'il sera rare de grouper en dehors de son cercle d'amis. Etant un grand solitaire, ce n'est pas ce point qui m'a déplu.

RP : aux souhaits des joueurs, rien n'est fait pour l'empêcher ou le stimuler.

Mais hélas derrière ses beaux atours, se cache le plus terrible ennemi ; l'ennui.
Et oui, on finit par s'ennuyer aussi beaux soient les paysages, aussi variés soient les ennemis. Car à partir du level 30, fini les quêtes variées, bonjour le monster bashing.
On enchaine les quêtes identiques les unes après les autres avec les quêtes épiques scénarisées qui viennent nous distraire de temps en temps.
Comme beaucoup de ses concurrents, sous des habits de mmorpg Lotro est devenu ni plus ni moins qu'un hack&slash déguisé sans en avoir le fun.
Fini les portages de tourtes, la livraison de courier.

Car que fait-on d'autre que de tuer à la chaine les monstres et autres ennemis ? Rien.
Ce n'est ni l'artisanat limité, ni l'exploration (pourtant agréable) qui viennent agrémenter l'ensemble.

Encore une fois derrière un potentiel énorme, on tombe dans le classissisme le plus absolu et le plus ennuyeux.

J'y reviens de temps en temps pour la beauté du jeu mais c'est tout.
27 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Le Seigneur des Anneaux Online ?

1040 aiment, 174 pas.
Note moyenne : (1269 évaluations | 106 critiques)
8,1 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar
(826 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1604 joliens y jouent, 3602 y ont joué.