Fiction ou future réalité ?

9/10
Gameplay

Autant le dire d'emblée, Eve Online se veut un jeu complexe. À titre d'exemple, le très sérieux Wall Street Journal a consacré un article aux marchés d'EVE (lieu où les joueurs achètent et vendent diverses biens) , en le comparant à la bourse réelle, avec ses "lois du marché".

Cette complexité pourrait rebuter le joueur peu ambitieux, mais il s'agit pourtant de la clé à d'innombrables possibilités. Celui qui connaît la physique (oh, rien de bien compliqué pour un physicien) comprendra irrémédiablement plus vite tels ou tels détails du jeu. Mais l'interface efficace et les aides claires ne laisseront pas le joueur lambda sur le bord de la route. Les tutoriels réservés aux débutants leur apprendront rapidement les bases du jeu, ouvrant la porte aux vastes possibilités d'EVE.

Plutôt que de répondre à "que peut-on faire dans EVE ? ", je répondrai à "que ne peut-on pas faire ? ". Oui, l'immensité des options ouvertes au joueur serait trop longue à décrire. Dans ce jeu spatial donc, pas d'entrée en atmosphère ou d'exploitation des planètes (même des boules de Noël se révèlent plus utiles) , pas de déambulation en station (pas encore devrais-je dire... ). Votre imagination constitue alors l'ultime barrière à vos activités : mineur, redresseur de tord, trader, soldat, producteur, transporteur...

Technique

Au départ, EVE se voulait multiplateforme. Mais le choix originel de DirectX et d'un émulateur non libre (dont je tairai le nom) limitait les possibilités graphiques sous Linux. Les amis des pingouins préféraient alors utiliser l'émulateur libre et bien plus performant pour se lancer à la conquête de New Eden (l'univers d'EVE Online) , laissant croire à CCP (l'éditeur du jeu) qu'aucun linuxien ne s'intéressait à EVE. Leur décision de stopper les éditions Linux en laisse encore le forum officiel tout en émoi !
Autre regret technique, le choix de fonctionnement du serveur, mêlant génie innovant et triste obsolescence. Le "serveur" se compose en réalité de plusieurs ordinateurs (des lames, vous savez comme dans la publicité ! ) : en fonction de la charge moyenne habituelle, un système peut se répartir sur plusieurs ordinateurs ou au contraire, une lame peut gérer plusieurs systèmes. Éloge de la fixité par le dynamisme : un comble ! Les "batailles épiques", où des centaines de joueurs affrontent des centaines de joueurs, se transforment en véritable calvaire pour certains, soumis au totalitarisme du "lag"... Alors que la solution existe, avec un clustering plus avancé. Mais je m'éloigne du sujet.

Plus agaçant que regrettable, on pourra citer les graphismes qui ne tirent pas partie de technologies banales : pas d'anti-crénelage par exemple (mais votre pilote de carte graphique peut gérer ceci de lui même à condition que vous le lui demandiez). En contrepartie de quoi, ce jeu demeure accessible à des configurations moins musclées.

Foin de tous ces défauts et tracas, l'univers se révèle soigné et prenant. La musique, qui en ravira certains et en dégoutera d'autres, contribue à l'immersion, grâce au compositeur Jon Hallur qui soigne particulièrement ses morceaux.
Les textures et effets visuels, de toutes beauté avec un niveau de détails réglé au maximum, paraissent vraiment réalistes et dépeignent des tableaux dignes des meilleurs films de science fiction (pour qui possède la machine adéquate cependant) : des explosions travaillées, des couleurs recherchées, des mouvements détaillés... DU GRAND ART. Les amateurs de sites de partage de vidéos pourront s'en convaincre par la qualité et la quantité des vidéos réalisées autour d'EVE Online.
Enfin, soulignons l'efficacité des bases de données employées : gérer au minimum 25 000 pilotes connectés et leurs transports, transactions, échanges... Sans une once de ralentissement. Un plaisir. Chapeau messieurs !

Un exemple valant mieux que de longs discours et s'il fallait encore vous convaincre de vous lancer dans l'aventure, une vidéo mémorable : L'Effet Papillon (en Anglais).
Enfin, sachez que n'importe qui peut débuter EVE par un essai gratuit et complet de 15 jours, voire 21 jours en frappant à la bonne porte.
12 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de EVE Online ?

683 aiment, 113 pas.
Note moyenne : (827 évaluations | 66 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(449 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

904 joliens y jouent, 2350 y ont joué.