Une bonne idée... mais de gros défauts

6/10
Edition du 25/10/2011 :

Ceci est une actualisation de ma critique concernant le jeu Dofus. A l'heure où j'écrivais ma première critique, je pensais que ma pause dofusienne serait relativement courte, elle s'est au final prolongée maintenant presque trois ans.
Je souhaitais néanmoins faire un point sur mon expérience dofusienne et faire partager mes réflexions grâce au recul que j'ai pu prendre sur le jeu. Il y a peu de chance que je revienne sur Dofus, mais, ayant l'habitude de ne jamais dire "jamais", je laisse toutefois la porte entre-ouverte.

Est-ce le fait que Dofus fut mon premier MMO ? Peut être que cela influence mon propos, néanmoins je garde un bon souvenir de cette expérience qui m'a appris plusieurs choses sur la façon d'aborder un jeu : la persévérance, car à l'époque, pour monter un personnage, il en fallait. La capacité à réfléchir sur un build de personnage et son stuff : en effet, l'expérience Dofus m'a initié au "theorycrafting".

A la lumière de ces trois ans passés ailleurs, voici donc quelques changements dans ma critique. Cependant, certains points n'ont pas évolué.

Le jeu a de gros points forts et de toutes aussi grosses faiblesses.

Les points faibles

La communauté

Le style très "kawai" et décalé du jeu, combiné à un système d'abonnement facile et des tarifs peu élevés ont attiré une population peu mâture et très mal éduquée ayant l'insulte facile et se croyant tout permis. D'où une ambiance particulièrement agressive lorsque l'on sort de son groupe de jeu. De cela découle le fait qu'une partie de la communauté plus mâture vit en vase clos et ne joue qu'entre elle : s'y intégrer y est donc difficile.

Edition du 25/10/2011 : la communauté Dofusienne reste toujours une des pires qui soient. C'est en allant sur d'autres jeux que j'ai pu réapprendre le sens du mot "pick up", le fait de grouper avec des joueurs inconnus sans que cela se passe obligatoirement mal.

La modération

Surement par souci d'économie et afin de garder le jeu à un tarif abordable, le Studio Ankama a décidé de déléguer la tenue de la modération à des bénévoles, généralement joueurs ou anciens joueurs. Ces joueurs s'impliquent réellement dans la mesure de leurs possibilités : on ne peut pas non plus demander la lune à un bénévole, je salue d'ailleurs l'altruisme de ces joueurs qui se sont dédiés à leur passion. Il n'empêche que dans des conditions d'une communauté immature et difficile, leur bon vouloir ne suffit pas : des modérateurs professionnels entièrement dédiés à leur tâche ne seraient pas de trop afin que le sentiment général d'impunité qui règne recule enfin de façon significative.

Le multi compte

Contrairement à beaucoup de jeu en ligne, le multi-compte ou multi-boxing est très largement répandu sur Dofus, voire est devenu une norme. La légèreté du client permet aisément à un pc de config moyenne de connecter et jouer plusieurs comptes à la fois. Les tarifs peu élevés des abonnements ne sont aussi pas rebutants. La pratique du multi compte est plus que monnaie courante et contribue à diminuer l'aspect social/mise en place de communauté avec joueurs inter-dépendants en jeu. Il est largement possible pour un joueur qui s'en donnerait les moyens de monter quasi toutes les classes, avoir tous les métiers et être ainsi complètement autonome.

Les carences du PvP

Le PvP est mal équilibré et le RvR quasi impossible en raison du déséquilibre flagrant et constant des factions, déséquilibre qui ne connait aucune limitation significative. Le multi compte contribue a ce déséquilibre : en effet, comment organiser un plan de bataille si le brakmarien n'a qu'à connecter sa mule bontarienne pour savoir ce que fait l'autre faction et vice versa ?

Enfin, l'ambiance générale fait que le PvP tourne souvent à un affrontement agressif n'ayant rien à voir avec le jeu et se traduisant par une violence verbale exacerbée, voire même la poursuite de nuisance via un harcèlement constant et anti-jeu.

Edition du 25/10/2011 : actuellement sur un jeu RvR, je peux en effet affirmer que le RvR dans Dofus me semble impossible. En effet, le RvR implique une notion relative de séparation des factions pour éviter toute collaboration trop poussée, ainsi qu'un équilibre (tout au moins relatif) entre les dits factions. Le mélange complet des factions et leurs inégalités parfois criantes, fait que pour ma part, je considère que le RvR est une feature dont l'existence ne peut en l'état que rester théorique.

Gain d’expérience et bash

Dofus est un gros jeu de bash : les quêtes ne ramènent quasi pas d’expérience à une exception près (quête du dofus ocre) , et leurs récompenses sont justes misérables. Si vous voulez monter votre level : une seule solution, le grind pur et dur, bête et méchant. Sur ce point, je m’aperçois en fréquentant d’autres joueurs venant d’autres communautés que le bash dans Dofus en fait un jeu dans lequel monter un personnage est long et réellement difficile.

Edition du 25/10/2011 : il semblerait que sur ce point, le gain d'expérience ait été simplifié, quoique le système soit toujours tourné vers le bash.

Le manque de renouvellement du contenu

Dofus n'a pas connu de Maj de contenu depuis maintenant deux ans. Pour un ancien joueur, cela se fait clairement sentir. La volonté du Studio est de bloquer tout nouveau contenu jusqu’à la refonte graphique Dofus 2. 0. Si l’intention est louable, l’attente engendrée est difficile et usante, même pour de gros fans.

Edition du 25/10/2011 : on ne peut plus parler d'un manque de maj à ce jour : les Maj sur l'île de Frigost ont changé la donne depuis et font de Dofus un des jeux ayant un gros contenus PvE aujourd'hui.

Les Plus de Dofus

Heureusement, Dofus a ses avantages, sinon, je ne serais pas restée trois ans dessus et n’aurais plus l’envie d’y jouer, ce qui est pourtant chez moi toujours intacte malgré ma pause.

L’univers

L’univers totalement décalé et qui ne se prend pas au sérieux est appréciable. Dofus est un jeu original et frais de part son univers à l’humour caustique qu’on ne retrouve pas ailleurs. Si vous êtes plutôt du genre sérieux et premier degré : abstenez-vous, sur Dofus on est là pour rire un bon coup sans se prendre la tête, et ça marche.

Editions du 25/10/2011 : le Studio a fait le choix fin 2009 de procéder à une refonte graphique appelée la "2. 0". Cette refonte a fait l'objet de beaucoup de polémiques, une partie des joueurs se plaignant notamment de "l'infantilisation" des personnages et du décor. Me concernant, à titre personnel : je n'ai en effet pas aimé ce choix, mais j'avoue que cela n'est qu'une question de goût et donc reste à l'appréciation de chacun.

Les classes

Les classes de personnages sont réellement originales et différentes de tous les jeux auxquels j’ai joué. Même à l’intérieur d’une classe, plusieurs modes de jeu s’offrent à vous pour un peu que vous vouliez y réfléchir. Ainsi, deux personnages de la même classe peuvent faire des choses assez différentes en ne jouant pas sur les mêmes éléments, en privilégiant certaines caractéristiques plus que d’autres. Réellement, je n’ai pas trouvé de possibilité aussi poussée de personnalisation de sa façon de jouer une classe en fonction de ses envies et de ses préférences dans d'autres jeux.

Edition du 25/10/2011 : c'est en jouant à d'autres jeux que je ne peux aujourd'hui qu'appuyer ce paragraphe. Beaucoup de jeux ne proposent pas autant de diversité sur les classes des personnages et un theorycrafting aussi intéressant.

Les donjons

Plus de 40 donjons, des monstres à tous les niveaux : là où Dofus se distingue, malgré son vieillissement, c’est sur son contenu PvM varié. Pour un ancien joueur, il est en effet usé jusqu’à la trame, mais un nouveau aura de quoi découvrir pendant de longs mois au moins. Voire même des années s’il souhaite prendre son temps.

Des métiers

Quoique la montée en level soit peu évoluée, le système d'artisanat de Dofus est complet et varié. Un joueur peut réellement envisager de ne passer sa vie ingame qu'à crafter si cela lui fait plaisir. Un petit plus qui rend le jeu riche.

En conclusion

Si vous voulez commencer l’aventure Dofus pour la première fois, je ne peux que vous conseiller de venir avec quelques potes, c’est préférable. Attendez vous à une communauté très médiocre et bas du front, mais restez ouvert à l’inconnu : on croise parfois des gens bien aussi. Si vous venez entre amis, en penchant pour une ambiance pépère, décalée et bon enfant, vous ne serez pas déçu du voyage, certes, Dofus a de gros défauts mais vaut quand même le détour.

Edition du 25/10/2011 : ma conclusion reste au final la même qu'il y a trois ans.
44 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dofus ?

2834 aiment, 500 pas.
Note moyenne : (3472 évaluations | 223 critiques)
8,2 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2266 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9610 joliens y jouent, 12304 y ont joué.