Mars, une planète, un univers de possible

9/10
Salut à tous !
Elanore, 200 jours sur Mars, plus ou moins, la vie y est rude.
Le décor est fabuleux, de longues pleines rouges et poussiéreuses, un désert froid, des vents violents et d’autres doux, une combinaison, un scaphandre, une pelle, lets go.
Un jeu très compliqué à saisir, d’un coup. D’abord, parce que quand on arrive, on se sent un peu seul. Perdu. On reçoit quelques informations, et c’est la que j’dis chapeau. Il n’y a pas de réel dictatiel quand on débarque, on doit s’improviser. Chercher. Réfléchir. Et déjà s’investir et aussi créé un p’tit réseau social. On comprend pas tout, voir on comprend rien, mais il n’y a pas trente milles parrains commis d’office qui vous tombe sur le râble, on se sent rarement assisté sur Tem, ce n’est pas facile, limite on est fier quand on pige, et on a envie de devenir un dude.
Non, ce jeu, à première vue, déjà, n’est pas comme les autres. Ce n’est pas du tout un Mmorpg traditionnel. C’est sombre, un peu glauque, On apprend que pour survivre il faut terraformer, mais on ne connait rien ou presque de cette firme qui nous emploie… Esclave ou Homme libre qui fondent un monde meilleur ?
Tem, c’est une histoire. Un univers énorme, en orbite autour de la terraformation de Mars. Au départ, on croit que c’est simple, creuse et tais toi. Mais non. Dans l’ombre, par delà les zones de vivances, se cache des choses obscures, étrange et opaque, il faut rassembler des indices. On se sent l’âme d’un détective. On farfouille des plombes, et on est content de soi, quand on pense, un infime moment, qu’on a raison, on se forge une opinion, et parfois même, on a la foi. (ou les foies, flippant par moment : D)
On rame. Sur cette galère, d’abord, on est tout seul. On creuse. On fait des petits, des tout petits trous dans la surface de mars. On gagne bien peu au départ. J’évolue moi, ou je fais d’abord évoluer mon matos ? A moins que je ne fasse le plein de mon bétrayal, ou bien est ce que j’vais devenir un gros bras d’marsballeur, voir, j’me lance dans l’artisanat ? … Cela est uniquement le coté gestion.
Il faut réfléchir à la personnalité de son personnage. Y a toute les factions possibles. Les pacifistes, les extrémiste, Ceux qui veulent une planète pure et sans terraformeur (eux compris) les terraformeur pur et dur qui veulent créer un deuxième berceau pour l’humanité, ceux qui veulent voir par delà les zones de vivances… Un panel de joueurs, un panel de personnage. Et déjà, l’on s’apprécie, l’on s’embrouille, l’on est d’accord, on crée un syndicat, l’on aimerait faire la guerre… Et l’on se bat pour ces idées.
On intègre, ou pas, un syndicat. On aperçoit de bien étrange chose sur les écrans voxterm. On débat. Se demandant à quelle sauce on va être mangé.
On se fait plein de copains, plein d’ennemis. On se tanne au Marsball, et on picole au bar du cratère.
Bref, sur mars, on joue seul, on joue à plusieurs, on joue contre la machine. On joue avec la machine. On influe sur soi, sur les autres, et sur l’environnement.
On s’marre, quoi.
En plus, y a pas deux tonnes quinze de pub sur Tem, c’est simple, y en a pas. Et ça c’est un encore un plus à préciser.
2 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de TEM la firme ?

41 aiment, 9 pas.
Note moyenne : (52 évaluations | 24 critiques)
4,8 / 10 - Moyen

50 joliens y jouent, 81 y ont joué.