A oublier

3/10
Guild Wars est un jeu qui n'est aimé que de ceux qui ne lui connaissent pas de titre à lui comparer. Ainsi résumé, il est évident que quand on ne possède pour horizon que les prairies d'Ascalon, il y a de fortes chances que vous lui trouviez de grandes qualités.

Mais trève de généralisation, auscultons en détail les points noirs et les aspects vraiment intéressants du soft coréen.

Tout d'abord, soyons honnêtes et avouons de façon éhontée qu'un des points forts de Guild Wars est d'être gratuit. Nombre de joueurs ne sont pas encore convaincus qu'un jeu à abonnement leur conviendrait, et si l'on ajoute à cette population les joueurs qui ont déja expérimenté le gouffre financier que représente un jeu payant, on est peut-être déja en présence de plus de 50 % des joueurs qui ont joué ou qui continuent de jouer à Guild Wars.
Ensuite, il faut reconnaître qu'à sa sortie, peu de jeux étaient aussi aboutis graphiquement, et même si comme nous allons le voir dans le cas de Guild Wars il s'agit d'une supercherie, c'est un réel plaisir que de se trouver sur la page de création de personnage et d'en prendre déja plein les yeux.

Oui mais voilà, splendeur n'est pas synonyme de richesse, et dès les premiers instants dans la peau de votre belle héroïne (non mais qui irait sérieusement choisir un skin masculin ? ) , vous constatez plutôt que cette esthétique particulièrement chatoyante cache habilement un jeu d'une profondeur presque nulle.
Pourquoi presque ?
Pourquoi nulle ?
Commençons par la seconde question. Guild Wars n'a aucune profondeur, et si c'était à dessein, par exemple de fait qu'il privilégie le PvP, nous pourrions lui pardonner. Le craft est inexistant, à la place se trouve un système générique d'échanges d'objets ramassés sur les monstres contre certains équipements. De plus, ces équipements eux même ne font que très peu de différence lorsqu'on en change, d'où l'éternelle question lorsque vous faites progresser votre personnage du niveau 1 au niveau maximum (niveau 20) : "pourquoi je me casserai le cul à aller farmer un monstre pendant trois heures pour avoir une pièce d'équipement qui ne m'est d'aucune utilité ? "
Bien évidemment, et c'est aussi ce qui fait le charme (l'unique charme) des armures de fin de jeu, leur skin est très soigné et vous permettra de vous distinguer le temps que tout le monde la possède (oui, oui, maintenant avec les stand-alone Guild Wars, vous avez différentes alternatives dans le choix de votre équipement).
Reste que les armes ont quant à elles de vrais bonus, ce qui justifie d'ailleurs qu'on puisse parler de "commerce" dans Guild Wars. Ces bonus vont me permettre d'en arriver à la "customisation" du personnage post-création.

Comme nous l'avons vu, l'équipement ne donne pas de bonus, ou très peu (genre un peu plus d'armure, évidemment ça pèse dans un combat, mais c'est tellement plat... )
Pour faire évoluer votre personnage vous devez à chaque niveau gagné, lui octroyer des points dans l'une de ses quatre spécialités, trois pour chacune des "branches" de la classe de votre personnage, et une dernière de soutien. Ces points vont tout bonnement améliorer l'efficacité de vos sorts, et c'est un bonus équivalent que proposent les armes, quelques points ajoutés à l'une de vos spécialités.
Notons que la répartition de ces points peut être changée à n'importe quel moment du jeu, car il en résulte un effet pervers important. D'une part, Guild Wars est certainement le jeu où il est le plus aisé d'avoir le même personnage qu'un autre joueur. Il suffit de copier la répartition des points de spécialité, et de choisir exactement les mêmes skills. En second lieu, et nous arrivons au PvP, le slogan "nous c'est le skill et non le stuff" propre à la campagne publicitaire de Guild Wars, est une aberration. Rien dans le gameplay n'offre la possibilité de jouer mieux qu'un autre, de se dépasser, d'innover, de créer des situations extraordinaires permettant de tirer avantage d'une rencontre PvP. Votre personnage est rigide, se déplace de droite à gauche et d'avant en arrière. Vous n'avez pas la possibilité de jouer dans les airs, ce qui est assez ironique pour un jeu qui parle de gameplay, lorsque tous les concurrents ont bien compris que les joueurs en ont assez des MMO "point and click". Vous ne pouvez ni vous cacher, ni faire annuler un sort ennemi par vos déplacements, ni profiter du décor, rien de tout celà, le PvP dans Guild Wars consiste dans le choix judicieux :
- D'une équipe (c'est-à-dire en terme de classe) ,
- D'un ensemble de sorts (c'est-à-dire "les" huit sorts les plus optimisés) ,
Le reste dépendra de votre dextérité à faire "8 3 6 2 1 5 4 7" le plus rapidement possible.
Et encore, si c'était aussi simpl... La clé de la réussite en PvP, c'est avant tout d'utiliser la synergie de plusieurs classes et sorts. Pour être moins technique, ça consiste juste à n'utiliser qu'un sort ou deux, avec toute son équipe, sur le même adversaire, en espérant qu'il meure le plus rapidement possible.
Ce n'est donc pas le PvP qui viendra rattraper la profondeur du jeu déja mise à mal.

Sur Guild Wars, on s'ennuie ferme. Toujours ? Fatalement, il faut bien éprouver à l'encontre d'un des aspects du jeu une certaine sympathie, et en ce qui me concerne, elle provient de la scénarisation omniprésente de l'univers. Ce n'est pas une scénarisation à la EVE Online malheureusement, le joueur reste spéctateur d'une histoire qui se déroule souvent sous forme de scènes cinématiques grandioses, avec des voix s'il vous plaît ! Mais on s'y retrouve, on s'immerge pour peu qu'on puisse oublier tout le reste.

Pour ma part, Guild Wars n'aura pas réussi à me séduire au-delà de quelques semaines.
0 personne a trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Guild Wars ?

679 aiment, 99 pas.
Note moyenne : (823 évaluations | 39 critiques)
7,2 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Guild Wars
(117 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1393 joliens y jouent, 4649 y ont joué.