Première quête épique de la forêt septentrionale de Janost

Première quête épique : les Elfes dégénérés

Première quête épique de la forêt septentrionale de Janost
Forêt septentrionale de Janost

Après le Grand Bannissement, quelques Elfes, guidés par le roi des Elfes Antaikolon, demeurèrent dans la tour verte à Candara. Ils poursuivirent leur entraînement et canalisèrent en permanence la puissance de la nature dans la Grande Barrière. Les autres Elfes suivirent Kalume, le roi des Hommes, à Zandorya.

Ces Elfes furent guidés par la princesse Eliyar. Après que la force d'Antaikolon fut épuisée et qu'il se fut sacrifié pour achever le sceau de la Grande Barrière, Eliyar craignit que les survivants restés dans la Tour Verte ne fussent plus en mesure de maintenir le sceau, ni de contenir l'invasion des Nagas. C'est pourquoi, en arrivant à Zandorya, elle voulut trouver une source plus riche de puissance naturelle. Le décès d'Antaikolon pesait lourdement sur le coeur d'Eliyar, et elle commença à désirer le pouvoir. Lorsqu'elle arriva dans la forêt de Janost, Eliyar réalisa qu'une source de puissance de la nature extrêmement riche émanait de la région nord de l'ancienne forêt. Cependant, contrairement à la puissance de la nature à la Tour verte, cette énergie provenait d'une rune puissante, profondément enterrée.

Eliyar eut le sentiment que cette puissance de la nature était maléfique et décida de rester avec les Elfes pour poursuivre ses investigations et pour empêcher toute autre personne d'utiliser cette énergie à des fins démoniaques. Toutefois, Eliyar ne comprit pas qu'outre sublimer la puissance de la nature, cette rune interdite rendait fous les Elfes qui la touchaient et leur faisait perdre leur respect de la nature. L'objectif d'Eliyar changea : plutôt que d'utiliser la puissance pour restaurer la nature, elle préféra étudier son usage, et elle commença à étudier la magie interdite. Puis, avec l'aide de Nax, l'arbre sacré, elle aspira la force vitale de toutes les plantes de la région et enrichit la puissance naturelle dans le territoire des Elfes. Ces Elfes, qu'on appela plus tard les Elfes de Jyr'na, élurent domicile dans la forêt de Jyr'nathon à Zandorya.

Forêt septentrionale de Janost

Avant que les Elfes de Jyr'na ne sombrent dans la folie, ils coexistaient paisiblement avec les Angrens, qui vivaient en harmonie avec la nature, mais, lorsqu'ils commencèrent à effectuer des recherches sur la magie interdite, les Elfes de Jyr'na furent dominés par une soif immodérée de puissance. Les changements sur les plantes de la forêt de Janost affectèrent l'habitat des Angrens et une guerre survint, faisant du marais Faiblétoile leur champ de bataille. Par ailleurs, à chaque fois que les elfes de Jyr'na quittaient la rune interdite et la forêt de Jyr'nathon, ils s'affaiblissaient. De plus, les Angrens ont des instincts léonins aiguisés et sont naturellement méfiants à l'égard de la grande puissance de la rune interdite. C'est pourquoi aucun des protagonistes ne souhaitent jeter toutes ses forces dans la bataille, et ils ne rentrent en conflit qu'occasionnellement, dans le marais Faiblétoile.

Avant la venue du roi des Elfes Antaikolon, aucune lueur d'espoir d'une résolution de conflit n'était visible. Les Elfes croyaient Antaikolon mort depuis longtemps, alors qu'il dormait dans la Tombe du Héros du passé depuis un millier d'années. Lorsqu'il se réveilla, sauver la princesse Eliyar et son peuple fut sa quête la plus difficile.

Avant-première : Forêt septentrionale de Janost de Runes of Magic
Sommaire :
  1. Avant-première : Forêt septentrionale de Janost de Runes of Magic
  2. Première quête épique de la forêt septentrionale de Janost

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Runes of Magic ?

182 aiment, 62 pas.
Note moyenne : (260 évaluations | 47 critiques)
5,3 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Runes of Magic
(146 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

202 joliens y jouent, 634 y ont joué.