Paikang : la côte, le temple de Yun et la cité

Paikang : la côte, le temple de Yun et la cité

Le littoral déchiqueté

Monstre marin
Paikang - Littoral

L’océan est couvert d’une fine couche de brume, mais le brouillard ne peut masquer les horreurs qui hantent les eaux peu profondes. Des centaines d’épaves de navires ; des mâts brisés ; des proues éclatées émergent de l’eau tels les pierres tombales d’un cimetière miroitant. Mais quelle est l’origine d’un si colossal ossuaire ?
En suivant un sentier étroit et sinueux, on pourra descendre de la falaise et atteindre la plage de galets aux arrêtes acérées... Ils craquent sous les sabots des montures, alors qu’elles trottent le long du rivage. Et tout le long du littoral, on distingue les silhouettes d’hommes et de femmes qui pillent les restes des épaves.

Dix milles miles de Tortage, et les joueurs seront confrontés aux charognards de la plage, non loin des épaves de bateaux qui trônent au large de la côte. Kalanthès en personne rirait de l’ironie de la chose, s’il était là pour le voir. Mais Kalanthes n’est pas là et il faudra chevaucher, seul.
Selon Joel Bylos, Lead designer de Rise of the Godslayer chez Funcom, « il est important pour [Funcom] de donner un sentiment de "déjà vus" aux joueurs ; la plupart du travail de Robert E. Howard est cyclique par nature, et l’extension reflète cette approche ». « Nous souhaitions que les joueurs retrouvent les sensations ressenties au cours de leur périple dans l’univers de Conan, et la diversité des paysages de Paikang, l’envergure des thèmes qui y sont abordés en font un parfait environnement. Cette région du monde est unique en terme de diversité ; des bords de mer aux montagnes qui encerclent la jungle ou les zones urbaines ».

Le Temple de Yun

Prêtre de Yun

Les premiers échos qui alertent les joueurs de la présence de civilisation aux abords de Paikang pourraient être les battements rythmés des tambours du temple. Le rythme guidera les joueurs des principaux axes de la ville jusqu’à ses chemins de traverses. Dans la nuit profonde dans la jungle, oppressante, et la végétation qui envahi les abords des chemins d’accès, de gigantesques brasiers jaillissent de deux énormes fosses, de plus de cent pas de large. Dangereusement près du bord des puits, on danse sur les rythmes lancinants des tambours du temple. La plupart des danseurs sont nus – et leurs activités frénétiques en plus de la chaleur brûlante des puits les couvrent d’une fine pellicule de sueur brillante... Mais parmi eux, errent les robes jaunes de prêtres de Yun, psalmodiant des prières à la divinité des mondes souterrains. Et les esclaves enchaînés battent furieusement la mesure sur les tambours, augmentant irrésistiblement le rythme de la musique.

Temple de Yun

Les prêtres de Yun pratiquent les sacrifices humains, et le temple est leur sanctuaire sacré. Des rituels étranges y ont lieu ; des femmes nues dansent et chantent. On murmure même que certains se jettent volontairement dans le feu, durant ces rituels, pour s’attirer les grâces de Yun.

La cité de Paikang

Paikang
Paikang - Pagode

Les joueurs auront vu la cité de fort loin, des quatre coins de cette région du monde. Mais en arrivant à ses portes énormes, ils prendront réellement la mesure de la taille de la ville. Les grandes portes sont closes et les gardes arborant l’insigne du Cercle Ecarlate sont en faction sur toute la longueur du mur, scrutant la route de leurs yeux morts.

« Alors que vous baissez le regard vers les pierres qui pavent la route de Paikang, vous remarquez le liquide noir qui s’insinue entre les pierres. Il coule, faisait fi de toutes les lois de la physique, vers le centre de la cité. Vous ne regardez pas l’édifice... pas encore. Il est presque trop imposant. Vous longez le grand mur rendant hommage aux familles riches. Les gardes sont en faction à la porte des grandes installations de la cité et vous fixent avec méfiance, alors que vous passez devant eux. Arborant leur armure de cérémonie, ils semblent au moins indéniablement humains. Et ici, c’est presque un soulagement. Mais finalement, quand vous vous apercevez que vous n’avez plus d’autres alternatives, vous faites enfin face au coeur monstrueux de la ville... »

La province de Paikang
Sommaire :
  1. La province de Paikang
  2. Paikang : la côte, le temple de Yun et la cité

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

800 aiment, 357 pas.
Note moyenne : (1303 évaluations | 180 critiques)
7,1 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(882 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1026 joliens y jouent, 4269 y ont joué.