G-Star 2009 : Est / Ouest, mode d'emploi

Est / Ouest, mode d'emploi. En Asie, NCsoft avait ouvert la voie des « nouveaux marchés occidentaux » avec Lineage II, MMO au gameplay très coréen mais traduit en anglais et distribué notamment aux Etats-Unis et en Europe (même s’il ne connaîtra qu’un succès mitigé en France). Un premier test avant de lancer Aion, un MMO développé en Corée du Sud mais pensé dès l’origine pour un marché mondial et notamment Occidental... manifestement avec un certain succès : à son lancement, le jeu revendique 800 000 abonnés en Occident et 200 000 en Corée en plus des joueurs chinois.
Et inversement, en Occident, cette « internationalisation des jeux en ligne » sera sans doute l’une des raisons du succès commercial de Blizzard sur la scène MMO. Pour le compte du développeur américain, Taewon Yun assurera la localisation du premier StarCraft en Corée du Sud (le jeu y connaîtra un succès colossal en devenant l’un des principaux supports du sport électronique local) avant d’adapter World of Warcraft pour l’Asie. On connaît le résultat : plus de la moitié des joueurs de WoW jouent aujourd’hui depuis la Chine et la Corée.

Age of Conan au G-Star 2009
G-Star 2009

Les deux exemples (l’un oriental, l’autre occidental) ont manifestement donné quelques idées à la patrie historique du jeu en ligne : les exploitants coréens complètent aujourd’hui leur catalogue local avec des titres occidentaux et commencent surtout à imaginer des jeux spécifiquement pour une audience mondiale.
Le G-Star 2009 a ainsi accueilli, par exemple, Paul Barnett (Mythic Entertainment). Le producteur britannique a passé la semaine à Busan sur le stand de l’éditeur Hangame (qui appartient au groupe NHN) afin de présenter la version coréenne de Warhammer Online: Age of Reckoning à la presse locale (ses lunettes et sa « passion » coutumière ont manifestement marqué les esprits). Idem pour le norvégien Erling Ellingsen (Funcom), sur l’imposant stand de NeoWise Games, qui dévoilait sa version localisée en coréen d’Age of Conan: Hyborian Adventure et vantait son « contenu mature, réservé aux adultes ». Est-ce d’ailleurs un hasard si la prochaine extension du MMORPG de Funcom, Rise of the Godslayer, plonge le joueur... dans une région d’inspiration chinoise et coréenne ?
On ignore quel accueil les joueurs coréens réserveront aux deux MMO occidentaux (qui ont plutôt déçus dans nos contrées), mais les jeux européens ou américains ont la délicate mission de faire souffler un vent nouveau au Pays du matin calme.

Et inversement, outre NCsoft qui diffusait en grande pompe les bandes annonces de l’avenir d’Aion (Aion Vision) et les premiers pans de gameplay de son prochain MMO d’action Balde and Soul, on a vu moult titres signés par des développeurs coréens, présentés dans le salon coréen, mais affichant des ambitions mondiales.
On pense par exemple au studio SonoV (dont les joueurs occidentaux connaissent déjà le MMORPG Shaiya), qui annonçait une exploitation mondiale pour son MMO de science-fiction Berkanix. Idem chez Nexon, qui a profité du G-Star pour révéler le développement d’un second opus de MappelStory. On ne sait rien du contenu de ce MappelStory 2, mais le premier opus connaît déjà un succès certain aux Etats-Unis. A n’en pas douter, CJ Internet trouvera des joueurs en Occident pour son Dragon Ball Online (même si le jeu ne semble pas avoir emballé la presse en visite au G-Star). On pense tout autant à l’éditeur NHN qui exporte déjà Karos Online en Europe (le jeu y fait figure de test) et affiche de très hautes ambitions pour Tera: The Exiled Realm of Arborea. Le MMORPG, présenté comme « le titre le plus attendu de l’année 2010 » lors de ce G-Star 2009 et « second MMO » du salon derrière Blade and Soul, est déjà annoncé (et manifestement attendu) dans le monde entier.

Précédent
G-Star 2009 : Des titres plus ambitieux, plus originaux ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.