Allods Online chez gPotato

Démon astral
allods-online-pc-002.jpg

Mais c’était sans compter avec les démons astraux qui hantent les confins de l’Astral. Gigantesques, particulièrement redoutables et maîtrisant tous des techniques spécifiques (combat au corps à corps, maîtrise de la magie, etc.), les démons peuvent se montrer belliqueux. Dès lors que les monstres de l'Astral sont repérés par les vigies, les navires sont généralement enclins à changer de cap. Sauf chez les capitaines les plus audacieux... Des flottes de navires astraux (comptons en au moins quatre ou cinq parfaitement coordonnés - et selon l’équipe de développement, il faudra se contenter des fenêtres de chat traditionnelle car Allods Online ne dispose pas d’outils de communication spécifiques) peuvent partir à l’assaut des démons.
On ignore encore l’enjeu des victoires des capitaines contre les démons et leur place exacte dans le background d’Allods Online, mais face un seul démon, lors du Festival du Jeu Vidéo, notre petit vaisseau n’a pas fait long feu (on attend déjà du renfort, à la sortie, pour repartir à l’assaut !)... Mais en cas de destruction, on retrouve son vaisseau dans son hangar de construction, pour y être réparé.

Allods Online chez gPotato

Comme l’ensemble des titres du portail gPotato, Allods Online sera distribué gratuitement en « free to play » (financé par la commercialisation d’objets virtuels - qu’on nous promet essentiellement cosmétiques ou permettant simplement d’économiser du temps, mais ne devant pas perturber le gameplay du jeu) et uniquement en version digitale à télécharger. A l’inverse de la version russe disponible en DVD, une version « boite » n’est pas envisagée en Occident car jugée trop peu pertinente. Et comme les titres précédents du portail gPotato.eu, Allods Online sera distribué en version localisée, en français, en anglais et en allemand dans un premier temps (Gala Networks Europe localise également maintenant certains de ses jeux - comme Rappelz - en polonais, en italien et en turc quand bien même ces territoires se révèlent être des « défis techniques » à relever).
Dans la foulée, avec Allods Online, gPotato entend également appliquer ses recettes communautaires. Même si tous les joueurs ne partagent pas toujours cette approche, « le soin apporté aux animations et à la gestion de communauté » restent une priorité de Gala. Parfois même avant le lancement du jeu : Allods Online est empreint de la patte mature des Russes de Nival... voire un peu trop au goût de gPotato qui a « rhabillé » certains monstres ou s’est refusé à estampiller sous son label, certains art works du studio russe jugés trop peu en adéquation avec l’image familiale du portail de MMO « free to play ».

Mais Allods Online affiche surtout de hautes ambitions : de l’aveux même des équipes d’exploitation, le « blockbuster » massivement multijoueur gratuit doit rivaliser avec ses homologues « à abonnement », à commencer par World of Warcraft dont certains pans d'Allods s’inspirent manifestement. Comme les leaders du MMO à abonnement, Allods Online affiche un gameplay à forte dominante PvE (apte à séduire les joueurs occasionnels) mâtiné de composantes PvP optionnelles mais bien présentes qu’on imagine plus destinées aux joueurs acharnés, membres de guildes imposantes qui partiront à l’assaut de raids et « world boss ». Très officiellement, Allods Online et ses 12 millions de dollars de budget doivent donc démonter qu’aujourd’hui, le jeu gratuit rivalise avec le jeu payant.
Plus officieusement, on imagine aussi aisément qu’Allods Online est la réponse de Gala Networks Europe au lancement de Runes of Magic au printemps dernier. En mars dernier, le MMO gratuit de Frogster ouvrait la voie du MMO « free to play » s’inspirant du MMO payant (déjà on présentait RoM comme un « clone de WoW »). Manifestement, gPotato entend pousser la limite encore un peu plus loin avec un Allods Online qui reprend les canons du genre massivement multijoueur et y ajoute sa propre sauce - faite d’espace Astral, de PvP opportuniste, de piraterie et autres démons gigantesques...

On se gardera bien de faire le moindre pronostique quant à la réussite commerciale d’Allods Online - qui sur le papier affiche de sérieux atouts et suscite manifestement déjà un fort engouement auprès des joueurs (le MMORPG est « encore plus attendu que Dragonica », selon Julien Wera), mais dont les mécaniques de gameplay ne trouveront tout leur sens que si suffisamment de joueurs y participent... et, on le sait, la participation des joueurs sur la durée reste toujours une variable difficilement prévisible.
Mais on suivra sans doute le jeu de près, dès mi-octobre avec le lancement des premières phases de bêta-test privé (axées d’abord autour d’une première faction, avant d’ouvrir l’accès à la seconde), en attendant un lancement en version définitive « à la toute fin de l’automne, avant la fin de l’année ». Rendez-vous est pris.

Précédent
Présentation vidéo d'Allods Online au Festival du Jeu Vidéo

Réactions (77)


Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.