De Marvel Universe Online à Champions Online

Certains titres massivement multijoueurs suscitent presque naturellement l'engouement des (futurs) joueurs, avant même que la moindre bribe de gameplay ne soit dévoilée. Bien souvent, une licence célèbre ou un développeur renommé suffit pour faire naître l'enthousiasme.
C'était le cas par exemple de Marvel Universe Online, qui avait tout pour plaire. L'appui des licences Marvel, d'abord. Le célèbre éditeur de Comics apportait son lot d'histoires et de super héros, tous plus populaires les uns que les autres (Spider Man, les X-Men ou encore le géant vert, Hulk). Et l'expertise de Cryptic Studios ensuite, le développeur attitré des MMO de Super héros depuis City of Heroes et ses déclinaisons. Le studio n'en était pas à son coup d'essai, il avait su séduire NCsoft et Microsoft avec ses idées et quelque 200 000 joueurs grâce à son gameplay.
Il était le premier à avoir misé sur l'accessibilité de ses titres et sur le soin apporté à la finition de ses jeux. Tout début 2005, Cryptic Studios démontrait qu'il était possible de lancer un MMORPG finalisé dès sa sortie et appliquait déjà les recettes qui feraient le succès de World of Warcraft un an plus tard.

Fort de son savoir-faire, d'une image plutôt positive auprès des joueurs, du soutien d'éditeurs argentés et de la licence de Marvel, Cryptic Studio avait quelques cartes en main pour emporter la mise.
Et les joueurs ne s'y étaient pas trompés. Avec pour unique « contenu », un vague trailer de Super héros, déjà le jeu suscitait intérêt et curiosité auprès de tous les adeptes de « culture geek ».

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Marvel Universe Online ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 1 critique)
5,3 / 10 - Moyen