Positionnement de Pirates of the Burning Sea

Si le jeu fait montre d'une certaine originalité face à la plupart des MMO du marché, il n'est pas pour autant le seul « MMO de pirates ». Voyage Century Online (MMORPG coréen disponible gratuitement) ou Bounty Bay Online, son adaptation occidentale (et payante) ont également retenu le créneau de la piraterie.

Pour autant, les jeux n'ont manifestement que peu de points communs. A l'aune du bêta-test du jeu (il sera naturellement amené à évoluer au fil de son exploitation), Pirates of the Burning Sea semble avoir été imaginé pour les « Achievers » du Bartle Test.
Le jeu regorge de lieux à découvrir et explorer que ce soit sur mer ou sur terre. On se surprend à passer de longues minutes à explorer les cartes des Caraïbes, à la recherche du port le plus approprié à son expédition ou ses installations, à noter les noms de villes célèbres et exotiques, de Santiago à Vera Cruz en passant par Fort Caroline ou la Nouvelle Orléans. Il en va de même sur terre : chaque port des Caraïbes offre un dédale (plus ou moins vaste) de rues et autres tavernes sombres en quête de missions ou des ressources manquantes pour achever la fabrication d'un navire...
Pirates of the Burning Sea impose surtout un gameplay stratégique et réfléchi, voire lent et besogneux. La navigation est évidemment une part importante de ce MMO de pirates et l'on « perd » fréquemment plusieurs minutes à atteindre un port lointain. Le commerce et l'artisanat imposent des délais de fabrication en temps réel (parfois plusieurs heures réelles pour extraire des matières premières, même si elles s'écoulent que le joueur soit connecté ou non). Le combat l'est tout autant : plusieurs secondes sont nécessaires pour recharger ses canons et tirer une nouvelle salve de boulets qui atteindront ou non leur but. Les navires sont résistants et chaque affrontement ne se conclura qu'après plusieurs minutes de manoeuvres.
Bien qu'offrant mille choses à faire, PotBS est un jeu qui prend son temps. A l'heure où les MMORPG se veulent toujours plus rapides à prendre en main avec des personnages progressant toujours plus vite pour atteindre un « end-game » chronophage, Pirates of the Burning Sea laisse le temps de construire l'histoire de son héros et parait presque reposant à bien des égards. Joueurs occasionnels et « achievers » méticuleux devraient y trouver leur compte.

Pour autant, PotBS n'échappe pas à la règle qui s'impose à tous les MMO : les joueurs les plus assidus consommeront toujours infiniment plus rapidement le contenu d'un jeu que le développeur ne pourront le renouveler. En l'espace de quelques jours de bêta-test, déjà les vaisseaux les plus puissants ont été construits par quelques joueurs acharnés, sillonnent les mers du Sud et y font régner leur loi... Bien loin des joueurs occasionnels fabriquant tout juste leurs premiers canons et découvrant encore quelques ports éloignés.
Dans le cadre d'un jeu dont l'économie et la politique sont gérées exclusivement par les joueurs, on peut craindre que Pirates of the Burning Sea peine à trouver son « rythme de croisière » (sans mauvais jeu de mot), laissant à quai le gros des joueurs à qui il semble destiné, au profit d'un poignée de « Killers » (toujours selon la définition du même Bartle Test) en quête de puissance.

Gageons que Pirates of the Burning Sea saura trouver un juste équilibre entre « gameplay » et « gamers » afin que tous puissent y trouver leur Eldorado, au détour d'une île des Caraïbes.

PotBS est actuellement en bêta-test ouvert. Pour y participer, JeuxOnLine distribue des invitations jusqu'au 24 décembre 2007 (le jeu est ouvert au-delà de cette date et jusqu'à la sortie officielle du jeu, le 22 janvier 2008, aux joueurs ayant précommandé Pirates of the Burning Sea).
En attendant, pour participer au bêta-test ouvert, il suffit de s'inscrire gratuitement depuis cette page et de télécharger le jeu. JeuxOnLine et DLGamer propose une offre de téléchargement du jeu à très haut débit.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Pirates of the Burning Sea ?

152 aiment, 28 pas.
Note moyenne : (198 évaluations | 25 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Pirates of the Burning Sea
(42 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

139 joliens y jouent, 513 y ont joué.