Pirates of the Burning Sea : Artisanat et PvP

Quiconque est prêt à braver les pirates peut extraire ou même simplement acheter des matières premières dans un port producteur (à bas prix) en vue de les vendre à l'autre bout des Caraïbes avec une plus value rondelette. Le transport peut se révéler lucratif dans la mesure où l'économie de Pirates of the Burning Sea repose les lois de l'offre et de la demande des joueurs eux-mêmes.


Navires


Carte des ports

Dans chaque port, les hôtels des ventes permettent de proposer sa production à la vente et de fixer un prix minimum (caché aux éventuels acheteurs). Pour peu qu'elle trouve acquéreur, les acheteurs devront enchérir : si l'enchère est inférieur au prix planché, la vente est refusée. Si elle est supérieure, le vendeur empoche le prix de son labeur (parfois au prix minimum, parfois pour bien plus). Très classiquement, les objets les plus rares se vendront chers. Les autres ne trouveront peut-être jamais acquéreur. La vente ne rapportera donc rien à l'infortuné marchand et pire encore, elle lui coûtera une poignée de doublons en taxe... pouvant le conduire à la faillite et la vente de ses outils de production s'il se retrouve sans le sou.

C'est la raison pour laquelle, il peut être intéressant de fabriquer et vendre des objets manufacturés et non de simples matières premières. Pour peu que le marchand ait les bâtiments de production appropriés (une usine, une mine, etc.) et du temps. La production se calcule en effet en temps réel : pour produire une unité d'or par exemple, il faudra disposer d'une mine d'or et compter deux heures (réelles) d'extraction. Le temps de production est comptabilisé que le joueur soit connecté ou non. Ainsi, en lançant sa production d'or avant de se déconnecter pour une durée de huit heures, dans de son retour en jeu, le joueur trouvera quatre unités d'or produite par sa mines.
Pour compliquer sensiblement la tâche des artisans, la plupart des objets nécessite de nombreux composant plus ou moins accessibles (un navire par exemple, est composé de poutres, mâts, canon, voiles, cordages, etc. autant d'objets préalablement manufacturés), imposant l'acquisition de plusieurs structures de fabrication et/ou des nombreux voyages au quatre coins des ports des Caraïbes en quêtes des ressources nécessaires à un prix abordable.
Dans Pirates of the Burning Sea, l'artisanat est laborieux, mais il semble possible d'ériger un véritable petit empire commercial pour quiconque a un certain sens des affaires (savoir quand vendre et à quel prix) et se montre persévérant... même quand une cargaison précieuse est perdue en mer suite à une attaque de flibustiers.

Le PvP et guerre de Nations

On l'a vu, les activités commerciales sont aussi tributaires de la stabilité politique des ports de chaque nation... alors même que dans Pirates of the Burning Sea, chaque capitaine de navire n'a qu'une idée en tête : faire basculer la gouvernance d'un port.


Bataille navale


Pirates of the Burning Sea

Le MMORPG de Flying Lab reproduit les affrontements que connurent les grandes puissances européennes dans les Caraïbes. Si chaque port appartient à une Nation, ils peuvent basculer aux mains d'une autre puissance si les conditions politiques et militaires sont réunies.
A force de troubles aux abords d'un port, par exemple en harcelant militairement les PNJ de la nation, en réalisant certaines missions ou même dans le cadre d'affrontements commerciaux, le lieu devient suffisamment instable politiquement pour que les belligérants (et les pirates des alentours) entrent ouvertement en conflit dans les eaux du port (en mode « PvP Nation contre Nation »).


Bataille navale


Pirates of the Burning Sea

Tous les navires croisant dans cette « zone PvP » peuvent alors s'affronter officiellement pendant deux jours. Au terme de ces deux jours, les 25 capitaines de chaque nation en guerre s'étant distingués (ayant gagné le plus de « points de conquête » pendant 48 heures) sont invités à prendre part à la « bataille finale » qui distinguera la Nation victorieuse de cette petit guerre.

Au terme de cet affrontement opposant 50 vaisseaux aux abords du port contesté, la nation qui se sera imposée par les armes emportera le port et ses ressources (les ports pirates peuvent être détruits purement et simplement). L'ensemble des PNJ du port passe alors sous le pavillon du vainqueur. Les artisans qui travaillent maintenant dans un port sous tutelle étrangère subissent les taxes liées à leur condition (entre 20% et 40% selon le métier du joueur au lieu des 5% traditionnels).
Les conquêtes de ports prennent une dimension stratégique importante pour une nation. D'autant que si une nation conquière la totalité des ports d'une puissance ennemie, les souverains Européens négocieront la paix à grand renfort de traités... et de compensations. Toute ou partie des ports conquis seront rétrocédés à leur nation d'origine contre paiement d'une rançons prenant la forme de bonus pour tous les représentants de la nation conquérante (de nouvelles infrastructures, notamment).

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Pirates of the Burning Sea ?

152 aiment, 28 pas.
Note moyenne : (198 évaluations | 25 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Pirates of the Burning Sea
(42 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

139 joliens y jouent, 513 y ont joué.