Fly for Fun : Acte 1, une extension controversée

Si l'on ne se plaindra pas de l'ajout d'une certaine complexité à haut niveau, cette dernière mise à jour ne fait pas l'unanimité outre atlantique.
Nombre de joueurs américains y voient une invitation implicite à avoir recours à la « boutique » du jeu. Comme la plupart des MMO F2P, Flyff est financé par la vente d'objets virtuels (contre des GPotato, la monnaie de l'éditeur que le joueur achète en devises bien réelles). Et outre divers costumes permettant de changer l'apparence de son personnage, la boutique propose à la vente, par exemple, des aliments retardant la perte de points de vie des familiers. Une fois ingurgité, « l'aliment pour familier » figera son nombre de points de vie pendant quelques minutes (qu'il soit à l'abri dans l'inventaire ou aux côtés de son maître). Pour les uns, l'objet s'avère indispensable à quiconque souhaite élever convenablement son familier, imposant indirectement des achats au joueur, à un coût sensiblement plus élevé dans Flyff que ses homologues F2P...

Interrogé à ce sujet, l'équipe de Gala Networks Europe souligne que les besoins en nourriture de l'animal sont un élément de gameplay nécessaire à l'équilibre du jeu. L'animal offrant des bonus parfois importants (d'un niveau aléatoire selon la chance du propriétaire), il est légitime d'imposer un « coût » - en terme de gameplay - pour son utilisation et éviter ainsi que les propriétaires de familiers ne les utilisent en permanence.
Plus généralement, Gala Networks Europe considère qu'obliger les joueurs à utiliser le contenu de la boutique « n'est pas souhaitable ». L'objectif de l'exploitant européen consiste à « fidéliser une communauté aussi vaste que possible » et non d'exclure certains types de joueurs peut-être désargentés. Selon Julien Wera, « aucune différence n'est de toutes façons faite entre les joueurs achetant ou non du contenu dans la boutique ». Dont acte.

L'Acte 1 : Renaissance est quoiqu'il en soit disponible sur le portail GPotato.eu et les joueurs européens peuvent dès maintenant profiter des mises à jour qu'il apporte à Flyff: Fly for Fun.

Les projets à venir de Gala Networks Europe

Comme l'ensemble de ses homologues spécialisés dans le « F2P », Gala Networks Europe entend élargir l'offre de jeux en ligne de son portail européen GPotato. On le sait, en plus de Flyff: Fly for Fun, une version française du MMORPG Rappelz est déjà annoncée. Le jeu, plus sombre et orienté vers un gameplay plus compétitif, est attendu avant la fin de l'année 2007.

Mais Gala Networks Europe ne compte en rester là et revendique aussi une certaine indépendance vis-à-vis des autres branches du Groupe GALA. A en croire Nicolas Pajot, le portail GPotato.eu pourrait ainsi élargir son audience dès 2008, sans pour autant piocher parmi les MMO déjà disponibles sur le portail américain (Flyff et Rappelz, mais aussi Space Cowboy, un MMO de science-fiction ; Corum Online reposant sur l'affrontement de guilde ; Shot Online, une libre adaptation de jeu de golf en ligne et enfin Upshift StrikeRacer, un jeu en ligne de courses musclées).
Le portail européen pourrait intégrer des « titres complémentaires, toujours communautaires, mais plus sociaux ou s'adressant aux joueurs occasionnels » (des jeux grand publics mais imposant des sessions de jeu plus courtes). La société entend ainsi profiter de « l'effet réseau » pour faire découvrir de nouveaux jeux parfois moins connus ou plus originaux, mais complémentaires, à des joueurs déjà familiarisés avec le modèle économique du groupe Gala (des titres gratuits financés par la commercialisation d'objets virtuels).

Réactions (19)

  • En chargement...

Que pensez-vous de Flyff ?

298 aiment, 103 n'aiment pas.
Note moyenne : (456 évaluations | 51 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Flyff: Fly For Fun
(315 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

571 joliens y jouent, 1793 y ont joué.

Suivez-nous : Facebook Twitter Google+ RSS