Rappelz arrive gratuitement et en français

Depuis sa création fin 2006, Gala Networks Europe (GNE) s'est fixé pour objectif de distribuer gratuitement divers MMORPG, en Europe et en version localisée (en français et en allemand principalement). Fin août 2007, le MMO « mignon et coloré » Flyff: Fly For Fun était lancé en français...
A l'occasion du Festival du Jeu Vidéo de Montreuil, les 21, 22 et 23 septembre 2007, Gala Networks Europe annonçait le lancement durant l'automne 2007 de Rappelz: Revolution (développé initialement par le coréen NFlavor), intégralement en français. Aux antipodes du premier MMORPG de son portail européen, Rappelz s'impose comme un titre bien plus sombre et mature, plus riche et complexe.


Rappelz

Rappelz

Rappelz, dont le nom trouverait son origine dans le verbe français « rappeler » compris dans son sens imagé désignant le fait, pour un magicien, de rappeler ou d'invoquer des créatures fantastiques, plonge le joueur dans un monde médiéval fantastique où la magie et la guerre règnent en maîtres...
Dans le monde de Rappelz, les Deva envoyés par les divinités de la Création et les Asura, enfants des dieux de la Destruction et des ténèbres cohabitent avec les fils de Gaia, descendants des premiers humains et de la Sorcière qui osa défier les dieux eux-mêmes. Après avoir choisi l'une des 24 classes disponibles (décrites page suivante), tout au long de 140 niveaux de quêtes, duels PvP ou guerres de guildes, ces trois factions (Deva, Asura et Gaia) s'affrontent pour le contrôle des places stratégiques de l'univers (des donjons), à grands renforts d'invocations et de magie noire ou blanche, divine ou profane.

PvP, guerres de guildes, conquêtes de donjons

Là où Flyff: Fly For Fun, le premier titre massivement multijoueur du portail européen de GNE, se voulait accessible et coloré, Rappelz affiche un gameplay plus sombre et plus brutal. Le PvP y tient une place centrale (des arènes de duels accueillent les plus belliqueux) et l'une des originalités du titre repose sur un système d'affrontements de guildes pour la conquête et le contrôle de l'un des cinq (dans un premier temps) immenses donjons du jeu.


Rappelz


Rappelz


Julien Wera

Chaque semaine, les guildes les plus puissantes et les mieux organisées peuvent en effet tenter de prendre le contrôle d'un ou plusieurs donjons. Outre la fierté de la conquête, ces guildes victorieuses peuvent prélever une taxe sur l'ensemble des « butins » (l'or « looté ») gagnés par les combattants ayant osé s'aventurer dans leur domaine.
A en croire Julien Wera, en charge des relations presses en France pour GNE, lors de la présentation du jeu au Festival du Jeu Vidéo de Montreuil, les prochaines extensions de Rappelz devraient doter les guildes conquérantes de la possibilité de contrôler aussi les monstres qui protégeront les donjons... jusqu'aux prochaines batailles et tant que les membres de la guilde pourront protéger leur possession des ambitions de leurs adversaires. Avis aux combattants les plus puissants, mais aussi aux stratèges et diplomates qui pourront nouer des alliances suffisamment solides entre guildes pour venir à bout des conquérants retranchés dans les donjons.

Montures et animaux de compagnie

Dans leur conquête des donjons, les joueurs pourront compter sur un soutien de poids grâce aux montures et compagnons animaux.


Montures


Montures


Rappelz

Pour peu qu'il ait les moyens de l'acquérir, le joueur peut acquérir une monture qui lui permettra de se déplacer plus rapidement, mais qui combattra aussi à ses côtés. Dévoilé durant la présentation de Rappelz lors du Festival du Jeu, le Lidian, par exemple (une monture particulièrement onéreuse), apparaît comme un gigantesque lion en armure. Le joueur peut le chevaucher ou l'envoyer combattre, tout comme l'Ornitho, un monstre reptilien.

En plus des montures, Rappelz porte bien son nom puisqu'il compte divers « animaux de compagnies » (pets) à « appeler » à ses côtés. De la tortue à la fée, en passant par des orques sauvages, dragons, des panthères ou des yétis, ces monstres peuvent être domptés et mettre leurs compétences (toutes différentes) aux services du joueur. Ces pets, qui évoluent au même titre qu'un personnage, peuvent soigner leur maître ou handicaper l'adversaire, augmenter la vitesse de déplacement du personnage ou les dégâts infligés au combat.
Au-delà de la dimension stratégique qu'apportent les « animaux de compagnie » et leurs capacités, leur gestion vise à offrir un gameplay plus complexe à Rappelz, obligeant le joueur à gérer son personnage mais aussi les acolytes qui l'accompagnent.

Rappelz en français

A l'heure où les jeux massivement multijoueurs disponibles gratuitement (MMO F2P) se multiplient, le portail européen de Gala-Net diversifie son offre. Après une cible plutôt jeune (15-25 ans) et parfois féminine (à hauteur de 20% environ) qui pouvait découvrir le MMORPG avec Flyff: Fly For Fun, Rappelz s'adresse manifestement aux joueurs de MMORPG plus expérimentés et assidus.
Dès l'automne prochain, ils pourront donc explorer l'univers de Rappelz, totalement gratuitement et intégralement en français (sur un client traduit et des serveurs localisés), dans une version du jeu revue et corrigée pour le public européen. Tout comme Flyff: Fly For Fun, cette version européenne de Rappelz se veut totalement indépendante de la version américaine déjà disponible. Dès lors, autant pour des raisons techniques que de gameplay (notamment afin de ne pas déséquilibrer les serveurs dès leur lancement), les personnages de la version internationale ne pourront être transférés vers cette nouvelle version française du jeu.
Avis aux joueurs intéressés par ce renouveau de de Rappelz !

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Rappelz ?

287 aiment, 80 pas.
Note moyenne : (416 évaluations | 58 critiques)
5,1 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Rappelz
(314 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

521 joliens y jouent, 1657 y ont joué.