Les guildes de Bounty Bay

Au-delà des batailles navales, Bounty Bay Online – The Nautic Century reste un MMORPG et revendique un gameplay faisant la part belle aux interactions entre les joueurs. Comme dans la plupart de ses homologues, Bounty Bay gère un système de guilde que les joueurs peuvent rejoindre.
Doté d'une « salle du conseil » qui lui est propre, la guilde permet d'organiser les actions de ses membres : les rapides vaisseaux des explorateurs pourront par exemple aider les lourds navires marchands et assurer leur sécurité face au frégates pirates. Même si nous n'avons pas pu assister à un tel événement dans le cadre de la démonstration de Frogster, l'expérience de Voyage Century montre que tous les vaisseaux d'une même guilde, croisant sous une même bannière, peuvent combattre de concert sur un champ de bataille « instancié » contre un ennemi commun. Les batailles navales PvP de groupe dotent Bounty Bay d'un (certain) attrait stratégique... quoique limité du fait même de la gestion même du système de combat naval du jeu (un déplacement à base de « point & clic » et une gestion des tirs du même acabit, propre aux jeux asiatiques, parfois un peu rébarbatif aux joueurs occidentaux).

Les guildes évoluent en mer, mais aussi sur terre. Les guildes rivales peuvent également se donner rendez-vous des zones « instanciées » pour faire parler la poudre. Dans un environnement très guerrier (une forteresse dominant le front de mer, pilonnant les navires à l'approche, par exemple), les membres de chaque guilde pourront tenter de faire triompher leurs armes...


Bounty Bay Online

Et pour aller plus loin et au-delà de simples accords militaires entre les joueurs, les guildes les mieux organisées peuvent également prétendre prendre le contrôle de cités et s'y établir durablement... à condition de les défendre contre les assauts ennemis. Les officiers y lèveront l'impôt et y feront régner la justice. En cas de crimes, un personnage pourra en effet être emprisonné dans les geôles des principales agglomérations de Bounty Bay.

Malgré d'évidentes qualités et une réelle originalité au regard de ses homologues chinois (avec des qualités graphiques parfois limitées mais justifiées par la configuration modeste nécessaire pour faire fonctionner Bounty Bay), on peut se demander si les joueurs occidentaux accepteront de payer une boite de jeu (30€ en version classique, 40€ pour la version « collector » comprenant notamment un « bonnet de pirate » tout à fait indispensable pour restituer l'ambiance de la flibuste) et de s'acquitter d'un abonnement mensuel (moins de 10€/mois, le tarif étant dégressif selon la durée de l'abonnement) pour jouer à « Bounty Bay Online - The Nautic Century » en français alors même que la version anglaise est déjà disponible gratuitement depuis quelques mois.
Soulignons que les patchs et mises à jour développés par SnailGames en Chine pour Voyage Century seront également portés sur Bounty Bay Online. Frogster dédit en effet une équipe d'une vingtaine de personnes à la personnalisation et la localisation en allemand et en français de ces mises à jour afin de faire vivre le jeu durablement.

Gageons que les plus férus d'exploration virtuelle souhaitant pleinement profiter des nombreux textes historiques ou anthropologique en français seront au rendez-vous dès le 25 avril prochain pour le lancement du site officiel en français, puis du bêta-test (le bêta-test ouvert est annoncé pour le 16 mai suivant), avant une sortie commerciale prévue pour le début de l'été 2007 (juin ou juillet).

Lire aussi...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Bounty Bay Online ?

45 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (68 évaluations | 11 critiques)
4,9 / 10 - Moyen

40 joliens y jouent, 156 y ont joué.