Khemi. Capitale Stygienne.

Traduction de la présentation de Khemi, la capitale Stygienne, parue sur le site communautaire du MMORPG de Funcom.
Khemi.

Plantée sur la rive sud de la rivière Styx, là où celle-ci se jette dans la Mer Orientale, Khemi offre une vison rigide de murs noirs et de hautes citadelles éthérées. C'est la capitale théologique de la Stygie, la citée la plus puissante de la nation.

C'est un port maritime majeur pour le royaume du serpent, mais seule une petite poignée de navires à quais constituent l'essentiel de sa flotte défensive. Bien peu se risqueraient dans une attaque contre la Stygie depuis la mer. Le culte de Set, le Dieu Sombre est ici primordial et parvient mieux que n'importe quoi d'autre à inspirer la terreur chez d'éventuels assaillants. Même ceux qui remettent en cause cette foi envers Set regardent à deux fois avant de s'aventurer au sein du Clergé.

Khemi est parsemée de bâtiments hautains, sortes de châteaux appartenant à la noblesse, certains pointant fièrement leurs tours vers le ciel, d'autres voués à tomber inexorablementen ruines. Au dessus de ces innombrables citadelles, murs, et tourelles se dresse une gigantesque pyramide noire – lieu de repos des anneaux de Set lui-même, c'est du moins ce que l'on raconte par ici. Le clergé sait tirer profit de la propagation de ce genre de superstitions et dans un même ordre d'idée, on retrouve des serpents de tailles et de races différentes libres de se glisser partout au travers des allées de la citée. En fait, ces bêtes sont protégées par la loi Stygienne, et l'on attend de ceux qui se font mordre de ne pas répondre à l'attaque. La nuit, l'essaim rampant se fait plus oppressant et les ombres de Khemi vibrent alors aux rythmes des sifflements reptiliens qui font bien souvent échos à d'anonymes râles d'agonie.

La ville se protège elle-même des voyageurs maritimes grâce aux îles rocailleuses de Port Akhet ou encore l'île de Tortage qui servent de barrières naturelles contre les étrangers infidèles. Akhet grouille constamment de voyageurs, colporteurs et commerçants venus de toutes parts, et il représente le point le plus proche de Kemi que la plupart d'entre eux n'atteindront jamais.

Même au cœur de la citée, il est des zones qui restent rarement visitées. La Stygie est une nation de castes sociales reposant sur un ordre rigide certainement aussi mortel que la sélection naturelle pour les hyènes du désert. Des quartiers tels que La Corne sont placés sous l'autorité du clergé, unique gardien des monuments, temples et jardins qu'on trouve ici. Les plus saints d'entre les fils de Set y officient et tout étranger à l'Ordre se voit refuser le droit de fouler, ne serait-ce que du regard, les édifices sacrés. On trouve aussi le district Odji où les esclaves s'achètent et se vendent et où la lumière du jour semble avoir perdu la volonté de combattre les ténèbres de ses allées couvertes de tentures. Odji est un quartier meurtrier, dangereux, même pour ceux venus jusqu'ici en cage ou enchaînés. Il se situe à proximité du port et seule une poignée de marchands triés sur le volet obtient la permission de commercer à cet endroit. A Odji, il est possible d' acquérir ou de perdre une fortune, il suffit de savoir de quel coté du commerce de la vie l'on se trouve.

Khemi rappelle à tous que Set le Ténébreux est l'essence même du gouvernement Stygien dont les ramifications s'étendent au travers des multiples anneaux de son clergé à la foi inébranlable. Ceux qui viennent ici, et spécialement ceux qui parviennent à dépasser le cap d'Akhet trouveront tous les plaisirs, toutes les terreurs et toutes les aventures qu'il sont venus chercher, des aventures qui attendent patiemment, tapies dans les ombres de la citée de Set.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Age of Conan ?

800 aiment, 357 pas.
Note moyenne : (1303 évaluations | 180 critiques)
7,1 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Age of Conan: Unchained
(882 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1026 joliens y jouent, 4269 y ont joué.