Parchemin de Spellborn, épisode 7

Les Parchemins de Spellborn sont des histoires interactives, dans lesquelles l'issu du récit vous appartient, au bas de chaque page. Ces choix vous permettent de changer le cours du récit.
Parfois, vous disposez de plusieurs choix, parfois le choix n'existe pas. Un choix judicieux pourra être récompensé par de nouveaux dessins conceptuels. Faire un choix moins réfléchi vous imposera parfois de reprendre votre lecture depuis le début.
"Jouer" ces histoires interactives vous donnera un premier aperçu du monde de Spellborn et pourra vous conférer quelques avantages lors du lancement du jeu.

Retour : le premier chapitre de l'épisode 7 est disponible à cette adresse.

Désir ardent - Le prix du besoin...

Le marchand est un gros homme, emmitouflé dans un énorme manteau. Vous le voyez proposer ses produits aux citoyens qui passent en ouvrant largement un pan de son vêtement, leur faisant l'article de ce qu'il vend. Dans un premier temps, il fait comme s'il ne vous avait pas remarqué quand vous vous approchez de lui et lui demandez de la nourriture et à boire. Finalement, alors que vous vous jetez pratiquement sur lui, il vous reconnaît.

Qu'est ce donc ? Raizha est accosté par un mendiant ? Il souffle bruyamment, comme s'il était l'objet d'un mauvais tour. Raizha est bien trop important pour faire des affaires avec vous ! Oust ! Du vent ! Il fait de grands gestes, l'air impérieux. Naturellement, vous ne vous laissez pas repoussé comme ça, vous vous attardez près de lui et continuez à réclamer à manger.

"Que me voulez-vous encore ?" Raizha pousse des cris exagérément désespérés.

"Que croyez-vous ?" répondez-vous. "Je suis affamé et assoiffé ! Donnez moi à manger."

"Raizha n'apprécie guère la pauvreté. Ni les êtres malodorants et sales ! Allez-vous-en !"

"Pas tant que vous ne m'aurez pas donné quelque chose à manger ou à boire !"

"Pourquoi ennuyez vous le pauvre Raizha ? Que vous a donc fait le pauvre Raizha ?" déclame-t-il en un cri. Il lève ses bras vers le ciel comme s'il essayait d'invoquer un pouvoir invisible. "Pourquoi le monde traite-t-il donc Raizha ainsi ? Raizha qui a pourtant tant fait pour le monde !"

"Pourquoi parlez-vous de vous, à la troisième personne ?" raillez-vous d'un ton moqueur, tout en vérifiant qu'il ne puisse parler de personne d'autre alentour.

"Je n'aime pas les mendiants! Du vent !", hurle-t-il vulgairement, dans un froncement de sourcils digne d'un vieillard. Il ajoute rapidement : "Mais naturellement, j'ai un point faible à l'égard de nos chers anciens. Priez pour les ancêtres et ils vous accorderont leurs grâces".

"Je n'ai pas le temps d'attendre d'être suffisamment vieux pour bénéficier de vos respects ! Maintenant, donnez moi quelque chose à manger !" dîtes-vous, tout en jetant littéralement sur lui, alors qu'il essaie de s'éloigner.

  1. Vous lui demandez de faire preuve de compassion.
  2. Vous injuriez copieusement Raizha.
  3. Vous commencez à mendier ici et là, oubliant toute honte.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Chronicles of Spellborn ?

199 aiment, 66 pas.
Note moyenne : (265 évaluations | 19 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de The Chronicles of Spellborn
(17 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu