Parchemin de Spellborn, épisode 7

Les Parchemins de Spellborn sont des histoires interactives, dans lesquelles l'issu du récit vous appartient, au bas de chaque page. Ces choix vous permettent de changer le cours du récit.
Parfois, vous disposez de plusieurs choix, parfois le choix n'existe pas. Un choix judicieux pourra être récompensé par de nouveaux dessins conceptuels. Faire un choix moins réfléchi vous imposera parfois de reprendre votre lecture depuis le début.
"Jouer" ces histoires interactives vous donnera un premier aperçu du monde de Spellborn et pourra vous conférer quelques avantages lors du lancement du jeu.

Retour : le premier chapitre de l'épisode 7 est disponible à cette adresse.

Désir ardent - Le prix du besoin...

Vous pivotez sur le dos et commencez à marteler le plancher de bois à l'aide de vos pieds, tout en appelant à l'aide. Presque immédiatement, vous entendez une réponse venant du dessous : d'abord une exclamation d'irritation (plus qu'une réelle surprise), rapidement suivi par le bruit d'une échelle hissée vers la sortie du grenier. Comme un coup du destin, la trappe est toute proche de vos pieds. Vous entendez le bruit de la serrure qu'on ouvre et soudainement vous sentez le souffle de la trappe béante dans le sol.
Un homme passe la tête dans l'interstice et assurément, il est là pour vous rappeler à l'ordre, le cas échéant à coups de poings. Mais il est surpris de vous trouver si près de l'ouverture, les pieds ramassés pour frapper à nouveau le plancher. Au lieu d'asséner le coup au sol, vos pieds l'atteignent au visage, avec toute la force dont vous êtes capable.

Vous entendez un craquement sourd, alors que vous pulvérisez son nez. Sa tête est brusquement projetée en arrière et frappe lourdement contre le rebord de la trappe. S'effondrant de tout son poids dans un fracas infernal, ses membres craquent et se brisent dans la chute.

Vous vous tortillez jusqu'à atteindre l'ouverture dans le plancher et vos jambes atteignent rapidement les échelons fait de bois grossier. Au bas de l'échelle, un mercenaire en armure de peau tannée est étendu de tout son long comme une poupée de chiffon. Son visage est en sang et au vu de la position de sa tête et de ses jambes, vous pouvez aisément déduire que ses membres sont brisés en plusieurs endroits. Il est manifestement mort.
Vous vous laissez tomber jusqu'à lui, vous retournez vers lui et ramassez un poignard glissé dans sa ceinture que vous utilisez pour trancher vos liens. Massant vos chevilles et vos poignets endoloris, vous examinez la salle dans laquelle vous vous trouvez maintenant.
Il s'agit du premier étage d'une petite maison. Elle est dépourvue de toutes fioritures superflues et vous supposez qu'elle doit être inoccupée depuis longtemps. Vous ouvrez la fenêtre la plus proche et le son et les odeurs de la ville assaillent votre visage et vos narines. Jamais vous n'avez été si heureux de voir les formes biscornues de l'Arène, qui trône un peu plus loin. Vous glissez le long d'une gouttière jusqu'au sol et vous vous retrouvez dans une petite ruelle.

  1. Vous partez en quête du garde le plus proche.
  2. Vous essayez de vous faire aussi discret que possible et cherchez à sortir du quartier de l'Arène au plus vite.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Chronicles of Spellborn ?

199 aiment, 66 pas.
Note moyenne : (265 évaluations | 19 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de The Chronicles of Spellborn
(17 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu