Comparatif World of Tanks et Armored Warfare

Comme nous l'avons précédemment vu sur les mécaniques du jeu, Obsidian Entertainment essaie de retravailler toutes les mécaniques les plus néfastes dans World of Tanks pour le plus grand plaisir des joueurs.

Ainsi, l'absence de munitions premium est un atout non négligeable dans l'équilibre du jeu. Les mécaniques de jeu concernant le blindage et la pénétration y est beaucoup plus simplifiée, requérant ainsi davantage de maîtrise dans le positionnement du char.

Le travail effectué sur l'artillerie est excellent, et l'on se retrouve avec un gameplay beaucoup plus énergique. Le rôle de support et la contre artillerie (c'est-à-dire détruire l'artillerie adverse) pousse le joueur à adapter son jeu en fonction de la situation.

Autre point de discorde sur World of Tanks : le matchmaking. Le matchmaking est le système de création des groupes de joueurs selon certains critères. Il peut parfois créer quelques incohérences d'où le mécontentement de certains joueurs. Dans Armored Warfare, ce n'est pas le cas. Bien pensé, ce dernier prend premièrement en compte le niveau du véhicule (niveau de base additionné aux modifications et au nombre de parties jouées) puis le niveau du joueur (taux de victoire, moyenne de l'expérience gagnée et autres). Avec un tel système, les parties devraient s'équilibrer peu à peu en fonction du niveau de chaque joueur.

Non évoquées dans les mécaniques de jeu, les classes sont elles aussi plus évidentes. Les véhicules légers VCB ont un rôle d'éclaireur plus prononcé tant leur camouflage est un avantage indéniable sur le terrain. Les chasseurs de chars sont ici plus mobiles et fragiles, tout en gardant la possibilité de faire des dégâts à longue distance. Les chars lourds et moyens (légers dans AW) sont quant à eux assez proches de ce que l'on trouve sur World of Tanks.

La progression est elle aussi moins linéaire, dans une certaine mesure. Il faudra remplir certains objectifs particuliers (comme repérer un nombre défini d'ennemis, faire des dégâts à une certaine distance, etc.) pour débloquer toutes les classes. Le reste de la progression est plus classique puisqu'elle se fera grâce à l'expérience gagnée en bataille. Néanmoins l'absence de nations permet au joueur de jouer à peu près n'importe quel char, quelque soit sa nationalité. Un char russe pourra par exemple débloquer un char américain.

Le mode JcE, annoncé depuis au moins trois ans sur World of Tanks, est déjà présent dans Armored Warfare. Il permet de diversifier le jeu et ne pas enchaîner sans arrêt les parties JcJ. Le fait que les missions soient aléatoires à chaque carte est intéressant, toujours dans une optique de diversifier le gameplay.

Précédent
L'avenir d'Armored Warfare

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Armored Warfare ?

11 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (13 évaluations | 0 critique)
6,2 / 10 - Prometteur

8 joliens y jouent, 9 y ont joué.