Anno Online, gameplay en ligne et multijoueur

Si Anno Online affiche de nombreuses similitudes avec Anno 1404, le premier se distingue du second par son gameplay multijoueur. On se souvient qu’en son temps, l’absence d’un tel mode multijoueur avait suscité l’ire des joueurs d’Anno 1404, jusqu’au lancement de l’extension Venise. Anno Online corrige le tir et fait des échanges commerciaux entre joueurs le coeur de son gameplay.

Anno Online, gameplay en ligne et multijoueur

Les ports de chaque cité sont autant d’occasion de commercer avec les marchands du jeu (les autres joueurs) afin d’acheter et vendre des ressources rares ou de nouer des partenariats commerciaux. Via des mécanismes marchands asynchrones, les joueurs peuvent passer leurs ordres d’achats et de ventes auprès des autres joueurs, tout en tâchant de faire prospérer leur propre port pour y attirer les négociants du monde entier.
L’équipe de développement revendique la création « d’un système commercial très riche via lequel vous pouvez acheter et vendre toutes sortes de choses aux autres joueurs ». Mais « quand ils vous achètent quelque-chose, ils doivent venir dans votre port, avec leurs navires pour récupérer les marchandises ; et inversement, vous devrez aller dans leur port pour récupérer vos achats et ils sauront qu’il s’agit de vos vaisseaux puisqu’ils sont totalement personnalisables ».
Une personnalisation qu’on retrouve dans la possibilité de créer des guildes afin de mutualiser les efforts économiques ou de forger des alliances, d’échanger avec les autres joueurs ou encore, pour les plus infâmes capitalistes, de consulter le cours des diverses denrées du jeu afin de spéculer (au risque d’écouler un surplus de stock à perte ou de réussir à faire artificiellement grimper le cours d’une ressource rare en organisant sa pénurie).

Une boutique efficace

Comme les derniers titres d’Ubisoft Blue Byte, Anno Online se veut très accessible techniquement. Le jeu est conçu en Flash 11 (affichant ainsi des graphismes en HD), jouable depuis un simple navigateur Web à jour et il suffit d’un compte Uplay pour se lancer dans le business. Même approche accessible en matière de modèle économique puisqu’Anno Online est distribué en free-to-play, financé par une boutique d’objets (le nerf de la guerre).

297097_378161762264451_736422614_n.jpg

On y trouve d’ores et déjà toute sorte d’objets (largement cosmétiques), mais aussi des achats immédiats de ressources pour les moins patients. Et selon l’adage voulant qu’une boutique de MMO free-to-play a vocation à s’adresser aux joueurs pressés, elle permet aussi de s’affranchir de certains longs délais de fabrication (les joueurs payants obtiendront ainsi leurs navires immédiatement quand ceux prenant le temps de les fabriquer « manuellement » parfois pendant plusieurs heures et y auront investi des ressources chèrement acquises). La quasi-totalité du jeu est accessibles aux joueurs gratuits, mais chacun se fera sa propre opinion quant aux disparités de temps, entre joueurs payants et gratuits.

Anno Online est quoiqu’il en soit d’ores et déjà disponible en bêta ouverte allemande. La simulation économique s’annonce par ailleurs également en version francophone, qui doit se dévoiler en bêta-test privé prochainement pendant quelques semaines avant d’envisager une sortie commerciale dans les mois à venir.

Premier aperçu de la simulation économique Anno Online
Sommaire :
  1. Premier aperçu de la simulation économique Anno Online
  2. Anno Online, gameplay en ligne et multijoueur

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Anno Online ?

4 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (9 évaluations | 2 critiques)
4,8 / 10 - Moyen

9 joliens y jouent, 24 y ont joué.