Autour du jeu : en free-to-play et en bêta

Autour du jeu : en free-to-play et en bêta
eon_superweapons_119.jpg

L'un des principes largement mis en avant par l'équipe de développement d'End of Nations est celui de l'égalité des joueurs. Selon le développeur, seuls les atouts personnels du joueur (et sa capacité à se coordonner avec ses coéquipiers) pourront lui assurer la victoire. Pour le reste, tous (alliés comme adversaires) auront le même nombre de points à dépenser pour composer leur escouade d'unités, et les capacités à débloquer demanderont également des sacrifices de ressources stratégiques.
De fait, un joueur lançant sa première partie dispose théoriquement (très théoriquement nous sommes d'accord) des mêmes chances que celui ayant des centaines d'heures de jeu.

L'approche est d'autant plus soulignée par l'équipe de développement qu'End of Nations est distribué selon un modèle free-to-play. Le jeu pourra donc être téléchargé gratuitement et les serveurs seront accessibles sans abonnement. Pour autant et pour assurer son financement, le MMORTS s'appuie sur une boutique en ligne qui proposera un contenu payant. Selon le développeur, elle ne contiendra rien pouvant avoir une influence sur le terrain, privilégiant plutôt des contenus cosmétiques pour les troupes (des habillages d'unités) ou des options permettant de débloquer plus rapidement du contenu disponible par ailleurs dans le jeu pour celui ayant plus de temps.
Au-delà du discours, l'édition des Précurseurs (une version bonus du jeu, prenant la forme d'une précommande optionnelle vendue un peu moins de 20 euros) permet de se forger une opinion sur les options facultatives payantes : elle intègre l'équivalent de deux mois d'adhésion VIP (octroyant 1000 crédits et une remise de 30% dans la boutique, un bonus de +50% d'expérience pendant 60 parties et un bonus de butin pour 10 victoires). S'y ajoute un emplacement supplémentaire de commandeur, deux habillages d'unités, un titre exclusif affiché sur les forums officiels et un démarrage boosté au niveau 5. Chacun se forgera sa propre opinion.

Et comme c'est déjà le cas pour Rift, le premier MMORPG (à abonnement) du développeur Trion Worlds, l'équipe de développement promet par ailleurs l'ajout régulier de nouveaux contenus, distribué gratuitement à l'ensemble des joueurs. De l'avis général, Trion Worlds a posé un standard en matière d'exploitation de jeu avec Rift. On est aujourd'hui curieux d'apprécier sa gestion d'un titre free-to-play.
Merci doublement aux équipes d'End of Nations pour nous avoir fait découvrir à deux reprises les arcanes d'End of Nations.

Participer au bêta-test d'End of Nation
Parallèlement à un alpha-test interne, End of Nations s'annonce aussi en bêta-test ouvrant progressivement ses serveurs aux curieux au travers de trois week-ends de test. Le premier se déroulera du vendredi 20 juillet au dimanche 22 juillet et pour l'occasion, nous nous associons au studio Trion Worlds pour distribuer 4000 invitations à y prendre part.
Pour obtenir une invitation, rendez-vous dans nos pages Jeux-Concours MMO, à cette adresse pour réclamer une invitation (dans la limite des stocks disponibles).

Les champs de batailles et mécaniques stratégiques d'End of Nations

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de End of Nations ?

26 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (32 évaluations | 0 critique)
5,5 / 10 - Assez bien