Les équipes de TI8 : PSG.LGD

Le troisième article de présentation des futurs concurrents de The International est consacré à l'équipe chinoise LGD, récemment passée sous la bannière PSG.

The International commencera d'ici deux mois : une série d'articles présentera d'ici là l'ensemble des équipes qui seront engagées dans ce tournoi gigantesque. Le troisième volet est consacré à l'équipe chinoise qui a le vent en poupe après ses deux victoires en Major au mois de mai, PSG.LGD ; il contient des éclairages de Xavyeahz et de Luciqno.

Retrouvez par ailleurs les articles précédents :

  1. Team Liquid, les vainqueurs de 2017 (écrit par Llewela ; invités : Kaoru et Ze_HailD)
  2. Virtus Pro, favoris trop tôt ? (invités : Profchen et YouYou)

 

Une grande équipe chinoise

LGD est l'un des grands noms de la scène chinoise : présente depuis DotA, cette structure amène, année après année, une équipe vers les sommets de The International. Top 3 en 2012 et 2015, top 4 en 2017, top 6 en 2014... Peu peuvent prétendre à un tel palmarès à The International.

Malgré cette longévité hors normes, LGD a su se réinventer au fil du temps, une évolution qui s'est accélérée au cours des deux dernières années. Les vétérans LGD, qui ont longtemps constitué l'ossature des line-ups, ont progressivement été remplacés par de nouveaux talents. Le dernier mastodonte, Yao, capitaine de la saison précédente, était le dernier grand ancien : il a cédé sa place en septembre à un capitaine expérimenté de la scène chinoise mais sans lien avec LGD, fy.

Après son très bon parcours lors de The International 2017, interrompu par Team Liquid (comme pour sa consoeur LGD.FY immédiatement après), LGD a fait le choix de ne pas se reposer sur ses lauriers. Dans un premier temps, le changement a été limité, avec l'intégration de fy. Cependant les résultats n'ont pas été à la hauteur. Après une deuxième place au PGL Open Bucarest, LGD n'a plus réussi grand chose. Les rares apparitions dans des tournois du circuit pro ont été peu glorieuses, voire désastreuses.


L'équipe formée en février 2018 : Chalice, Ame, fy, xNova, Somnus

Cela entraîne de nouvelles modifications : éviction du support Victoria, arrivée de Chalice en offlane, tests avec un nouveau carry, Sea Mew (qui repart après quelques semaines), pour finir par le départ de Yao et l'intégration d'un joueur malaisien, xNova. De ce fait, à partir de février 2018, seuls deux joueurs de TI7 ont été conservés au sein du roster, la superstar Maybe (qui se fait appeler Somnus depuis un certain temps déjà), présent depuis mars 2015, et le carry Ame intégré en septembre 2016. Cette line-up se présente comme un alliage de personnalités très expérimentées, Maybe et fy surtout, et de joueurs moins connus.

 

L'ascension fulgurante du printemps 2018

C'est à partir du mois de janvier que LGD amorce sa trajectoire ascendante : elle enregistre de bons résultats dans les différents Qualifiers chinois, à la différence de l'automne où elle échouait régulièrement à la troisième ou quatrième place. Elle reste à ce moent-là à quelques encablures de Newbee, qui continue à dominer la scène nationale, mais dépasse les deux équipes Vici Gaming et LFY. Le premier Major de la line-up, ESL One Katowice en février, n'est pas glorieux.

Au printemps, LGD prend sa revanche. Le Dota 2 Asia Championship 2018 constitue le premier temps fort. Après un départ convenable mais sans éclat (LGD est ex-aequo avec quatre autres équipes dans son groupe), l'équipe chinoise bat dans les Playoffs EG, Team Liquid et Virtus Pro. Seule Mineski lui pose problème à deux reprises, et LGD termine sur une très bonne deuxième place.

Peu avant le clash suivant, la structure PSG eSports signe un partenariat avec LGD, qui devient par conséquent PSG.LGD. Il s'agit essentiellement pour la marque PSG de pénétrer le marché chinois et le choix de l'organisation LGD fait sens (elle est l'une des plus anciennes et des plus connues en Chine). Les tournois suivants montrent qu'il est en sus bien inspiré.

PSG.LGD remporte en effet avec brio deux Majors consécutifs, l'EPICENTER XL à Moscou puis le MDL Changsha Major en Chine. A l'EPICENTER, elle surclasse nettement les deux équipes déjà invitées à The International, Virtus Pro et Team Liquid. Deux semaines plus tard, à Changsha, elle opère une remontée complète du Loser Bracket après une phase de groupe poussive et accumule les victoires : iG.V, TnC, Secret, Newbee, VG et, en finale, VGJ.Storm - en ne lâchant en tout et pour tout qu'une seule manche.

LGD ayant abandonné des Minors pour se concentrer sur les Majors et ayant échoué à se qualifier pour l'ESL One Birmingham, il ne reste plus que le SuperMajor à passer. L'équipe a cependant assuré son invitation à TI8 fin mai avec sa victoire à Changsha.


Victoire au MDL Changsha Major

L'émergence de LGD au printemps n'a rien de surprenant : chaque année, LGD est à la peine dans les débuts de saison, puis se réveille aux alentours du Nouvel An chinois. La nette domination de ces dernières semaines n'en demeure pas moins une performance impressionnante. Dans les derniers tournois, PSG.LGD a souvent semblé être extrêmement préparée au patch, disposant d'un temps d'avance dans l'appréhension de la méta. Cela permet à cette équipe de gérer ses drafts et ses plans de jeu sans avoir à s'adapter constamment à l'adversaire. PSG.LGD peut donc jouer comme elle l'entend, elle dicte son tempo et suit ses règles.

Le partenariat avec le PSG a attisé en France l'intérêt pour cette équipe chinoise. Donnons donc la parole à l'un de ces nouveaux convertis, XavYeahz, community manager pour la FroggedTV et administrateur des tournois FTV :

En trois mots, comme définirais-tu le jeu de PSG.LGD ?
Structuré, réfléchi, stable.

Quel est selon toi leur principal point fort ?
Deux nouvelles recrues dont le talent est passé sous les radars.

Et leur principal point faible ?
Têtus dans le fait qu'ils prennent des héros (qu'ils maitrisent à merveille) parfois non adaptés à la méta.

Dans quelle phase de jeu sont-ils les plus forts ?
Midgame, dès qu'il faut jouer à 4 ou 5 ; cela permet à Ame de prendre de l'espace et rentrer plus facilement dans ses timings clé.

Si tu devais donner trois héros emblématiques, qui citerais-tu ?
Le Leshrac de Maybe, le Morph de Ame, le Brew de Chalice.

Qui est le joueur clef de la line-up pour toi ?
QQQ. Même s'il ne joue pas à proprement parler, il draft. Son arrivée a permis à LGD de se sublimer.

Dans quel tournoi de cette saison PSG.LGD t'a le plus impressionné ?
L'Epicenter XL. Notamment dans la première manche de la Grande Finale avec le sentiment que Liquid va gagner puis le retournement de situation du retour du Morphling de Ame avec le morph en Gyro.

Tu crois à l'effet PSG derrière les résultats de LGD ?
Moyennement, ça reste pour moi un échange d'image pour la marque parisienne.

Décrocher l'Aegis en 2018 pour PSG.LGD selon toi, c'est...
Tout à fait réalisable, l'équipe a le calibre pour soulever le Graal de Dota2.

 

Les joueurs

Ame

Ame appartient à une génération récente de joueurs, puisqu'il n'a débuté la compétition qu'au cours de la saison 2015-2016, au sein de l'écurie CDEC Youth. Rapidement remarqué, il est recruté par LGD en septembre 2016 dans une line-up bâtie autour de Maybe comptant de nombreux nouveaux. Il est, avec Maybe, le seul rescapé de l'équipe de TI7, malgré une très brève période de mise sur la touche en décembre 2017. Longtemps éclipsé par le position 2 de l'équipe, il fait le job en se montrant solide et régulier, tout en ayant davantage l'occasion de briller ces derniers temps.

  • The International 2017 : LGD, 4ème

Carry de LGD depuis deux saisons, il occupe généralement la safelane, sans obligation cependant : depuis quelques patchs, il lui arrive fréquemment d'échanger la place avec Chalice pour partir sur l'offlane. Dans ces cas, il demeure le position 1, contrairement à d'autres équipes qui peuvent carrément échanger les priorités de distribution du farm. Il joue en priorité des héros qui ont un midgame très fort et qui permettent de conclure une partie entre 30 et 40 minutes - beaucoup de Terrorblade et de Gyrocopter ces derniers temps.

A surveiller : Arc Warden, Phantom Assassin

 

Somnus`M

Le mid de PSG.LGD est l'un des joueurs les plus connus de la scène chinoise ; appelé jusqu'à l'an dernier Maybe, Somnus a été l'étoile montante en Chine en 2013-2014. Recruté rapidement par LGD, il n'y a pas trouvé tout de suite sa place et a passé du temps dans la line-up secondaire CDEC, où il a bénéficié du coaching individualisé de Mikasa. Il est retourné chez LGD en septembre 2015 et n'a plus quitté cette équipe. Il est depuis le pilier des différentes line-ups et est réputé pour avoir le contrat le plus cher de la Chine.

  • The International 2015 : LGD, 3ème
  • The International 2016 : LGD, 9-12ème
  • The International 2017 : LGD, 4ème

Somnus reste le midlaner incontesté de LGD, il est extrêmement rare qu'il se retrouve ailleurs. Il est de toute évidence l'un des meilleurs joueurs à ce poste à l'heure actuelle et établit une domination forte dès la phase de laning, ce qui lui permet ensuite de profiter à plein d'un effet boule de neige. Il peut jouer des héros diversifiés, avec une préférence pour ceux qui lui permettent de se montrer agressif en ligne puis en midgame. Il est très actif afin de dégager de l'espace pour Ame, ce qui contraste avec la dynamique de l'an passé où c'était plutôt l'inverse - la méta a nettement évolué.

A surveiller : Storm Spirit, Shadow Fiend

Chalice

Chalice représente une génération encore plus récente que ses coéquipiers, qui ne sont pourtant pas des vétérans de la première heure. Il a entamé sa carrière modestement au printemps 2016, au sein de la structure Club MAX (MAX.Y puis Team MAX) et a disputé avec elle de nombreux Qualifiers, dont ceux pour TI7, sans succès. Il a pourtant été repéré par LGD qui le recrute en décembre 2017 pour occuper l'offlane, un poste que fy occupait sans grand succès à ce moment.

  • Première participation à The International

Chalice est avant tout l'offlaner de LGD, mais son expérience précédente comme carry lui permet de prendre à l'occasion des héros plus orientés en ce sens. Il joue généralement des gros machins qui restent en première ligne - Axe, Omniknight, Brewmaster, Underlord, Tidehunter... Il se retrouve parfois sur des héros très différents : on a ainsi vu une étrange Death Prophet offlane récemment.

A surveiller : Sand King, Lycan

fy

fy est dans le circuit compétitif depuis la fin de l'année 2012 : s'il n'appartient pas à la première génération de joueurs chinois, il fait désormais figure d'ancien. Il a longtemps été capitaine de Vici Gaming qu'il a accompagnée en finale de TI4 et conduite aux premiers rangs de la scène compétitive la saison suivante. Après un top 4 à TI5, Vici Gaming a commencé à stagner ; fy s'est alors mis à alterner entre l'équipe principale et les équipes secondaires de la structure (Vici Gaming Reborn, VGJ), sans renouer avec le succès. Il a fini par quitter sa maison mère en septembre 2017 pour intégrer LGD.

  • The International 2014 : Vici Gaming, 2ème
  • The International 2015 : Vici Gaming, 4ème
  • The International 2016 : Vici Gaming Reborn, 13-16ème

fy a essentiellement joué support dans sa carrière. Chez LGD, il a pourtant débuté comme offlaner et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela n'était pas convaincant. L'arrivée de Chalice lui a permis de repasser support, avec plus de réussite. Son expérience lui permet de prendre des héros variés, avec une forte dominante de Tusk ces derniers temps. Son Rubick reste l'un des meilleurs de la scène. fy est aussi l'un des plus grands capitaines chinois, peut-être le plus grand depuis que xiao8 et r0tK se sont retirés.

A surveiller : Io, Dark Willow

xNova

Seul joueur non chinois de la line-up, xNova est arrivé de Malaisie en janvier. Il avait auparavant écumé les équipes de son pays d'origine pendant trois ans : Mineski, WGU. Il était très rarement apparu sur la scène internationale jusqu'à ces derniers mois, en dehors d'un top 8 au Major de Boston fin 2016. Son arrivée chez LGD alors qu'il végétait comme remplaçant chez Clutch Gamers est une (bonne) surprise.

  • Première participation à The International

xNova est un support de toujours. Il jouait plutôt position 4 avant d'arriver chez LGD et fait désormais souvent office de position 5. Son panel de héros s'est de ce fait déplacé vers des supports de ligne, assez défensifs, même s'il conserve certains positions 4 comme Chen ou Bounty Hunter, qui sont d'ailleurs les deux héros les plus souvent bannis contre LGD ces derniers mois.

A surveiller : Chen, Oracle

 

Conclusion

Au cours du printemps, PSG.LGD a fait une percée remarquable dans le circuit compétitif après six mois de marasme. L'équipe chinoise a sans conteste été la meilleure équipe au monde durant le mois de mai. Elle a proposé un jeu à la fois maîtrisé et explosif, s'est montrée sûre d'elle-même et extrêmement bien préparée sur les patchs récents.

Alliage de joueurs excessivement cotés sur la scène interne chinoise (Maybe et fy font partie des superstars) et de joueurs moins connus, LGD donne sa chance actuellement à de nouveaux talents encadrés par l'un des grands capitaines et l'un des grands coachs (QQQ) de Chine.

Pour autant, PSG.LGD peut-elle maintenir cette domination d'ici The International ? Ne risque-t-elle pas l'épuisement ? Luciqno, patron breton de la FroggedTV, nous apporte ses réponses :

Depuis l'arrivée de xNova qui épaule FY, PSG.LGD monte en puissance et ne s'arrête pas. En plus d'avoir réussi à instaurer une vraie discipline au sein du duo de supports, ils ont une vraie complicité et on les voit très régulièrement inverser les pos 4 & 5.

Maybe est absolument incroyable dernièrement sur tous ses matchs ups et apporte beaucoup de stabilité à son équipe. C'est d'ailleurs aussi vrai pour le prodige chinois Ame qui n'a pas arrêter de briller depuis le début d'année.

PSG.LGD restera très fort jusqu'à The International 8 il n'y a aucun doute là-dessus, mais on sait que tout peut arriver une fois à Vancouver. Ils sont déjà favoris pour le titre de The International 8 et ils seront évidemment en tant que tels beaucoup observés par tous leurs opposants. Leur vrai défi commence donc aujourd'hui. Il va falloir réussir à se recréer un style de jeu et à surprendre leurs adversaires.

Je suis persuadé qu'au vu de leur progression en 6 mois, PSG.LGD saura rester au meilleur des niveaux et je serais déçu de les voir en dessous du TOP3 à The International 8.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (38)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dota 2 ?

75 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (96 évaluations | 4 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien

210 joliens y jouent, 288 y ont joué.