IA : des « agents intelligents » qui apprennent à jouer à Battlefield 1

L'intelligence artificielle fera sans doute partie intégrante des jeux de demain et au sein du SEED, un département de recherches chez EA, des agents intelligents apprennent déjà de façon autonome à jouer à Battlefield 1.

Si les joueurs férus de PvP considèrent (sans doute à raison pour l'instant) qu'aucun mob ne peut rivaliser avec un adversaire humain, Electronic Arts s'attèle manifestement à tenter de démontrer le contraire.
Au sein du SEED (pour Search for Extraordinary Experiences Division, un département de recherches sur les expériences extraordinaires chez EA), le groupe américain travaille sur les technologies émergentes comme « l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique, la réalité virtuelle et augmentée ou les mondes virtuels dynamiques à grande échelle » qui viendront enrichir les jeux de demain. Entre autres domaines de recherches, le SEED s'intéresse donc à l'intelligence artificielle et l'applique à des bots ayant vocation à apprendre à jouer, de façon autonome, à Battlefield 1.

bf1-xp3-british-royal-marine.jpg.adapt.320w.jpg

Concrètement, les bots du SEED ont observé de vrais joueurs jouer pendant trente minutes (dans le cadre d'un processus d'apprentissage par imitation), avant que les chercheurs ne les laissent s'entrainer pendant six jours, contre d'autres bots intelligents ou traditionnels, sur plusieurs machines en parallèle -- totalisant ainsi l'équivalent de 300 jours de jeu cumulés.
Au terme de cet apprentissage, ces « agents intelligents » sont encore loin de rivaliser avec de vrais joueurs -- notamment parce qu'ils ne sont pas encore capables de bien appréhender la complexité de l'univers du jeu (le réalisme de l'univers de jeu qui permet au joueur de s'immerger est un handicap pour le bot) et parce qu'ils peinent à prendre des initiatives lorsque rien de significatif n'est présent dans leur champ de vision (ils tournent alors en rond). Pour autant, après de ces 300 jours d'apprentissage autonome, les bots se sont néanmoins révélés capables d'atteindre des objectifs simples, comme prendre l'initiative de recharger leurs armes quand ils arrivent à cours de munitions ou chercher à se soigner quand ils sont blessés.

Et si, une fois lâchés face à de vrais joueurs, les bots n'ont pas réussi à s'imposer, les joueurs disent néanmoins s'être interrogés sur le fait que tel ou tel personnage puisse être contrôlé par un autre joueur ou par une IA. Un constat qui fait dire aux chercheurs du SEED que d'ici quelques années, des agents intelligents « feront partie intégrante des jeux », tout en ayant vocation à continuer à évoluer et à s'adapter en apprenant de leurs interactions avec des joueurs humains.
Pour autant, l'objectif n'est pas non plus d'en faire des adversaires trop redoutables dans la mesure où, toujours selon les chercheurs du SEED, il ne serait « pas très amusant de perdre face à une IA supérieure ». D'ici là, les bots du SEED servent néanmoins déjà au studio à simuler des tests de grande envergure dans ses univers virtuels.

Réactions (29)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Battlefield 1 ?

6 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (12 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant