Chronique e-sportive (6) : qualications et surprises

Le résumé de l'actualité compétitive de la semaine fait le point sur les qualifications pour les tournois d'octobre.

Les trois LANs majeures prévues pour le mois d'octobre ont tenu leurs qualifications à peu près au même moment. Il reste encore quelques matchs à jouer, notamment en Europe, mais on peut déjà faire un tour d'horizon, région par région.

 

Amérique du Nord : l'anarchie

Au vu du shuffle et des noms composant la nouvelle Evil Geniuses, cette équipe ne semblait pas devoir rencontrer beaucoup d'opposition sur sa scène. Pourtant elle a éprouvé des difficultés dans le Qualifier pour le SL i-League Invitational, en perdant contre Complexity puis contre... la Team Leviathan. EG a tout de même décroché la place pour l'ESL One Hambourg, et c'est bien le principal, puisque de toute manière l'équipe était invitée à l'Open PGL de Bucarest.

Du côté des autres équipes, Immortals (les anciens MVP Phoenix) a récupéré la place pour Bucarest, tandis que Complexity Gaming a eu celle pour le SL i-League Invitational. L'autre équipe à relever de ces dernières semaines est The Dire, parvenue dans deux finales de Qualifiers sur trois (un tweet rageur de ppd concernant les invitations directes aux tournois est venu égayer en sus la semaine). Mais l'impression dominante, actuellement, est que personne ne s'impose définitivement au-dessus des autres. De grosses surprises peuvent intervenir sur une scène loin d'être figée.

Amérique du Sud : une dyarchie

Rien de ce genre plus au sud, où l'on retrouve dans les qualifiés deux équipes plutôt attendues. SG e-sports (Brésil) a décroché la place dans deux tournois sur trois (SL i-League et ESL One), tandis que Digital Chaos.SA, composée de Brésiliens et de Péruviens, a obtenu le ticket pour l'Open PGL.

En dehors de cela, on peut noter les résultats encourageants de l'équipe secondaire Infamous Young, parvenue en finale pour l'Open PGL et en demi-finale pour l'ESL One. De ce fait, ce roster a déjà obtenue une proposition pour changer de structure - l'équipe péruvienne reviendra donc sous un nouveau nom sous peu.

 

Asie du Sud-Est : rentrées avec ratés

De gros noms se retrouvent en ce début de saison dans la zone SEA. Les deux nouvelles équipes les plus attendues étaient certainement Fnatic (avec EternalEnvy expatrié) et Mineski (Mushi et iceiceice, entre autres). Les seconds ont remporté deux Qualifiers sur trois, en échouant toutefois à se qualifier pour le Major d'Hambourg (ils ont d'ailleurs été éliminés par Fnatic). Fnatic, en revanche, n'a pas obtenu de résultat intéressant : son meilleur parcours l'a mené en demi-finale pour l'ESL One.

Ce sont de ce fait d'autres équipes qui ont profité des contreperformances suscitées : Clutch Gamers et HappyFeet ont disputé la finale pour Hambourg, au profit d'HappyFeet. De son côté, TnC est allée jusqu'en finale pour l'Invitational SL-League. Bref, en embuscade derrière une Mineski qui ne semble pas invincible se trouvent de nombreuses équipes philippines aux dents acérées.

En Chine : tout est sens dessus dessous

Peut-on tirer la moindre conclusion de ce qui est en train de se produire en Chine ? Au terme des trois Qualifiers, trois équipes différentes ont été qualifiées, et les équipes qualifiées dans un tournoi n'ont pas brillé dans les autres Qualifiers. Au terme d'arbres parfois étranges, Vici Gaming et VGJ.Thunder joueront les deux Minors d'octobre. Pour l'ESL One Hambourg, la surprise est de taille : c'est Keen Gaming (anciennement EHOME.Keen) qui s'est imposée en battant successivement iG, iG.V et LGD (3-2 en finale).

On peut tout de même noter que LGD.FY reste une force importante, puisque l'équipe arrivée en troisième place de TI7 a joué deux finales et une demi-finale, mais sans parvenir à concrétiser : LFY ne jouera aucune LAN en octobre... Rappelons que ces Qualifiers ont été joués en l'absence de Newbee, invitée directement dans deux tournois sur trois (ainsi qu'au premier Minor de novembre) et qui n'a pas participé au Qualifier pour le PGL Open Bucarest.

 

En Europe : Secret une coudée devant

Deux finales n'ont pas encore été tenues en Europe, mais l'impression générale est tout de même une certaine domination de Team Secret. L'équipe de Puppey a déjà assuré sa qualification pour le tournoi essentiel, l'ESL One Hambourg, sans avoir affronté un seul concurrent majeur (OG, mousesports et HellRaisers ont perdu dès leur entrée dans le Qualifier). Restent à déterminer les qualifiés pour les deux Minors d'octobre. Dans les deux cas, Team Secret est en finale, contre OG pour le SL i-League Invitation, contre mousesports pour l'Open PGL ; Secret a d'ailleurs battu ses deux adversaires au cours des derniers jours.

Pour l'instant, en l'absence de Team Liquid, seule Team Secret semble bel et bien émerger en ce début de saison. OG paraît davantage à la traîne, avec une élimination douloureuse par SFTe-sports (un mix avec Illidan et Niqua) en quart de finale pour l'ESL One Hambourg.

 

Dans la zone CIS, un énième retour de Na`Vi ?

Les fans au coeur sensible se réjouissent en ce mois de septembre 2017, comme souvent : Natus Vincere is back ! En effet, la team ukrainienne a récupéré les deux places pour les Minors d'octobre, en s'imposant contre Team Empire ou Team Spirit (mais sans avoir rencontré Virtus Pro dans les deux cas). Certes, la place pour l'ESL One est allée à VP, qui a pour le coup stoppé Na`Vi en demi-finale, mais peu importe, Na`Vi is back !

Au-delà de cette équipe qui nous a habitués depuis plusieurs saisons à des feux de paille très localisés dans le temps, Virtus Pro reste une force certaine dans la région. Team Spirit, présente dans deux finales sur trois, semble tenir la corde pour l'instant, tandis qu'Empire n'a pas fait un très bon départ dans cette saison.

Conclusion : on ne peut rien conclure

Les premiers résultats dans les Qualifiers doivent évidemment être pris avec toutes les précautions d'usage : les nouveaux rosters ne sont pas forcément rodés, les équipes qui ont réussi The International n'ont peut-être pas repris sérieusement... Ces débuts de saison permettent toujours à des équipes inattendues de faire parler d'elles, mais elles finissent en général par céder la place après quelques mois à des noms plus connus.

Bref, inutile de crier à l'échec de telle ou telle line-up à ce stade : il y a onze Minors et onze Majors à passer d'ici TI8 et, sur bien des aspects, le paysage compétitif reste en phase de tâtonnement.

Une constatation s'impose cependant : pour l'instant, il semblerait qu'aucune équipe n'ait vraiment intégré que le rythme de la saison sera extrêmement soutenu et qu'il ne sera pas possible de participer à énormément de tournois. Team Liquid et Newbee, notamment, n'ont refusé qu'une seule invitation à ce stade (l'Open PGL Bucarest), mais ont déjà prévu deux Minors et un Major d'ici le début novembre (un tournoi en Amérique du Nord, le suivant en Europe, le dernier en Asie du Sud-Est). Même sans avoir eu à passer par des Qualifiers, le risque d'épuisement prématuré est réel.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (116)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 285 y ont joué.