The International 2017 - Phase de groupes, bilan du jour 4

Les phases de groupe sont désormais achevées et The International revient lundi. On connaît donc désormais le placement pour le Main Event, ainsi que les deux équipes éliminées.

Il restait trois tours à peine à jouer en cette quatrième et dernière journée de la phase de groupes, laissant le temps de jouer d'éventuels matchs de départage. Ces derniers sont finalement devenus inutiles : les scénarios d'égalité du groupe A se sont dissipés après une partie et le dernier tour a levé les incertitudes sur le groupe B. Autant dire que ce jour 4 s'est conclu tôt pour The International !

Groupe A : l'équilibre régional

Les quatre qualifiés pour le Winner Bracket ont été rapidement connus, de même que l'équipe éliminée, sans qu'il y ait besoin de recourir à un match de départage. En revanche il a fallu attendre jusqu'à la fin du tour pour connaître le classement final, important puisque le premier et le cinquième du groupe peuvent choisir leurs adversaires pour la suite.

A la fin, il est intéressant de noter que les quatre grandes régions sont représentées dans le Winner Bracket du groupe A : Liquid pour l'Europe, LGD pour la Chine, EG pour l'Amérique et TnC pour l'Asie du Sud-Est. Les trois premières se détachent notablement, et signalons que Liquid n'a concédé que trois parties sur l'ensemble de la phase de groupe, correspondant à trois égalités contre... les trois autres équipes qui passent en Winner Bracket.

Les quatre équipes suivantes sont plus groupées, Infamous finit donc bien au-delà des attentes à 5-11, tandis que Fnatic conclut ce tournoi sur un assez ridicule 2-14.



Groupe B : la Chine en force

La situation a été très différente dans le groupe B : il a fallu attendre jusqu'à la toute fin de la journée pour savoir qui serait la dernière équipe passant en Winner Bracket, entre Virtus Pro et OG. LFY avait déjà sécurisé hier sa place au sommet, Newbee et Invictus Gaming ont ensuite récupéré leur place. Cela a donc abouti à une grosse domination chinoise sur le groupe B, puisque les trois équipes du groupe finissent en Winner Bracket.

La dernière partie, entre Virtus Pro et Invictus Gaming, était déterminante : une victoire d'iG aurait laissé OG et VP à égalité, forçant un match de départage. Cependant VP l'a emporté, boutant OG (l'un des grands favoris du tournoi) en Loser Bracket.

On retrouve dans la deuxième moitié du classement, loin derrière le quintette de bonnes équipes, les équipes qui ont fait de la figuration. Cloud 9 a évité l'infamie en se réveillant le dernier jour (4-0 contre DC et HellRaisers), Digital Chaos et Execration suivent, tandis que HellRaisers sort directement de la compétition.

 

Les éliminés

Deux équipes du Groupstage ne participeront pas à la suite du tournoi, après leurs "performances" dans les groupes. Leur identité était encore incertaine à l'ouverture du jour 4, mais des victoires un peu inattendues (Infamous qui prend une manche à iG.V, Cloud 9 qui bat 2-0 Digital Chaos) ont sauvé ces deux équipes... et condamné les autres à l'élimination, par ricochet.

Pour le groupe A, c'est donc Fnatic qui disparaît, après une très dure défaite contre Evil Geniuses. Cette équipe asiatique, reformée au printemps, mixait des joueurs de plusieurs pays. Elle avait bien réussi les qualifications SEA pour TI7 et les noms qui la composent (QO, Ohaiyo, DJ...) laissaient présager de plus jolies choses. Fnatic n'a finalement rien montré d'intéressant au cours de ses huit matchs et n'a réussi à grappiller que deux malheureux points. Elle est sans doute la grosse déception de cette première phase.

Dans le groupe B, c'est à HellRaisers que l'on dit au revoir. Cette équipe s'était formée juste avant les Open Qualifiers européens sous le nom de Planet Dog (à partir de quatre joueurs éjectés de ProDota Gaming) et avait été la surprise de ces qualifications. La question qui se posait était de savoir si elle était à sa place dans ce tournoi - la réponse est malheureusement non, puisque HellRaisers n'a pas fait grand chose. L'équipe européenne n'a ramassé qu'un misérable petit point (contre Execration), ce qui permet tout de même d'éviter de faire une MUFC.

Ces deux équipes repartent tout de même avec environ 60 000 $ en guise de prix de consolation.

 

Pour la suite...

Seuls six héros n'ont pas été joués pour l'instant à TI7 : Bane, Lion, Meepo, Spectre, Tiny et Wraith King. Avec 106 héros différents sortis au moins une fois, The International 2017 a d'ores et déjà dépassé le record établi l'année dernière (105 héros sur l'ensemble du tournoi) et prouve que Dota 2 demeure un jeu particulièrement bien équilibré depuis plus d'un an.


L'arbre du Main Event

Le tournoi entre désormais en pause, brève toutefois : les matchs reprennent dès lundi en fin de journée, cette fois au KeyArena de Seattle avec toute la production qui va avec. Le Main Event s'achèvera le 12 août (dans la nuit du 13 pour les Européens) avec le couronnement des septièmes champions du monde.

Comme pour les premiers jours, vous pouvez suivre le tournoi en français sur les chaînes de la FroggedTV et d'Ogaming qui se sont associées pour proposer une couverture complète du tournoi. Le stream FroggedTV (dit Radiant) reprend la recette des éditions précédentes et s'adresse aux initiés, tandis que le stream Ogaming (dit Dire), plus pédagogique, est orienté en direction de ceux qui ne connaissent pas ou peu Dota 2. Sur Twitter, vous pouvez suivre le hashtag #TI7FR.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (315)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 285 y ont joué.