Chronique e-sportive (46) : qualifications à TI7 et aperçu de la suite

La chronique hebdomadaire sur le monde compétitif Dota 2 : retrouvez les résultats des qualifications pour The International 2017 et des nouvelles des prochains tournois.

Les qualifiés à TI7

Les qualifications pour The International 2017 ont occupé la majeure partie de la semaine écoulée. Douze places étaient à pourvoir dans la plus importante compétition de l'année, dont le prix a franchi la barre des 20 millions de dollars il y a peu (il devrait dépasser d'ici une semaine à dix jours le prix de TI6, établissant un nouveau record dans l'e-sport).

Le nombre de places variait selon les régions (de une à trois), mais les Qualifiers suivaient tous le même modèle : un round Robin à dix équipes suivi de Playoffs (avec Loser Bracket) entre quatre équipes du haut du classement du round Robin.

Dans la zone SEA

En Asie du Sud-Est, de nombreuses surprises étaient au menu. La Team Faceless de Singapour, qui a globalement dominé la scène régionale cette saison, a été éliminée au terme du round Robin, après un match de départage perdu face à Execration. TnC Pro Team, de son côté, a récupéré la première place après un très convaincant 8-1 dans le round Robin.

Les Playoffs ont opposé Clutch Gamers, une équipe qui avait brillé au printemps, Mineski (emmenée par Mushi), Execration et Fnatic (agglomérat de joueurs de provenances diverses, dont deux anciens MVP Phoenix). Fnatic a aisément triomphé de ses adversaires tandis qu'Execration a récupéré le troisième ticket pour Seattle au forceps.

Qualifiés :  

En Chine

Le Qualifier chinois s'annonçait particulièrement serré avec énormément de grands noms, et il n'a pas déçu. Le round Robin a viré au bain de sang et aucune équipe n'a été ridicule, y compris celles qui provenaient des Open Qualifiers ; EHOME a souffert d'un mauvais départ et n'a pu accéder aux Playoffs, dépassée par son équipe secondaire EHOME.Keen. iG.Vitality a remporté ce roud Robin, sécurisant sa place à TI7, avec à peine un point d'avance sur LGD.

Les Playoffs ont été incertains, avec EHOME.Keen qui a battu dans un premier temps LGD. Cela a permis à l'équipe 2 de la structure, LGD.Forever Young, de récupérer une place à TI7. En Loser Bracket, LGD a pris sa revanche contre EHOME.Keen.

Qualifiés :

Du côté de l'Europe

Le niveau du Qualifier européen laissait les observateurs assez sceptiques depuis la séparation d'avec les équipes CIS. Le déroulement n'a pas forcément dissipé les doutes. La Team Secret s'est qualifiée d'entrée de jeu avec un 8-1 dans l'ordre des choses dans le round Robin. L'écart s'est très vite creusé entre les cinq équipes du haut du classement et les cinq suivantes, notamment les équipes d'Europe du Nord qui ont dans l'ensemble réalisé un parcours piteux dans ce Qualifier.

Les Playoffs ont vu s'affronter des équipes pas forcément très attendues, dont Singularity (Pologne) ou Planet Dog, un mix formé à partir de l'équipe ProDota dissoute deux semaines plus tôt (et donc passée par l'Open Qualifier). Les Grecs de mousesports, souvent considérés comme les favoris, ont dominé non sans mal le Winner Bracket mais ont été écrasés en finale par Planet Dog.

Qualifiés :

Davai en ex-URSS

Pour la zone CIS, Empire semblait favorite, avec des incertitudes. Des matchs extrêmement tendus et parfois un peu confus ont conduit à une égalité à quatre équipes au terme du round Robin (7-2 pour chacune !). Na`Vi, dont les fans espéraient un sursaut, a été éliminée avec un médiocre 5-4 la plaçant en milieu de tableau.

Les quatre qualifiés pour les Playoffs étaient assez attendus, à l'exception des Russes de M19, une équipe de l'Open Qualifier à peu près inconnue du grand public jusque-là. Les Playoffs ont cependant vu les équipes les plus expérimentées s'imposer. Empire a proprement écrasé tous ses adversaires en Bo3 puis en Bo5.

Qualifié :

L'Amérique du Nord

Deux places étaient à récupérer en Amérique du Nord, où trois équipes étaient particulièrement regardées : Team NP, Planet Odd et Digital Chaos. La surprise est venue cependant du stack Team Freedom qui a terminé le round Robin en tête, à égalité avec la Team NP (qui a obtenu sa place à Seattle à l'issue d'un départage).

Planet Odd, DC, Complexity et Team Freedom se sont retrouvées pour les Playoffs après deux tours de matchs de départage à trois équipes et une deuxième journée excessivement longue. Planet Odd a beaucoup déçu, se faisant éliminer d'entrée de jeu, tandis que Team Freedom a dominé le Winner Bracket. Digital Chaos a cependant sèchement remporté la finale, apportant le premier 10k MMR, Abed, à The International.

Qualifiés :

Et en Amérique du Sud...

La région perçue comme la plus faible de toute, l'Amérique du Sud, ne disposait que d'une seule place pour son Qualifier séparé de l'Amérique du Nord depuis le dernier Major. Le Brésil et le Pérou ont été représentés chacun par deux équipes dans les Playoffs, après un round Robin dans lequel deux équipes ont été disqualifiées après avoir abandonné la compétition en cours de route.

SG e-sports semblait favorite après son parcours au Major de Kiev, mais elle n'a pas réussi à s'imposer contre les Péruviens d'Infamous, qui l'a battue 2-0 puis 3-0 dans les Playoffs. L'Amérique du Sud, présente pour la première fois à The International, sera donc représentée par une équipe péruvienne.

Qualifié :

 

Deux LAN à venir

Cette semaine, du 5 au 9 juillet, deux des trois dernières LAN de la saison sont organisées, sur deux continents différents. L'une d'elles est assez secondaire : The Final Match 2017 est pourtant un jalon important pour la scène sud-américaine, puisqu'il s'agit du premier tournoi international notable joué en Amérique du Sud, dans la capitale du Pérou Lima. Infamous sera la seule équipe de TI7 présente dans ce tournoi, les équipes internationales étant largement des seconds couteaux.

En Chine, au même moment, un tournoi d'une ampleur sans commune mesure se tiendra : la Mars Dota 2 League 2017. On retrouve parmi les huit concurrents pas moins de six équipes de TI7, dont quatre des cinq équipes chinoises (iG.Vitality manque à l'appel), OG et EG. Cette compétition sera la dernière apparition dans un tournoi avant TI7 pour ces six équipes qui entreront ensuite dans une phase intensive de préparation.

La saison sera ensuite à peu près achevée, puisqu'il ne restera plus que la DreamLeague des 21 et 22 juillet comme tournoi de quelque envergure.

 

La saison 2017-2018

Et puisque la saison actuelle touche à sa fin, pourquoi ne pas s'intéresser à celle qui arrive ? C'est ce qu'a fait Valve hier soir, dans un mouvement inédit et surprenant pour une entreprise qui nous avait habitués à une communication dans l'urgence : un post du blog officiel brosse le portrait de la saison compétitive à venir.

Les axes principaux à retenir sont que Valve va cesser de s'occuper elle-même des Majors, et qu'elle va sélectionner des tournois organisés par des tiers pour les sponsoriser directement. Ces tournois seront classés par Valve en Majors et Minors et les performances des équipes dans ces compétitions rapporteront des Qualifying Points (points de qualification) au joueurs. Ces points entreront seuls en ligne de compte pour les invitations à The International... 2018 ! Oui oui, vous avez bien lu, Valve s'y prend un an à l'avance.

Majors comme Minors devront avoir des finales en LAN, ainsi que des Qualifiers distinguant les six régions découpées par Valve. La différence se fera sur le cashprize des tournois (500 000 $ de base au moins pour les Majors, 150 000 $ pour les Minors, Valve ajoutant 500 000 $ dans le premier cas, 150 000 dans le deuxième). Les Majors rapporteront davantage de Qualifying Points, et le nombre de points à gagner dépendra du prix total des tournois mais aussi de la période de l'année (plus TI8 se rapprochera, plus il y aura de points en jeu).

Tout un système est pensé pour les changements de roster. Il y aura des périodes de shuffle comme actuellement : lorsque les transferts seront autorisés, les joueurs pourront changer d'équipe en conservant leurs Qualifying Points. Si les transferts ne sont pas autorisés, les points seront perdus. Seuls les points des trois joueurs de chaque équipe qui en possèdent le plus seront comptabilisés, afin de ne pas dissuader les équipes de recruter de nouveaux entrants ou de ne pas empêcher les changements hors-shuffle indispensables.

L'initiative de Valve s'inscrit dans plusieurs logiques. Le système Dota 2 se rapproche ainsi de celui mis en place pour CSGO, où Valve délègue à d'autres organisateurs les Majors en les sponsorisant. Il s'agit ainsi d'éviter la stérilisation des tournois tiers qui perdaient en attractivité et en importance depuis la mise en place des Majors Dota 2 (ce mouvement ayant été particulièrement perceptible cette année). Enfin, il s'agit sans doute d'injecter de la transparence dans le processus des invitations à The International, Valve étant la cible de nombreuses critiques à ce sujet chaque année.

Un calendrier annuel devrait être fixé assez rapidement pour éviter les conflits de dates (là encore, une grande première !).


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (624)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 285 y ont joué.