Chronique e-sportive (44) : et les nominés sont...

L'essentiel des informations sur les compétitions Dota 2 : les tournois achevés et, surtout, les invitations et les qualifications pour The International 2017.

Deux tournois achevés

Le DOTA Summit 7 se tenait à Los Angeles et s'est achevé tard dans la nuit. Cette compétition très particulière se joue dans une ambiance intimiste, joueurs, commentateurs et analystes se côtoyant dans une maison sous l'oeil de diverses caméras. Quelques équipes ont fait pâle figure et ont vite disparu, tandis que Secret et LGD dominaient tranquillement le Winner Bracket.

Mais c'est avant tout Virtus Pro qui a capté l'attention dans ce Summit : l'équipe russe a annoncé qu'elle réaliserait une performance spéciale, à savoir jouer lors de chaque manche des héros différents. Plus VP a remonté le Loser Bracket, plus les drafts sont donc devenus étranges. L'équipe russe est parvenue en finale et, dans la manche 5, a tout de même dû reprendre des héros déjà employés dans le tournoi. Au total, ce sont 81 héros différents que Virtus Pro a joués lors de ce DOTA Summit 7, tout en remportant la première place ! Une performance digne d'être saluée, d'autant plus que Secret, deuxième équipe la plus diverse sur la compétition, plafonne à 34 héros uniques...

 

A l'autre bout du monde et avec un décalage de quelques heures, les Galaxie Battles ont été disputées en Chine. Après un départ un peu serré dans les groupes, NewBee a clairement surnagé dans ce tournoi. L'équipe chinoise a notamment battu deux fois Planet Odd, en finale du Winner Bracket puis en grande finale, un très sec 3-0. Il s'agit du deuxième titre de NewBee depuis le dernier Major.

 

The International 2017 : les invités et le format

Valve n'a pas attendu longtemps pour annoncer ses invitations : sitôt la finale du DOTA Summit 7 achevée, le compte à rebours a démarré. Il n'y a pas d'étonnement particulier à avoir par rapport aux invitations, qui sont au nombre de six, comme l'année dernière, et qui s'inscrivent dans la même logique que les années précédentes (on notera que les prédictions tentées il y a quelques jours sont tombées juste) :

  • OG pour ses deux victoires dans les Majors de Boston et de Kiev.
  • Liquid pour sa victoire à l'EPICENTER.
  • Evil Geniuses pour ses deux top 4 dans les Majors, pour sa victoire dans les Manila Masters et sa deuxième place à l'EPICENTER.
  • Virtus Pro pour sa deuxième place au Major de Kiev et pour sa victoire au DOTA Summit 7.
  • NewBee pour sa victoire dans les ZOTAC Cup Masters et dans les Galaxy Battles, plus une place de finaliste aux Manila Masters.
  • Invictus Gaming pour son top 4 dans le Major de Kiev et sa victoire au DAC 2017.

L'étrangeté de l'annonce de Valve vient en revanche du fait que The International se disputera entre dix-huit équipes là où, les années précédentes, le Wildcard Tournament éliminait deux concurrents avant le véritable tournoi pour ramener le nombre de participants à seize. Le Wildcard Tournament disparaît donc de l'édition 2017.

Les dix-huit équipes seront scindées en deux groupes de neuf, à l'intérieur duquel un round Robin sera organisé. L'équipe qui finira dernière de chaque groupe sera éliminée avant le Main Event (qui se tient, comme depuis TI4, au KeyArena de Seattle).

 

The International 2017 : les qualifications

Les qualifications pour TI7 se déclineront en deux temps : une phase de pré-qualification, du 21 au 26 juin, avec un Champions Qualifier et des Open Qualifiers qui vont permettre de compléter les différents tournois de qualifications, qui conservent la même structure que pour le Major de Kiev - à savoir des Qualifiers CIS et sud-américain distincts.

Ces Qualifiers sont joués du 26 au 29 juin à dix équipes, comme habituellement, sauf pour celui de l'Amérique du Sud qui n'en contiendra que huit. Comme pour le Major de Kiev, Valve a attribué un poids différent aux régions en fonction de l'importance et de la force supposée des scènes :

  • le Qualifier SEA reçoit trois places (en raison de l'absence d'invitation directe). Faceless, Clutch Gamers et TnC y font clairement figure de favoris.
  • le Qualifier chinois récupère également trois places à TI7. Le niveau du Qualifier apparaît élevé et très serré, et il semble difficile de prédire ce qui peut s'y produire : toutes les équipes présentes ont, à un moment donné de la saison, fait parler d'elles. Les deux équipes LGD sont peut-être les plus en vue actuellement.
  • il y a deux places pour l'Amérique du Nord, avec un Qualifier qui se jouera sans doute entre Planet Odd, Team NP et Digital Chaos.
  • l'Europe de l'Ouest n'obtient que deux places, un nombre limité qui tient à l'invitation directe de deux équipes de la scène. Le Qualifier européen a manifestement un niveau un peu faible, Secret devrait donc se qualifier sans difficulté.
  • une place seulement revient au Qualifier CIS, dans lequel le niveau pourrait être assez homogène ; Team Empire a le vent en poupe dernièrement.
  •  enfin, une place revient au Qualifier sud-américain. SG e-sports est favorite pour le Brésil mais devra faire face à plusieurs équipes notables venant du Pérou.

Il y aura donc en tout cinq équipes chinoises, quatre équipes ouest-européennes, trois équipes nord-américaines et SEA, deux équipes CIS et une équipe sud-américaine à The International 2017.

 

Il ne reste plus beaucoup de compétitions avant The International (en dehors des qualifications). Les 21 et 22 juin, quatre équipes se retrouvent à Atlanta pour la finale de la DreamLeague : Secret, Planet Odd, Vega Squadron et Team Liquid.

Puis, du 7 au 9 juillet, deux tournois concluront la saison, la MarsTV Dota 2 League en Chine (avec quatre des six équipes invitées à TI7) et The Final Match 2017 de moindre calibre, premier tournoi international joué en Amérique du Sud, à Lima, la capitale péruvienne.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (603)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,0 / 10 - Assez bien

208 joliens y jouent, 284 y ont joué.