Funcom enregistre le meilleur trimestre de son histoire

Funcom publie ses comptes du premier trimestre 2017 et revendique un chiffre d'affaires en hausse de 433% par rapport à la même période en 2016, notamment grâce au succès du lancement de Conan Exiles. Funcom entend le pérenniser.

Comme chaque trimestre, Funcom publie ses comptes et ceux du premier trimestre 2017 (clos le 31 mars dernier) sont significatifs puisque la période a été marquée par le lancement de Conan Exiles (fin janvier dernier) et que le studio y enregistre les meilleurs résultats de son histoire.
En termes chiffrés, Funcom revendique un chiffre d'affaires trimestriel de 10,9 millions de dollars (en progression de 433% par rapport au deux millions de dollars de chiffre d'affaires réalisés au cours du premier trimestre 2016), pour un bénéfice net de 6,13 millions quand le studio norvégien accusait 761 000 dollars de pertes à la même période un an plus tôt. Une situation évidemment bien plus confortable économiquement puisque le studio peut maintenant s'appuyer 10,3 millions de cash (contre dix fois moins lors de l'exercice précédent).

Funcom enregistre le meilleur trimestre de son histoire
producerletter3-1024x576.jpg

Évidemment, ce résultat est porté par les ventes de l'accès anticipé de Conan Exiles (on se souvient que le développement du jeu était rentabilisé en quelques semaines d'exploitation) et, dans une moindre mesure, par les autres titres en cours d'exploitation de Funcom, The Secret World, Age of Conan et Anarchy Online.
Pour autant, si le lancement de Conan Exiles est un succès commercial, le studio entend aussi le pérenniser durablement. Le studio revendique donc le déploiement de 25 mises à jour de correctifs et de contenus inédits à ce jour et se focalise maintenant sur un triple projet à plus ou moins long terme : d'abord poursuivre la correction de bugs et les mises à jour courantes ; ensuite étendre l'univers de jeu avec un nouvel environnement (les Highlands) parallèlement au lancement du jeu sur Xbox One au cours du troisième trimestre 2017 ; et enfin lancer Conan Exiles en version commerciale début 2018 sur PC, Xbox One et PlayStation 4 -- de quoi, sur le papier, fidéliser les joueurs actuels et augmenter les ventes en touchant de nouveaux publics. Ensuite et en fonction du succès du titre, le studio évaluera l'opportunité de déployer des mises à jour gratuites mais peut-être aussi des extensions payantes.
Les prochains trimestres doivent en outre être portés par le lancement de Secret World Legends, la refonte de The Secret World. Le jeu est attendu le 26 juin prochain en free-to-play (puis le 31 juillet sur Steam, plus tardivement pour éviter la concurrence des lancements d'autres MMO sur la plateforme de Valve -- comme Black Desert Online, ou les prochaines extensions de The Elder Scrolls Online et Final Fantasy XIV) et, selon Funcom, devrait s'adresser principalement à de nouveaux joueurs, par opposition aux vétérans de The Secret World.

À plus long terme, Funcom y voit la confirmation de l'efficacité de sa nouvelle stratégie. Le studio norvégien entend donc lancer « au moins deux jeux par an », dont un jeu d'envergure (sur le modèle de Conan Exiles) et un jeu modeste expérimental, en plus de poursuivre l'exploitation de ses MMORPG. Le studio travaille ainsi actuellement dans ses bureaux d'Oslo sur un nouveau jeu inspiré de la licence Conan (la pré-production a néanmoins été retardée pour se consacrer à Conan Exiles) et un second dans ses bureaux de Caroline du Nord qui doit se poursuivre après le lancement de Secret World Legends. On note tout autant que le studio entend aussi capitaliser sur ses licences (et de mentionner ici Anarchy Online, son premier MMO de science-fiction, ou The Longest Journey qui était récemment relancé sur consoles), tant pour développer de nouveaux titres que pour étoffer ces licences dans d'autres domaines que le jeu vidéo.
On sera curieux d'en apprendre davantage le moment venu, mais on retiendra d'ici là que la santé financière plus confortable du studio lui permet d'envisager l'avenir manifestement plus sereinement et marqué par davantage de projets.

Réactions (24)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Funcom ?

42 aiment, 26 pas.
Note moyenne : (68 évaluations)
4,9 / 10 - Moyen