Chronique e-sportive (35) : le Major de Kiev approche à grands pas

Le récapitulatif de l'actualité e-sportive Dota 2 s'attarde sur le Major de Kiev joué la semaine prochaine.

Le second Major de la saison

Pour la deuxième saison consécutive, Valve impose le rythme du Dota compétitif avec ses Majors. Là où, jusqu'en 2015, il n'y avait que The International comme tournoi officiel, il existe désormais des tournois intermédiaires de grande importance (mais un cran sous l'International) qui ont pour objectif, entre autres, de réguler un peu la scène en imposant un calendrier aux équipes, aux organisateurs de tournois et aux structures e-sportives. Il y avait trois Majors la saison précédente, pour 2016-2017 leur nombre est descendu à deux (car le calendrier était trop serré l'an passé).

Après Boston en décembre, c'est Kiev qui accueille fin avril le second Major de la saison. C'est la première fois que Valve organise un Major dans la zone CIS (l'an passé, les Majors avaient été tenus à Francfort, Shanghai puis Manille). L'EPICENTER de l'an dernier avait montré la capacité de la zone CIS à accueillir et à réussir un grand tournoi Dota 2. Comme tous les Majors, celui de Kiev est doté de 3 millions de dollars. Dans la lignée des tournois majeurs depuis un an, Valve a confié les rênes de la compétition à la PGL, une structure roumaine qui travaille également avec Valve sur de nombreux tournois CSGO.

Les expérimentations ont été nombreuses depuis l'an dernier pour ces Majors (qui servent aussi de laboratoires pour The International), et le Major de Kiev ne fait pas exception à la règle. Pour la première fois, Valve a scindé les qualifications du continent américain (en distinguant Sud et Nord) et a détaché les pays de l'ex-URSS de l'Europe. Cela a d'ailleurs mis fin à l'idée que les différentes régions disposaient du même nombre de places à l'issue des qualifications.

Les nouveautés ne s'arrêtent pas là : pour la première fois, Valve met en place une ronde suisse pour sa phase de groupe. Jusqu'à présent, dans les Majors, des poules de quatre en format GSL étaient privilégiées (mais ce format dépendait énormément d'un bon équilibrage desdites poules), tandis que les Internationaux fonctionnaient avec un système de round Robin (les équipes d'un groupe jouent toutes les unes contre les autres).

La ronde suisse, un système très courant dans les échecs et récemment employée dans certains tournois d'e-sport (sur CS:GO ou HearthStone notamment), consiste à faire jouer les équipes d'un tour sur l'autre contre des adversaires ayant des résultats identiques ou proches. Cela permet de stratifier en quelques tours l'ensemble des participants, d'établir un classement pour procéder ensuite au placement dans l'arbre des Playoffs.

Après cette ronde suisse jouée les 24 et 25 avril, les équipes auront un jour de repos puis entameront les Playoffs, en présence du public, au Palais "Ukraine" (ou Palais national des arts) de Kiev. Comme pour le Major de Boston, l'arbre sera à élimination simple, sans Loser Bracket, un format très punitif dans lequel il n'y a pas de seconde chance.

Nous reviendrons en détail sur les participants et nous relaierons quelques pronostics dans un article ultérieur.

Autres informations

Attention aux faux amis ! Digital Chaos n'est plus elle-même. L'équipe qui officiait sous ce nom depuis un an est désormais connue comme Thunderbirds, tandis que la structure Digital Chaos (largement remaniée par ailleurs) a pris sous son aile l'ancienne Team Onyx. Seuls les noms changent, les joueurs restent les mêmes et l'on retrouvera d'ailleurs ces deux teams à Kiev la semaine prochaine.

En Chine, la saison 3 de la Dota Professional League est terminée pour de bon. NewBee s'est imposée dans les Playoffs en battant successivement VG.J, Invictus Gaming et LGD. L'équipe confirme ainsi sa bonne vitalité, plus nette sur la scène nationale qu'à l'international - c'est une habitude pour NewBee.

En dehors de ça, les annonces de tournois à venir se multiplient et l'après-Kiev s'annonce chargé. Entre le Major et les qualifications pour TI7, la plupart des week-ends seront occupés par une compétition majeure :

  • 18-21 mai : StarLadder i-League Invitational 2 (Shanghai)
  • 26-28 mai : The Manila Masters (Manille)
  • 30 mai-3 juin : ZOTAC Cup Masters (Taipei)
  • 4-11 juin : EPICENTER (Moscou)
  • 14-18 juin : DOTA Summit 7 (Los Angeles)

 

Côté France

Depuis un an, des tournois sont organisés régulièrement et retransmis par la FroggedTV. La saison débutée cet hiver est en passe de s'achever après cinq tournois qualificatifs (dits Minors) pour le Major Winter 2017, qui se tiendra les 6 et 7 mai. Joué en ligne, ce tournoi opposera seize équipes qualifiées ou invitées, qui jouent pour un cashprize de 1000 €. A ne pas manquer pour ceux qui s'intéressent un peu à la scène compétitive française.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (624)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

73 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (94 évaluations | 4 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 285 y ont joué.