Quand les parlementaires suédois militent pour l'eSport et font campagne sur Twitch

Fervent partisan de l'eSport et de sa reconnaissance comme un sport traditionnel, Rickard Nordin (parlementaire centriste suédois) échange sur le sujet avec les internautes via sa chaîne Twitch. Face à l'engouement et l'intérêt, il imagine un rendez-vous politique régulier.

Le jeu vidéo est de plus en plus présent dans notre quotidien, alors que l'industrie revendique un poids économique et culturel toujours croissant. Le genre vidéo ludique attire donc logiquement l'attention des pouvoirs publics et des politiques -- et chez certains, de façon significative.
C'est le cas notamment de Rickard Nordin, élu centriste et membre du parlement suédois, en plus d'être joueurs en ligne à ses heures perdues (notamment d'HearthStone). Et entre autres chevaux de bataille, Rickard Nordin milite pour la promotion du jeu vidéo en Suède (qui compte déjà plusieurs studios d'envergure sur son territoire, que ce soit les mastodontes EA Dice ou King, ou les studios indépendants Paradox ou Starbreeze), mais aussi et surtout pour la reconnaissance de l'eSport -- la Suède accueille déjà plusieurs tournois reconnus, comme la DreamHack.

Quand les parlementaires suédois militent pour l'eSport et font campagne sur Twitch

Pour contribuer au rayonnement de l'eSport suédois, le parlementaire milite notamment pour que les e-sportifs bénéficient du même traitement que les sportifs professionnels traditionnels, notamment en matière de visa (pour leur permettre de circuler aisément au gré des compétitions à travers le monde, comme les Etats-Unis l'envisage déjà). Il souhaiterait également que les écoles intégrant des cursus d'eSport bénéficient des mêmes facilités et même traitements fiscaux que les écoles intégrant des programmes sport / études plus traditionnels -- pour fonder son argumentaire, le jeune parlementaire suédois considère notamment que le sport électronique contribue à développer « l'esprit d'équipe, des raisonnements logiques et stratégiques, la capacité à prendre des décisions rapidement ou encore contribue à l'apprentissage de l'anglais ».

Rickard Nordin s'attache donc à convaincre ses collègues et s'il reconnait qu'il se heurte encore à une certaine incompréhension, il indique aussi réussir à susciter de l'intérêt et de la curiosité sur ces sujets au sein de son parti. Mais au-delà de sa capacité à faire évoluer ou non la législation suédoise, on retient aussi sa façon de faire campagne.
Joueur d'HearthStone, Rickard Nordin dispose d'une chaîne Twitch, utilisée ponctuellement pour streamer ses matchs. Sur la base de ce qui n'était initialement qu'un loisir, il indique voir maintenant dans Twitch un outil efficace pour communiquer avec les joueurs et ses concitoyens. Il s'explique dans les colonnes de Glixel : « je ressens qu'il y a un énorme intérêt pour les questions politiques, qui n'attendait qu'à trouver le bon moyen de communication. C'est simplement une façon de toucher les gens là où ils sont... il y a des politiques qui vont discuter du prix de la nourriture aux abords des supermarchés, je vais sur Twitch pour discuter eSport ».
Après un premier « rendez-vous politique » en streaming manifestement bien accueilli et ayant attiré nombre de curieux prêts à échanger, Rickard Nordin a donc décidé d'en faire un rendez-vous régulier. Dorénavant, chaque mardi à partir de 19h, il accueille les joueurs sur sa chaîne Twitch pour échanger d'abord en suédois (de 19h à 20h) puis en anglais (à partir de 20h). Si tous les partis politiques sont maintenant présents en ligne et sur les réseaux sociaux, Twitch permet sans doute une proximité relativement inédite pour recueillir l'avis de ses concitoyens.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Twitch ?

11 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (13 évaluations)
6,1 / 10 - Assez bien