Pixelmage Games ferme ses portes et abandonne le développement de Hero's Song

En début d'année, John Smedley fondait le studio Pixelmage pour développer Hero's Song, son RPG online hardcore. Le CEO annonce aujourd'hui la fermeture du studio et l'abandon du développement de son jeu.

Pixelmage Games ferme ses portes et abandonne le développement de Hero's Song

Voici quelques jours (on l'évoquait), le CEO John Smedley laissait entendre sur les réseaux sociaux que son nouveau studio, Pixelmage Games, connaissait quelques difficultés financières. Manifestement, l'annonce visait à préparer les joueurs à l'abandon du développement du premier projet du studio, Hero's Song.
C'est ce qu'on peut lire dans une lettre ouverte de John Smedley publiée sur le site officiel.

« C'est avec le coeur lourd que je dois annoncer que Pixelmage Games est en train de fermer et que nous avons cessé le développement de Hero's Song. Durant l'année passée, notre équipe a travaillé sans relâche pour réaliser le jeu dont nous avons rêvé, et avec votre soutien, et celui de nos investisseurs, nous avons été en mesure de mener le jeu jusqu'en accès anticipé. Malheureusement, les ventes manquent de peu le seuil dont nous avions besoin pour continuer le développement. Nous savions que la plupart des startups ne survivent pas, et en tant que studio de développement indépendant, nous espérions que nous serions en mesure d'être l'exception à la règle, mais ce n'est pas le cas. (...) »
johnsmedley.jpg

Si John Smedley ne dévoile aucun chiffre, les estimations (notamment de SteamSpy) font état d'un peu moins de 7400 ventes et manifestement, ça n'aura pas été suffisant. Les acheteurs seront néanmoins intégralement remboursés (via l'interface de Steam ou en contactant directement le studio pour les acquéreurs via IndieGogo).
On se souvient que la création de Pixelmage était un pari pour John Smedley. Après avoir longtemps dirigé Sony Online (à l'heure où le studio appartenait encore au giron du groupe Sony) et s'être octroyé une courte période sabbatique, John Smedley tentait donc l'expérience du développement indépendant, avec une toute petite équipe et pour concevoir un titre résolument old school s'adressant à une niche de joueurs. Si le jeu a manifestement souffert de sérieuses carences de communication (en un an de développement et deux campagnes de financement participatif -- ratée l'une et l'autre --, le jeu n'a par exemple fait l'objet que d'une poignée de vidéos de gameplay et de livestreams particulièrement peu préparés), on imagine que la personnalité de John Smedley seyait peu à l'industrie du jeu indépendant.
On sera maintenant curieux de découvrir les prochains projets de John Smedley -- que ce soit la création d'un nouveau studio (malgré l'expérience malheureuse de Pixelmage Games), au sein d'une autre structure plus imposante de l'industrie du jeu (son expérience pourrait séduire un groupe d'envergure même si on l'imagine mal ne pas être son propre patron) ou pour finalement prendre la retraite qu'il avait annoncée lors de son départ de feu Sony Online (qui marquerait un départ par la petite porte de l'industrie du jeu, pour une personnalité qui reste quoi qu'on en dise une figure notable de scène MMO occidentale).

Réactions (28)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Pixelmage Games ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation)
5,3 / 10 - Moyen