1.27 millions d'euros d'amende envers des cadres d'Ubisoft pour délit d'initié

Cinq cadres dirigeants d'Ubisoft sous le coup d'une enquête de l'Autorité des Marchés Financiers.

L'Autorité des Marchés Financiers française a prononcé cette semaine une sanction totale de plus d'1.2 millions d'euros à l'encontre de cinq cadres dirigeants d'Ubisoft, dont 700.000€ pour Yannick Mallat, PDG d'Ubisoft Montreal.

Cette sanction arrive au terme d'une enquête tournant autour du retard de Watch_Dogs en 2013: lorsque ce retard fut annoncé, le cours de l'action Ubisoft avait à l'époque plongé, mais pas avant que les prévenus n'aient vendu une partie des actions en leur possession, constituant un manquement d'initié.

Ubisoft a commenté la nouvelle dans une déclaration aux Echos et indiqué son intention de faire appel à la décision:

"Nous sommes persuadés que nos collaborateurs mis en cause n'avaient pas l'intention de commettre un acte contraire à la réglementation en vigueur."

La compagnie indique que les personnes en cause, dont le PDG d'Ubisoft Montreal et la directrice des studios Ubisoft Christine Burgess, ne pouvaient pas savoir à l'époque que le jeu serait retardé, et avaient donc vendu leurs actions peu de temps avant la décision sans connaissance de cause.

Cette enquête arrive à point nommé alors qu'Ubisoft cherche à regagner la confiance des investisseurs afin de combattre un rachat par Vivendi qui détient désormais plus de 25% de ses parts.

Source : http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211577142122-lamf-sanctionne-des-cadres-dubisoft-pour-127-million-deuros-2049260.php#Xtor=AD-6000

Réactions (28)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Ubisoft Entertainment ?

21 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (38 évaluations)
5,5 / 10 - Assez bien