Curt Schilling transige avec l'Etat de Rhode Island pour 2,5 millions de dollars

La rocambolesque « affaire 38 Studios » touche-t-elle enfin à son terme ? Peut-être puisque l'ex-CEO Curt Schilling vient d'accepter de transiger pour 2,5 millions. Il promet néanmoins de dire « toute (s)a vérité aux contribuables de l'Etat de Rhode Island ».

Curt Schilling transige avec l'Etat de Rhode Island pour 2,5 millions de dollars

Après des années de procédures, « l'affaire 38 Studios » touche-t-elle enfin à son terme ? Peut-être, puisque Curt Schilling avec d'autres anciens dirigeants de 38 Studios viennent d'accepter de transiger (à hauteur de 2,5 millions de dollars) pour mettre un terme aux poursuites de l'Etat de Rhode Island qui les menaçaient encore.
On résume brièvement les faits de cette rocambolesque affaire : en 2006, l'ex joueur de baseball Curt Schilling fondait 38 Studios pour réaliser le MMORPG de ses rêves (Copernicus) et en 2010, délocalisait le studio dans l'Etat de Rhode Island avec la promesse d'y créer 450 emplois contre un prêt de 75 millions de dollars. On connait la suite : Copernicus ne verra jamais le jour, la totalité des salariés de 38 Studios seront remerciés, le studio mis en faillite puis liquidé. Se sentant floué, l'Etat de Rhode Island engagera alors des poursuites, tantôt pénales (pour des suspicions de fraudes finalement écartées), tantôt civiles (pour le dédommagement financier), contre le studio et ses dirigeants afin de récupérer tout ou partie des 75 millions prêtés et jamais remboursés.
Au gré de la procédure, des actions judiciaires et des transactions menées (contre les cabinets d'avocats ayant négocié le crédit, contre les ex-représentants de l'équivalent de la chambre de commerce Rhode Island ou encore contre les groupes financiers impliqués dans l'opération), l'Etat de Rhode Island a néanmoins pu récupérer près de 45 millions de dollars, incluant donc les 2,5 millions supplémentaires obtenus aujourd'hui auprès de Curt Schilling -- sur les 75 millions de dollar d'argent public initialement prêtés.

Jottun

L'affaire est-elle maintenant clause ? Sur un plan juridique, c'est possible. Sur un plan médiatique, ce n'est pas si sûr. Car selon Curt Schilling, la transaction ne doit pas être considérée comme un aveu de culpabilité -- transiger lui permet d'éviter d'être poursuivi personnellement sur ses biens propres (il affirme néanmoins avoir déjà perdu 50 millions de dollars de sa propre fortune), dans la mesure où les 2,5 millions devraient être pris en charge par les assurances de feu 38 Studios. Sur les réseaux sociaux, il promet surtout de dire « toute (s)a vérité aux contribuables de Rhode Island sur l'affaire », avec ses ramifications politiques et financières. Et comme Curt Schilling vient d'être licencié par l'ESPN de son poste de consultant sportif (la chaîne lui reproche ses propos haineux réguliers sur les réseaux sociaux et il n'a jamais fait mystère de ses opinions politiques très conservatrices) lui faisant perdre ainsi sa rémunération annuelle de 2,5 millions de dollars, on imagine qu'il aura maintenant du temps à consacrer à s'expliquer sur ses années passées à la tête de 38 Studios.


  • En chargement...

Que pensez-vous de 38 Studios ?

2 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (4 évaluations)
5,2 / 10 - Moyen