Un nouveau semestre de bénéfices pour CD Projekt

Plus d'un an après le lancement de The Witcher III, le studio polonais CD Projekt continue d'enregistrer des bénéfices grâce à son jeu phare et ses extensions, en plus de sa plateforme GOG. De quoi valoriser le studio à plus de 900 millions d'euros.

Comme chaque semestre, le groupe polonais CD Projekt (le développeur de la série des Witcher en plus d'être la maison-mère de la plateforme de ventes en ligne GoG) publie ses résultats financiers et le studio annonce à nouveau des résultats positifs.
Sur les six premiers mois de l'année 2016, CD Projekt enregistre ainsi un chiffre d'affaires de 319 millions de zlotys (72,8 M€), pour un résultat net de 37,2 M€. Et si les chiffres sont logiquement en baisse au regard de la même période en 2015 qui affichaient des résultats record grâce au lancement de The Witcher III (un chiffre d'affaires établi à 124M€, pour un résultat net de 69,8M€ au cours du premier semestre 2015), les résultats du groupe polonais restent significativement plus élevés que les années précédentes -- à titre de comparaison, au cours des premiers semestres 2015 et 2016, le groupe revendiquait une rentabilité nette respectivement de 46% et 42%, quand elle n'était que de 19%, 12% et 6% en 2012, 2013 ou 2014).

Un nouveau semestre de bénéfices pour CD Projekt

Evidemment, les résultats de CD Projekt s'expliquent principalement par les ventes de The Witcher III puis des extensions Hearts of Stone et Blood and Wine : le jeu a généré 57,3M€ sur le semestre, répartis quasiment à parts égales entre le jeu d'une part et ses deux extensions d'autres part. S'y ajoutent également les résultats économiques de GOG (15,9M€), qui représentent aujourd'hui un peu plus de 21% des activités du studio et qui ont quasiment doublé depuis 2014.
Et si le groupe polonais ne lancera pas de nouveaux jeux de l'envergure de The Witcher III tous les ans, CD Projekt mise à court terme sur Gwent, son jeu en ligne de cartes à collectionner dont la bêta doit débuter le 25 octobre prochain. Le jeu est d'ores et déjà présenté comme partie intégrante de la stratégie du développeur : en plus d'être pensé pour le sport électronique, il doit être lancé sur PC et consoles afin de soutenir l'effort de diversification « multiplateforme» de GOG. Et à plus long terme, on sait que CD Projekt Red est déjà à l'oeuvre sur son prochain blockbuster, Cyberpunk 2077.

Au-delà des résultats financiers du seul premier semestre 2016, le poids de la licence The Witcher, celui croissant de la plateforme GOG, puis des prochaines licences du groupe dopent la valorisation de CD Projekt auprès des investisseurs -- qui ont manifestement confiances dans les capacités économiques du studio. Aujourd'hui, le studio polonais pèse ainsi plus de 3,9 milliards de zlotys (900,4 millions d'euros). De quoi envisager l'avenir relativement sereinement.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de CD Projekt ?

11 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (12 évaluations)
6,8 / 10 - Bien